En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

02.

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

06.

Plan de relance : ces erreurs de la stratégie gouvernementale qui risquent de nous coûter cher

07.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 8 heures 31 min
pépites > Santé
Santé
Que contient l'accord du Ségur de la Santé signé aujourd'hui ?
il y a 10 heures 8 min
light > France
After Party
Les participants de la rave-party dans la Nièvre pourront aller se faire dépister gratuitement
il y a 11 heures 39 min
pépites > Economie
Tax-free
83 millionaires réclament plus de taxes pour lutter contre la crise du coronavirus
il y a 13 heures 48 min
décryptage > International
Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

De sommets en sommets : un même constat d’indéniables résultats opérationnels mais inachevés et perturbés par l’absence de cohésion politique

il y a 15 heures 34 min
décryptage > Culture
Disraeli Scanner

La vérité nous rendra la liberté

il y a 16 heures 1 min
décryptage > Politique
La menace droite

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

il y a 16 heures 53 min
décryptage > Politique
La voie du nord

Cette autre France qu’entend incarner Xavier Bertrand pour ne pas se laisser asphyxier par Emmanuel Macron

il y a 17 heures 36 min
light > Religion
Religion
Transformation de Sainte-Sophie : le pape François se dit "très affligé"
il y a 1 jour 2 heures
pépite vidéo > Culture
Indignation sur les réseaux sociaux
Relâchement ? : des milliers de personnes réunies pour le concert du DJ The Avener à Nice
il y a 1 jour 3 heures
light > Justice
Sérial-équidé
Depuis novembre 2018, rien n'arrête le gang des tueurs de chevaux
il y a 9 heures 15 min
light > Insolite
Bal mortel au Texas
Invité à une "Covid party", un trentenaire meurt du virus
il y a 10 heures 55 min
pépites > France
Le retour du masque
Jean Castex : le port du masque dans les lieux clos est "à l'étude"
il y a 12 heures 3 min
pépite vidéo > Europe
Sur le fil du rasoir
Pologne : Le conservateur Andrzej Duda réélu président de justesse
il y a 14 heures 38 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La seule chose à relocaliser d’urgence ? C’est une intelligence de la proximité

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Consommation
"Végécovid"

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Politique
Pour une meilleure action publique

Plan de relance : ces erreurs de la stratégie gouvernementale qui risquent de nous coûter cher

il y a 17 heures 47 min
pépites > France
Sentiment d'abandon
Carlos Ghosn critique l’attitude de la France et estime avoir été "abandonné"
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Santé
Geste symbolique
Coronavirus : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois
il y a 1 jour 4 heures
Atlantic Tac

Quand s’allument les chiffres rouges et quand la foudre se déchaîne : c’est l’actualité déconfinée des montres

Publié le 20 mars 2020
Mais aussi une vente aux enchères téméraire, une précision qui fait confiance à l’énergie lumineuse, les pans coupés d’un boîtier mansardé et une certaine idée de la mécanique horlogère…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi une vente aux enchères téméraire, une précision qui fait confiance à l’énergie lumineuse, les pans coupés d’un boîtier mansardé et une certaine idée de la mécanique horlogère…

MARCH LA.B : L’expression intelligente d’un nouveau Made in France…

March pour le mois de… mars : autant parler en mars de la jeune marque indépendante française, qui scinde son hérédité entre LA pour Los Angeles et B pour Biarritz. Non sans prendre le soin d’ajoutant un marqueur génétique supplémentaire à cette identité Made in France : la montre Mansart, aux pans coupés comme une toiture « à la Mansart » – le grand architecte de Louis XIV (Versailles, les Invalides et tant d’autres monuments, dont on sait à présent qu’il n’est pour rien dans les « combles mansardés » qu’on lui attribue [la généalogie n’est pas une science exacte !]. Qu’est-ce qui rend cette montre particulièrement attrayante ? Sans doute, pour commencer, sa forme relativement originale et très contemporaine, très géométrique dans sa rigueur, pas franchement carrée (boîtier de 39 mm x 34 mm), mais avec beaucoup de présence au poignet. Atout complémentaire : la couronne de remontage décalée vers quatre heures, avec un élégance guillochage qui rappelle le logo de la marque autant que le guillochage vertical du cadran. Lequel cadran est l’argument supplémentaire de cette montre séduisante, avec le noir mat de son guillochage externe et la laque vert Empire de son centre. Le mouvement est automatique et le prix relativement décent (1 450 euros tout de même) pour une série limitée aussi Made in France que cette expression horlogère du millésime 2020. On aura compris que c’est une montre très… générationnelle et on ne s’étonnera plus de voir une March LA.B au poignet du président Macron…

HAMILTON : Le retour d’un légende du siècle (le XXe)…

Voici exactement cinquante ans, le 6 mai 1970, une marque alors américaine (aujourd’hui suisse) présentait dans un restaurant de New York une montre dont l’affichage numérique avant-gardiste [par chiffres et non plus par aiguilles] semblait révolutionnaire et digne d’un film de science-fiction : on dit d’ailleurs que les chiffres lumineux rouges de ce « cadran » en forme d’écran étaient inspirés par les chiffres rouges découverts deux ans auparavant dans le film 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick. En plus des diodes (LED) qui illuminaient ces chiffres, la précision de cette montre Pulsar – on avait donné à la montre le nom de ces mystérieuses étoiles à neutrons – était réglée par un mouvement à quartz très novateur à l’époque (la première montre à quartz avait été présentée par Seiko un an auparavant). La Pulsar fut un choc, à commencer par son prix (2 100 dollars de l’époque, c’était le prix d’une voiture, le double de ce que pouvait coûter une Patek Philippe, quatre fois le prix d’une Rolex !). La Pulsar s’imposait comme une vraie « montre de luxe », dans un temps où les nouvelles technologies suscitaient l’enthousiasme ! Aussitôt, célébrités, têtes couronnées et personnalités politiques allaient s’emparer de la Pulsar, d’Elvis Presley au shah d’Iran, en passant par Giovanni Agnelli, Elton John et même James Bond (Vivre et laisser mourir) : il n’y avait rien de plus chic que de presser le bouton latéral pour faire apparaître les chiffres de l’heure – la durée de vie de la pile n’excédait pas alors plus de quelques mois. Pour fêter ce premier demi-siècle, la maison Hamilton réédite cette montre horlogèrement révolutionnaire : la nouvelle PSR n’aura pas de bouton-poussoir, puisqu’elle est capable d’afficher l’heure en permanence (écran hybride LCD et chiffres OLED pour rendre les chiffres plus lumineux dans la pénombre, et elle a été redimensionnée dans un boîtier « coussin » en acier (40 mm x 35 mm) étanche à 100 m, avec un version de base autour de 700 euros – ce qui est très raisonnable pour combler les frustrations rétronostalgiques des nouvelles générations digital natives.

CITIZEN : Un chrono qui a juste besoin de vos lumières…

La modernité n’est plus aujourd’hui dans les chiffres lumineux, mais dans la lumière : c’est ce que tente d nous prouver le nouveau chronographe Eco-Drive de Citizen, dont le mouvement électronique n’a besoin que d’un peu d’énergie lumineuse (solaire ou électrique) pour recharger la « cellule » qui lui permet de fonctionner pendant 210 jours dans l’obscurité totale. Pas besoin de changer la pile, c’est plus éco-responsable ! Pas besoin de remonter la montre, c’est plus confortable. Dans son boîtier en acier de 41 mm, avec toutes les fonctions horaires et chronographiques nécessaires, on ne dépensera qu’une peu de 250 euros pour une montre aussi facile à vivre et aussi respectueuse de l’environnement. 

ARTYA : Une certaine idée de la mécanique horlogère…

Depuis une dizaine d’années, cette jeune marque suisse maintient la tradition des « montres d’auteur », réalisées en séries très limitées ou en « pièces uniques » et capables d’exprimer la vision esthétique du temps portée par leur créateur. Le nom de la marque est tout un programme : Artya, avec ART pour l’art du temps et YA pour les initiatives d’Yvan Arpa, l’impertinent lutin horloger qui a décidé de faire des montres comme il n’en existait pas sur le marché. Il ne s’interdit rien parce qu’il peut tout se permettre et il ne refuse aucun plaisir parce que sa passion est sans limites. Cette Son of Gears concentrée sur deux couleurs (l’or et le noir, l’ombre et la lumière, le soleil et la nuit) est ainsi une pièce unique qui fait rayonner au poignet une certaine idée de la mécanique horlogère, ordonnée autour des rouages du mouvement. Vous n’avez aucune chance de jamais découvrir la même montre au poignet d’un de vos voisins…

CASIO G-SHOCK : La lumière, la foudre et le volcan…

Métal, résine et… orage volcanique ! La nouvelle G-Shock MTG-B1000VL de Casio convoque la foudre, avec le tonnerre et les éclairs pour retravailler ses boîtiers, où les arcs électriques dessinent des irisations et des arc-en-ciel comparables à ceux des orages volcaniques qui se produisent pendant les éruptions. Pour accompagner cette panoplie foudroyante, le bracelet semi-transparent de cette G-Shock évoque la puissance du magma qui jaillit des entrailles de la planète. L’impressionnant design de cette montre est complété par ses performances, puisqu’elle donne l’heure [c’est bien le minimum], mais qu’elle est également alimentée par l’énergie solaire ou la lumière, en plus d’être connectée à un smartphone et d’avoir une précision radio-pilotée par une horloge atomique. 

ANTIQUORUM : En surfant sur la passion des amateurs confinés…

Pendant le confinement, les montres continuent à se collectionner : loin de ralentir la demande des montres vintage et des icônes horlogères, la crise sanitaire attise les passions et pousse les prix à la hausse ! Les sites spécialisés sur ce marché de la « seconde main » n’ont jamais fait d’aussi bonnes affaires : les montres sont une valeur refuge pour les grands comme pour les petits collectionneurs, sur tous les continents, même dans l’Italie martyrisée par le coronavirus. Alors que les grandes maisons d’enchères ont décidé de reporter leurs ventes genevoises traditionnelles du printemps, la maison suisse Antiquorum a décidé de surfer sur cette vague inattendue pour maintenir sa vente prévue demain : les enchères auront lieu en ligne ou par téléphone. C’est risqué, mais très intelligent pour répondre à l’appétit grandissant des « confinés » pour des montres qui relèvent du pur plaisir [on ne pourra les montrer aux copains qu’en ligne et elles ne seront pas livrées avant quelques semaines, le temps que tout rentre dans l’ordre]. En tout cas, le catalogue est alléchant, avec d’impressionnantes séries d’icônes hautement collectionnables (Rolex, Patek Philippe, etc.). On vérifiera demain soir, dans les résultats de cette dispersion, si le geste de Romain Réa – qui a décidé de tenir cette vente coûte que coûte – relevait du panache, de l’inconscience ou d’un sens très affûté du business horloger…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004... 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires