En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

07.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 9 heures 53 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 11 heures 43 min
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 15 heures 27 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 16 heures 21 min
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 19 heures 58 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 22 heures 10 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 22 heures 44 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 10 heures 42 min
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 14 heures 46 min
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 16 heures 2 min
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 16 heures 58 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 20 heures 18 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 21 heures 8 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 21 heures 43 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 22 heures 26 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 1 jour 8 heures
© Michele CATTANI / AFP
© Michele CATTANI / AFP
Géopolitico-Scanner

Sahel : ces maladresses politiques françaises qui fragilisent l’opération Barkhane

Publié le 29 novembre 2019
Treize soldats français engagés dans l'opération Barkhane ont été tués au Mali dans la collision accidentelle de leurs deux hélicoptères de combat le lundi 25 novembre. La France tente de mobiliser des alliés au Sahel afin de lutter contre le djihadisme.
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Treize soldats français engagés dans l'opération Barkhane ont été tués au Mali dans la collision accidentelle de leurs deux hélicoptères de combat le lundi 25 novembre. La France tente de mobiliser des alliés au Sahel afin de lutter contre le djihadisme.

Atlantico.fr : L'Afrique noire musulmane autour du Sahel est le lieu au monde aujourd'hui où l'on paye le plus lourd tribut dans la lutte contre le djihadisme. Chaque jour, des dizaines de personnes trouvent la mort dans des attentats, des Eglises sont attaquées et des groupes armés comme Boko Haram au Cameroun, le Katiba Macina au Mali ou encore Daesh au grand Sahara coopèrent entre eux contre les populations locales. 

Ce jeudi, Emmanuel Macron a reçu à l'Elysée le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg. Le Président français a fait part de son incompréhension face à l'attitude de l'OTAN et a réitéré son souhait de mener une véritable coalition au Sahel pour défaire le djihadisme.
Qu'en pensez-vous ? 

Alexandre del Valle : Afin de lutter contre le terrorisme islamiste qui est une menace globale, croissante, idéologique et de plus en plus létale (plus de 150 000 morts dans le monde direct et 1 million indirect), il est certain que la France ne peut se battre seule dans un pays qui fait trois fois sa taille et dans une région qui équivaut à l'ensemble de l'Europe. On a besoin des moyens logistiques de l'OTAN et d'une réelle coopération avec les Etats-Unis que ce soit en Syrie ou au Mali. Il est impératif de s'entendre avec les américains et nos partenaires de l'OTAN pour deux choses : être plus efficaces mais surtout pour ne pas être seuls dans certains théâtres d'opérations, comme c'est le cas au Mali. Défendre l'Etat malien contre le fait qu'il devienne une base terroriste est extrêmement important. La France ne peut plus se battre seule dans cette zone. Il y a certes des intérêts stratégiques, économiques et industriels avec notamment  l'uranium  dans la zone Burkina Faso-Niger-Mali, mais il ne faut pas oublier que l'on se bat aussi pour l'ensemble de l'Europe. Si l'on continue seul, nos matériels vont s'épuiser rapidement et les conditions météorologiques comme les tempêtes de sable ne vont rien arranger. On ne pourra pas rester éternellement seuls. Soit l'armée française partira et les djihadistes reprendront ces zones et progresseront partout, soit on reste mais avec plus de coopération politique car il est vrai qu'il y a pu avoir des erreurs par le passé. Nos militaires font du très bon travail mais sur le plan politique, nous avons pu faire des erreurs. 

Jean-Yves Le Drian a demandé aux dirigeants du Mali et du Burkina Faso d'agir sur le plan politique. Peut-il y avoir une vraie coopération venant de ces pays ?

La France a 4500 militaires déployés dans une région de la taille de l'Europe et dans un Etat si pauvre qu'il n'a pas la capacité d'être bien armé ou bien formé. Il est clair que les partenaires européens et de l'OTAN doivent mettre la main au portefeuille. Il faut plus de moyens pour la formation de militaires maliens qui sont des hommes courageux et d'une extrême bravoure. Il leur manque de la formation, un meilleur encadrement et plus de matériel logistique. Il faut que nos partenaires comprennent que le Mali n'est pas seulement un intérêt français mais global dans la lutte contre le djihadisme et que si ce maillon tombe, il y aura de fait un effet boule de neige avec le Burkina Faso ou d'autres pays fragiles comme le Bénin ou la Mauritanie. On constate depuis un certain nombre d'années - en partie dû au réchauffement climatique - une migration assez importante de peuples nomades comme les peuls. Ces peuples ont eu par le passé de grands empires islamiques comme l'empire Massina, mais aussi un passé djihadiste dans lequel les populations étaient coutumières de pillages, de razzias et de terreur. Lorsque les phénomènes peuls, nomades et éleveurs migrent vers le sud en recherche de terres, cela se fait au détriment de peuples sédentaires et crée un choc civilisationnel et sécuritaire. On retrouve ces populations peules au Bénin, au Mali, au Burkina Faso ou encore au Niger, c'est pourquoi il est nécessaire d'éviter une contamination djihadiste dans ces pays. Il faut comprendre que le djihadisme n'est pas l'apanage de quelques voyous qui terrorisent les populations. Si l'on prend l'exemple de l'Irak, il était aisé de voir que des villes entières acclamaient les djihadistes et que certaines villes Sunnites ont été conquises sans faire un seul mort. Cette lame de fond ne pourra pas être arrêtée par 4500 militaires français, c'est inconcevable.

Etes-vous optimiste pour la suite ? Va-t-il y avoir une réponse positive de l'OTAN ?

Je ne suis pas optimiste car aujourd'hui, lorsque l'on voit depuis 30 ans la difficulté des américains à demander plus d'argent aux européens dans le budget défense (2% du budget national de chaque pays), je ne suis pas convaincu. Avec les dettes et les déficits publics, l'Europe se montre très réticente à l'idée de mettre de l'argent dans ce budget alors que c'est pourtant quelque chose de statutaire. De plus, combien de pays européens veulent envoyer des militaires mourir pour les maliens ? En Italie par exemple, des observateurs disent ne pas vouloir mourir pour des "colonialistes français". Au Mali également, de plus en plus de gens hurlent des slogans comme "Dégage la France !", "Halte au colonialisme !" ou encore "Les russes plutôt que les français." Beaucoup de maliens veulent une présence française durable pour juguler le djihadisme, mais un sentiment de colonisation se fait sentir dans une partie de la population. A titre d'exemple, une erreur de la France a été d'interdire les journalistes et les militaires maliens dans la commune de Kidal, là où de nombreux militaires français sont en poste. Cette idée qu'un territoire, chez eux, leur est interdit par une ancienne puissance coloniale ne passe pas. Il va falloir repenser la solution politique au Mali. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
von straffenberg
- 29/11/2019 - 19:37
Stratégie
Je pense qu 'il faut repenser la stratégie diplomatique française le choix de l 'Otan pour nous "aider " ne me semble pas judicieux , les Etats unis ayant multiplié les erreurs en diplomatie conflit irakien ….Syrie Iran . Un effort financier de l'Europe qui pour moi n'existe pas en tant que Nation serait impératif ….. c'est pas gagné !!!!!! Quant au choix d'alliance je le dis souvent il faut repenser nos liens avec la fédération de Russie pour en faire un allié
NIKKO
- 29/11/2019 - 18:13
Sous Titres
-Treize soldats français engagés dans l'opération Barkhane ont été tués au Mali dans la collision accidentelle de leurs deux hélicoptères de combat -

Treize soldats français engagés dans l'opération Barkhane, au Mali, ont perdu la vie dans la collision accidentelle de leurs deux hélicoptères de combat ***********C'est pareil, je sais !!
lasenorita
- 29/11/2019 - 17:03
Les ''pays musulmans''
Depuis leur ''indépendance'', les musulmans sont incapables de se gérer correctement. Les dictateurs corrompus,qui gouvernent ces pays, détournent l'argent que ''la France''(c'est-à-dire des contribuables français)leur donne, voir les propriétés que ces ''dirigeants'' africains possèdent dans notre pays! Depuis leur ''indépendance'' des groupes de bandits sèment la terreur dans ces pays.. Le pseudo-terrorisme sert d'alibi à cette pègre sans scrupules qui pratique la traite d'êtres humains, des enlèvements et des rançons, la vente de drogue.. La France avait fait disparaître ''l'esclavagisme'' mais celui-ci a repris depuis que les musulmans sont ''indépendants''. Les Français essaient de combattre ce fléau qu'est l'islamisme mais ils sont un peu ''seuls'':600 militaires de l'U.E. (seulement)assurent la formation des armées du Mali!...500.000 Maliens vivent chez nous, dont les deux-tiers sont dans l'illégalité, ils envoient 300 millions d'euros, chaque année, vers le Mali...et pendant ce temps-là nos soldats se font tuer au Mali!..