En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 4 heures 19 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 5 heures 53 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 6 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 8 heures 39 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 9 heures 1 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 10 heures 23 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 11 heures 1 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 11 heures 18 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 11 heures 34 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 11 heures 54 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 5 heures 15 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 6 heures 37 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 7 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 8 heures 43 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 9 heures 18 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 10 heures 53 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 11 heures 9 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 11 heures 24 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 12 heures 3 min
Revue des hebdos

SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)

Publié le 23 mai 2019
Et aussi : Jordan Bardella : un rival pour Marion Maréchal ?
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : Jordan Bardella : un rival pour Marion Maréchal ?

L'Europe malade

A la veille des élections européennes, les hebdos mettent le sujet à la Une. L'Express (16 pages) s'inquiète de l'avenir de l'Europe. L'Obs, lui, toujours sur l'Europe a choisi, "Les sujets qui fachent", (16 pages). Le Point (20 pages) évoque le passé avant de parler de l'avenir "Quand l'Europe dominait le monde (et pourquoi elle n'a pas dit son dernier mot)."  

L'Express crainet le naufrage, et voit en Europe : " Un record de divisions, un pic de confusion. Avec 34 listes en lice pour les élections européennes du 26 mai 2019, la France a atteint un sommet d’atomisation politique, alors même que le taux d’abstention menace, cette année encore, de poursuivre la progression inexorable qu’il a connue depuis la première désignation au suffrage universel du Parlement européen, en 1979".

"Il y a juste quarante ans, ce scrutin fut salué comme une avancée démocratique sans précédent, solennisée par la présidence qu’inaugura à Strasbourg Simone Veil, porteuse de toute la force symbolique de son destin personnel".

"Cette espérance semble appartenir aujourd’hui à un autre âge, tant le désenchantement, voire la colère, se sont emparés de dizaines de millions de votants à travers 28 pays, citoyens en mal d’appartenance persuadés que l’Union européenne (UE) a trahi sa vocation".

L'Express constate que dans cette Europe divisée, "Macron a réussi à marquer quelques points Par exemple, en faisant progresser l’Europe de la défense. « Il a réussi à embarquer les Allemands sur ce sujet et ce n’est pas rien, c’est un énorme changement de paradigme », souligne Alain Lamassoure. Il obtient un accord (certes limité) sur la question des travailleurs détachés ; un autre sur le contrôle des investissements étrangers en Europe". Mais les autres pays européens "redoutent une France trop dépensière. Paris traîne le boulet d’une mauvaise réputation, celle de répondre à coups de milliards d’euros à tout problème".

Le Point ne cache pas son inquiétude "Alors que le centre de gravité du monde se déplace, l'Europe dispose de cinq à dix ans pour se réformer ou se désintégrer."

Tandis que Marianne laisse la place à Jean-François Kahn, Jacques Julliard, Régis Debra, Marcel Gauchet, Jean-Pierre Chevènement qui parlent de l'Europe qu'ils veulent.

Bellamy face à Sarkozy et Dupont-Aignan

François-Xavier Bellamy aurait rencontré deux fois Nicolas Sarkozy qui lui aurait dit "Si vous lancez je vous soutiendrai", mais la tête de liste Les Républicains n'a finalement rien vu venir souligne Le Point.

Nicolas Dupont-Aignan avait accusé François-Xavier Bellamy d’être « un rabatteur de voix » pour Macron, et d'être le énième représentant de "la droite qui trahit". Dans une interview (6 pages) dans Valeurs Actuelles, Bellamy répond : "La cohérence de M. Dupont-Aignan est difficile à cerner: il n’a cessé de changer de discours au fil des ans. Jean-Frédéric Poisson, qui a fait campagne avec lui, dit que le cœur de son système repose sur le mensonge : je le crois, en effet, au rythme des calomnies qu’il ne cesse de répandre sur nous.

Le gilet jaune Lalanne

Francis Lalanne n'est pas qu'un chanteur perché devenu personnage de « Fort Boyard » sous le nom de Narcisse Lalanne. C'est un militant enfiévré, tendance alternatif-écolo, décidé à changer le monde. Des campagnes, il en a déjà fait une dizaine. Ce mouvement des « gilets jaunes », c'est un peu sa dernière chance. raconte l'Obs (2 pages). "L'adepte de la « frugalité heureuse » et du slogan « ce qu'on possède nous possède », en immuable pantalon noir à fleurs rouges et bottines trouées, n'a pas un radis. Mais son grand ami Jean-Marc Governatori, milliardaire, se porte caution. « S'il fait moins de 3%, je serai contraint de rembourser autour de 400000 euros, nous explique le mécène. Mais Francis va réussir, c'est un cadeau pour les "gilets jaunes"»"

Tout n'est pas facile vu la rivalité entre les pro Lalanne , et les pro Jérémy Clément, un gilet jaune qui n'a pas trouvé de financement pour sa liste RIC (Ralliement d'Initiative citoyenne) : Au QG, les « lalannistes » et les « clémentistes » s'étripent régulièrement, un directeur de campagne en a chassé un autre, et Jean-Marc Governatori intervient en plus pour distribuer les bons et les mauvais points. « On est tous fatigués, et puis il y a trop d'ego », regrette Francis... qui n'en manque pas lui-même, et chipe volontiers la lumière des médias au détriment de son colistier Jérémy".

Manuel Valls et la mort du PS

Manuels Valls, revient sur ces derniers moments au sein du PS pour l'Obs qui l'a rencontré à Barcelone, juste avant les élections municipales, où il est donné battu par les sondages : « Je voulais changer de vie. Mais prendre la décision de quitter un pays où vous avez étudié, milité, qui vous a tant donné n'est pas facile. La primaire a été très dure. C'est la vraie erreur que j'ai commise, mais qui était impossible à éviter une fois qu'Hollande a annoncé qu'il n'y allait pas. Lors du débat face à Hamon, je savais que cette histoire était finie. Puis j'ai soutenu Macron. » Personne ne voulait de ce pestiféré. « Ils ont voulu me faire la peau. La campagne à Evry a été horrible. Alors quand on m'a proposé d'être candidat à Barcelone, ça a été une motivation supplémentaire pour partir. Ça m'a aidé à choisir. » Il a donc quitté la France et cet aller semble sans retour. « Je suis quelqu'un qui encaisse, mais les cinq années de pouvoir ont été redoutables. Je n'en pouvais plus. Le PS était mort."

Bardella : un rival pour Marion Maréchal ?

"Un gamin de 23 ans à l'apparence lisse, au visage glabre et au cheveu court : voilà à quoi ressemble « le coup de poker » tenté par Marine Le Pen. Elle ne le regrette pas" C'est ainsi que l'Obs présente son portrait (4 pages) de Jordan Bardella.

"Au RN, d'abord sceptiques, voire hostiles, les cadres ont vite été convaincus par le choix de la patronne. Au point que certains l'imaginent rivaliser demain avec Marion Maréchal, héritière du clan Le Pen".

« Il faut comprendre une chose: Jordan Bardella a de l'ambition, résume Erik Tegnér, jeune Républicain, qui souhaite faire le pont entre toutes les droites. Il se prend pour Frank Underwood dans "House of Cards"! » Un proche ajoute: « La revanche sociale est un de ses moteurs. Il vient d'un milieu modeste et populaire. Il n'a rien à voir avec la bourgeoisie des cadres du RN. Je pense qu'il en a fait un complexe. Il veut prouver qu'il peut réussir. Il veut monter, et monter très haut. »

L'écologiste qui a rejoint Philippot

"Jean-Luc Touly, militant chevronné de la gauche écolo, figure sur la liste de Florian Philippot aux élections européennes du 26 mai" remarque l'Obs qui précise : "Délégué syndical CGT puis FO chez Veolia, dont il avait dénoncé les pratiques de gestion de l’eau, militant anticorruption avec l’association Front républicain d’Intervention contre la Corruption (Fricc) et ancien de la Fondation Danielle-Mitterrand, ce retraité de 65 ans avait par ailleurs été élu conseiller régional d’Ile-de-France avec EELV en 2010, avant de rejoindre le groupe du Parti de Gauche".

Les nouveaux catholiques

"L'incendie de Notre-Dame a mis sur le devant de la scène une nouvelle famille de fidèles qui n'hésitent plus à revendiquer leur foi. Ce qui les unit ? Le rejet des idéaux de Mai-68 et la crainte de l'islam" L'Obs les a rencontrés sur le chemin de Compostelle. 

"Une génération plus engagée dans la vie publique, « mieux formée », se reconnaissant davantage dans la figure de François-Xavier Bellamy que dans celle du pape François", dont Guillaume, l'un d'eux préfère ne pas parler : « C'est une très bonne chose que des hommes politiques n'hésitent pas à se dire catholiques, souligne Guillaume. Nous avons une vision de la société, c'est important que nous puissions porter nos valeurs. »

Procès contre journalisme d'enquête

On s'en doute, ceux qui s'attaquent dansleurs articles ou leurs livres à des hommes d'affaires français ou étrangers, des "gros poissons" comme les appelle l'Obs (2 pages) ne sont pas des irresponsables. Ils essayent de se prémunir contre les actions en justice : " Ainsi « l'Obs » fait-il relire soigneusement chaque article sensible par son service juridique, voire par son avocat. Premières Lignes, la société de production de « Cash Investigation », ne livre pas un reportage sans qu'il ait été préalablement validé par Me Virginie Marquet. « Nous la consultons tout au long de nos enquêtes, explique son président, Luc Hermann. Et elle les visionne deux ou trois fois avant diffusion. » Idem chez Mediapart, qui s'est attaché les services du cabinet Seattle, rémunéré par un forfait mensuel et donc mobilisable avant toute publication délicate."

Mais cela ne suffit pas, loin de là : "Malgré les précautions prises par les uns et les autres, Mediapart a fait face à 200 procès depuis 2011 (il en a perdu 5) et consacre, chaque année, pas moins de 200000 euros à sa défense. Même si, le jour du procès, les avocats prennent la lumière, ce sont les journalistes qui montent tout le dossier de la défense. Ce qui les mobilise « un à deux mois à temps plein selon les cas », évalue Marie-Hélène Smiéjan, directrice du site".

 

Bombardements occidentaux en Syrie

« La France est le deuxième pays frappeur de la coalition.  Quand il s’agit de la guerre à distance, le ministère des Armées accepte de donner des chiffres. Depuis 2015, Paris a procédé à environ 1550 frappes aériennes. Une contribution de poids, mais loin des chiffres de l’aviation américaine, responsable de près de 90 % des opérations aériennes contre Daech. En moins de cinq ans, 34 000 frappes ont été ordonnées par la coalition, 50 000 bombes larguées. Et le rythme ne s’est pas ralenti avec l’encerclement des derniers djihadistes ". Mais par contre, note (10 pages) que la France reste silencieuse quand on la questionne sur les pertes civiles : " Avec la Russie, elle est l’un des rares belligérants à ne reconnaître aucune mort civile depuis le début du conflit. Pourtant, des centaines de civils ont été tués dans les bombardements. « La France est silencieuse, c’est une spécificité, souligne le Britannique Chris Woods, un ancien journaliste de la BBC, fondateur, en 2014, de l’ONG Airwars, qui recense les morts de non-combattants ». "

Enfants maltraités

Maltraitances, comment punir le silence ? L'Express (4 pages) s'interroge et souligne que "Les témoins passifs de mauvais traitements d'enfants sont rarement jugés." En tout cas voici un exemple : "Dans la Creuse, le docteur V. comparaîtra bientôt pour non-assistance à personne en danger, au tribunal correctionnel. Jusque-là, ce médecin de 61 ans se croyait immunisé contre le risque d’une erreur de diagnostic. (...) Son « erreur de diagnostic » s’appelait Gabin. En juin 2013, les soignants de la clinique de la commune de Moutier- Rozeille constatent la mort de ce garçonnet des suites d’une sous-alimentation chronique. A presque 2 ans, il a le poids d’un bébé de 3 mois. Le généraliste n’avait pourtant jamais décelé de problème de santé majeur, il ignorait que l’enfant ne marchait pas et, bien qu’il l’ait examiné à son cabinet six fois, n’avait même pas conscience d’être son médecin traitant".

L’or un placement refuge?

Pas de miracle remarque l'Express dans son dossier "Spécial Placements" (14 pages) : "Entre son pic à 1921 dollars en septembre 2011 et son creux à 1046 dollars au printemps 2015, l’once d’or (31grammes) a perdu 45 % de sa valeur ! Quant au lingot, il a chuté de 38 % entre son sommet à 44500 € en octobre 2012 et son creux à 27650 € fin 2013." des variations que semblent oublier certains : " A chaque coup de grisou sur les marchés financiers, des experts surgissent pour vanter les vertus supposées du métal jaune".

On lira aussi le "Spécial Placements" du point (18 pages) qui s'intéresse aux "placements solidaires" pour soutenir les associations tout en consacrant trois pages "aux montres vintage."

La civelle : l'or blanc

L'Express (3 pages) évoque le trafic de civelle qui rapporte gros aux délinquants : "Cet alevin de l’anguille – 12 centimètres de longueur, 350 euros le kilo à la sortie du bateau – s’ajoute, depuis 2009, à la liste des espèces protégées par la Convention de Washington (Cites). En France, on le braconne par tonnes. (...) A force, ce fretin de luxe est en danger d’extinction. « Si on y ajoute la pollution des rivières, il n’est pas sûr que l’espèce survive », se désole Benjamin Hogommat, juriste à France nature environnement."

Exemple : "Le 31 janvier, les douaniers de Pau contrôlent deux fourgons sur une aire d’autoroute. A l’intérieur : des liasses de billets, mais surtout 897 kilos de civelles, soit 3 millions d’alevins, maintenus en vie par un système sophistiqué de ventilation et d’oxygénation de l’eau. Une cargaison destinée à l’Europe de l’Est, d’une valeur de 500000 euros. « On n’est plus sur le petit braconnier qui pêche la nuit, mais sur des filières criminelles (...) », s’exclame le chef du pôle action économique des douanes de Bayonne."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires