En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

02.

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

03.

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

04.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

05.

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

06.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

07.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

ça vient d'être publié
pépites > International
Vague de critiques
L'Autorité palestinienne, l’Iran et la Turquie rejettent l'accord entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 1 heure 12 min
light > Culture
Succès fou
Le livre de Nicolas Sarkozy, Le Temps des tempêtes, devient officiellement le best-seller de l'été 2020
il y a 3 heures 1 min
pépite vidéo > Europe
Distanciation sociale
Interdiction en Galice : la fumée de cigarette peut-elle transmettre le coronavirus ?
il y a 5 heures 15 min
décryptage > France
Ecoutons-là

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Economie
Résilience face au climat

Canicules, inondations et tempêtes : la vulnérabilité humaine et économique diminue avec les années

il y a 7 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 20 heures 53 min
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 22 heures 2 min
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 23 heures 41 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Politique
Couple franco-allemand
Emmanuel Macron va recevoir Angela Merkel au Fort de Brégançon le 20 août prochain
il y a 1 heure 57 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : Jérôme Salomon estime que le "virus sera toujours là" à la rentrée et confirme une baisse du prix des masques
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Santé
Nouvel espoir

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Société
Nihilisme sociétal

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

il y a 6 heures 51 min
décryptage > International
Maison Blanche

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

il y a 7 heures 44 min
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 21 heures 17 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 22 heures 19 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 1 jour 14 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 1 jour 3 heures
© JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Atlantico Green

Si vous imaginez qu’acheter en ligne pollue moins, vous vous trompez lourdement

Publié le 10 février 2019
Les services de livraison en ligne, et notamment la possibilité de retourner les produits qui se satisfont pas le client, sont générateurs de gaz à effet de serre.
Christian Gollier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gollier est économiste à la Toulouse School of Economics et co-auteur des 4e et 5e rapports du GIEC.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les services de livraison en ligne, et notamment la possibilité de retourner les produits qui se satisfont pas le client, sont générateurs de gaz à effet de serre.

Atlantico : Les politiques de retour de marchandises achetées en ligne permettent plus de liberté au consommateur car il peut se faire rembourser les achats qui ne le satisfont pas. C'est un gain réel en termes de satisfaction, mais qui a un coût environnemental. Pouvez-vous nous parler de ce coût environnemental ? D'où provient-il ?

Christian Gollier : Il vient du fait que quand vous utilisez un véhicule, vous émettez des particules fines, de l'oxyde d'azote, du CO2. On sait qu'en France, 48 000 personnes meurent par an à cause de l'inhalation de nano-particules. Il y a aussi le bruit : selon Bruitparif, il y a 1000 morts par an simplement à cause du bruit. Enfin, le CO2 crée des problèmes climatiques. Le problème principal c'est que le transport paye une taxe carbone réduite, il génère des choses néfastes pour la communauté qui ne sont pas prises en compte dans le prix (l'externalité négative n'est pas internalisée). L'impact environnemental d'un achat en ligne est beaucoup plus important que celui d'une personne qui fait ses courses à pied ou en vélo. Quand je vais en ville, je n'achète pas juste un pantalon ou un livre, je rassemble tous mes achats de la semaine, alors que si j'achète sur internet, je risque de faire venir plusieurs fois le camion. Personnellement, j'achète beaucoup de livres sur internet : ils n'arrivent pas à grouper les livraisons, je reçois les ouvrages séparément, c'est terriblement inefficace.

Cette réflexion induit un sentiment de culpabilité chez les consommateurs qui ont l'impression de participer au réchauffement climatique alors qu'ils ne cherchent qu'à maximiser leur satisfaction. Cette culpabilité est-elle justifiée ?

Elle est en quelque sorte justifiée dès lors que le prix du carbone n'est pas payé par le distributeur (qui paye une taxe carbone réduite, ndlr). Le prix des achats sur internet est trop faible pour aligner la rationalité économique du consommateur avec les impératifs écologiques. Il faut garder à l'esprit que ce que les distributeurs payent en plus sera automatiquement payé par le consommateur. « There is no free lunch » (il n'y a pas de déjeuner gratuit). Quelque part c'est bien qu'il y ait une forme de culpabilité pour les consommateurs : effectivement, la pollution générée par ces livraison n'est pas payée par les distributeurs, donc pas par les consommateurs. Ce que je critique, c'est que les transporteurs payent une taxe carbone réduite, ce n'est pas normal. Il n'y a donc pas d'internalisation des externalités négatives, des coûts environnementaux, générées par cette activité.

Le développement de la politique des retours, avec la garantie de pouvoir renvoyer un article gratuitement, participe-t-il selon vous d'une diminution de l'attention portée lors de l'acte d'achat ? Lorsqu'on achète en magasin, on fait plus attention et l'on a moins envie d'aller rendre un article.

A priori, cela ne pose pas de problème économique particulier. Le vendeur sur internet, anticipant le risque de retour, va intégrer ce coût supplémentaire dans le prix de vente. Ce surcoût permettra aux consommateurs de tenir compte de ce coût dans leur décision d’acheter sur internet ou de se rendre en ville pour acheter en connaissance de cause. Cela incitera aussi le marchand sur internet de réduire ce risque de retour. Le système d’incitation global est préservé pour cette question spécifique, contrairement à l’analyse des pollutions induites par le commerce en ligne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 11/02/2019 - 19:29
e commerce
Personne ne s'imagine que cela pollue moins. On ne s'imagine rien. Ceux qui achètent trouvent que c'est pratique et souvent ils ne trouvent pas ce qu'ils cherchent à côté (s'ils ont du commerce à côté).
francoise34
- 10/02/2019 - 23:19
La seule solution
Dans nos campagnes isolées c'est le seul moyen de faire certains achats à moins de faire 110 km AR, avec des produits qui ne sont pas toujours disponibles ou faciles à trouver
Alors, oui, bravo pour le e commerce
J'accuse
- 10/02/2019 - 10:50
Vive le e-commerce !
Je ne ressens aucune culpabilité à acheter sur Internet et me faire livrer. Bien au contraire: je fais travailler des livreurs (qui ont du boulot grâce aux acheteurs comme moi), et la livraison est payée soit par le commerçant soit par le client.
Les retours n'ont aucun impact sur l'environnement: les livreurs prennent les colis retournés au cours de leurs livraisons, sans avoir à se déplacer juste pour ça, et reviennent naturellement à leur centre de distribution après leur tournée. Pleine satisfaction du client, profit pour tout le monde, aucun inconvénient. Ça ne gêne que les commerçants qui n'acceptent pas les retours: ils devront s'adapter ou fermer.
Si les gouvernements successifs n'avaient pas favorisé le diesel pour toutes les voitures depuis des décennies, il y aurait moins de pollution: ce ne sont pas les livreurs des particuliers qui polluent beaucoup.
Rappelons aussi que le diesel dégage moins de CO2 que les moteurs à essence: ne mélangeons pas tout.