En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Atlantic-Tac
Quand deux lunes orbitent et quand trois aiguilles préfèrent reculer : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
Publié le 25 janvier 2019
Mais aussi, après les salons horlogers de Genève, quelques concepts qui vont vous épater, comme le bruit des codes qu’on casse, les heures qu’on écoute et l’esthétique décalée qui éclate les compteurs…
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi, après les salons horlogers de Genève, quelques concepts qui vont vous épater, comme le bruit des codes qu’on casse, les heures qu’on écoute et l’esthétique décalée qui éclate les compteurs…

H. MOSER & CIE. : Pour écouter le temps qui passe…

Au premier regard, avec son boîtier rectangulaire et son « écran » noir, c’est une sorte d’Apple Watch. Sauf que c’est une montre de haute horlogerie on ne peut plus mécanique, comme en témoigne le « tourbillon » en rotation dans le bas du cadran sans aiguilles, sombre et « muet » comme celui d’un Apple Watch en mode économie de batterie. L’idée d’une parodie de l’Apple Watch n’en est pas moins présente, puisque cette montre signée H. Moser & Cie. (une maison suisse dont les racines remontent au XIXe siècle) a été rebaptisée Swiss Alp Watch – « Alp-Apple » pour ceux qui n’auraient pas compris l’allusion. À quoi bon une montre mécanique sans aiguilles pour indiquer le temps ? En regardant plus attentivement, on repère une sorte de poussoir sur le flanc gauche de la montre : il permet d’activer un mécanisme de « répétition minutes » qui fait sonner les heures, les quarts d’heure et les minutes de la montre, qu’on peut mettre à l’heure exacte, à une ou deux minutes près, par sa couronne de remontage très spéciale. L’idée n’est donc plus de « lire » le temps, mais de l’« entendre » en faisant tinter les heures à la demande. Avant l’invention de l’électricité, ces heures qu’on fait sonner dans la pénombre étaient le seul moyen de connaître l’heure la nuit ou dans l’obscurité d’une diligence. Plus besoin d’aiguilles : la frappe des marteaux sur les timbres internes de la montre suffit à induire un autre rapport au temps qui passe, en l’écoutant plutôt qu’en décodant l’angle géométrique des aiguilles ou en regardant une série de chiffres. S’il y a bien une alternative originale et crédible aux montres connectées, c’est cette Swiss Alp Watch Concept Black qui l’a inventée. Épatant, non ?

HERMÈS : Deux disques à découper les lunes.

Le millésime horloger 2019 s’annonce très « cosmique », puisqu’on fêtera, entre autres, le débarquement sur la Lune de la première montre suisse (il y aura cinquante ans cet été, Neil Armstrong marchait dans la poussière lunaire avec une Omega au poignet), le bicentenaire du visionnaire Autour de la Lune de Jules Verne ou les 65 ans de l’arrivée de Tintin sur la Lune (On a marché sur la Lune). Hermès souffle toutes ces bougies avec l’esprit Hermès qui anime la maison : la montre Arceau s’est mise à « L’Heure de la Lune », avec une mécanique aussi élégante qu’imaginative. Sur le cadran en météorite, figurent deux pleines lunes : celle qu’on voit dans l’hémisphère sud à douze heures, celle de l’hémisphère nord à six heures. Tout autour du cadran, orbitent en permanence deux disques opposés : l’un pour les heures (qu’une astuce mécanique maintient toujours dans le bon sens de lecture), l’autre pour la date. Jour après jour, tout au long du mois lunaire (29,5 jours), ces disques découpent dans les pleines lunes différentes phases (quartiers croissants ou décroissants, gibbosités, etc.). Au poignet, c’est magique, c’est chic, c’est Hermès – en plus d’être mécaniquement très ingénieux. Épatant, non ?

CODE41 : Un peu d’audace mécanique pour casser les codes…

La nouvelle génération suisse a pris la relève de ses jeunes et moins jeunes anciens : en lacs et Alpes, sur le fertile terreau helvétique, semez des idées et vous récolterez des montres et des concepts de nouvelles marques horlogères. Après quelques exploits sociofinancés sur les réseaux sociaux, les jeunes indépendants lausannois de Code41 relèvent le défi d’une horlogerie mécanique originale avec leur projet X41, qui devrait être lancé dans quelques semaines, avec un mouvement « manufacture » et à un prix certes coûteux, mais raisonnable pour une proposition aussi forte (comptez dans les 3 500 euros). Code41 a fait le choix d’un remontage automatique par masse « périphérique » (le classique rotor fait le tour du mouvement mécanique au lieu de pivoter en son centre). Mécaniquement, c’est aussi audacieux que prometteur, ne serait-ce que parce que le cœur du mouvement se trouve ainsi dégagé et qu’on peut mettre en valeur son architecture ou son esthétique. Le tout est intégralement et même intégristement Swiss Made garanti pur helvète, avec une politique de transparence qui permet de comprendre que la marge de Code41 est raisonnable, ce qui oblige à se poser des questions sur la marge réelle des « grandes marques » suisses (la souscription pour cette montre sera ouverte dans quelques jours). Épatant, non ?

GREUBEL FORSEY : Une esthétique éclatée qui affole les compteurs…

Pour casser les codes (voir ci-dessus), il faut les connaître avant de les transgresser : créée voici une quinzaine d’années par le Français Robert Greubel (un Vosgien) et le Britannique Stephen Forsey, la manufacture qui porte leurs deux noms a su imposer sa vision contemporaine de la tradition horlogère. La nouvelle montre Balancier contemporain récapitule tout ou presque des apports de Greubel Forsey à cette tradition, à commencer par un soin maniaque apporté à la finition du moindre composant, vis comprises. Le boîtier a été ramené sous les 40 mm, ce qui rend la montre encore plus portable et son balancier encore plus spectaculaire. Appréciez en connaisseurs le cadran finement grainé, l’esthétique « éclatée » de l’architecture mécanique : les heures et les minutes décentrées à droite, la petite seconde déportée à gauche, la réserve de marche à onze heures et les battements élégants d’un balancier protégé par la finesse de son long pont. Le nom de la marque est presque subliminal, mais, à part Greubel Forsey, qui aurait pu proposer une telle montre avec une telle somme de détails hauts horlogers ? Le meilleur (ou le pire, c’est selon !) pour la fin : le prix relativement « accessible » de cette montre Balancier contemporain ! Tout dépend du curseur, mais l’équivalent de 190 000 euros pour cette compilation inégalée de bienfacture horlogère dans tous les compartiments du jeu, c’est un bel effort de la part de la marque ! Ceci relève de la collection et de l’investissement patrimonial, pas de la consommation mass market. Épatant, non ?

FRANCK MULLER : l’élégance formelle d’un temps qu’on inverse…

Mieux que Proust et sa Recherche du temps perdu, la maison Franck Muller nous propose un temps retrouvé, parce que… retourné ! Les aiguilles préfèrent aller en sens inverse (de gauche à droite) et tourner le dos à leur marche traditionnelle. C’est une réinvention radicale et ultra-conceptuelle de la lecture du temps qui passe : atypique dans son esprit, mais pas dans sa réalisation, cette montre automatique Remember est parfaitement digne de ses sœurs des autres collections de haute horlogerie Franck Muller. On nous explique le nom de cette Remember par le fait qu’une telle lecture du temps oblige à mémoriser les rendez-vous qu’on se donne, mais la fascination hypnotique que provoque la lecture de l’heure sur ce cadran ne relève-t-elle pas plutôt d’une victoire sur le temps, qu’on a enfin réussi à faire reculer ? Dans sa simplicité avant-gardiste, d’une grande élégance formelle, c’est tout de même une grande… complication mécanique. Épatant, non ?

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Voulez-vous savoir quand la droite est entrée en agonie ? En 2010, quand Nicolas Sarkozy supprima le ministère de l'Identité nationale, qu'il avait lui-même créé !
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Angela Merkel a été victime d'une nouvelle crise de tremblements
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
05.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires