En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Revue de presse des hebdos
Nouvelles révélations sur le mur des cons; Rokhaya Diallo dénonce le racisme d'Etat avec des subventions publiques; voitures connectées Peugeot-Citroën les Chinois sauront tout sur nous; Marion Maréchal ne veut pas de Bannon à l'ouverture de son école
Publié le 01 novembre 2018
Et aussi Anne Hidalgo n'est pas contre la voiture, mais contre la pollution.
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi Anne Hidalgo n'est pas contre la voiture, mais contre la pollution.

Du nouveau sur le "mur des cons" 

La présidente du Syndicat de la magistrature sera jugée en décembre prochain pour injure publique devant le tribunal correctionnel de Paris. Ceci à cause du "mur des cons" qui ornait les locaux du syndicat avec les photos (commentées) de politiques, de policiers, de journalistes révélé en 2013 par un journaliste, Clément Weill-Raynal (qui l'avait filmé) sur Atlantico. Le Point revient sur l'affaire et prouve, enregistrement à l'appui, que la présidente, Françoise Martres, contrairement à ce qu'elle avait affirmé devant la juge d'instruction, a bien vu Weill-Raynal devant le « mur » et parlé avec lui (4 pages). 

Subvention pour Rokhaya Diallo

Militante socialiste féministe et antiraciste, Rokhaya Diallo dénonce le "racisme d'Etat" en réclamant des subventions publiques selon le Point. La ville de Saint-Denis doit voter ce jeudi un financement de 9 832 euros pour une manifestation qu'elle organise au Théâtre Gérard-Philippe, centre dramatique national.

Espionnage chinois et voitures connectées françaises

Le 14 mai 2017, Emmanuel Macron célèbre son investiture en remontant les Champs-Elysées et salue la foule depuis le toit ouvrant d’une luxueuxe DS 7 Crossback signé du français PSA Peugeot-Citroën. Mais, selon l'Express, aujourd'hui "le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), les services de renseignement et l’Anssi, le cyberpompier de l’Etat, sont préoccupés." Car la société chinoise, Huawei,  "spécialiste des équipements de télécommunications s’apprête à doter toutes les DS 7 Crossback d’une connectivité : mise à jour cartographique, reconnaissance vocale, portail de services avec état de maintenance de la voiture, historique des trajets et modes de conduite... " Problème : « "Ces technologies peuvent permettre d’écouter les conversations ou d’espionner les déplacements d’hommes politiques", révèle une source sous couvert d’anonymat ». 

Marion Maréchal a dit non à Bannon

Steve Bannon , ancien conseiller spécial de Donald Trump, voulait participer, le 22 juin dernier, à l’ouverture de l'Institut de sciences sociales, économiques et politiques (Issep), de Marion Maréchal à Lyon : « Je lui ai dit non. Rien de personnel, mais l’inauguration de l’école n’était pas un moment politique. Je le recevrai à d’autres occasions », explique, à L’Express, Marion Maréchal. 

Le commando de Macron

Le "commando de Macron" à la Une de l'Express avec un dossier d'une dizaine de pages, qui tombe mal vu l'actualité. "Commando" expression quasi militaire, mais cette équipe de choc ne semble pas très efficace : elle n'a pas pu éviter l'incroyable cafouillage, long de quinze jours, qui a abouti, hier, au départ de Gérard Collomb, et la communication a été plus qu'incohérente (sans parler de l'affaire Benalla). "Ils sont sept, âgés de 31 ans à 46 ans. Ils ont fait la campagne présidentielle, oeuvrent désormais au coeur du pouvoir et fonctionnent toujours comme une bande affective et professionnelle. En contact permanent, prompte à se reconstituer dans les coups de grisou."

L'hebdo ajoute : "Tous se sont connus pendant la campagne, tous sont prêts à se faire couper en morceaux pour le président, tous ont cru déplacer le mur de l’histoire. Tous se heurtent à celui du pouvoir. " Puis L'Express reconnaît "Depuis quelques mois, les sondages font la gueule, les couacs se bousculent, les argumentaires glissent comme l’eau sur les plumes du canard."

Un policier présidentiel sur Facebook

Un policier du Groupe de Sécurité de la Présidence de la République (GSPR) chargé de protéger Emmanuel Macron a ouvert un compte Facebook "dans lequel il détaille sa fonction en images et à visage découvert" selon Le Point.

Hidalgo aime l'auto

Anne Hidalgo tente de rectifier son image d'irréductible adversaire de la "bagnole" selon L'Obs. Son ami Jean Todt,  président de la Fédération internationale de l'Automobile, aide la maire de Paris. Elle a diné avec Carlos Ghosn, le PDG de Renault, et elle a renoué avec Carlos Tavares, le patron de PSA. Elle précise "Je ne suis pas contre la voiture. Je suis contre la pollution, ce n'est pas la même chose."

Hollande au théâtre

Les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme préparent, selon l'Obs, une adaptation au théâtre de leur livre "Un président ne devrait pas dire ça".

L'avenir de la gauche

Le sociologue  Jean-Pierre Le Goff et l'essayiste Raphaël Glucksmann débattent sur une dizaine de pages à propos de l'avenir de la gauche (Une de l'Obs). "Ils sont tombés d'accord sur un point : l'espoir ne renaîtra que si la gauche se réconcilie avec le réel." Voilà une bonne résolution et un joli programme. Le Goff plarle clair, par instant : "La dénonciation des fachos masque mal le vide de la doctrine" et il ajoute "La gauche est largement demeurée aveugle sur les dangers de l'islamisme."   

Spécial Aznavour

La Une et une vingtaine de pages dans Le Point, plus un bandeau en haut de Une pour deux autres hebdos : 8 pages dans l'Obs, 8 pages dans l'Express, pas de raz de marée comme on en a connu avec la disparition de Johnny Hallyday.

Le retour de la censure ?

Les visages d'Onfray, Zemmour, et Taddéi rassemblés à la Une de Valeurs qui croit pouvoir parler, à leur propos, de "censure" bien que leur situations soient trés diverses. De plus l'hebdo écrit "Interdits de service public, Éric Zemmour et Michel Onfray sont les victimes d’un nouveau maccarthysme qui opère discrètement dans la société." Mais Onfray a vu ses interventions reprises pendant une quinzaine d'années sur France Culture, et Eric Zemmour était l'invité de l'émission "C à vous" sur France 5, mardi 6 septembre pour parler de son livre.

Valeurs interroge par ailleurs, Frédéric Taddeï : "Sur France Inter, vous avez semblé regretter d’être obligé d’aller sur une chaîne russe pour continuer à faire ce que vous faisiez sur France Télévisions auparavant... " Taddeï répond : "Ce que Sonia Devillers [la journaliste de France Inter] ne voulait pas accepter, c’est que RT est l’équivalent de France 24. Je persiste et signe: les deux sont payés par l’impôt. On nous dit que RT est payé par le Kremlin, mais c’est une dotation publique, exactement comme France 24. Je me suis donc amusé à dire que c’était comme si l’on disait que France 24 était financée par l’Élysée".

En tout cas, La première émission de Taddeï, le 27 septembre sur RT France "a été vue plus de 100 000 fois sur YouTube et plusieurs dizaines de milliers de fois sur Twitter et Facebook. Intitulée « L’économie européenne est-elle trop libérale ou pas assez? »", et on y a entendu l’essayiste Nicolas Baverez et le démographe Emmanuel Todd.

Diesel : pollution assumée

Après la découverte de logiciels fraudeurs sur des véhicules diésel Volkswagen aux Etats-Unis
, on a découvert le même problème en France, rappelle l'Express. "Face aux résultats des tests menés en laboratoire, Ségolène Royal " n’a pas eu "d’autre choix que de demander aux constructeurs français d’organiser le rappel de tous les véhicules dont les émissions de NOx dépassaient les seuils autorisés". Logique...

Les constructeurs, pas vraiment pressés de voir leurs concessions assaillies et d’assumer le coût de l’opération, ont fait le strict minimum note la coordinatrice de France Nature Environnement, fédération française de 3 500 associations de protection de la nature et de l'environnement : « Une lettre envoyée en juin 2017, puis plus rien, souligne Charlotte Lepitre. Résultat, à la fin de l’année 2017, 5 % seulement des véhicules incriminés avaient vu leur logiciel recalibré. » Le ministère n’a pas souhaité nous communiquer les chiffres actualisés, mais il serait étonnant qu’ils aient beaucoup évolué, les constructeurs n’ayant toujours pas mis en place de véritables plans de rappel.

 

Pouvoir d'achat ?

"Entre les chiffres et le sentiment des Français, c’est le grand divorce. Pour les statistiques, les prix ont peu
augmenté jusqu’à l’année dernière. Mais 86 % des sondés estiment le contraire !" constate Marianne qui parle d'un "grand mensonge" à propos du pouvoir d'achat.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
06.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
07.
L'association WWF accusée de soutenir des programmes de stérilisation forcée aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires