En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

03.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel

07.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Toutes ces erreurs que le Défenseur des droits commet dans son rapport sur la discrimination en France

04.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

05.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 2 heures 42 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 3 heures 19 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 4 heures 33 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 5 heures 19 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Société
Mobilisation planétaire

Antiracisme et environnement : l’été 2020 sera radicalement exigeant ou ne le sera pas

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Politique
Macron - Le Pen

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

il y a 8 heures 17 min
décryptage > France
Exercices de coloriage

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Consommation
Sucre caché ?

Eaux parfumées : comment repérer celles qui vous font grossir l’air de rien ?

il y a 9 heures 48 min
décryptage > Europe
Menace pour l'Etat allemand ?

L’Allemagne a-t-elle un problème d’infiltration de son extrême droite dans les rouages de l’Etat ?

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 2 heures 57 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 3 heures 44 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 5 heures 41 sec
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 6 heures 41 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 7 heures 34 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Affaire Fillon : Hollande a envisagé de reporter la présidentielle; Dati a cherché le soutien de l'Elysée contre Hidalgo; Ecologie : truc de riches ou cauchemar vert ?; Cyberhaine sur les réseaux sociaux : le marché plus fort que la loi
il y a 8 heures 6 min
décryptage > International
Soft power

Comment les Émirats arabes unis sont devenus curieusement le partenaire économique et commercial incontournable de Damas

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Histoire
Rivalité

Et si on s’était trompé de Voltaire ?

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Santé
Vives inquiétudes

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

il y a 10 heures 22 min
décryptage > Europe
Présidence du Conseil de l'Union européenne

Angela Merkel peut-elle sortir de son coma l’Europe ?

il y a 11 heures 33 min
Atlantic-Tac

Quand les girafes peignent le temps et quand la clé remonte les heures : c’est l’actualité des montres françaises avant un week-end tricolore

Publié le 20 juillet 2018
Mais aussi, pour ce grand cocorico estival, la « plongeuse » qui remonte à la source, le coussin d’acier qui prend des grands airs, l’écaille de tortue qui joue les stars sur les pontons et les poussoirs de la nouvelle urbanité décontractée…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi, pour ce grand cocorico estival, la « plongeuse » qui remonte à la source, le coussin d’acier qui prend des grands airs, l’écaille de tortue qui joue les stars sur les pontons et les poussoirs de la nouvelle urbanité décontractée…

MICHEL HERBELIN : Le coussin d’acier qui change tout…

Manufacture familiale française qui a su et qui entend bien le rester, la maison Michel Herbelin mixe et remixe à l’envi ses propres codes. Voici une montre Newport, interprétée dans un inhabituel boîtier en acier de forme « coussin » (ni rond, ni carré, un peu des deux : c’est très vintage), de dimensions raisonnables (38 mm), avec des chiffres romains pour la touche néo-classique, un cadran bleu soleillé pour rester dans la tendance de l’année, une « petite seconde » à six heures pour le style horloger et une « grande date » à midi pour marquer une vraie différence horlogère (mouvement électronique suisse). L’ensemble est plutôt très élégant et distingué, avec une ultime trace de politesse à la française : un prix contenu sous les 500 euros, ce qui fait de cette Newport une excellente affaire pour cet été. Un seul détail un peu gênant : dommage que la gravure « Newport » sur la lunette, dans le bas de la montre, soit aussi peu discrète – on aurait pu s’en passer !
 
 

CHAUMET : Dans les secrets des paysages africains…

Même les joailliers de la place Vendôme songent à sauver la planète ! On ne compte plus les allusions figuratives à la faune et à la flore dans leurs dernières collections : la place Vendôme est une jungle. Pour illustrer cette tendance, on se contentera d’en retenir la nouvelle série des montres « Espiègleries » proposées par Chaumet, une des maisons de haute joaillerie française les plus institutionnelles qui siègent à l’ombre de la colonne Vendôme. Parmi les « trésors d’Afrique » de cette séquence animalière, qui voit des singes chevaucher des zèbres et des lions qui s’étirent, on reste épaté par une jolie carte postale de savane horlogère : des girafes qui ont la tête dans ces acacias qu’elles adorent brouter et des oiseaux qui passent dans un ciel de lumière. L’astuce horlogère, c’est d’avoir supprimé les aiguilles : les heures sont indiquées par une étoile qui défile tout autour du cadran, alors que le groupe d’oiseaux affiche les minutes en orbitant autour de la montre grâce à ses plumes d’or blanc sur fond de ciel nocturne piqueté d’étoiles. Place Vendôme oblige, tout ce qui peut l’être est serti de diamants (pour le prix, qu’on se rassure, on est également en phase avec les traditions de la place Vendôme !). Une mignonne petite montre, qui illustre parfaitement l’idée de « complication créative » qui inspire les mécaniques joaillières de Chaumet : on ne peut que se réjouir de ce sursaut imaginatif pour une marque qui commençait à s’ennuyer…
 

 

YEMA : Une plongée aux sources de l’esprit sixties

Marque de montres françaises fondée en 1948, la maison Yema a longtemps porté très haut les couleurs de la Franche-Comté horlogère, avant de tomber entre des mains chinoises et de sombrer dans le grand n’importe quoi. Sérieusement reprise en main par un groupe horloger français, elle a renoué à la fois avec ses traditions régionales et les trésors de son héritage – mot magique qui permet aux marques de faire revivre les icônes d’hier [on espère seulement que ce n’est pas impuissance à créer aujourd’hui les icônes de demain]. La « nouvelle » Superman Heritage est absolument irréprochable dans son souci de n’oublier aucun des codes du passé : on croirait que cette montre de plongée – il faut aujourd’hui parler de « sport chic » tellement ce style s’est imposé comme un standard urbain – sort d’un stock de pièces neuves des années 1960. Étanche à 300 m et dotée d’un mouvement automatique suisse, avec un boîtier en acier de 39 mm à peine restylé pour la circonstance et des aiguilles « à l’ancienne », cette Superman Heritage est assemblée en France (à Morteau) et elle n’est facturée que 950 euros, avec 10 % de remise si vous la commandez de notre part. Pour coller un peu plus à l’esprit vintage de cette reconfiguration historique et plonger un peu plus profondément aux sources de ces « plongeuses » sixties, vous pouvez même vous offrir, pour 150 euros de plus, un verre bombé comme autrefois. Nostalgie, quand tu nous tiens…
 
 

SAINT HONORÉ : La nouvelle urbanité décontractée…

Dans la vie quotidienne, plus personne ne se sert de son chronographe, mais le « style chronographe » s’est imposé comme un des marqueurs contemporains de la nouvelle urbanité décontractée. Cool le chrono ? À coup sûr, la maison française Saint Honoré tenant à illustrer cette tendance avec sa nouvelle montre masculine Lutecia, qui compile tous les codes de ce « sport chic » : la dynamique d’un boîtier de 42 mm plus ou moins carré mais cambré, les deux poussoirs qui encadrent la couronne de remontage, les trois compteurs qui contrastent intelligemment avec le cadran et qui s’harmonisent bien avec la couleur du bracelet en cuir (doté d’une boucle déployante)anthracite , une étanchéité à 50 m pour ne prendre aucun risque, une mouvement électronique suisse pour la précision et la qualité du label Swiss Made pour rassurer tout le monde. Le tout pour moins de 900 euros : l’horlogerie française a compris que les amateurs de belles montres en avaient assez d’être rançonnés par les marques suisses…

 

CYRIL BRIVET-NAUDOT : Une clé pour remonter le temps…

Ce sympathique jeune homme a entrepris de recréer la tradition des grands maîtres-horlogers français. Pour nous démontrer ce qu’il était capable de tout faire, entièrement « à l’ancienne » comme ses aînés (c’est-à-dire à la main, sans se servir de ces robots d’usinage dont abusent les « artisans » suisses), Cyril Brivet-Naudot vient de terminer sa première montre. Une pièce unique qui ne devrait pas longtemps le rester : les collectionneurs raffolent de ces créateurs indépendants qui savent encore tout faire, en interne, en se pliant aux rudes disciplines de la fabrication à la main. Il lui a fallu un an de travail pour réaliser sa montre. Terminé selon les canons de la tradition (ponts gainés et dorés, etc.), son mouvement est d’autant plus original qu’il se remonte… à la main (par une clé !) et qu’il est doté d’un échappement (ce qui fait tic-tac) inspiré par un dispositif d’« échappement libre excentrique » qui remonte au XVIIIe siècle et qui a donné son nom à la montre (Eccentricity). L’affichage de l’heure n’est pas moins original : le petit compteur des heures et le cercle des minutes se déplacent au rythme du temps qui passe tout en orbitant l’un dans l’autre (vidéo ci-dessous). C’est complexe, mais génial ! Les Suisses en sont restés bouche bée et ils se rassurent à peine en constatant que Cyril Brivet-Naudot est quand même passé par une grande école suisse : l’horlogerie française a (enfin) renoué avec la splendeur de ses heures de gloire horlogères
 
 

BRISTON : La « plongeuse » qui joue les stars des pontons…

Pas de vacances sans une Briston au poignet ! Difficile de faire plus sympathique que cette marque française, qui a su imposer son idée d’en revenir à des boîtiers « coussin » [la maison Briston était pionnière sur ce terrain], tantôt en « écaille de tortue » (acétate), tantôt en acier, avec des bracelets facilement interchangeables qui permettaient de varier les plaisirs et un style très « Côté Ouest » qui font des montres Briston le must-have estival entre Bray-Dunes et la baie du Figuier d’Hendaye. Si vous n’avez pas encore de Briston pour les vacances qui arrivent, ou si vous en avez déjà une, mais que vous craqueriez bien pour une nouvelle version, voici venir la Diver Yachting, en acier ou en « écaille de tortue » (toujours en 42 mm), avec un mouvement automatique et un cadran en noyer façon yacht de luxe. Comme son nom l’indique, la montre a une double vocation, « plongeuse » le jour (étanchéité à 200 m, lunette tournante intérieure), star des pontons le reste du temps. Pour un peu moins de 500 euros avec un bracelet dans le goût Nato aisément échangeable, cet « accessoire estival » est une des meilleures propositions dans ce que l’horlogerie française peut proposer de mieux ces temps-ci…
 
 
 

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...
 
 
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires