© FRED DUFOUR / AFP
Atlantico Bourse
La Chine en questions !
Publié le 02 juillet 2018
Le sujet est un peu occulté par D. Trump et ses sorties sur les barrières commerciales mais le principal indice boursier chinois a reculé de plus de 20% depuis janvier.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le sujet est un peu occulté par D. Trump et ses sorties sur les barrières commerciales mais le principal indice boursier chinois a reculé de plus de 20% depuis janvier.

Dans l’immense imbroglio géopolitique et commercial qui se joue entre les Etats-Unis et la Chine, beaucoup de questions se posent.

Faut-il vendre ses actions chinoises sur ces niveaux ?

Un peu tard…pour ceux qui sont « collés » avec des niveaux d’achat plus élevés et qui ont changé d’avis fondamental sur le marché chinois, il est préférable de patienter avant de couper la position ; après une telle baisse un rebond « technique » est possible. Dans une optique long-terme, les niveaux actuels ne semblent pas être des niveaux de vente.

Que se passera-t-il si la Chine dévalue sa monnaie ?

Pour le moment, le mouvement sur la devise chinoise est limité. Nous ne sommes pas du tout dans un schéma Argentin ou Turc. A l’inverse de ces pays, la Chine a un contrôle très fort sur la parité. A ce stade, rien ne permet de penser que la Chine va délibérément laisser filer sa devise. C’est une menace pour les américains. En effet, si des barrières douanières de 20% sont mises à l’entrée des Etats-Unis sur certains produits mais que parallèlement les chinois laissent leur monnaie baisser de 20%, l’ensemble des produits chinois exportés verront leur prix baisser de 20% (sur l’ensemble de la planète !) ce qui créera un choc économique majeur. Les chinois ont longtemps été maitres dans la gestion d’une monnaie « faible » mais ils ont aussi fait preuve de responsabilité depuis plusieurs années en stabilisant les changes…car laisser filer sa devise comporte aussi des inconvénients : l’inflation augmente et les capitaux des riches chinois sortent massivement...et à moyen-terme l’économie finit par souffrir. Il est donc possible qu’à un moment les chinois agissent (ou menacent) d’agir sur les changes mais cela ne sera que pour peser sur les négociations et faire plier D. Trump.

La « guerre commerciale » est-elle le seul problème chinois ?

Non et c’est plus probablement la raison de la baisse actuelle. En fait, les chinois ont très massivement stimulé leur économie à plusieurs reprises au cours de la dernière décennie. Cela a été efficace mais a aussi créé de profonds déséquilibres financiers. Depuis quelques mois les autorités chinoises procèdent à une forme de « nettoyage » dans le secteur financier pour limiter les risques liés à l’excès de levier dans l’économie et la finance en particulier. L’inconvénient de ce resserrement des conditions de crédit est qu’il pèse sur l’économie à court-terme. Effectivement depuis quelques semaines les données économiques chinoises sont moins bonnes. Le signal précurseur de ce ralentissement est donné par le marché des matières premières « industrielles » qui recule depuis quelques temps. Les investissements dans les infrastructures, données clés pour la Chine, ont progressé sur leur rythme le plus faible depuis 1995 pour les 6 premiers mois de l’année et les ventes au détail évoluent sur leur rythme le plus bas depuis 2003. Le poids de la Chine dans la croissance mondiale est tel que l’effet va d’ores et déjà plus loin que les frontières chinoises. La question va être dans les prochains mois de savoir si la Chine va rester sur le fait de privilégier une croissance plus saine mais un peu moins forte ou si la guerre commerciale va la conduire à revenir à un stimulus budgétaire et monétaire classique.

Dans le premier cas, des investissements en actions chinoises sont tout à fait envisageable, dans le deuxième cas, il faudra s’armer de patience avant de reprendre des positions et s’attendre à une forte volatilité.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Voulez-vous savoir quand la droite est entrée en agonie ? En 2010, quand Nicolas Sarkozy supprima le ministère de l'Identité nationale, qu'il avait lui-même créé !
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Angela Merkel a été victime d'une nouvelle crise de tremblements
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
05.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 02/07/2018 - 15:55
Pyramide Chinoise.
La croissance Chinoise est nourrie par une gigantesque fuite en avant des opérateurs publics du pays qui continuent à construire à tour de bras des equipements multiples, autoroutes et TGV un peu partout, y compris là où il n'y a pas grand chose, villes nouvelles où on parque les habitants expulsés des centres historiques en "rénovation " des grandes métropoles, aéroports partout etc...la consommation interieure des Chinois progresse mais sans doute pas du tout au même niveau. La Chine booste sa croissance ( dont le niveau réel est d'ailleurs inconnu , les chiffres officiels étant largement la résultante d'un écheveau incroyable de calculs locaux et d'agregats dont la fiabilité est très faible) avec une massive "accumulation de capital " étatique dont dont l'impact économique final est très incertain. Il est clair que les mesures protectionnistes de Trump risquent de faire s'écrouler tout cette pyramide édifiée patiemment depuis Deng dans les années 1980.