En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

07.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 4 heures 58 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 5 heures 50 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 12 heures 41 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 13 heures 48 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 15 heures 48 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 16 heures 30 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 8 heures
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 1 jour 11 heures
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 12 heures 11 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 16 heures 18 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 16 heures 44 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 1 jour 9 heures
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 1 jour 11 heures
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 11 heures
Atlantic-tac

Quand Sénèque commente les heures et quand Leica mesure le temps : c’est l’actualité des montres à quelques jours de l’été

Publié le 15 juin 2018
Mais aussi le retour d’une baby boomeuse restée célèbre, la pâle blancheur des tendances de l’été, le bleu légendaire d’une piscine d’eau de mer et l’émerveillement post-soviétique des ampoules à filaments…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi le retour d’une baby boomeuse restée célèbre, la pâle blancheur des tendances de l’été, le bleu légendaire d’une piscine d’eau de mer et l’émerveillement post-soviétique des ampoules à filaments…

STOIC : Les stoïciens se mettent à faire des montres…

Les bons maîtres-horlogers sont comme les chats : ils ont au moins neuf vies ! Britannique installé en Suisse, le méchanicien Peter Speake Marin avait fondé voici une quinzaine d’années sa marque éponyme, revendue depuis. Il revient sur le devant de la scène avec une montre clairement inspirée par une doctrine philosophique héritée de l’Antiquité gréco-latine : le stoïcisme. C’est, semble-t-il, la première fois dans l’histoire des montres qu’une marque est ouvertement dédiée à une philosophie de l’existence. On en trouvera la confirmation dans la citation de Sénèque qui figure au dos de chaque montre : « Rien ne nous appartient ; seul le temps est à nous » (Lettres à Lucilius). Il s’agit de nous faire prendre mieux conscience du temps, « ce bien fugitif et glissant [qui]est l’unique possession que nous ait départie la nature » (toujours Sénèque). Ayant fait avec les années son apprentissage de la sérénité, le tout juste quinquagénaire Peter Speake Marin a eu l’intelligence de repenser son approche horlogère en rompant avec le non-conformisme créatif lourdement tarifé de ses précédentes expériences dans la haute horlogerie. Le non-conformisme est désormais dans l’essence, et non plus dans l’apparence. La marque Stoic – difficile de faire plus explicite comme nom – semble apaisée, avec ses références aux montres mécaniques de l’âge d’or : une esthétique rassurante, puisée aux sources de l’horlogerie iconique, comme les « montres de pilote » (ci-dessus), les chronographes à compteurs contrastés ou les montres de plongée. La vraie horlogerie, c’est ce qui reste quand on a tout oublié de la futilité ostentatoire et quand on s’est dépouillé des fétichismes conventionnels – à commencer par la croyance absurde à un Swiss Made qui ne cesse de trahir ses promesses. En plus de cette frugalité stylistique, Stoic a l’immense politesse (en fait, très générationnelle – et Peter Speake Marin se montre ici très avisé) de pratiquer une très stoïcienne modération tarifaire, puisque ses prix iront de moins de 300 euros (chronographe à quartz) à moins de 500 euros pour la montre de plongée, en passant par moins de 400 euros pour la « montre de pilote » (le tout disponible sur le site de Stoic). Authenticité de la démarche auprès d’un nouveau public amateur de belles montres, sincérité du produit, originalité de l’approche philosophique personnelle, réalisme économique : on tient peut-être enfin « la » montre de l’été…

https://www.stoicworld.com/

KELTON : Et vous changiez pour Kelton ?

Inlassablement reprise par les radios de l’époque, la ritournelle publicitaire est encore dans les oreilles de tous les baby boomers : « Vous vous changez, changez de Kelton ». Cette marque d’entrée de gamme – dont les montres étaient fabriquées en France, à Besançon – n’avait pas résisté au tsunami des montres à quartz, mais, en surfant sur la vague de la mode vintage, elle est aujourd’hui de retour sur le marché, avec quelques-uns de ces marqueurs esthétiques seventies qui font rêver les nouvelles générations. On a même l’impression que les prix de cette nouvelle collection Iconic sont seventies : 99 euros pour le boîtier « tonneau » de la Racingci-dessous, qu’on nous jure être assemblé en France (mouvement japonais) et réalisé en série limitée à 299 exemplaires. Miracle promotionnel de cette nouvelle entrée de gamme : ce ne sera que 79 euros pour les cent premières commandes passées sur le site de Kelton

wwww.kelton.fr 

LEICA :  Une certaine image du temps qui passe…

Les appareils photos Leica – ceux de l’ère argentique, avant le temps du numérique – sont une référence absolue chez les amateurs : les enchères flambent spectaculairement pour ces appareils aux mécaniques complexes qui ont été utilisés par les plus grands photographes du XXe siècle. Les accords entre mécaniques horlogères et mécaniques photographiques étant aussi naturels qu’évidents, il est on ne peut plus logique que Leica ait eu envie de créer ses propres collections de montres. Deux nouvelles collections, L1 et L2, arrivent donc sur le marché, avec une esthétique très germanique (design fonctionnel et minimaliste, boîtier plus « technique » qu’élégant, mouvement manufacture de style industriel) et des choix horlogers intéressants : le poussoir à deux heures sert à remettre à zéro l’aiguille de la petite seconde, pour une précision à la seconde près en fonction d’un « top » horaire officiel ; le point blanc au centre de la montre devient rouge quand une des fonctions horlogères est enclenchée. Le prix est lui aussi très… allemand : il faut compter 9 900 euros pour jouer en Leica avec le temps comme on aimait auparavant jouer en Leica avec la lumière et les images…

THE ELECTRICIANZ : Quelques nuances de blanc…

La jeune marque indépendante The Electricianz est probablement, dans l’horlogerie, ce qui se fait de plus « tendance » par les temps qui courent : on retrouve dans ces montres une forte influence de l’art contemporain, un décalage transgressif très assumé du message, un visible mépris des conventions horlogères [la marque a « osé » en revenir à des montres à quartz, dont les composants ont été transformés en marqueurs esthétiques] et un souci de rester accessible, puisque les prix ne dépassent pas les 375 euros. On ne peut de toute façon pas s’y tromper : on ne trouve des montres que dans les hot spots les plus pétillants de créativité des grandes métropoles. La marque en est à son quatrième modèle dans la collection « Electric Art » : le nom de baptême, S.Now, est un jeu de mots sur « Summer Now » autant qu’un clin d’œil aux neiges de la Suisse (pays des créateurs de The Electricianz) et à la tendance blanche des modes de l’été. Le boîtier, le cadran et le bracelet sont blancs, la décoration dans le goût steampunk reste de bronze et les heures sont électroniques. On peut rétroéclairer le cadran avec quatre LED blancs : de quoi y voir plus clair dans la pénombre de l’underground urbain…

HUBLOT : Le bleu d’une piscine d’eau de mer…

Les montres suisses sont partout et elles en sont même à descendre dans les meilleurs palaces de cette planète : c’est ainsi que la manufacture Hublot vient de créer une édition limitée (50 pièces) de son chronographe Classic Fusion Aerofusion pour le fameux Hôtel du Cap-Eden-Roc du Cap d’Antibes. Céramique noire pour mieux mettre en valeur le bleu qui évoque la Méditerranée (pour les connaisseurs, c’est très précisément le bleu de la piscine d’eau de mer du palace, au ras des rochers qui plongent dans la mer) et mouvement automatique de belle facture : la petite seconde à trois heures reprend les codes graphiques de la bouée qui marque le domaine maritime de l’Eden-Roc. L’histoire de ce palace – un des plus beaux de la Riviera – est tissée de légendes : cette superbe montre en écrira de nouveaux chapitres…

JEREMIA ADATTE : Des filaments rétronostalgiques…

Le jeune designer suisse Jeremia Adatte vient de reformaliser l’idée qu’on pouvait se faire des horloges à ampoules « Nixie » – antiques ampoules « industrielles » dont les filaments forment des chiffres dont l’alignement peut afficher, entre autres, les heures, les minutes et les secondes. Travaillée comme une montre suisse de haute horlogerie, cette horloge de table peut indiquer les heures de cinq villes différentes, dont le nom s’affiche dans une fenêtre à gauche de l’alignement des ampoules « Nixie » : une fois que les cinq références horaires sont calées il suffit de changer le nom de la ville pour afficher l’heure locale. C’est simple, c’est beau et c’est très contemporain en dépit de la touche rétronostalgique de ces ampoules, qui évoquent les machines industrielles de l’ère soviétique ou les postes de radio d’avant la Seconde Guerre mondiale…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Lien : https://businessmontres.com/

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires