En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 11 heures 4 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 11 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 14 heures 41 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 14 heures 53 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 15 heures 53 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 16 heures 59 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 20 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 18 heures 45 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 18 heures 45 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 11 heures 36 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 12 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 14 heures 44 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 21 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 16 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 17 heures 49 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 27 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 18 heures 45 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 18 heures 45 min
La minute "Tech"

Les réseaux sociaux au service des sciences humaines

Publié le 23 avril 2012
Facebook et l’Université Carnegie Mellon veulent contribuer au progrès des sciences humaines. Leurs chercheurs étudient les us et coutumes des internautes actifs sur les réseaux sociaux.
Nathalie Joannes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Joannès, 45 ans, formatrice en Informatique Pédagogique à l’Education Nationale : création de sites et blogs sous différentes plates formes ;  recherche de ressources libres autour de l’éducation ;  formation auprès de public d’adultes sur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Facebook et l’Université Carnegie Mellon veulent contribuer au progrès des sciences humaines. Leurs chercheurs étudient les us et coutumes des internautes actifs sur les réseaux sociaux.

Les technologies suscitent des usages qui génèrent des comportements. Ce théorème guide les travaux de l’équipe que dirige Cameron Marlow, un sociologue issu du fameux Massachusetts Institute of Technology. La thèse de doctorat de Cameron Marlow portait sur la dissémination des contenus de blogs et de sites de partage comme Flickr, Del.icio.us et Last.fm. Aujourd’hui, son groupe multidisciplinaire de chercheurs observe les dizaines de milliards de décisions que prennent les 845 millions d’utilisateurs de Facebook.

La sociabilité revisitée

Les missions du Data Team s’apparentent à celles d’un télescope géant qui chercherait à détecter des structures cachées de l’Univers. Il s’agit de savoir ce que font les internautes, pourquoi et comment ils font certaines choses et pas d’autres sur les pages de Facebook, quelles sont les conséquences quantitatives et qualitatives de ces vastes flux de microdécisions individuelles.

Ainsi, grâce à la Timeline qui retrace chronologiquement les évènements retenus par les abonnés au réseau social, il est possible de déterminer l’évolution, au fil des ans, du nombre d’étudiants qui ont fréquenté de grandes universités à l’étranger.

L’approche comportementaliste enrichit par ailleurs le débat - ancien - concernant l’impact que pourraient avoir les technologies de la communication sur la sociabilité. La thèse la plus répandue est que les réseaux détruisent les liens sociaux tissés dans la vraie vie. Or, selon une étude du Pew Internet and American Life Project, 93% des « amis » revendiqués par les usagers de Facebook étaient connus de ces usagers en dehors du réseau social.

Nouveau regard sur l’influence

Bien sûr, une entreprise qui devrait entrer en bourse avec une capitalisation estimée à 104 milliards de dollars ne limite pas ses ambitions intellectuelles à l’enrichissement des sciences sociales. Les retombées marketing l’intéressent au plus haut point.

Celle-ci, par exemple : il est généralement admis que le nombre d’amis ayant adopté une technologie ou un produit constitue le critère décisif qui amène un internaute à faire le même choix. Les travaux de la Data Team établissent que ce n’est pas le nombre d’influenceurs qui détermine le choix mais leur diversité. Concrètement, un internaute ne décide pas de s’inscrire sur Facebook parce que cinquante de ses connaissances y sont déjà inscrites mais parce que, même sur une quinzaine de connaissances, des membres de l’entourage familial, des relations professionnelles, des personnes de la sphère conviviale ont fait ce choix.

Autrement dit, ce n’est pas le poids de l’influence qui compte, c’est sa qualité pluraliste. Un raisonnement plutôt sain : « Je fais çà, non pas parce que je m’en remets au prestige ou à l’autorité de cinquante personnes mais parce que quinze personnes qui ne se connaissent pas font la même chose.

Dynamiques urbaines car humaines

Dans le même ordre d’idées, mais en dehors de Facebook, l’école de sciences informatiques de l’Université Carnegie Mellon étudie les modes de vie des habitants de New York, Pittsburg et de la baie de San Francisco à travers leur comportement sur Foursquare, plateforme de recommandations géolocalisées.

Sur une carte, des points de différentes tailles et de différentes couleurs désignent les utilisateurs de Foursquare qui s’identifient à un endroit précis. Les recommandations qu’ils émettent sont analysées en termes de déplacements, d’activités, de goûts et regroupées par voisinages et affinités. Ces observations agrégées esquissent des portraits de villes ou de quartiers à travers des structures démographiques et psychologiques, des dynamiques sociales. Les municipalités, les associations et les entreprises peuvent en tirer des enseignements qualitatifs difficiles à obtenir par d’autres méthodes.

L’observation attentive de la carte de Pittsburg, par exemple, révèle des informations intéressantes, compte tenu de la crise industrielle qui a frappé cette ville. Au-delà des lieux les plus populaires – à travers le filtre de Foursquare, ce sont plutôt des bars ou des restaurants, comme à Manhattan ou à Frisco – les activités les plus répandues sont la recherche d’espaces de travail collaboratifs et de locaux pour start ups. Un panneau latéral actualise les statistiques sur les jours de la semaine les plus actifs, les horaires les plus intenses et les genres dominants d’activités : arts et distractions, bureau ou domicile, éducation, sport, shopping. Chaque clic sur des points colorés révèle le caractère humain du lieu et un deuxième clic désigne les autres quartiers de la ville qui lui ressemblent.

Les commerçants peuvent savoir d’où viennent leurs clients et ajuster les emplacements de leurs publicités. Les urbanistes peuvent réfléchir aux aménagements possibles en fonction des évolutions observées dans les comportements des populations. Et puis, comme cet habitant de San Francisco qui croyait bien connaître son quartier, les internautes sont incités à regarder autrement leur ville. A la redécouvrir, peut-être.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires