En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 5 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 9 heures 55 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 10 heures 38 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 12 heures 10 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 15 heures 4 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 16 heures 24 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 16 heures 47 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 17 heures 24 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 18 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 18 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 9 heures 36 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 10 heures 11 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 11 heures 7 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 13 heures 23 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 15 heures 39 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 16 heures 38 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 17 heures 10 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 17 heures 48 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 19 heures 26 min
© PETER PARKS / AFP
© PETER PARKS / AFP
Minute Tech

SXSW : le hackback au cœur du festival (si vous ne comprenez rien à ce titre, cliquez quand même, il y a des choses à apprendre...)

Publié le 12 mars 2018
Le Festival SXSW d’Austin, a de quoi satisfaire tous les publics : il y a autant de groupes et de chanteurs de R&B, de Rock de Folk, de Funk et de Pop, que de Hip-Hop ou de heavy métal. Mais le SXSW, c’est aussi un lieu unique de rencontres autour de discussions sur des thématiques tendances, servi par un panel d’intervenants exceptionnels, à commencer par Elon Musk en personne cette année. Cependant qu’en coulisses, tout le monde parle de la pratique du « hack back » : la cyber-riposte aux agressions digitales !
Franck DeCloquement
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck DeCloquement est praticien et expert en intelligence économique et stratégique (IES). Membre du CEPS (Centre d'Etude et Prospective Stratégique), de la CyberTaskForce et membre fondateur du Cercle K2, il est en outre professeur à l'IRIS (Institut...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Festival SXSW d’Austin, a de quoi satisfaire tous les publics : il y a autant de groupes et de chanteurs de R&B, de Rock de Folk, de Funk et de Pop, que de Hip-Hop ou de heavy métal. Mais le SXSW, c’est aussi un lieu unique de rencontres autour de discussions sur des thématiques tendances, servi par un panel d’intervenants exceptionnels, à commencer par Elon Musk en personne cette année. Cependant qu’en coulisses, tout le monde parle de la pratique du « hack back » : la cyber-riposte aux agressions digitales !

Les SXSW Festivals, de quoi s’agit-il au juste ? Quels sont les grands thèmes abordés dans cette nouvelle édition SXSW 2018 d’Austin ?

Franck DeCloquement : Les SXSW d’Austin, pour « South by Southwest Music Conference and Festival », sont avant toute chose une manifestation mythique qui rime avec créativité, innovation et passion. Tous les participants en ressortent vidés, tellement ce qui s’y passe est intense, impliquant et fort. Aujourd’hui, Austin est une ville universitaire qui aussi devenu une capitale de la musique, mais également un incubateur de nouvelles technologies ou sont implantées les sièges sociaux d’entreprises à la renommée internationale. En somme, l’endroit rêvé où tenir un évènement d’envergure tel que celui-ci prend tout son sens. Ce qui le classe immédiatement parmi les festivals les plus importants des Etats-Unis d’Amérique. À n’en pas douter, un moment de très haute intensité pour tous ceux qui y célèbrent autant la musique que les films, et les nouvelles technologies. Et cela se passe tous les ans au mois de mars, depuis 1987. Un record de longévité en soi. 
 
Comme toujours, le panel des thèmes abordés cette année aux SXSW interactive 2018 est assez large et tourne autour d’idées forces : « des idées d’aujourd’hui pour les technologies de demain ». Médias interactifs, réseaux sociaux, nouvelles pratiques, nouvelles tendances et nouvelles technologies sont au centre de ce bouillonnement de réflexions. « Des petits génies aux idées toujours pétillantes y présentent leurs nouveaux jeux vidéo innovants, leurs dernières idées et trouvailles connectées, et leurs sites Internet de compet’. En soi, le paradis de tous les Geek de la planète qui se respectent, tout en restant cependant accessible à tous », comme l’indique avec malice le site French District.
 
Cette année, Elon Musk, cofondateur de Tesla et fondateur de SpaceX, a fait une apparition surprise et très remarquée sur le panel Westworld à SXSW. Après avoir été repéré par Jonathan Nolan, le cocréateur de la série HBO Westworld, Musk est monté sur scène pour encourager les gens. Pendant sa prestation, il a en outre parlé de l'excitation qu’avait été pour lui le fait d’avoir envoyé dans l'espace une Tesla rouge, avec un mannequin en costume d’astronaute à l’intérieur. Sans aucun doute, une référence visuelle patente très « rock » à l’iconographie de du célèbre magazine Français de bande dessinée de science-fiction « Metal Hurlant » (et de sa version américaine « Heavy Metal »), édité par « Les Humanoïdes Associés » de janvier 1975 à juillet 1987, et popularisée à travers le film d'animation canadien de Gerald Potterton, produit par Ivan Reitman et sorti en 1981 sur les écrans du monde entier. Mais cette année, il a aussi été fortement question de « hack back ». 
 

Mais qu'est-ce que le « hack back » et pourquoi cela suscite tant d'inquiétudes ?

« Pirater les pirates ? La vengeance ou la justice dans le cyberespace » en somme… Tel était l’objet de la conférence SXSW 2018 consacré ce sujet tendance : « avec les cyberattaques constantes sur Internet, les gouvernements exercent une pression croissante pour autoriser le « hack back », ce qui permet aux organisations du secteur privé de riposter contre leurs agresseurs. Mais en cas de mauvaise manipulation, les implications potentielles pourraient être désastreuses et conduire à un conflit international à grande échelle ». Dans cette conférence SXSW 2018, il a aussi été question du paysage juridique et du volet législatif aux États-Unis. Les arguments « pour ou contre » ont été pesés à travers de nombreux retours d’expériences sur le sujet. En outre, à quoi pourrait ressembler un cadre légal viable pour autoriser la pratique du hack back, et comment cela pourrait fonctionner ? Etait d’ailleurs présent aux côtés de Jen Ellis pour débattre sur cette thématique, Leonard Bailey : le conseiller spécial pour la Sécurité Nationale en charge à la section sur la criminalité informatique et la propriété intellectuelle, au ministère de la Justice. Rappelons aussi que les États-Unis vont peut-être changer la donne internationale, puisque le pays réfléchit d’ores et déjà à un projet de loi permettant d'octroyer aux sociétés privées un droit de riposte. Autrement-dit, à « l'autodéfense cyber ». L'idée serait d'offrir aux entreprises attaquées le droit d'accéder à l’ordinateur de l’attaquant sans son autorisation, afin d’y récolter les informations nécessaires concernant la commission possible d’activités criminelles, afin d’en remettre les preuves aux forces de l’ordre. Ou encore de perturber cette activité non autorisée. Une évolution légale qui pose de nombreuses questions, notamment à l'heure où l'attribution des attaques est de plus en plus difficile à déterminer.
 

Quelles sont les chances de voir la pratique s'exporter en France ? Et est-ce que certains ne le pratiquent déjà pas ?

Dans le contexte français, on imagine mal que puisse être autorisé une telle pratique. Le « hack back » serait en quelque l’octroi d’un droit légitime à la « cyber-riposte » pour tous ? Inenvisageable en l’état… Il n’en reste pas moins un phénomène potentiellement contagieux, et qui ne manque pas d’ores et déjà d’inquiéter très sérieusement les spécialistes de l'ANSSI (L’agence nationale pour la sécurité des systèmes d’informations). D’autant plus s’il devait soudainement verser dans un phénomène de mode mimétique… Alors que la menace des attaques informatiques se fait toujours plus présente, la question d’une forme de « cyber-riposte » conçue pour dissuader l'ennemi pourrait sembler tentante et finalement assez « rationnelle » aux yeux de certains va-t-en guerre. Mais elle ouvrirait immanquablement la voie à de très nombreuses dérives potentielles. Comment pourrait-on dès lors avoir le droit de réagir éthiquement ? Mais surtout, comment prouver aussi que notre geste de riposte serait justifié et proportionné par rapport à l'agression subie ? Alors, faut-il autoriser la pratique du « hack back », entre légitime défense et escalade violente... ? Rien n’est moins sûr. Car l’autoriser reviendrait ni plus ni moins à permettre à n'importe qui d'accéder aux systèmes informatiques des autres, en toute impunité. La France est fermement opposée à cette pratique comme le rappelle l'ANSSI, puisque seuls les États possèdent le monopole de la « légitime défense » compte tenu du risque toujours possible d’escalades violentes incontrôlables. Le hack back, qui consiste à hacker en retour, n'est inscrit dans aucun texte de loi. Ce qui revient aussi à dire qu'il est interdit aux citoyennes lambadas de se faire justice soi-même, même dans l’écosystème digital. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires