En direct
Best of
Best of du 16 au 22 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Réforme
Grève du 5 décembre : Emmanuel Macron considère que la mobilisation est "avant tout contre la fin des régimes spéciaux"
il y a 5 heures 24 min
pépites > Politique
Union des droites
Les Républicains : une procédure d'exclusion vise Erik Tegnér
il y a 10 heures 31 min
pépites > France
Journée de mobilisation
FNSEA – Monde agricole : 1.000 tracteurs vont converger vers Paris le mercredi 27 novembre
il y a 11 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suite française" de Irène Némirovsky : adaptation méritoire d’une œuvre, dont l’auteure puis l’exhumation littéraire firent grand bruit en leur temps

il y a 11 heures 39 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 13 heures 29 min
décryptage > Société
L’enfer, c’est nous autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 15 heures 11 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 17 heures 10 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 17 heures 53 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 18 heures 50 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 21 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 9 min
Justice
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
il y a 10 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les renards et les lions" de Marcello Simonetta : le destin hors norme des fils de Laurent de Médicis

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pour l'amour des livres" de Michel Le Bris : une amitié entre le voyage et la littérature

il y a 11 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 14 heures 43 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 15 heures 41 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 16 heures 57 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 19 heures 6 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Green

La révolution énergétique asiatique menace les rêves couleur charbon de Trump

Publié le 04 février 2018
Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années.Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années.
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années.Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années.

Le plan de Donald Trump pour relancer l'industrie du charbon dans son pays mise notamment sur le développement d'un charbon "propre" mais aussi sur une importation de ce dernier depuis l’Asie où la demande énergétique va croître dans les prochaines années. Le plan semble jusque-là logique compte tenu du faible coût de production du charbon américain mais est-ce que les ambitions de Donald Trump ne risquent pas d'être freinées par le développement des énergies vertes en Chine et en Inde (dont le coût a chuté de 50% en deux ans), ces deux pays lorgnant également la demande en Asie du Sud-Est notamment ? 

 
Partant du constat que la demande interne en charbon ne cesse de baisser depuis 2009 alors que les importations chinoises et indiennes ont fortement accéléré à cette date, l’administration Trump a eu l’idée de se tourner vers l’Asie pour relancer l’industrie américaine du charbon. Actuellement, les États-Unis exportent essentiellement vers l’Europe et l’Amérique du Nord. Il s’agit d’exporter du charbon, mais aussi des centrales thermiques car le charbon est encore utilisé pour produire plus de la moitié de l’électricité dans le monde. L’époque étant à l’économie décarbonée et à la dépollution de l’air, l’administration américaine prévoit aussi d’exporter des centrales de nouvelle génération ‘propres’, incluant notamment la capture du CO2. Cependant, si le charbon a bien connu une envolée dans les années 2000 (la production a explosé de +70% entre 2000 et 2013), il pourrait bien avoir atteint son pic en 2013. Depuis cette date, la demande est orientée à la baisse, non seulement dans l’ensemble des pays industrialisés de l’OCDE (depuis 2009), mais maintenant aussi en Chine, le premier consommateur mondial.
 
En conséquence, la Chine a réduit ses importations depuis 2013, alors qu’elles avaient explosé depuis 2008. Par ailleurs, la Chine, qui cherche à réduire drastiquement sa consommation de charbon, veut elle aussi maintenir en activité son industrie et ses mineurs. C’est pourquoi elle se tourne elle aussi vers les pays d’Asie du Sud-Est qui pourraient encore importer, comme l’Indonésie et les Philippines. Mais ces clients potentiels seront aussi courtisés par les fournisseurs actuels de la Chine, comme l’Australie et la Russie. Cette nouvelle donne va sérieusement compromettre la stratégie de l’administration américaine.
 
Quant à fournir des centrales à charbon propres dernier cri, c’est une illusion. Le seul intérêt des centrales à charbon c’est qu’elles sont bon marché et rapides à installer. À partir du moment où les centrales deviennent complexes et onéreuses, elles perdent tout leur intérêt au regard d’autres solutions bien plus propres. La technologie de capture et stockage du CO2 a fait l’objet de nombreuses expérimentations, mais toujours pas de déploiement commercial. Outre les difficultés techniques (il faut des sites de stockage appropriés à proximité), le rapport bénéfice/coût lui est trop défavorable. 
 
  
 

Quels autres facteurs pourraient pousser les pays asiatiques à se diriger vers l'Inde et la Chine ?

Pour ces pays, et plus généralement les pays émergeants, l’intérêt de l’offre chinoise est multiple : la Chine dispose d’un grand savoir-faire sur les centrales à charbon à prix très compétitif. De plus, elle propose souvent des financements associés, très appréciés des pays qui ont peu de ressources. L’Indonésie, qui prévoit de déployer plusieurs dizaines de centrales  de ce type sera sensible à l’offre chinoise. En revanche, elle n’achètera pas le charbon chinois car elle est elle-même un grand exportateur. Elle cherche justement à profiter de ses propres ressources. Quant aux Philippines, elles prévoient aussi le déploiement de plusieurs centrales. Mais ses importations (actuellement 10 Mt/an) sont loin de pouvoir compenser la chute de la demande en Chine et en Occident. Quant à l’Inde, elle reste, pour le moment, très importatrice (120 Mt en 2015). Elle cherche à développer son industrie nucléaire, hydraulique et photovoltaïque. C’est plutôt dans ces secteurs qu’elle tentera d’exporter vers ses voisins asiatiques. 
 

Au final, reste-t-il une chance à Trump de relever l'industrie du charbon comme il l'avait promis pendant sa campagne selon vous ?

Clairement, non. Il faut comprendre que les investissements dans l’énergie se font à l’échelle de décennies (typiquement 40 ans). Il existe donc une forte latence dans les chiffres. Le boum du charbon que l’on a connu dans les années 2010 était la conséquence de politiques des années 1990-2000. Mais depuis quinze ans, les décisions prennent davantage en compte les conséquences sanitaires et environnementales, y compris dans les pays émergeants. L’âge d’or du charbon est passé et la demande va décliner rapidement. L’offre étant très abondante, les prix vont s’effondrer, ce qui ne laissera de place qu’aux fournisseurs à bas coûts. Les États-Unis ne pourront pas se placer sur ce marché. Quant aux solutions high-tech, les clients qui peuvent se les offrir privilégieront d’autres solutions que le charbon ‘propre’. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires