En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Revue de presse people
Céline Dion & Pepe, Katy Perry & Robert Pattinson : alerte aux vrais faux couples ?; Mathilde Seigner, Kate Moss, Vladimir Poutine : la bataille des seins nus; Sophie Marceau, le blues ; Cathy Guetta, le mystère
Publié le 12 août 2017
Mais aussi Katy Perry qui se rapproche de Robert Pattinson, Claire Chazal qui brise les tabous et Jean-Claude Van Damme au secours de la planète.
Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Sébastien Ferjou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi Katy Perry qui se rapproche de Robert Pattinson, Claire Chazal qui brise les tabous et Jean-Claude Van Damme au secours de la planète.

Ah, tout de même, il en aura fallu du temps pour que l'été 2017 prenne un peu de couleurs. Enfin quand on vous dit couleur, on pense à une teinte en particulier : chair. Fraîche ou pas, il y en a à tous les étages.

Tit, tit, tits hourra

Toujours occupé à la célébration de ses 30 ans, Voici fait carrément une rétrospective spécial sexe. Toutes les stars qui l'ont fait en public, à la plage, sur un transat ou avec un caméscope. Ou un smartphone ? Les sex-tapes de Kim Kardashian, Pamela Anderson ou Paris Hilton, c'est tellement vieux qu'on est incapable de dater la technologie de l'époque... Bref, comme il n'y a rien de nouveau dans le dossier, on ne vous en parle pas plus. Les obsédés de la turlute people iront voir par eux-mêmes.

Beaucoup plus frais à tous points de vue, les photos à la plage de Mathilde Seigner. Car celle qui remporte le concours de seins nus à la Une, c'est elle. L'actrice est à l'affiche de Closer tout tétons à l'air dans une eau bleue azur, corse et transparente dans la plus grande tradition des photos people d'été.

Si les photos sont jolies, "49 ans et plus belle que jamais" légende Closer, rien de bien excitant dans le texte. Mathilde est en vacances avec Mathieu son mari, un caméraman rencontré sur un tournage il y a 11 ans et avec Louis son fils. Et Closer de ressortir de vieux extraits d'interview de la grande gueule du cinéma français pour tenter de lui faire dire quelque chose. L'approche de la cinquantaine ne l'effraie pas, elle accepte désormais son corps et son image de fille nature (par opposition à sa sœur Emmanuelle), elle trouve que vieillir avec son mari, pour son fils ce serait bien etc. etc...

Un seul commentaire, oui Mathilde, tu as bien raison de t'accepter physiquement et au naturel !

Kate Moss y est elle aussi allée de l'offrande de sa poitrine au soleil mais on est tellement habitué à la voir dans tous ses états que les photos sont à peine signalées. Tout juste notre Voiçaï note-t-il ironiquement sous une photo "qu'avec les années, miss Moss devient pudique du nombril". Il faut dire que la brindille porte curieusement son haut de bikini, non pas sur les seins mais sur le ventre... La peur des vergetures ?

Que sa poitrine et son nombril soient cachés ou agités (en plongeant de son yacht), ce qui agite surtout les rédacteurs people à son sujet, c'est son histoire avec le comte Nikolaï Von Bismarck.

Selon Closer depuis que le couple aurait rompu avec l'alcool (et la défonce) et en dépit de leurs nombreuses ruptures passées, la top "a très envie de tomber enceinte" de lui "malgré son âge" (à elle. 43 ans. Pour lui, c'est 30). Le couple aurait même "déjà des idées de prénoms".

On ne sait pas si ce sont les seins de Kate qui donnent autant d'optimisme à Closer -en général plus sarcastique- mais le magazine semble croire 1) que Kate aurait arrêté de boire depuis 2015 (alors qu'il nous semble pourtant bien que la top était encore en séjour detox en Turquie début juillet) 2) qu'un autre projet serait en route : le mariage.

Étrangement (ou pas) Voici a une toute autre version. Malgré les cures de désintox, la top et son Toy boy n'y seraient pas allés mollo sur le rosé pendant l'été. "Ils se sont offerts de bonnes parties de rigolade à bord d'un yacht baptisé Love Capri ! Nikolaï, tout ventre dehors et un peu serré dans son short fleuri".

On en profite d'ailleurs pour vous signaler une autre buveuse : Beyoncé. La star a scandalisé ses fans en s'affichant avec un verre de vin rouge dans un restaurant de West Hollywood alors qu'elle continuerait à allaiter ses jumeaux (Closer). Si c'est un seul verre...

Mais revenons à nos tétons. L'autre grand dénudé de la semaine, c'est Vlad. Oui, Vladimir Poutine, maître du Kremlin et président de toutes les Russie. Le néo-tsar est en photo partout dans vos mags, torse nu en Sibérie. Et il a l'air très satisfait de son look lisse, martial et glabre (épilé de près...?). C'est vrai qu'à son âge, on a vu largement pire en matière d'affronts portés par les années mais enfin, nous, on trouve qu'il a quand même un petit côté joufflu sur les photos Vlado. Y compris au niveau des pectoraux. Et c'est pour ça que somme toute, il ne dénote pas dans le grand concours de seins nus 2017...

VSD nous raconte tout : depuis 2012, Poutine "avait été plutôt chiche avec les souvenirs de vacances virils, ces photos hésitant entre réalisme socialiste et iconographie gay qui avaient fait de lui un Rambo slave, mieux, le héros de tout un peuple : Poutine torse poil et pantalon de treillis montant à cru quelques pur-sang dans la steppe. Poutine pêchant le brochet (avec les dents ou pas loin) dans les eaux glaciales de la Néva. (...) Poutine en cuissard moule-burnes initiant aux joies de la petite reine son alter ego/ souffre-douleur Medvedev président et Premier ministre souffre-douleur".

Cette année, "Vladimir Vladimirovitch a goûté aux joies simples de la natation dans les eaux très très fraîches de l'Ienisseï, de la cueillette de champignons, de la plongée sous-marine. (...) Le président a bien profité de la pêche a assuré le porte-parole du Kremlin. Il a mis deux heures pour attraper un brochet qu'il n'arrivait pas à avoir mais il a finalement réussi". On respire ajoute VSD.

"Depuis, une vidéo de 45 minutes et 35 photos des mini vacances présidentielles sont consultables sur le site du Kremlin". Comme une envie de se représenter à une élection présidentielle ? Et de tenir la dragée haute à la poigne d'Emmanuel M. ?

Si les torses d'hommes mûrs mais en forme vous titillent, vous pouvez aussi jeter un œil à la photo de Vincent Cassel dans Closer. "Sea, sec and sun" comme le dit le magazine : "50 ans et pas une nuance de graisse".

Autre homme bien mûr et à poigne mais -heureusement- pas du tout dénudé, Donald Trump. Gala fait une série d'été sur les stars à la barre et en profite pour nous faire revivre son divorce de 1990 avec Ivana, sa première épouse. À l'époque, la plantureuse blonde avait accusé son mari de l'avoir violée pour récolter quelques millions en plus dans le règlement du divorce. Depuis, elle a fini par reconnaître que tout ça, c'était des magouilles d'avocat. Je n'ai jamais été violée".  On ne sait pas trop si on est heureux ou dégoûté pour e
De topless à pas top, les malheurs de Sophie

De manière un peu ironique, c'est la semaine où les poitrines topless et autres mini bikinis découvreurs de fessiers (le postérieur rebondi d'Eva Longoria est partout) font la joie des magazines (et de leurs lecteurs) que Voici fait sa Une sur l'été pas top de Sophie Marceau. L'année passée, la poitrine nue de Sophie et ses vacances au soleil avec Cyril Lignac avaient fait rougeoyer les compteurs de vente de la presse people. Cette année, pour la star inoubliable de la Boum, comme le dit Voici, c'est "pas le pied" (cela dit, Sophie en bermuda-polo-gilet-baskets dans les rues de Paris, on la trouve très jolie aussi. Et toujours aussi juvénile).

Pour Voici, "la belle insouciance de l'actrice semble s'être envolée. Elle est seule et a connu des mois d'août bien plus flamboyants". Il faut dire que l'année a été rude. Après sa rupture avec Cyril, elle a perdu sa maman peu avant Noël. Et "selon des proches de l'actrice", c'est désormais son papa "qui ne va pas bien du tout". Fin juillet, elle s'est donc rendue "à Brive afin de passer quelques jours au chevet de ce père qu'elle adore".

Lueur d'espoir, un message à ses fans sur Instagram : "désolée d'être absente sur les réseaux sociaux, mais c'est parce que je vous prépare une belle surprise". Car Sophie vient de finir de réaliser son 3e film : Mrs Mills.

Nous on dit, bon courage pour la suite, Sophie.

"Appelez-moi John. Et des amis !"

Tant que nous sommes au rayon tristesse, des nouvelles de Shiloh Jolie-Pitt. La semaine dernière, on vous parlait des soucis de sa maman Angelina, cette semaine, c'est de la gamine qu'il s'agit. Ça commence fort : "Sans amis et sans repères", selon Closer "Shiloh n'a pas d'interaction avec des enfants de son âge, elle ne fréquente que ses frères et sœurs (...) et en raison des nombreux déplacements qu'elle a fait depuis sa naissance, elle souffre de n'avoir jamais réussi à construire des amitiés durables". La petite rêve tout simplement d'aller dormir chez une copine. Malheureusement il y a des choses que l'argent ne peut pas acheter.

Ce qui ne doit pas simplifier les choses, c'est qu'à "11 ans, Shiloh se sent comme l'un de ses frères et se fait appeler John". En plus, elle est allée au supermarché pieds nus et Gala s'en inquiète (en même temps, Gala, il faudrait quand même se rendre compte que la même photo était déjà partout ailleurs la semaine dernière...).

Heureusement, papa Brad "a toujours privilégié le bien-être de sa fille et s'était [déjà] montré très compréhensif quand elle lui avait annoncé qu'il fallait l'appeler John". Maintenant, "il insiste [auprès d'Angelina] pour que leurs six enfants intègrent une école à L.A et que cesse cette vie nomade".
J'ai besoin d'amour-ouourrr (et non, c'est même pas dans ce paragraphe là qu'on va vous parler de Jenifer).

Après Shiloh et ses états d'âme, Claire Chazal et ses confessions. L'ex star du JT est pieds nus elle aussi, pas franchement triste ni sauvageonne mais quand même un peu mélancolique. Pour son grand rendez-vous annuel avec Paris Match, elle sautille telle une naïade au-dessus des flots sur un banc de sable au large du Cap-Ferret. Cela dit, pour être précis, les pieds nus et la sautille, c'est en pages intérieures. En Une, Claire porte un short, une chemise et des chaussures d'hommes sans lacets. Selon le magazine, elle révèle "ce qu'elle n'a jamais dit". Un véritable exercice de compétition après des décennies de confessions estivales à Match...! Que peut-il bien lui rester à dire de totalement nouveau ? Se fait-elle appeler John elle aussi (d'où le look bricoleur de cabane à huîtres de la photo de couverture) ?

N'allez pas vous imaginer des confessions sur des liaisons secrètes avec ses invités du 20h ni sur le fait qu'inspirée par Bruno Masure qui présentait son JT en veste-caleçon, elle aurait présenté le sien en veste de tailleur-string-savates. Non, il ne se passe rien dans la vie de Claire mais ça n'est pas une raison pour ne pas en parler. Ça tombe bien, elle est en vacances avec Marc-Olivier Fogiel qui en profite pour la faire s'épancher.

On apprend pêle-mêle, qu'avec Arnaud, son ex et jeune compagnon "Il y a bien sûr eu des obstacles. Des problèmes liés à des rémunérations  et des statuts sociaux différents par exemple. Mais aussi des façons de vivre des préoccupations liées à la maturité, l'expérience, qui ne sont pas forcément les mêmes" ou encore qu'elle n'a pas eu envie de famille : "j'ai voulu un enfant, mon enfant, un être unique qui me correspondait, me prolongeait, qui a satisfait un instinct maternel. Pas un instinct de famille". Paradoxalement, pourtant Claire confie aussi qu'elle, qui a "voulu cette liberté" pour elle-même, serait "rassurée qu'il [François, son fils donc] construise  une vie de famille".

Nous on a noté un autre paradoxe. Question de Marc-O : "Tu disais pourtant que ta popularité était usurpée en comparaison avec celle d'un artiste…" Réponse "ils laissent une œuvre derrière eux. D'ou mon rêve d'écrire qui s'est réalisé. Même si je ne suis pas sûre qu'il s'agisse d'une œuvre impérissable". Mais alors pourquoi accepter ces unes quasi bi-annuelles de Match si cette popularité est usurpée...?

Parce que Claire a besoin d'amour. Pas de celui d'un compagnon au quotidien puisqu'elle a choisi "sa solitude, son célibat, le refus de la contrainte".  C'est du notre, d'amour, qu'elle veut. "Une de mes craintes était de ne plus avoir le regard des autres sur moi, de perdre cette popularité qui me fait chaud au cœur". Et ouf [ça, c'est de nous], "j'ai constaté que ce regard n'a pas changé, je ne sais pas si cela durera".

On t'aiiiiiime Claire !  Et oui, on te soutient dans ta rébellion quand tu mènes le combat pour briser les tabous : "je ne cherche pas frénétiquement à être en couple (...). Je refuse ce diktat, je ne veux pas céder à une forme de convention sociale et sentimentale qui voudrait que la femme soit forcément seule quand elle n'est pas mariée, alors que l'homme qui ne l'est pas est libre". Go for it, girl !

Bref, l'interview de Marc O, on dit ok mais les légendes de Match... "Claire Chazal, un été en liberté" (elle sort de prison ?). "Côté dunes ou côté caméras. elle cultive l'harmonie". (...). "Au 20h, son sourire calmait les tempêtes de l'actualité. (...). "Elle a l'âge d'avoir des petits-enfants mais, comme Brigitte Macron, elle incarne la jeunesse. Vacances avec une femme du 21e siècle". Etc, etc... Plus sirupeux tu bouches les canalisations de l'immeuble.

Il faut dire que Paris Match est un peu gnan-gnan plan-plan cette semaine dans la plupart de ses commentaires. Même sa page consacrée aux vacances des deux petites infantes avec leurs parents, le Roi et la Reine d'Espagne est plus onctueuse que le reportage consacré au même sujet par Point de Vue. Dans Point de vue, on apprend au moins un peu des choses, entre autres que Sofia, la plus jeune est déjà plus grande que Leonor l'aînée. La cadette tiendrait de son père le géant Felipe, la future Reine de sa maman Leticia, altesse modèle miniature (halte aux mauvaises langues, ça n'en fait pas une bassesse pour autant).

"Si l'école est finie pour les deux jeunes filles, pas question de se reposer à la plage. (...) Elles ont visité le musée Can Prunera (...). Une sortie culturelle qui s'est achevée par un bain de foule dans les rues de palma de Majorque. Des vacances de rêves pour les princesses !". Et puis quoi encore! Pourquoi n'auraient-elles pas le droit d'aller s'amuser à la plage ou à la piscine les infantes ? Ou dans un Walibi ? Réveille-toi, Paris Match, la folie des grandeurs ne l'est peut-être pas mais le temps des duègnes, lui, est révolu.

Plan de relance de l'économie à Saint-Tropez

La folie des grandeurs. Un bon moyen d'arriver à Neymar. Cette semaine, il est à la fois en Une de Public "Filles, alcool, baston, il pète déjà les plombs" et de VSD "Les caprices du Dieu. Révélations sur son train de vie".

Toute la presse publie des photos du jeune prodige du PSG parti fêter son arrivée en France à Saint-Tropez.

Closer a fait ses calculs. Entre la location de l'une des plus belles villas de la Côte d'Azur, la maison Octopussy, les soirées en boîte avec mannequins inclues et la balade en yacht, les 4 jours de bringue auraient coûté 500 000€. "Une somme qui ne représente que 1% de son salaire...". Pourquoi se priver ?

Public rappelle que Neymar s'était confié à un journal brésilien sur ses activités nocturnes : "Je ne suis pas parfait. J'adore sortir avec mes amis, pourquoi ne devrais-je pas le faire ?". "Je suis très heureux et aussi très bourré avait en outre lâché le joueur le jour de son anniversaire le 5 février dernier".
Et si vous vous demandiez si Neymar Jr avait un nom entier, un vrai, comme vous et moi, la réponse est oui, c'est Da Silva Santos. C'est VSD qui nous l'apprend en consacrant un article à son clan, papa, maman et la petite sœur qui débarquent à Paris avec lui. Papa gère les affaires financières du fiston, maman veille sur son petit-fils Davi- Lucca (le fruit "d'une erreur de jeunesse" de Neymar) et Rafaella, la sœurette, fait sa star sur les réseaux sociaux. Et préparez-vous alerte VSD, la petite sœur, vous allez en entendre parler. Car "Rafaella n'a qu'un frère. Neymar qu'une sœur. Ils sont tout l'un pour l'autre. Rafaella a fait tatouer le visage de son frère sur son deltoïde droit. Neymar, le visage de Raffaella sur le sien". Comme c'est choupi.

Moins choupi et nettement plus testostérone et décibels, VSD nous explique aussi tout sur les Toiss, la bande de potes d'enfance de Neymar qu'il emmène partout dans le monde avec lui.

Voici, entre deux photos de l'attaquant encadré de bombasses, se fait un plaisir de rappeler que "le Brésilien affiche habituellement sa foi en arborant un bandeau 100 % Jésus" mais que manifestement pour cette virée à Saint-Tropez, il l'avait laissé dans sa valise. Tu l'as dit, Voici.

Et Gala de nous faire savoir que "Neymar n'a jamais caché sa foi chrétienne car s'il a du talent c'est à Dieu qu'il le doit. Et ça se paye : 10 % de ses revenus sont versées à l'église évangélique. Avant chaque match, il poste une photo sur Instagram avec un que Dieu nous protège et nous bénisse. Et ça marche, sauf lorsqu'il se fait filmer avec des copains de l'équipe à la sortie d'une boîte en compagnie de professionnelles de l'amour..."

En même temps, le christianisme étant construit sur le péché originel, le pardon et l'amour, jusque-là, Neymar reste à peu près dans le bon choix de mot clés...

Trente secondes (et dix lignes) au Paradis

Ils sont par-tout ! On a déjà beaucoup parlé d'eux cet été mais cette fois-ci, ça y'est, c'est officiel, pas un magazine qui n'en parle pas : Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit sont apparus ensemble en se tenant la main au festival de Locarno. L'excitation est à son comble dans toutes les rédactions people qui en font des tonnes et des wagons. La confirmation de leur amour dont on nous parle depuis l'automne dernier. Faut-il vraiment vous en reparler, on a déjà beaucoup glosé sur le sujet les semaines passées ? On a décidé pour vous, la réponse est non. Vous pouvez toujours vous reporter sur nos épisodes des semaines passées.

Tabernacle ! Céline te joues-tu de nous pauvres mortels aux malheureuses trois paires de chaussures ?

Eux-aussi, Céline Dion et Pepe sont cette semaine évoqués un peu partout. Au passage, on apprend d'ailleurs dans Closer que le garde du corps de Céline est lui aussi une star et que lorsque la chanteuse qu'il accompagne s'engouffre dans un hôtel ou une limousine, c'est vers lui que se tournent ensuite les stylos pour les demandes d'autographe. Car Olivier Gruner était une star "dans les années 90", champion de kickboxing et acteur de films d'action.

Mais le vrai choc de la semaine, c'est Gala qui nous l'assène, l'air de rien qui plus est. Derrière un titre on ne peut plus banal "Pepe Munoz, l'homme qui redonne le sourire à Céline Dion", le magazine démonte gentiment mais méthodiquement, la love affair que leur prêtent les médias.
Argument central, le témoignage d'Emmanuel d'Orazio de Marc Zaffuto, le duo directeur artistique et créateur du Manko Cabaret à Paris. Un soir de juillet, Céline est venue dîner dans leur restaurant. "Elle était entourée de son chef cuisinier et de son danseur Pepe". Tu parles d'un tête-à-tête amoureux...

Et d'un coup d'un seul, un grand boum sur la cabèche des romantiques que l'histoire de la chanteuse et de son danseur émouvait depuis le début de l'été. Ni une, ni deux, Emmanuel d'Horazio l'affirme sans hésitation : "Pepe est juste un fidèle ami et un bon compagnon de fête" révèle-t-il visiblement très amusé par la rumeur". Céline et Pepe étant restés jusqu'au petit matin au Manko Cabaret, cet Emmanuel semble penser qu'il est le meilleur juge de ce qui est une histoire d'amour et de ce qui ne l'est pas.

Gala nous apprend en outre que Pepe n'est pas seulement l'homme qui soulève, tourne et retourne Céline sur scène pendant leur numéro torride et déjà mythique mais qu'il est aussi un jeune homme ambitieux qui adore la mode. "Quand Céline Dion a découvert la passion secrète de son danseur pour les croquis de mode, elle l'a invité à participer à une vidéo qu'elle tournait pour Vogue, lui ouvrant ainsi les portes d'un nouveau monde". Depuis le jeune homme -qui avait été repéré comme danseur par le cuisinier de Céline, quel étrange homme ce cuisinier qui dîne au restaurant avec sa patronne et dirige ses castings de danseurs...- se serait vu proposer un poste d'apprenti par le directeur artistique de Schiapparelli.


Celine Dion serait-elle une Machiavel du people surexposant une histoire pour en masquer une autre ? Et vivre sa vie tranquillement... On ne veut pas y croire.


Autre alerte au vrai-faux-on-ne-sait-pas couple star : Katy Perry et Robert Pattinson. Déjà, Voici nous apprend qu'entre Rob et FKA Twigs (une chanteuse-rappeuse avec laquelle il est "plus ou moins fiancé" selon ses propres termes), "si rien n'est encore officiel, la rupture semble inévitable".

Et toute la presse people de broder sur l'histoire d'amour naissante que pourrait avoir mis sur les rails un dîner entre Katy et Robert à Los Angeles (photos à l'appui). La rumeur bruisse dans le Tout-Hollywood écrit Closer.

Mais Voici de faire retomber la pression : "vu qu'ils sont potes depuis des années, il faudra plus qu'un dîner pour nous convaincre".

Comme on vous l'a déjà dit : Qui vivra verra !

Le mystère Cathy Guetta

Au rayon loufoquerie de la semaine, Paris Match consacre un reportage à  Ibiza et à Cathy Guetta qui –c'est elle qui l'affirme– en est la reine. Après deux années retirée du monde suite à son divorce d'avec David et passés à s'occuper de ses enfants et de décoration intérieure, la Queen de la night a été irrésistiblement attirée par les sunlights des clubs. Entre deux digressions sur l'Histoire du Clubbing (oui le grand H est volontaire), Cathy toute de bikini au crochet et de bottes Balenciaga métallisées vêtue (rien que pour la photo, on vous le conseille, achetez Paris-Match, ça vaut le détour) nous explique qu'elle fait chaque soir son show. Mais là où tout ça est franchement mystérieux, c'est sur le contenu du fameux show. Cathy ne chante pas, elle ne mixe pas mais  "entourée de 25 danseurs, elle se jette sur scène avec un cavalier body-buildé. Déhanché à gauche, tour sur elle-même, déhanché à droite… " (...) "Elle n'a pas froid aux yeux, lance Marie, une addictologue parisienne invitée à la soirée et accompagnée d'un producteur hollywoodien". Match arrête là sa description. On ne saura donc rien de plus mais comme on a de la peine à croire qu'elle puisse déclamer du Racine dans une boite de nuit des Baléares, la seule conclusion possible est que la diva se donne littéralement en spectacle. Comme le disait la pub pour la Twingo, à vous d'imaginer la vie (artistique) qui va avec…
Sheila, Sylvie, c'est la guerre. Et vos hebdos prennent parti

En ce qui concerne les articles consacrés à Ludovic Chancel, le fils de Sheila décédé tragiquement début juillet, ça n'est même plus de choisir son camp qu'il s'agit, c'est carrément de participer à la guerre. Car guerre il y a. On sentait venir la bataille depuis des semaines mais jusqu'à présent, l'enjeu était essentiellement en termes d'image. D'un côté, une compagne décidée à faire valoir son immense histoire d'amour brisée (et manifestement séduite par les sunlights) de l'autre, une mère voulant protéger son image des soupçons d'abandon de son fils.

Maintenant, non seulement l'affaire est entre les mains de la police et de la justice (mais ça on le savait déjà) pour tenter de comprendre ce qui a réellement causé la mort de Ludovic. Mais elle est aussi devenue politique au plus niveau de l'Etat.

En cause ? Le projet de Sylvie Ortega Munoz d'épouser Ludovic à titre posthume. Cette semaine, Closer est ainsi dans le camp de la "veuve". Un photographe était opportunément à la sortie de la mairie du XVIe arrondissement de Paris lorsque la jeune femme est allée y chercher le formulaire permettant d'en faire la requête. Après un passage par le cabinet du garde des sceaux, c'est in fine à Emmanuel Macron qu'il reviendra d'accorder ou non le décret de mariage posthume.

Côté Sheila, c'est Gala qui mène la bataille et nous vend en Une "Une mère en quête de vérité" tout en nous promettant "témoignages et document exclusifs".

C'est pourtant dans Gala aussi que Sylvie avait tiré la première et confié que Ludovic et elle devaient se marier le 20 mai prochain, pour "mon anniversaire". Mais "mariés, dans notre tête et notre cœur, on l'était depuis le premier jour de notre rencontre !" avait-elle ajouté. Si les soldats-magazines changent de camp en cours de conflit, où allons-nous ?

Depuis l'interview à Gala, Sylvie n'a pas perdu son temps. Pour faire son deuil "en célébrant ce qu'elle a vécu de meilleur avec Ludovic", la jeune femme collecte toutes les preuves de ce projet de mariage, "les petits mots d'amour que lui laissait Ludovic, les SMS mentionnant la future cérémonie, le bon de commande de sa robe de mariée" etc... Closer semble croire que Sylvia n'aura aucun problème à prouver leur envie de s'unir. Mais qu'elle aura "sans doute du mal à convaincre sa future belle-mère de consentir à cette union". Euh, comment dire...

Gala nous raconte que même si Sheila avait dû porter plainte en 2012 contre Ludovic qui menaçait  de lui "pourrir la vie", tous deux avaient renoué. "Ludo appelait sa mère. Un jour, pour lui dire qu'il l'aimait, le suivant, pour lui réclamer de l'argent. Telle était la nature de leurs échanges". Au printemps dernier, Sheila avait même participé financièrement à une énième cure de désintoxication. Que Ludovic n'avait pas mené à terme. Pour Gala, la chanteuse n'adhère pas à la thèse d'une mort accidentelle par surdose médicamenteuse. Rien n'est écrit noir sur blanc  mais si on réfléchit, cela ne laisse pas une multitude de possibilités : soit Ludovic se serait suicidé, soit il aurait été poussé au suicide, soit assassiné... Triste été dans les Yvelines (chez Sheila).

Seul petit rayon de soleil dans l'univers de la chanteuse, l'objectif premier de Sheila est désormais de préserver "un secret des regards indiscrets". "Il a la beauté et la fragilité d'une jeune fille, née de la passion de Ludovic pour une certaine Bénédicte il y a 16 ans. Sheila s'est rapprochée de l'adolescente, élevée par sa mère. Elle ne laissera ni son nom ni son visage repaitre la curiosité".

The Show Must Go On, Gala nous apprend enfin que la chanteuse a décidé de maintenir ses deux concerts prévus à l'Alhambra à Paris les 16 et 17 août prochain. Avant de reprendre le chemin des studios et celui des salles de concerts pour une plus longue tournée courant 2018.


Voici et le Fat shaming

Prenez votre souffle, il faut qu'on vous parle de quelque chose de grave. A minima de sérieux. Avec ces quelques semaines estivales où nous avons lu la presse people plus que de raison et avec beaucoup plus d'attention que d'ordinaire, on a repéré une inquiétante tendance au fat shaming. Vous ne connaissez pas ? C'est le mot qu'emploient les Anglo-saxons pour décrire la culpabilisation qu'on impose à tous ceux dont on dénonce publiquement les quelques kilos en trop.

Et cette semaine, c'est Voici qu'on a envie de mettre sur le banc des accusés. Car si Pamela Anderson est félicitée par le magazine pour son physique "à couper le souffle", Kate Moss, elle, est moquée pour son goût pour les copieuses assiettes de pâtes et les buffets dessert à volonté. Sharon Stone est accusée de photoshopper ses photos de nu à mort, et Ronaldo est traité "d'homme ballon" à côté d'une photo où l'ex footballeur star se gave de chips torse nu sur un yacht au large d'Ibiza (au moins, n'est-il pas resté sur son canapé à regarder les championnats du monde d'athlétisme sans bouger autre chose que la télécommande). Et Voici de faire vraiment son méchant en ajoutant "quelqu'un pourrait tout de même lui indiquer qu'il n'est pas obligé de mettre le paquet dans la bouche avant de commencer à mâcher?".

Autre indice de fat shaming à tous les étages, une brève qui n'a l'air de rien "Carla Bruni a rapporté de la tapenade de Corse" mais allez savoir si on ne la retrouvera pas sur ses hanches et dans une légende Voici-ienne ?

L'argument massue pour notre théorie, c'est cet article sur Rihanna au carnaval de la Barbade. Alors que les photos de notre RiRi cheveux turquoises et toute chair à l'air dans un filet doré orné de plumes et de strass sont publiées un peu partout, Voici lâche sa bombe en titre : Rihanna, un effet bœuf ! Et cette légende : "de quoi causer une crise cardiaque à une bonne vingtaine de perroquets" (rapport aux plumes).

Et de balancer des photos à l'angle tout sauf flatteur et un article pas gentil gentil. "L'avantage, par rapport aux années précédentes, c'est qu'on la voit mieux, de plus loin et qu'elle offre plus de surface enfin de pouvoir la toucher. L'inconvénient, c'est que la culotte et le soutien-gorge ont coûté environ deux fois plus cher que l'an dernier".

Côté Closer (décidément bien gentillet cette semaine, que se passe-t-il ?) on célèbre au contraire la liberté de RiRi : "depuis quelques mois, la chanteuse semble épanouie comme rarement, grâce à ses nouvelles formes qu'elle s'est souvent interdites. (...). Elle se trouve fabuleuse et elle ne changera ça pour personne".

Et après l'avoir fait pour Rihanna, pour enfoncer le clou Closer célèbre les fesses d'Hilary Duff : "Elle a de la cellulite et alors ?". La chanteuse a posté une photo d'elle sans retouche sur Instagram avec un message : "soyons fières de ce que nous avons et arrêtons de perdre notre temps à nous rêver différentes, meilleures et parfaites".

L'heure du choix est arrivée : êtes-vous plutôt de l'école Voici ou de l'école Closer ?

Comme vous êtes sans doute de gentils pervers polymorphes (sinon pourquoi nous lire ?), une solution à ce dilemme moral est de ne pas trancher : s'inquiéter du mauvais traitement infligé aux stars un peu rondouillardes, s'offusquer de notre société qui pousse à la perfection physique et à la marchandisation des corps ET s'offusquer de leur poids, de leurs bourrelets et de leur cellulite. À quoi servirait la presse people si on ne pouvait pas aussi y passer nos mauvais instincts ? Car oui, la grandiloquence morale et la dénonciation permanente sont aussi de mauvais instincts !
Peopolitiques

Tant qu'à être dans le commentaire social, allons faire un tour du côté de nos amis les peopolitiques.

Mais autant vous le dire tout de go, la politique, la vraie, ce sont les stars qui en parlent le mieux. Enfin une surtout. D'abord, les vrais et ensuite notre invité mystère.

Du côté des vrais, c'est dans Match qu'on peut faire moisson d'infos. Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement le revendique "J'assume le farniente" et Laura Flessel, la championne d'escrime et ministre des Sports n'envisage pas de faire de l'exercice lors de son séjour dans le sud-ouest. Benjamin Griveaux, lui, a une passion "observer les poissons avec masque et tuba" et un rêve : installer de jeunes créateurs d'entreprise, des start-ups pour occuper les bureaux laissés libres à Bercy avec la réduction de la taille des cabinets ministériels. Au secours ! Les poissons, c'est très bien mais les start-up sponsorisées par le gouvernement et installées en son sein, on n'est plus dans le colbertisme mais carrément dans le soviétisme...

En parlant d'appétits révolutionnaires, Match toujours nous parle de l'été farniente de Jean-Luc Mélenchon et de ses petits problèmes de balance. Au programme des vacances : lecture, écriture et réveil tardif. Le nouveau député de Marseille "est cuit après une année politique très chargée". (...) Il en a gardé une petite surcharge pondérale confie sans rire un proche. Pas grand-chose, 4 ou 5 kg mais ça aussi ça pèse".

Richard Ferrand quant à lui confie à Match qu'il n'a pas de chanson fétiche mais avoue que la chanson "Should I stay or Should I Go?" des Clash lui a trotté dans la tête. Et que maintenant, c'est plutôt Oasis et "Don't look Back in Anger".  Que ses messages sont subtilement passés par le Président du groupe majoritaire à l'Assemblée... [en français dans le texte : Dois-je y aller ou dois-je rester ? et Ne te retourne pas sur le passé avec colère]. Sans compter son "Enfant, je rêvais d'être journaliste. J'ai d'ailleurs eu la chance d'exercer ce métier quelques années. Je ne regrette pas d'en avoir changé". Nous, à lire ça, on a comme un air de Lily Allen qui nous vient en tête : F... You, F... You very mu-uuuuch".

Du côté de l'opposition, Valérie Pécresse est ravie à l'idée d'installer le nouveau siège du conseil régional d'Île-de-France à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. "Des locaux neufs et entièrement connectés. C'est Facebook ! se réjouit déjà la présidente LR de la région. Autre ravissement : l'installation d'un restaurant Grec, Yaya, à deux pas de l'immeuble".

Laurent Wauquiez, lui, se confie sur ses spécialités culinaires. Enfant, c'était le biscuit roulé à la confiture et le gâteau alsacien. Depuis le président de la région Auvergne Rhône-Alpes a progressé : "Aujourd'hui, quand je veux faire plaisir à ma femme, je lui prépare un petit dîner rien que pour nous deux. Je fais les courses, le dîner, je mets la table, débarrasse et range tout. Mon plat fétiche : un poisson aux petits légumes accompagné d'un bon vin". Elle en a de Ia chance Charlotte [son epouse].

Dormez tranquilles braves gens, nous avons trouvé notre sauveur

On vous avait promis un invité politique mystère, le voilà. Il s'agit de Jean-Claude Van Damme. Et oui, ne ricanez pas bêtement sous le parasol, notre star belgo-hollywoodienne "veut sauver le monde" et "il a annoncé le lancement de sa fondation" à Paris-Match. Objectif : "venir en aide à l'environnement et aux animaux menacés. Le héros de Double impact se voit en héritier de Tarzan mais missionné par le Christ pour faire le Bien". Whaouh ! Ah ben, celle-là, on ne l'avait pas vue venir.

Bon, c'est sûr, tout n'est pas encore parfaitement réglé dans le discours. Dans sa nouvelle série Jean-Claude Van Johnson (oui, c'est bien le titre), raconte Match, il y a des photos de chiens partout. JC : "Ce sont nos huit chiens. L'un est en fauteuil roulant, paralysé du train arrière, les gens disent : Van Damme frime avec ses jets privés. Parfois c'est le pourtant la seule solution pour amener un chien malade à Los Angeles". Et oui, les gens sont mauvaises langues à tout de suite penser à la frime et au bilan carbone. Entre l'environnement et les animaux menacés, il faut bien choisir.

Question : avant, vous ne supportiez pas la routine, d'où quelques excès. C'est toujours le cas ?
Réponse : "Je ne sais pas m'ennuyer. La nuit je dors deux ou trois heures. Je travaille sur Internet. J'étudie la biologie, la sociologie, l'histoire, la physique, la téléportation quantique… Le 4 septembre, j'annoncerai au monde la création de ma fondation. Son mode de fonctionnement sera unique, altruiste. Je gagne de l'argent, je suis privilégié. Mais je sais d'où je viens et ce que je dois rendre aux autres. Aujourd'hui le monde ne va pas bien. Et moi, j'ai tellement à lui dire ! À lui donner, aussi. (...). Avec cette fondation, je veux améliorer la vie, sauver la planète, l'humanité, à travers des actions concrètes en matière de climat, d'espèce menacée, de pollution. Proposer les couleurs d'un nouveau futur".

On ne voit rien à ajouter !
Ah si, un petit commentaire sur l'actualité politique, toujours signé Van Damme : "J'avoue que je suis quelqu'un de perturbant. Comme Donald Trump (...). C'est de ça dont l'Amérique a besoin ! Les acteur hollywoodien sont des naïfs. Ils voyagent en jet privé et se foutent des gens qui bossent en usine dans le Midwest. Trump est un bosseur. Une bête. Un Depardieu sans alcool et sans cigarette. J'ai juste peur qu'il se fasse assassiner."

Que dire ? Merci Jean-Claude. What else ?


En bref

Le prince Harry a emmené Meghan Markle au Botswana, son pays favori pour un safari en duo. Beaucoup en concluent que la demande en mariage est proche. Toi, moi, les bêtes sauvages et les moustiques... So romantic !

Cristina Cordula en est à son 3e mariage. Et toujours avec le même homme, Frédéric. Après un somptueux mariage en Italie à Capri, les amoureux ont recommencé à Singapour, la ville de Fred et à Rio la ville de Cristina. Bilan carbone ? Pas magnifaïque on dirait...

Amber Heard, l'ex de Johnny Depp est désormais l'ex d'Elon Musk. Le milliardaire boss de Tesla l'a larguée sans qu'elle n'ait rien vu venir (Voici). "Il a entendu des choses sur son comportement et ça ne lui a pas plu car elle peut être très manipulatrice et égoïste" selon un proche s'étant confié au Daily Mail. Autre hypothèse formulée par Voici : le retour dans les parages de Cara Delevingne qui était "autrefois très, très proche d'Amber". Triangle amoureux ?

On vous en a déjà parlé les semaines précédentes, Angela Merkel est allée à la montagne en Italie. "Avec la même valise que tous les ans" note Voici, photos à l'appui de la tenue systématiquement arborée par la chancelière allemande. Une même tenue assez peu seyante "franchement pourquoi dépenser plus quand on peut s'habiller moche et pas cher ?" remarque Voici. Rétive à toute fantaisie ou petit écart de sa routine, Angie pousse le perfectionnisme jusqu'à afficher toujours exactement la même mine pour l'assortir à ses vêtements. Pour ceux qui ne verront pas les photos, on vous dirait que ça ressemble à une sorte de rictus de nature à faire fuir un ours ou un loup si elle en rencontrait un. D'autant qu'en 2016, Angela avait oublié sa casquette et que ça avait été l'occasion de se rendre compte qu'en vacances, elle ne se coiffe pas !

Eux ne dominent pas la zone euro et ont une garde-robe beaucoup plus glam : Laeticia et Johnny Hallyday postent des cartes postales de leurs vacances à Saint Barth sur Instagram. Et "malgré la maladie, [Johnny] fourmille de projets pour 2018". En clair, une nouvelle tournée rock n blues. (Closer). Selon Gala toutefois, "Johnny, entouré d'amis et des siens, ne quitte guère sa villa". Les amis, ce sont ceux de la bande de Laeticia, "Johnny les aime bien, tous ces jeunes gens à la fois beaux, brillants, successfull, modeux et branchés. Pour ne rien gâcher, ils sont ravis, voire un peu impressionnés, de fréquenter de très près une légende comme lui". Quant à Joy et Jade (Jadou vient de fêter ses 13 ans, Joy ses 9), elles "s'amusent au bord de la piscine ou en bateau avec Emma Smet, l'une des petites filles de Johnny". Un doux petit monde.

Après avoir attaqué tous ceux qui évoquaient leur histoire, Alice Taglioni a publié pour la première fois une photo d'elle et Laurent Delahousse sur son compte Instagram (mais que serions-nous sans Instagram ?). En même temps, vu que sur la photo, lui porte un masque et une combinaison de plongée,  ça pourrait tout aussi bien être quelqu'un d'autre ayant une jolie mise en plis -seul indice pour le reconnaître en fait.

Jean Sarkozy a fait une chute lors d'une sortie à vélo avec son père Nicolas (Closer est bien gentil de nous rappeler qui est le papa de Jean, des fois qu'on aurait tellement tapé dans le stock de rosé depuis le début de l'été qu'on ne se souviendrait de rien d'autre que des seins de Mathilde S....) et a été victime d'un malaise avant d'être pris en charge par les pompiers.

Mickael Youn est de retour avec sa femme, par ailleurs ex de Pascal Obispo, qui l'avait quitté pour une it girl parisienne cet hiver.

Une Revue de presse people ne saurait être complète sans des nouvelles de Jenifer. Preuve que son nouveau manager a vraiment repris sa carrière en main (cf. épisodes précédents), Jean-Jacques Goldman et Pascal Obispo se seraient attelés à l'écriture de chansons pour elle (Public).

Usher est poursuivi pour avoir contaminé des partenaires sexuel(le)s à l'herpès. "Une sale affaire qui lui colle à la peau" comme dit Closer. Deux femmes et un homme se sont ajoutés à la plainte de celle qui réclamait déjà 20 millions de dollars au chanteur de ne pas l'avoir alertée de sa condition médicale contagieuse avant de passer à l'action sans protection.


Et justement, passer à l'action ça n'est pas de rester devant son ordi ou son portable alors qu'il fait soleil dehors. Sortez protégés mais allez profiter de la vie, la vôtre, pas celle des autres ! Elle met du vieux pain sur son balcon/pour attirer les moineaux les pigeons... tout ça tout ça, quoi :-)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
05.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
06.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
07.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 13/08/2017 - 16:59
Je veux croire que PARIS MATCH si prompt à nous "vendre"
du "MACRON" à toutes les sauces (pour mieux distribuer son magazine), n'oubliera pas de nous renseigner quant à la facture que NOUS allons payer pour les 19 jours de vacances du couple Macron (et non 10 jours comme annoncé), dans cette magnifique bâtisse !!! car avec le culot qui les caractérise tous les deux, il faut s'attendre à tout. J'ai l entendu dire par des Journalistes, que "Madame gêne" voulait faire des travaux à la LANTERNE (pas assez spacieuse de son point de vue pour y recevoir TOUTE sa famille).!!!!! compte t'elle s'y installer ? est ce elle que nous avons élue ? ......Et, que fait Dosière, pourtant si prompt à "dénoncer" la moindre petite dépense de Sarko (se souvenir d'une soit disant salle de bains où il n'avait JAMAIS mis les doigts de pieds!!!!) mais très silencieux quant aux frais de bouche de son pote Hollande et rien sur Macron depuis 3 mois !!! ON NE NOUS DIT PAS TOUT