En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

02.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

03.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

07.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

ça vient d'être publié
light > Religion
Religion
Transformation de Sainte-Sophie : le pape François se dit "très affligé"
il y a 3 heures 31 min
pépite vidéo > Culture
Indignation sur les réseaux sociaux
Relâchement ? : des milliers de personnes réunies pour le concert du DJ The Avener à Nice
il y a 4 heures 46 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 12 heures 18 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 13 heures 54 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 15 heures 54 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 16 heures 59 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 17 heures 42 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 1 jour 6 heures
pépites > France
Sentiment d'abandon
Carlos Ghosn critique l’attitude de la France et estime avoir été "abandonné"
il y a 4 heures 15 sec
pépite vidéo > Santé
Geste symbolique
Coronavirus : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois
il y a 5 heures 15 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 13 heures 5 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 13 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 16 heures 15 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 17 heures 13 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 1 jour 6 heures
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 1 jour 7 heures
Atlantico Green

Les mesures faciles pour polluer le moins possible sans renoncer à des vacances plaisir

Publié le 16 juillet 2017
Les vacances sont un moment propice pour réfléchir aux effets du dérèglement climatique. On en entend parler, mais on y pense pas de façon concrète. La période des vacances permet de modifier son mode de vie pour pourquoi pas, adopter de nouvelles habitudes plus saines pour l'environnement.
Myriam Maestroni
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Myriam Maestroni est présidente d'Economie d'Energie et de la Fondation E5T. Elle a remporté le Women's Award de La Tribune dans la catégorie "Green Business". Elle a accompli toute sa carrière dans le secteur de l'énergie. Après huit...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les vacances sont un moment propice pour réfléchir aux effets du dérèglement climatique. On en entend parler, mais on y pense pas de façon concrète. La période des vacances permet de modifier son mode de vie pour pourquoi pas, adopter de nouvelles habitudes plus saines pour l'environnement.

Au temps des vacances, c'est l'occasion de faire le point sur des sujets auxquels on ne pense pas tous les jours. C'est aussi une bonne occasion de changer ses habitudes alimentaires, de transport. 

Les vacances sont un moment pour réfléchir. On peut se poser la question de savoir où en est le monde. C'est le moment de voir ce qu'il se passe en dehors de notre quotidien. Il y a des signes de l'évolution climatique partout. Le cas de cet immense iceberg qui s'est détaché en est une première preuve. Les vagues de chaleur se multiplient dans le monde. Tous ces sujets par rapport au climat permettent de réfléchir à comment mieux gérer notre relation à la planète. Stephan Hawking a déclaré que la vie sur terre n'en n'a plus que pour cent ans. Entre prévisions apocalyptiques et phénomènes tangibles du changement climatique, on peut s'interroger du monde dans lequel vivront nos enfants et réfléchir à l'ensemble des leviers que l'on peut activer pour essayer de voir comment on peut jouer un rôle à notre niveau. C'est la part du colibri puisqu'à ce niveau, tout compte. 

Il est intéressant de dire se dire qu'avoir plus de temps permet de prendre de plus saines habitudes.

En matière d'alimentation, rien n'est plus savoureux et meilleur pour la planète que de manger des produits de saison et de l'endroit. C'est une façon de se reconnecter au monde. Il n'est pas très intéressant de manger des fraises en hiver, qui viennent de d'Afrique ou d'ananas qui qui viennent de plus loin sur terre. Il bien meilleur de manger des melons de Cavaillon lorsque l'on se trouve en France et dans le sud de la France. En vacances, sans avoir à négliger notre confort, il plus facile d'essayer d'avoir une empreinte plus allégée dans ses habitudes alimentaires. 

Les vacances, ce sont d'abord des déplacements, des voyages.

Les déplacements sont au cœur des voyages lorsque l'on va à l'étranger. Les avions dégagent beaucoup d'émissions de gaz carbonique. C'est le pire bilan qui soit dans les différents modes de transports. Plus on va loin et plus notre empreinte s'alourdit. L'idée, c'est d'essayer de partir moins loin en vacances et d'essayer les solutions d'auto-partage. Une bonne astuce consiste à partir moins loin avec des amis en partageant une voiture. Cette solution est préférable à celle ou une famille prend un avion pour aller plus loin. Cet impact sur la mobilité est assez conséquent. Il faut privilégier l'auto-partage avec des plateformes comme le site Blabla car. En partant à plusieurs, c'est quelques chose qui sans nous contraindre outre mesure permet de réduire son empreinte carbone et de réfléchir à de nouvelles façons de se déplacer. 

Quand il fait chaud, il faut résister à l'envie de mettre l'air conditionné partout pour se rafraîchir. Il est bien plus agréable de se mettre dehors, sortir le soir, baisser les stores et les volets. 

Pendant les vacances, en plus de réfléchir aux effets du changement climatique, on peut essayer des solutions pratiques qui ne sont pas un frein au confort quotidien. Ces nouvelles habitudes nous sont bénéfiques pour nous et pour la planète. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jipebe29
- 19/07/2017 - 12:05
Dictature verdâtre...
Ce qui est terrible avec la religion de l'écologisme, c'est que ses adeptes veulent régenter notre sphère privée et nous imposer des comportements sensés "sauver la planète" d'un problème qui n'existe pas dans le monde réel, seulement dans les entrailles de modèles numériques qui ne cessent de se planter et qui n'ont donc aucune crédibilité... Usque tandem, delirium carbonum, abutere patientia nostra ?
jipebe29
- 19/07/2017 - 11:58
idéologie vs observations
Que le climat évolue, rien de nouveau sous le soleil : c'est ce qu'il fait depuis la nuit des temps. Il n’y a donc pas de bon climat de référence qui aurait perdu la boule. Parler de dérèglement climatique n’a donc aucun sens.

Par ailleurs, foin des affirmations aussi péremptoires qu’erronées des idéologues du Réchauffisme. En effet, l'indice ACE, qui mesure l’énergie cumulée des ouragans/typhons/cyclones, diminue depuis environ 10 ans et a retrouvé son niveau des années 1975. Voir « mythes et légendes I et II » sur le site Pensée Unique.

Enfin, selon les mesures satellitaires UAH et RSS Il n’y a plus de réchauffement global depuis le début des années 2000.

Donc, de dérèglement, point, et de réchauffement, que nenni... Par contre, le dérèglement neuronal des idéologues du Réchauffisme est d’autant plus intense que Dame Nature se complaît, la friponne, à mettre à mal leurs thèses foireuses...
Anouman
- 16/07/2017 - 13:24
Vacances
Si on n'a rien de mieux à faire pendant ses vacances que de réfléchir au dérèglement climatique autant continuer à travailler.