En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

ça vient d'être publié
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 38 min 15 sec
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 3 heures 11 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 4 heures 12 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 5 heures 27 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 8 heures 22 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 9 heures 18 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 10 heures 43 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 11 heures 40 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 12 heures 9 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 1 heure 6 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 3 heures 40 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 4 heures 47 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 6 heures 5 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 8 heures 35 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 9 heures 53 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 11 heures 26 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 12 heures 35 min
« Politico Scanner »

Guerre d'Algérie : les Français veulent une journée de commémoration du cessez-le-feu

Publié le 14 mars 2012
Ce dimanche sera marqué par le cinquantième anniversaire des accords d'Evian. Un consensus se dégage autour d'une journée spécifiquement consacrée à la fin de la guerre.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce dimanche sera marqué par le cinquantième anniversaire des accords d'Evian. Un consensus se dégage autour d'une journée spécifiquement consacrée à la fin de la guerre.

Atlantico : En 10 ans (voir tableau ci-dessous), l’opinion des Français concernant la commémoration de la fin de la guerre d’Algérie a-t-elle évoluée ?

Jérôme Fourquet (IFOP) : L’opinion sur la commémoration de la guerre d’Algérie n’a pas évolué depuis 2003, elle reste tout à fait stable. Huit Français sur dix estiment justifié qu’une cérémonie du souvenir soit organisée à l’occasion du 50ème anniversaire des accords d’Evian, de la fin de la guerre d’Algérie et du cessez-le-feu du 19 mars.

81% des Français partagent cette opinion et si nous regardons les 10 dernières années, nous remarquons que cette proportion reste stable (entre 78% en 2003 et 81% en 2007). Il y a donc toujours un très fort consensus.

Question : A l'occasion du 50e anniversaire du "cessez-le-feu" officiel de la guerre d'Algérie, le 19 mars 2012, estimez-vous justifié ou non, qu'une cérémonie du souvenir, à laquelle le Président de la République participerait, soit organisée à la mémoire des 30 000 soldats français tombés en Afrique du Nord, pendant la guerre d'Algérie notamment ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

(1) Étude Ifop pour la FNACA réalisée par téléphone du 30 au 31 janvier 2003 auprès d'un échantillon de 1004 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. La question était « Après la reconnaissance de la guerre d’Algérie en 1999 et l’inauguration d’un Mémorial national en 2002, estimez-vous justifié ou non, qu’une cérémonie du souvenir, officielle et nationale, soit organisée chaque année à la mémoire des soldats français tombés en Afrique du Nord, pendant la guerre d’Algérie notamment ? ».
(2) Étude Ifop pour la FNACA réalisée par téléphone du 12 au 16 mars 2004 auprès d'un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. La question était identique à celle de 2003.
(3) Étude Ifop pour la FNACA réalisée par téléphone du 1er au 2 février 2007 auprès d'un échantillon de 1057 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. La question était identique à celle de 2003.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Existe-t-il des clivages selon l’appartenance politique des Français ?

Jérôme Fourquet (IFOP) : Il n’existe pas de clivages importants lorsque nous sommes sur des niveaux aussi élevés sur l’ensemble de la population (plus de 80%), on est forcément dans des sujets qui sont consensuels politiquement.

Très peu de clivages se dessinent. Les sympathisants du Front de Gauche ne sont « que » 71% à y être favorables, par exemple, contre 87% à l’UMP. Il y a donc un différentiel de 16% qui n’est pas neutre. Mais même au Front de Gauche, qui est héritier des combats pro-décolonisation menés par le Parti Communiste et qui soutient un certain nombre de manifestations en faveur de l’Algérie indépendante, on est à 71% favorable à une commémoration officielle du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie.

 

 

Quelle date les Français préfèrent-ils pour la commémoration ?

Jérôme Fourquet (IFOP) : Dans les mêmes niveaux, concernant la date de la commémoration, les Français sont en faveur de la date anniversaire du cessez-le-feu, date la plus logique et la plus traditionnelle dans ce genre d’occasions (84% pour la date du 19 mars et non pas celle du 5 décembre correspondant à l’inauguration du mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie par Jacques Chirac).

Question : Des deux dates suivantes, quelle est à votre avis celle qui convient le mieux pour organiser cette cérémonie ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

(4) Étude Ifop pour la FNACA réalisée par téléphone du 2 au 3 octobre 2003 auprès d'un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Les Français souhaitent-ils fusionner en une seule date, la commémoration de la fin des différents conflits ?

Jérôme Fourquet (IFOP) : Non. 88% des Français estiment justifié que les dates de l’histoire marquant le retour à la paix demeurent dans le calendrier des commémorations nationales en hommage aux morts des différents conflits et non de fusionner en une seule date du souvenir, comme le 11 novembre, toutes les cérémonies honorant les morts pour la France dans les précédents conflits.

Question : Estimez-vous justifié ou non que les dates de l’Histoire marquant le retour à la paix (fin de la Première guerre mondiale, fin de la Seconde guerre mondiale, fin de la guerre d’Algérie …), demeurent dans le calendrier des commémorations nationales, en hommage aux morts des différents conflits ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

______________________

Méthodologie :

Ce document présente les résultats d’une étude réalisée par l’Ifop. Elle respecte fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de l’enquête par sondage. Les enseignements qu’elle indique reflètent un état de l’opinion à l’instant de sa réalisation et non pas une prédiction.
Aucune publication totale ou partielle ne peut être faite sans l’accord exprès de l’Ifop.

Étude réalisée par l'Ifop pour la FNACA.

- Échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.
- Échantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’interviewé(e)) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) et par téléphone.

Terrain en ligne : du 10 au 12 janvier 2012
Terrain téléphone : du 12 au 13 janvier 2012

La théorie statistique permet de mesurer l’incertitude à attacher à chaque résultat d’une enquête. Cette incertitude s’exprime par un intervalle de confiance situé de part et d’autre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver. Cette incertitude, communément appelée « marge d’erreur », varie en fonction de la taille de l’échantillon et du pourcentage observé comme le montre le tableau ci-dessous :

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Exemple de lecture du tableau : dans le cas d’un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage mesuré est de 10%, la marge d’erreur est égale à 1,8. Le vrai pourcentage est donc compris entre 8,2% et 11,8%.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
badi
- 19/03/2012 - 12:01
en vous a supporte 130ans si
en vous a supporte 130ans si en fait la soustraction moins 50ans il nous donne 70ans .
il reste 70 a supporte les algrien qui vous emerde seulment pas comme vous avec vos crimes .
mon message et pour les raciste heureusement
Bétharram
- 16/03/2012 - 17:44
"Les français veulent commémorer le cesse le feu" dites vous?
Le communiqué du secrétaire d'Etat: « Si le 19 mars évoque la joie du retour des militaires français dans leurs familles, il marque également l'amorce d'un drame pour les rapatriés, contraints au déracinement, et le début d'une tragédie pour les Harkis, massacrés dans les semaines qui suivirent, au mépris des accords d'Evian. Loin de réconcilier les mémoires, le 19 mars est une date qui les divise et ravive les plaies profondes d'une page douloureuse de l'histoire récente de la France. Par respect pour ces victimes et leurs familles encore en vie aujourd'hui, la Nation ne peut et ne doit se rassembler en ce jour anniversaire. La date officielle de l'Hommage aux morts pour la France durant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie reste fixée au 5 décembre. Cette date résulte d'un large consensus obtenu en 2003 par la commission Favier, réunissant l'historien Jean Favier et les principales associations d'anciens combattants ».
yacine
- 16/03/2012 - 14:08
réponse a amandine
tu dis n'importes quoi , la preuve du contraire c'est la France qui a colonisé l'Algerie , comment peux tu être fière de la barbarie et de la sauvagerie et des crimes commis contre des bébés et des femmes ect... c'est une fierté pour toi ,et la tu parles des hôpitaux et du n'importe koi le but de la france été claire c nos richesses alors arrête ton délire a 2 balles et va t'instruire sur la guerre d'Algerie ,UN MILLIONS ET DEMI DE MARTYRES .