En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 49 min 17 sec
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 2 heures 27 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 3 heures 46 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 5 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 6 heures 41 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 9 heures 47 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 11 heures 15 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 1 heure 54 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 2 heures 50 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 4 heures 52 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 8 heures 17 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 9 heures 30 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 10 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 11 heures 2 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 22 heures 56 min
Atlantic-tac

Quand les requins s’inquiètent, quand le King retrouve son micro et quand la flasque de malt écossais se travaille en Suisse: c’est l’actualité des montres

Publié le 10 mars 2017
Mais aussi le temps cousu d’intelligence d’un maillon d’ancre, les heures pop d’une petite Française impertinente et le rêve d’une haute horlogerie tricolore…
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi le temps cousu d’intelligence d’un maillon d’ancre, les heures pop d’une petite Française impertinente et le rêve d’une haute horlogerie tricolore…

HERMÈS: L’air du temps dans une ancre qui prend des couleurs…

La montre Cap Cod d’Hermès, c’est, depuis plus d’un quart de siècle, l’histoire d’un carré dans un rectangle, avec ce qu’il faut de courbes pour fluidifier les formes et ce qu’il faut de cuir pour s’inscrire dans la tradition sellière de la marque. Le tout fonctionne aussi bien au masculin qu’au féminin, ce qui n’est pas si fréquent. Les puristes vont diront que le dessin du boîtier est inspiré par ce maillon d’une chaîne d’ancre dont Hermès a fait un de ses repères identitaires. À partir de ces principes fondateurs, dont la force est capable de résister non seulement aux outrages du temps, mais aussi aux délires des créatifs, il suffit d’avoir un peu d’imagination. Entre le bleu de Malte, le veau étoupe et le rouge Hermès, les modèles féminins de cette année jouent sur deux tableaux (boîtier de 33 mm et mouvement à quartz) pour proposer une des montres les plus élégantes du printemps. On peut aussi opter pour quelques « bracelets de force » – des « manchettes » très Hermès forcément – ou pour des modèles masculins plus « horlogers », avec des mouvements mécaniques de grande classe et des finitions de cadran très soignées. On l’aura compris : sans être une marque horlogère pure et dure (donc légèrement ennuyeuse), Hermès sait nous livrer un temps cousu d’intelligence, d’élégance et d’esprit très français, toujours original et primesautier. 

MICHEL HERBELIN: Changer son bracelet plutôt que son montre…

Pour accompagner le retour des beaux jours, une nouvelle giboulée de couleurs pour des marques les plus sympathiques de la scène horlogère française. Michel Herbelin a rhabillé dans un style pop et décalé son Antarès, avec le privilège de varier les plaisirs grâce à une trentaine de bracelets assortis ou désassortis (il suffit de monter deux couleurs différentes sur la même montre au cadran argenté, qui peut elle-même prendre des rondeurs ou garder ses angles). C’est mignon, efficace et sans prétention, avec un mouvement à quartz suisse qui permet de contenir la facture autour des 500 euros – comptez une centaine d’euros de plus par bracelet interchangeable, ce qui est un peu moins câlin…

HAMILTON: Le rupturisme soixantenaire était dans la pile…

Lancée en 1957, voici exactement soixante ans, par la maison américaine Hamilton, la Ventura était, historiquement, la première montre électrique de série. Elle était disruptive à plusieurs titres : d’une part, il suffisait d’une pile pour qu’elle fonctionne avec la plus grande précision – c’était révolutionnaire pour l’époque (même si la maison française Lip avait expérimenté cette technique en 1952, mais sans lui donner de suite commerciale). D’autre part, la montre avait une forme plus ou moins triangulaire très moderniste : il n’en fallait pas plus pour en faire une icône de la génération du Baby Boom. Enfin, une star comme Elvis Presley – « The King of Rock’n’roll » allait lui donner ses lettres de noblesse dans un film comme Blue Hawaii (1961). Six décennies plus tard, la maison Hamilton est passée sous le pavillon suisse du Swatch Group, mais la Ventura procure toujours les mêmes émotions rupturistes au poignet : elle nous revient cette année dans différentes versions anniversaires, dont un modèle féminin gentiment habillé de jeans (quartz, 875 euros), mais on lui préférera une version automatique plus expressive, dont le cadran « squeletté » rappelle les micros d’Elvis Presley sur scène (1 600 euros). Nostalgie, quand tu nous tiens…

URWERK: Une mécanique millésimée pour passer le temps…

L’horlogerie mène à tout à condition d’en sortir ! La fameuse distillerie écossaise Macallan a demandé à la manufacture genevoise Urwerk (un des ateliers horlogers les plus créatifs de la nouvelle génération) de lui concevoir une flasque de haute mécanique capable de protéger deux containers de précieux malts. C’est ainsi que Felix Baumgartner et Martin Frei sont sortis de leur zone de confort pour imaginer la première flasque mécanico-horlogère de l’histoire : 156 composants pour cet « accessoire » de titane, d’acier et d’aluminium dont la forme rappelle (vaguement) celle des montres Urwerk. Le bouchon de cette flasque est un chef-d’œuvre de micro-mécanique puisqu’il permet de choisir un des deux malts qu’on va extraire de son container de titane. Un dispositif astucieux permet de maintenir la flasque en position verticale, le fond étant porteur de « cartouches » qui indiquent les cuvées ainsi embarquées et leur millésime. Il n’y aura que 500 pièces de cet extraordinaire « objet du temps » capable de relier en une gorgée les montagnes suisses et les lochs écossais (comptez tout de même 2 300 euros pour ce « jouet de garçon » à consommer sans modération, même si vous préférez d’autres malts aux raffinements du Macallan)…

 

ALSTA: On a retrouvé la montre des « Dents de la mer »…

Le requin de « Jaws » (Les dents de la mer, 1975) a déjà fait frémir deux générations de spectateurs. On s’est longtemps demandé quelle était la montre portée dans le film par Richard Dreyfuss (dans le rôle de Matt Hooper). La communauté des amateurs penchait pour une Seiko, mais la vérité était ailleurs : il s’agissait d’une Alsta Nautoscaph, marque parfaitement oubliée depuis son naufrage pendant la « crise du quartz », à la fin des années 1970. Quarante ans plus tard, magie du vintage et nouvelle vigueur d’une horlogerie en pleine renaissance au Royaume-Uni : une équipe de jeune Écossais vient de relancer Alsta, avec une montre Nautoscaph II modernisée dans quelques détails, mais parfaitement fidèle au modèle des Dents de la mer. La séduction opère toujours pour ce boîtier « tonneau », ce bracelet en maille milanaise, ces index à l’ancienne et ce verre saphir en dôme, lui aussi à l’ancienne. Si le mouvement automatique est japonais, le reste de la montre est européen (Suisse et Allemagne), alors que le prix s’est trouvé modéré par le Brexit (665 livres, soit 775 euros). Les requins n’ont plus qu’à se tenir !

PÉQUIGNET: Le rêve d’une haute horlogerie tricolore…

En perdition depuis quelques mois après deux défaillances successives, la manufacture Péquignet de Morteau, dans le haut-Doubs horloger français, vient d’être reprise par une équipe issue de son personnel. Libérée d’un lourd passif (dettes et embrouilles judiciaires) qui avaient plombé les comptes, cette équipe entend redonner vie à une entreprise qui sacrifie pour survivre la moitié de ses emplois. Le rêve d’un pôle français de haute horlogerie se trouve relancé : Péquignet en était un des piliers, avec des marques comme BRM (manufacture parisienne en pleine forme) ou comme Leroy (aujourd’hui en hibernation) – voir nos analyses Business Montres du 19 février. La France est forte de plusieurs siècles de traditions dans la réalisation des plus beaux objets du temps : elle a été longtemps été la première puissance horlogère du monde, devant la Suisse. Elle est forte de ses écoles d’horlogerie – qui assurent avec les fonds publics de la République la formation des jeunes horlogers indispensables à l’industrie… suisse ! Elle est forte de ses concepteurs de belles montres, reconnus dans le monde entier (ne citons ici que Richard Mille, François-Paul Journe, Vianney Halter, Denis Flageollet, ou Robert Greubel) : privée de son personnel français, l’industrie horlogère suisse mettrait la clé sous la porte en quelques heures. Elle est forte de ses grandes marques de luxe (Hermès, Chanel, Louis Vuitton, mais aussi Cartier ou Breguet). Elle est forte de ses ateliers de micro-mécanique, qui comptent parmi les pôles créatifs les plus réputés dans ce domaine dans les domaines de pointe. Les remous autour de l’affaire Péquignet, marque sauvée des eaux mais à l’avenir encore incertain, devraient nous inciter à réfléchir à la renaissance d’une haute horlogerie tricolore qui serait authentiquement « Made in France ». Est-ce trop demander avec autant d’atouts dans la main ?

Lien Business Montres : https://businessmontres.com/article/pourquoi-la-renaissance-dune-haute-h...

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Lien : https://businessmontres.com/

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sangha26
- 04/03/2017 - 14:14
L'horlogerie française !!!
Elle renaîtrait ???? Le ciel vous entende ! Elle fut magnifique, et tel le diable le quartz est arrivé... et a semé un vent de destruction... C'est long 1974 à aujourd'hui, une terrible eclipse, et ceux que le chagrin a miné ne renaîtront pas !
S'il y a une renaissance, que le ciel la soutienne !!!