En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Revue de presse people
Albert & Charlène de Monaco se retrouvent pour la St Valentin (mais en public); Pénélope F. : femme au bord de la crise de nerfs?; L'ex beau-père de Kim Kardashian se fait refaire les seins; Meghan Markle & le prince Harry négocient sec sur le pre-nup'
Publié le 25 février 2017
Sans oublier Kim Kardashian toujours aussi provocante, George Clooney qui attend ses jumeaux en parlant de son coup de foudre pour leur future maman, Justin Bieber qui frappe encore à tout va et l'opération de Michel Drucker
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sans oublier Kim Kardashian toujours aussi provocante, George Clooney qui attend ses jumeaux en parlant de son coup de foudre pour leur future maman, Justin Bieber qui frappe encore à tout va et l'opération de Michel Drucker

"J'ai beaucoup de respect pour l'épouse de François Fillon, je ne la connais pas. Ce qui se passe pour elle est d'une extrême violence" a déclaré vendredi matin, Emmanuel Macron sur BFM/RMC face à Jean-Jacques Bourdin. Elégance de Macron face à une femme malmenée, prise dans un cauchemar auquel elle ne s'attendait pas ? "Elle a craqué. Prise dans le tourbillon médiatique et judiciaire de ce qu'on appelle désormais le PenelopeGate, Penelope Fillon a pris le large", croit pouvoir annoncer Closer qui ajoute : "Très éprouvée par l'affaire de son emploi d'assistante parlementaire présumé fictif, l'épouse du candidat à la présidentielle a choisi de se mettre au vert quelques jours."

Et Penelope se serait donc isolée des siens : "Penelope s'est enfuie de Paris, laissant seul son mari à leur domicile parisien... Quelques jours loin du tumulte pour reprendre des forces, se ressourcer. Et quand son mari est rentré de son voyage à La Réunion (photos de lui en peignoir sur la plage à l'appui), elle n'était pas là pour l'accueillir. Elle n'était pas là non plus quand son benjamin, Arnaud 15 ans, est rentré de quelques jours au ski le 20 février."

Pourtant, conclut Closer, "dans la tempête, François Fillon a plus que jamais besoin de sa femme à ses côtés, au moins pour montrer qu'elle est raccord avec sa défense, et qu'elle n'a pas été employée à son insu, comme ont pu le sous entendre certains comme Cécile Duflot et Ségolène Royal."

"La discrète en pleine lumière", titre de son côté Paris Match qui lui consacre aussi sa couverture, 8 pages et une "Enquête sur une femme prise au piège de la politique". On y apprend que la jeune britannique a grandi dans une demeure de 21 pièces avec ses 4 frères et sœurs et qu'elle était une élève brillante, très douée en français. Ce qui l'a menée droit dans un lycée du Mans comme assistante pour parfaire ce talent linguistique.

Pas de révélations fracassantes donc dans Match mais des précisions sur sa rencontre avec François Fillon : "un dîner avec des amis, un peu de musique (...)". François n'est pas du genre à chanter la sérénade. "Je m'en souviens très bien mais ça n'a pas été un coup de foudre", confiera-t-elle des années après.

Pas du genre à s'emballer Pénélope, produit parfait d'une bonne éducation britannique et du flegme afférent. D'où l'inquiétude générée par cette absence de la semaine passée, si différente de ses habitudes tranquilles. "Dans ce monde qui peut s'avérer cruel, j'ai gardé mes distances" disait-elle il y a quelques années. Des distances que la discrète sarthoise d'adoption a probablement eu besoin de reprendre un peu après avoir été violemment placée sous une lumière crue.

Autre couple dans Paris Match et en pleine lumière : Albert et Charlène de Monaco. Là encore, un homme de pouvoir et une jeune femme timide venue d'ailleurs. Une simple page et une photo en médaillon : le prince et la princesse en habits de gala ont assisté "très classe" à l'hôtel Hermitage de Monte-Carlo à un gala en l'honneur d'athlètes venus du monde entier à l'occasion des Laureus Awards. Charlène ne venait pas de loin, elle séjourne avec leurs enfants dans l'hôtel pendant les travaux du palais princier. Et Albert? Lui, on ne sait pas. Selon Match, ils sont "souvent éloigné par leurs obligations" - la principauté est-elle donc si grande...?- mais "ils ont souhaité se retrouver le 14 février". Le jour de la Saint Valentin donc. Et c'est donc entourés de "géants du sport que (...) le couple princier a célébré son amour". Ben oui, c'est logique, leurs obligations les séparent, les travaux du Palais aussi mais ouf, leurs obligations galatesques les rassemblent aussi. Le jour de l'amour. On est sauvé, Monaco aussi.

Autre couple lumineux et dans la lumière, George & Amal Clooney attendent des jumeaux. George en parle dans un long entretien avec Paris Match qui s'est déroulé en Angleterre dans le manoir de l'acteur. Il commence par parler de Trump qu'il n'apprécie pas au point de ne pas avoir regardé la télé pendant un mois après son élection. Puis Clooney revient sur sa rencontre avec Amal : "En une seconde, nous avons su que nous étions faits l'un pour l'autre". Conclusion : les rouquins à la tignasse folasse, George n'aime pas, les brunes aux cheveux lissés, George aime. What else? C'est simple la life de star.

Espérons que leur amour durera. Cela semble le cas pour Jamel et Melissa, tendrement enlacés à la Une de Voici "Plus amoureux que jamais !" comme le montrent des images prises pendant leurs vacances familiales à l'île Maurice. A la lecture de l'article, on apprend quand même que Jaja et Mémé, tous starissimes qu'ils soient, sont en fait comme vous et moi quand ils ne sont pas en vacances, ils courent après le temps. Et l'un après l'autre. À Paris, "Mélissa doit me partager avec la terre entière" reconnaît-il. Pour Mémé, même difficulté à garder le cap : "je n'arrive parfois pas décrocher du boulot, je suis capable de lire une histoire à mon fils tout en répondant à mes mails… ». Ouh mais dites donc, on comprend mieux pourquoi comme le rappelle Voici, il "s'est même murmuré au début de l'été dernier qu'il y avait de l'eau dans le gaz et du reproche dans l'air" chez les Jamelissa. Mais, ça c'était avant. Maintenant, c'est bien mamours saveur crème solaire.

Les Jamelissa résistent donc. Les Brangelina, eux, ont explosé en mondovision, tout le monde le sait. Mais l'heure n'est plus aux récriminations. "Cette rupture, ça a été très difficile…", dit Angelina. D'autant plus difficile que ce que n'avait pas anticipé miss Jolie, c'est que le divorce d'avec Brad Pitt porterait un sale coup à son image. "Qu'elle deviendrait Angie la manipulatrice, qui demande des sommes folles à son ex mais aussi une mère exclusive qui empêche les enfants de voir leur père". Bref, le rôle de la méchante sorcière, c'est bien dans les films, pas dans la vie et Angie a décidé de réagir. Conclusion logique, un nouvel attaché de presse et une nouvelle com' (si vous pensiez qu'elle allait connement se contenter, comme vous l'auriez fait, d'un peu d'humanité et d'eau dans son vin avec son ex, vous n'avez vraiment rien compris à Hollywood). Bref, elle s'est donc envolé pour le Cambodge, le pays de Maddox son fils aîné adoptif "pour se montrer sous un jour nouveau : souriante et sympa". Et dans la logique implacable de la simplicité Joliesque, souriante et sympa, ça donne quoi ? "Elle cuisine tarentules, scorpions et criquets pour le bien de la planète dans le cadre d'un reportage tourné par la BBC". Miam, quelle est craquante cette Angie!

Une autre que l'envie de changer d'image démangeait, c'est Caitlynn Jenner, ex Bruce Jenner, ex mari de Kris, la "momager" (maman manager pour les incultes) des sœurs Kardashian.   Il y a près de 2 ans, Bruce avait courageusement décidé d'assumer un changement de sexe. Aujourd'hui, Public fait le point. La presse américaine a raconté ces dernières semaines que l'ex beau-père de Kim aurait craqué pour de nouvelles prothèses mammaires. N'écoutant que son courage et son envie d'œuvrer à la propagation de la Vérité dans le Monde (oui avec un grand V), Public nous livre son verdict : non, ce look gonflé, Caitlyn ne le devrait qu'à sa teinture plus foncée. "Une étude minutieuse du volume de sa poitrine au cours des derniers mois" (là, on doit l'avouer, on est scotché par le concept de cette enquête...) a convaincu le magazine, il semble que la star de télé-réalité et ex médaillé olympique "ait plus vu son coiffeur que croisé son chirurgien esthétique". Si tu nous garantis la rigueur de ton enquête, Public... 

 

Pendant ce temps là, l'agression et le vol qu'elle a subis n'ont pas incité Kim Kardashian à la discrétion constate le même Public un peu plus loin. Elle "a écumé la fashion week de New York" avec un haut transparent dévoilant sa poitrine aux regards, sans aucun soutien-gorge, comme le montrent les photos. Tout à voir mais rien à voler : finie la quincaillerie, bonjour la mammographie.

Kim n'a même plus de quoi faire envie plutôt que pitié comme aurait dit notre grand-mère car Voici nous apprend que Mrs Kanye West se serait fait refaire le nombril après sa deuxième grossesse pour être bien sûre que rien ne dépasse plus de son ventre plat.

Les mauvaises langues critiquent une partie de la presse people qui ne parlerait que de ce qui va bien, donnant une couleur rose bonbon à la vie des célébrités et autres têtes plus ou moins couronnées. Cinglant démenti à la Une de Point de Vue qui titre sur "Le rêve brisé de Cristina d'Espagne". La photo de couverture montre une image du bonheur familial paisible, mais passé. La soeur du roi y apparait avec sa maman, son mari et quatre enfants.

Mais le papa, Inaki va devoir s'absenter, une vilaine affaire de détournements de fonds, et autres malversations vient de lui valoir une lourde condamnation à 6 ans et 3 mois de prison ferme. Cristina qui était aussi poursuivie, a bénéficié de la clémence du tribunal qui ne lui a infligé qu'une forte amende. Mais la honte rejaillit sur toute la famille royale (comme Point de Vue le raconte sur 8 pages) à cause de ce gendre qui a dérapé. Les deux époux ont, d'ailleurs été déchus du titre de duc et duchesse de Palma.

En attendant, le mari de la princesse espère retarder l'échéance : "Pour éviter de se retrouver derrière les barreaux, le beau-frère de Felipe VI, le roi d'Espagne, doit verser une caution de 200 000 euros en attendant que son dossier soit étudié par la Cour suprême. Inaki Urdangarin a annoncé qu'il allait faire appel de sa condamnation" ajoute Closer.

D'autres familles royales ont une vie plus paisible. C'est le cas de celle du roi de Norvège, Harald, qui vient de fêter ses 80 ans entouré des siens, comme le montre une photo officielle, très digne, prise au palais. Un palais qui attire toujours autant les touristes avec sa relève quotidienne de la garde accompagnée de musiciens, tous en uniforme d'apparat. Sans oublier la boutique de souvenirs qui ne désemplit pas : carte postales, napperons, petit doudou avec un tee-shirt aux armes royales, etc.

Ce n'est pas un palais royal mais la vie y est agréable : l'Elysée, la résidence de nos présidents de la République.  Point de Vue rappelle quelques chiffres : 800 collaborateurs (660 fonctionnaires et 140 contractuels au 1er juillet 2016. Selon ce magazine, la chancellerie allemande n'emploie, elle, que 500 personnes.

Ici Paris révèle que Michel Drucker a subi une opération. Il aurait été opéré d'urgence « d’une hernie inguinale au niveau de l’aine. Une pathologie qui ne connait qu’un seul remède : l’intervention chirurgicale ». Une heure sur le billard et çà repart. Souhaitons-lui un prompt rétablissement.

Le prince Harry s'est-il, lui, assagi ? Peut-être car Meghan Markle et lui auraient déjà préparé un contrat de mariage selon le magazine australien Woman's Day cité par Public. Une bonne idée car le rapport de forces serait un peu déséquilibré : Harry pèserait 49 millions d'euros, Meghan juste 6 millions, la pauvresse... Aucune date pour l'éventuel mariage. Les admiratrices d'Harry peuvent encore espérer qu'il ne commettra pas l'irréparable, et restera célibataire. Meghan, elle, deviendra peut-être princesse mais tient à négocier. Et pas pour se préparer un avenir en or massif en cas de divorce mais précisément parce qu'elle ne veut pas qu'on puisse penser qu'elle est une chercheuse d'or. L'actrice américaine aurait donc décidé de protéger chacun de leur patrimoine sans demander un penny supplémentaire à ce qui lui appartenait déjà. Si on osait, on dirait que celui d'Harry lui suffit.

On en parlait la semaine dernière. On en reparle cette semaine. Capucine Anav (25 ans) animatrice de télévision (Touche pas à mon poste) que l'on avait vue avec Louis Sarkozy en 2016 (après Florent Manaudou l'année précédente), va de l'avant avec le plus jeune fils Delon (22 ans). Si l'on en croit Public, elle aurait été vue à Hambourg, ville où réside la maman du beau Delon junior. De là à présumer que Capucine ai été présentée à cette dame, il n'y a qu'un pas , que franchit allègrement Public. A moins qu'ils n'aient voulu découvrir ensemble, la nouvelle salle de concert philarmonique dont l'architecture spectaculaire domine le port, mais c'est moins sûr. Alain-Fabien Delon n'est pas toujours un ange entre sa cure de désintoxication au cannabis, il y a quelques années, et son arrestation pour conduite en état d'ivresse sur un scooter début janvier de cette année... Mais l'amour est aveugle.

Justin Bieber non plus n'est pas un ange. Public raconte qu'il s'est défoulé sur un de ses admirateurs à Los Angeles samedi 11 février (soyons précis). A sa décharge, soulignons que l'admirateur en question était un serveur, censé faire son travail et rien d'autre. Bref, le serveur s'est mis à filmer Bieber en train de manger. Il aurait refusé de s'arrêter malgré la demande de notre héros. Pugilat, même si Bieber et le restaurant sont restés discrets. Mais une photo montre que Justin avait un bobo à la main en sortant du resto pour aller assister à la soirée des Grammy Awards.

Autre garçon sanguin mais moins successful, Thomas Fabius, le fils de son papa Laurent. Closer nous apprend que le plus très jeune homme s'en est pris à un grutier qui voulait lui confisquer sa Porsche à la demande de la préfecture de police. Mal en a pris au malheureux travailleur, le fils du président du conseil constitutionnel lui aurait lancé après avoir réglé sa contravention "Tu vas te faire casser la gueule (…) Tu ne sais pas qui je suis.".

D'un abominable jeune homme des beaux quartiers, on en arrive à un jeune abominable homme des neiges. Yann Barthès, le présentateur de Quotidien, qui en fait un tabac en fin de journée sur TMC, est en effet parti au ski. Mais personne ne semble vouloir skier avec lui !  Public montre... dix photos de lui sur les pentes de La Clusaz. Seul, désespérément seul... Pas d'amis, pas de légende sur une aventure en cours non plus... On espère pour Yann que l'audimat, ça tient chaud.

TV toujours avec la 6e saison de The Voice sur TF1. Public donne quelques chiffres : il y aurait 200 personnes en action, chaque samedi soir, du technicien au maquilleur. C'est beaucoup, mais il y a quand même 6,8 millions de téléspectateurs devant leur poste. Et sur place la salle du studio de la Plaine Saint-Denis, aux portes de Paris reçoit entre 450 et 1 200 spectateurs. Si vous êtes tentés par la diffusion d'un spot publicitaire pendant l'émission attention il faut compter 80000 € en moyenne. Et l'émission marche aussi bien sur les réseaux sociaux : 1,98 million de fans sur Facebook, 1,08 million sur Twitter, 185 000 sur Instagram, et 98 000 sur Google+.

 

Changement dans la vie de notre Jean-Pierre Pernaut ? Non, rassurez-vous, les vilaines rumeurs qui annonçaient son départ en retraite et qui le voyaient déjà privé de son rendez-vous au journal de 13 h, ont été (pour l'instant) démenties. C'est de Tatiana (que l'on voit en jaune, à la Une de France Dimanche) que vient le changement. Pour l'hebdo, elle serait la nouvelle femme de sa vie... professionnelle. Tatiana Silva, 32 ans, a été élue Miss Belgique en 2005. Et elle présente désormais la météo à la place de Catherine Laborde. La belle parle quatre langues. France Dimanche y voit donc une rivale potentielle pour Nathalie Marquay, épouse de Jean-Pierre et mère de ses deux enfants. Mais faut-il qu'ils aient le diable au corps ces journalistes de France Dimanche pour voir le démon (de midi) partout !

De la météo au ciel, il n'y a qu'un pas. Et le ciel accorde quelques fois des satisfactions. Selon France Dimanche, le père de Laurence Boccolini lui parlerait depuis l'au-delà. Et il est très aimable puisqu'il lui aurait, ainsi, fait une "bouleversante déclaration d'amour".

Angoisse, par contre, pour Johnny Hallyday qui aurait "un tueur aux trousses". Notre héros national serait "terrorisé" et ne "s'en sort que par miracle" dit la Une de France Dimanche. On frémit. Cela ne doit pas être drôle tous les jours pour le plus célèbre des chanteurs français. Sombre histoire, Hallyday aurait "piqué" la petite amie d'un "caïd de banlieue" de la banlieue sud plus précisément. Une dénommée Babeth, mais l'histoire est un peu brumeuse sur le fond comme dans sa datation dans le temps. Et le chanteur a échappé pour l'instant à la vindicte de cet horrible malfrat. Ouf !

Si, les jours de pluie et d'ennui vous vous demandiez pourquoi Mylène Demongeot (81 ans, mariée de 1968 à 1999 au réalisateur Marc Simenon, mort après une chute accidentelle) n'a jamais eu d'enfant, la réponse est dans Ici Paris : "Je n'ai jamais eu l'âme maternelle, assure-t-elle, très cash. Grâce à mon mari, j'ai eu plein d'autres rôles. J'ai été sa femme, sa maîtresse, sa mère, sa collaboratrice, sa secrétaire, sa bonne, j'ai été tout pour lui." Plein de rôle, mais celui de "bonne" aussi ? Une critique post-mortem ? Pas au point d'avoir la tourné la page en tous cas. Depuis la mort de Marc, Mylène est restée seule : "Je resterai la femme d'un seul homme bien que j'aie eu un certain nombre de propositions."

Sinon, avant de vous laisser pour le weekend end, on ne résiste pas à vous livrer cette perle trouvée dans Voici et intitulée "face de fesse" : un jeune supporter de foot de Seattle avait parié qu'en cas de victoire de son équipe contre Toronto, il se ferait tatouer sur le postérieur le portrait de la star québécoise qu'il n'apprécie pas particulièrement. Seattle a gagné. Les fesses du supporter aussi. Not' pôv' Celine, c'est moins sûr.

Séquence mauvais goût et méditation : Christiane Taubira publie un livre intitulé "Nous habitons la terre". C'est une contrepèterie. On vous laisse y réfléchir.

Allez, ne vous tendez pas la peau des fesses ni du reste à la moindre contrariété, relax!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires