En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© @MuseeOrsay
Revue de blogs
#7novembre16h34 Alors, la grève des femmes ?
Publié le 08 novembre 2016
La France n'est pas la Finlande, où les femmes sont descendues en masse dans la rue pour réclamer l'égalité des salaires. Faute de chiffres sur la participation, on sait au moins que cette première "grève" informelle a été très suivie sur les réseaux sociaux.
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France n'est pas la Finlande, où les femmes sont descendues en masse dans la rue pour réclamer l'égalité des salaires. Faute de chiffres sur la participation, on sait au moins que cette première "grève" informelle a été très suivie sur les réseaux sociaux.

Airwone17 : "Quand la coiffeuse t'a pris à 16h30..."

Il y a celui qui se trouvait chez la coiffeuse à l'heure dite, hélas pour son look.....Mas non, c'est une blague. Pas de taux de participation, mais un vrai intérêt, pas de gaz lacrimo ou de vitres cassées, mais beaucoup de démonstrations... d'humour sur les réseaux sociaux. C'est un premier bilan.

Rappel : pourquoi cette grève a-t-elle été fixée à 16h34 (et 7 secondes) le 7 novembre ? A partir de ce moment de l'année "les femmes travailleront “bénévolement”. Si les femmes étaient payées comme les hommes, elles devraient, pour toucher le même salaire qu’aujourd’hui, s’arrêter de travailler à ce moment précis" ont expliqué Les Glorieuses à la tête de l'organisation de la mobilisation.C'était le jour parfait pour lancer l'appli 'Le pariteur' 'l'appli qui change le sexe de votre fiche de paie', pour pouvoir comparer les bulletins de salaire homme-femme par métier en France.

Photo sur Twitter @cgaste

Côté politiques, les femmes élues ont publiquement soutenu le mouvement, les élus beaucoup moins. Anne Hildalgo (photo) a suspendu la séance du Conseil de Paris à l'heure dite. Mais le tweet de Myriam El Khomri est mal passé : "Les inégalités salariales F/H, insulte à la promesse républicaine d’égalité http://urlz.fr/4kOs " "C'est pas comme si le ministère du Travail pouvait y faire quelque chose..." a persiflé Nordine en réponse. La fonction publique a marqué le jour et l'heure dans de nombreux bureaux, par solidarité, par des brassars ou photos, puisque c'est dans le privé que le bât blesse. Marion : 'L'événement a largement été commenté en réunion et approuvé par tous (Femmes comme Hommes) ! Déjà une belle satisfaction... malheureusement l'immobilier se fiche du genre !

"

Le hashtag a beaucoup intéressé les twitteuses à l'étranger, comme Gail à Dublin : 'Je ne soutiens pas d'habitude les grèves en France, mais celle-là, oui #Equalpay"

Aux nombreuses retraitées qui ont soutenu leurs plus jeunes compatriotes sur le groupe FacebookAgnès Vantorre rappelle : "En France, les femmes ont en moyenne 650 € de moins que les hommes pour la pension de retraite ... vous êtes donc aussi concernées, malheureusement.'' 

Et puis il y a le témoignage de Happy Mowgli, révélateur de toutes les frustrations des femmes considérées comme 'privilégiées' parce que à temps partiel, voulu ou non. ''Finalement il est 16h34 mais j'ai quitté le boulot il y a 3h, en colère. J'ai osé aborder le sujet de l'inégalité hommes-femmes au travail avec deux de mes chers collègues (hommes), qui m'ont fait part de leur vision des choses, je cite : "c'est sûr, si l'on compte toutes les femmes qui sont à 80%, c'est normal qu'elles soient moins payées!" réponse de moi : les 15% de paye en moins, c sans les temps partiels! "si elles sont à temps partiel, c'est qu'elles le veulent bien!" réponse de moi : c'est quand même pour s'occuper des enfants! "moi aussi j'aimerai bien être à 80%" réponse de moi : dans ta situation, rien ne t'en empêche plus que moi. "ce n'est pas un problème sociétal, c'est qu'elle ne savent pas y faire pour convaincre leur conjoint de se mettre à temps partiel, moi dans mon cas..." réponse de moi : est-ce que je dois être plus persuasive avec mon conjoint pour qu'il s'occupe de ses enfants, plus douce, plus sexy, plus ... ne serait-ce pas plutôt une conséquence de la vision de la famille que l'on perpétue depuis tant d'années, plutôt qu'une inaptitude (de plus) de la gente féminine? "elles travaillent moins c'est normal qu'elles soient moins payé!" réponse de moi : qui me remplace le mercredi? personne, les dossiers je les retrouve le jeudi. merci Et l'apothéose : "En plus avec les congés maternités et tout ça, quand même, elles en profitent bien!!! Sans commentaire, j'ai mal au ventre. En fait, j'ai pas réussi à répondre tout ça, parce que devant les "oh là là, regarde comme elle n'est pas contente, ha ha ha, là elle s'énerve hein...!", j'ai eu le souffle coupé, et j'ai eu la chance de pouvoir partir. Sur les deux collègues, l'un m'a appelé et s'est excusé en précisant cependant qu'il ne comprenait pas ce qu'il avait dit de blessant. L'autre vient de m'envoyer un mail professionnel avec un "lol", "car il n'était pas encore 16h34"... ah oui, je suis à 80%, c'est vrai.."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Voulez-vous savoir quand la droite est entrée en agonie ? En 2010, quand Nicolas Sarkozy supprima le ministère de l'Identité nationale, qu'il avait lui-même créé !
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Angela Merkel a été victime d'une nouvelle crise de tremblements
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
05.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 08/11/2016 - 22:55
La dictature de l'égalitarisme...
Orwell en a rêvé, certaines femmes ( pas les plus intelligentes, donc relativement peu, finalement...) en font un cauchemar imposé à tous! Là où tous devraient lutter contre la pauvreté, quelques attardées ( mentales?) sur les sentiers de la globalisation se font un malin plaisir de rééditer le bon vieil égalitarisme d'avant-mur...non pas à la sauce sociétales (genre "ma classe sociale est égale à la tienne"), mais à la mode sexiste, genre "mon sexe est égal au tien"...cet égalitarisme imposé a provoqué la faillite humaine, economique et sociétales de dizaines de pays, mais ces haridelles n'en ont cure! "Sus au mâle dominant" nous disent ces ex-marxistes reconverties en amazones post-modernes, et coupons-leur le vit, puisqu'un sein non coupe ne les émeut. Et le mérite républicain dans tout ça?...Les haridelles n'en ont cure, du mérite républicain! Elles ont bien imposées à la république la dictature des banlieues, alors...la dictature des femmes est leur prochaine étape délirante! Eh oh, les femens! Vous vous bougez les fesses!...
C3H5.NO3.3
- 08/11/2016 - 19:51
Perdu d'avance
Avec l'islamisation de la France, ce genre de nunucheries fera bientôt partie du passé.
jurgio
- 08/11/2016 - 18:39
Il est vrai qu'on n'a pas encore trouvé le moyen
de payer le travail qui n'a pas été fait ! Rendre les hommes fautifs est une malignité féminine de plus...