En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Revue de presse des hebdos
Hillary Clinton, un "esprit conservateur et un cœur de gauche" ? ; François Bayrou persuadé de reconstituer le Centre en 2017 ; Le pape François fait peur aux catholiques polonais
Publié le 28 juillet 2016
L'Obs et le Point ont eu le temps de bouleverser leur pagination après l'attentat de Saint-Etienne du Rouvray qui a plongé le pays dans une nouvelle stupeur .Le portrait du père Jacques Hamel est en couverture du Point, avec cette citation "Notre monde a tellement besoin d'espérance". Pour l'Obs, c'est "L'Eglise martyrisée", le titre barrant le portrait de Hillary Clinton "Une histoire américaine"... Le portrait de Hillary, avec celui de Bill embrassant leur fille unique Chelsea en arrière plan fait la couverture de l'Express avec ce titre évocateur "Dynasty".
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Obs et le Point ont eu le temps de bouleverser leur pagination après l'attentat de Saint-Etienne du Rouvray qui a plongé le pays dans une nouvelle stupeur .Le portrait du père Jacques Hamel est en couverture du Point, avec cette citation "Notre monde a tellement besoin d'espérance". Pour l'Obs, c'est "L'Eglise martyrisée", le titre barrant le portrait de Hillary Clinton "Une histoire américaine"... Le portrait de Hillary, avec celui de Bill embrassant leur fille unique Chelsea en arrière plan fait la couverture de l'Express avec ce titre évocateur "Dynasty".

"Puissent les Français ne jamais tomber dans le piège de la guerre de religion"implore Franz-Olivier Giesbert dans le Point. Le journal  a reconstitué l'itinéraire d'Adel Kermiche, ce jeune homme de dix neuf ans, radicalisé, porteur d'un bracelet électronique,  "devenu un loup"d'après ses amis, qui a sauvagement assassiné le curé auxiliaire de la paroisse Saint-Etienne et Saint-Etienne du Rouvray avec l'aide d'un complice. Comme il l'a fait après l'attentat de Nice, le mag multiplie les interviews ( Alain Finkielkraut pour qui le mot d'ordre qui s'impose est "Nous sommes tous des catholiques français "..Odon Vallet, historien des religions pour qui "il était surprenant qu'aucun chrétien ne soit pris pour cible en France jusqu'à présent ", et qui  redoute "une radicalisations des catholiques").

L'imam de Bordeaux, Tareq Oubrou dont le "nom est sur la liste des gens à abattre", mais qui a "refusé des gardes du corps", et juste "demandé une protection de son habitation", pointe "un certain nombre de dysfonctionnements de notre société - l'échec scolaire, l'exclusion sociale -, auxquels il faudrait  s'attaquer une fois pour toutes, et également chercher à comprendre les mécanismes sociétaux qui expliquent le nombre considérable de musulmans dans les prisons françaises, et cela depuis longtemps"... Aux hommes politiques, il demande de "cesser d'augmenter l'angoisse de la population....Les citoyens demandent  des actions, des réponses sécuritaires et non pas des déclarations intempestives". L'imam de Bordeaux ne se défausse pas : "ils (les imams) doivent assumer leur part de responsabilité dans ce phénomène de radicalisation. On enseigne un droit canonique musulman qui n'est pas violent en soi, mais qui, sans encadrement, peut produire des dégats psychologiques sur certains individus... Nous, imams de France devons faire de la théologie préventive. Il faut que nous fassions attention aux versets que nous choisissons, aux commentaires qui accompagnent nos lectures . Il faut les adapter à notre public, souvent des fidèles de deuxième ou troisième génération". L'Obs donne la parole à Sébastien Pietrasanta, le député rapporteur de la commission d'enquête post attentats de 2015.Il reconnait implicitement les failles de nos services de renseignement en réclamant "plus de passerelles entre Justice et renseignement"et préconise la création d'une direction commune", mais ajoute que "même si les 39 mesures que nous avons proposées (dans le rapport) étaient mises en place, il serait impossible de réduire le risque à zéro". Pour  soulager les forces de l'ordre, François Hollande a exhorté les jeunes de rejoindre la réserve citoyenne, réserve opérationnelle. L'Obs est allé voir comment on forme les candidats dont la limite d'age a été relevée à 40 ans après la tuerie de Nice, et qui devront un minimum de trente jours par an à l'Etat ."En une semaine il  y a eu 400 demandes dans les Alpes-Maritimes, contre 60 en 2015." Les candidats apprennent à tirer et ce n'est pas  évident pour les candidats de manier une arme. Certains calent ..

L'Allemagne aussi, a peur

Vos mags s'interrogent aussi sur la situation en Allemagne "Tolérants, mais jusqu'à quand?, Le drame d'Anspach ( où un jeune kamikaze s'est fait exploser et fait douze blessés ), a-t-elle fait basculer l'opinion publique, après une série noire qui a frappé le pays  ? Sur place l'Obs a recueilli les réactions des habitants choqués, bouleversés qui comment  qui "ne veulent plus entendre parler de la généreuse politique d'Angela Merkel".."Les quatre attaques fomentées par des demandeurs d'asile ou des personnes issues de l'immigration qui viennent de frapper la Bavière et le Bade-Wurtenberg en moins d'une semaine, marquent un  tournant dans les pays ...Contrairement à ce qui se passe en France, ces attaques n'ont pas été exploitées par les grands partis politiques du pays...L'extrême droite et la droite populiste n'hésitent pas, elles, à souffler sur le feu ...L'angoisse est perceptible dans les sondages .73% des Allemands avouent craindre le terrorisme (21% de plus qu'il y a un an) et 67% redoutent une hausse des tensions liées à l'arrivée de demandeurs d'asile ( + 18%). Et l'article de conclure : "les Allemands ont perdu leur candeur en plein coeur de l'été ."

"Comment vivre avec la peur ?"

En marge de ces attentats, le  quinzomadaire Society  pose la question :Comment vivre avec la peur. Le mag a interrogé des intellectuels, psychologues, médecins, écrivains .... le colombien Juan Gabriel Basquez  qui se souvient, comme tous ceux qui ont grandi dans les Années 80 de tous les grands attentats qui ont endeuillé la Colombie à l'époque..."aujourd'hui encore quand je suis avec des gens de mon age, il y a toujours un moment où la discussion devient :"Où étais tu quand telle  bombe a explosé ?Quand telle personne a été assassinée ? "...On sait reconnaitre le bruit des balles à des kilomètres .On sait comment renforcer le s fenêtres pour qu'elles n'éclatent pas quand une bombe explose. On sait conduire sans s'arrêter aux feux rouges .La peur n'est pas un sentiment constant. Mais on a appris à vivre en diminuant les risques de nous trouver au mauvais endroit au mauvais moment  ...En même temps je crois qu'il existe un mécanisme  qui permet de rester vivant". Cela ne s'appellerait pas l'instinct de survie ?

Hillary Clinton, la mal aimée

Inutile de traduire Dynasty, tout le monde comprend . "Dynasty "c'est aussi le titre d'un  feuilleton qui a passionné l'Amérique au même titre que Dallas pendant les années 80 des années . Il n'y a pas de père ni de grand-père Clinton, au même titre qu'il  existe une dynastie Bush ou qu'il y a eu une dynastie Roosevelt, et  pourtant l'Express est formel :  "En une génération les Clinton ont bel et bien construit une dynastie, d'un genre nouveau, certes entre époux, puis, demain peut-être de parents à fille". En attendant demain, l'Express et l'Obs  tentent ,chacun à sa manière de faire le portrait de la véritable Hillary . Pas facile "Elle avance masquée. Elle a décrit son enfance à Park Ridge comme une image d'Epinal. Une banlieue blanche de Chicago, homogène, où les enfants couraient d'un jardin à l'autre, vendaient de la limonade et jouaient aux dames, un père qu'elle adorait...En réalité Hugh Rodham, patron se la PME  familiale de draperies, était un patriarche dur, condescendant, ,jamais satisfait de ses enfants . Un homme qui coupait invariablement le chauffage en allant se coucher, même par nuit polaire"... (L'Obs). A 18 ans elle interroge un pasteur :"peut on avoir un esprit conservateur et un coeur de gauche"? Au fil des ans, Hillary et Bill sont devenu "les meilleurs amis"du monde, et sont surnommés les "Billary ". Mais celle qui pourrait devenir la  première femme présidente des Etats-Unis  n'est pas aimée de ses concitoyens .."Pourquoi tant de haine?"s'interroge l'Express,  "Vu de France, le rejet massif de Mme Clinton est mal compris, et en tous cas, sous estimé",  qui relate les nombreuses affaires ou scandales qui ont émaillé leur parcours et singulièrement la présidence Clinton ,mais à propos de l'affaire Monica Lewinsky,( la relation de Bill  avec une  jeune stagiaire de la Maison Blanche qui a failli lui coûter la présidence), "certaines Américaines lui en ont voulu( à Hillary ) à l'époque de ne pas divorcer, mais une nouvelle génération de militantes féministes va aujourd'hui plus loin et l'accuse de s'être montrée complice, réduisant au silence des femmes auxquelles  est désormais conféré le statut de victime. A leurs yeux, l'élection de Hillary Clinton ne sera pas une avancée, juste la perpétuation d'un système de domination masculine"....Mais souligne encore l'Express, l'antipathie que soulève Hillary Clinton est plus profonde que les affaires ...C'est une de ces célébrités  que les   gens adorent détester, comme Kim Kardashian, sur laquelle il est de bon ton d'avoir une opinion, souvent  négative .Il ne fait aucun doute que cette animosité  est entretenue par la droite américaine, par le Parti Républicain bien sûr, mais aussi par les médias..."A ce propos l'Obs raconte qu'un de ses conseillers a dit un jour à un journaliste "Ecoutez, elle vous hait. Point barre . Cela ne changera jamais". Evidemment avec de tels propos, difficile de s'attendre à de l'empathie de la part des plumitifs ... mais laissons le mot de la fin à l'Express : "Quelque les Américains lui en veulent d'être ce qu'elle est, une femme qui se bat pour le pouvoir ; et ils pourraient bien la punir pour son ambition en la choisissant pas en novembre prochain. L'ironie de l'histoire veut que, si elle parvenait à l'emporter malgré tout, l'Amérique serait très fière et très émue de pouvoir applaudir la première femme présidente des Etats-Unis".

Les  catholiques polonais n'aiment pas le pape François

En Pologne où "l'Eglise catholique a longtemps été confondue avec la nation elle-même ,( elle resta la seule institution en état de marche après 1945, en dehors du Parti Communiste, tout puissant ", le Pape François n'est pas très populaire au sein d'une grande partie du clergé, très conservateur . L'Express qui a enquêté sur la question, note par exemple que le nom du successeur de Jean-Paul 2 n'apparaît pas dans l'annonce de la tenue des JMJ, alors que le nom de Jean-Paul est mentionné à trois reprises .."lapsus freudien", note le mag  qui relève qu'à "quelques jours de l'ouverture des JMJ, son portrait restait introuvable dans les rues de Cracovie, où le visage souriant de Jean-Paul est omniprésent ..."D'après un chercheur, membre d'une université catholique, nombre d'évêques polonais ont une trouille bleue de François . ...Ils restent attachés à tout ce qui a longtemps fondé le pouvoir de l'Eglise : la richesse matérielle, l'influence politique, le rôle du prêtre comme berger et non comme serviteur .A leurs yeux, l'Eglise catholique est entre les mains d'un gauchiste un peu fou...François entend composer avec la société ...vu depuis la Pologne, un pays bousculé par la chute du régime communiste et par des mutations économiques et sociales  rapides, François incarne le monde contemporain,  tout ce qui déplait le plus aux conservateurs".....Malgré l'avènement du pluralisme, nombre d'ecclésiastiques entendent continuer à guider les lois et les moeurs. Or l'émancipation  des esprits suscite des aspirations nouvelles ....Résultat :un clergé divisé entre modérés, partisans du dialogue,  et conservateurs inflexibles qui considèrent l'Union Européenne comme une nouvelle Babylone, adepte de la théorie du genre et favorable au mariage entre homosexuels  et l'avortement. Or le deuxième camp semble réduire au silence le premier... Signe des temps, une partie croissante du clergé semble sous l'influence de Radio Maryja, la quatrième station la plus écoutée du pays, qui mêle prières et retransmissions de messes à un discours nationaliste, antilibéral et souvent antisémite. Son directeur, le père Rydzyk, est parfois décrit, comme le vrai primat de Pologne, tant son influence est réputée importante"... Les "modernes"n'ont qu'à bien se tenir !

Présidentielle 2017 : le centre reconstitué  ?

L'Express raconte que François Bayrou a déjeuné avec Philippe Vigier, le président du groupe UDI à l'Assemblée Nationale et Hervé Morin, le président de la région Normandie (-son porte parole pendant la campagne de 2007 ),qui avaient rompu avec lui après son refus d'appeler à voter Sarkozy au deuxième tour de la présidentielle ).Comme il a déjà eu l'occasion de le dire dans les colonnes d' Atlantico, le président du MODEM est convaincu que le centre"se reconstituera à l'occasion de l'élection présidentielle de 2017, que lui-même soutienne Alain Juppé ou qu'il se porte candidat".Toujours selon le news, Alain Juppé a décalé, de la fin aout à courant septembre, la parution de son quatrième et dernier ouvrage avant la primaire de la droite .

Macron en exil  ?

L'anecdote est relatée  avec une telle précision que l'on se dit qu'elle a été livrée à dessein à l'Express.... Le conseiller politique de François Hollande,  Bernard Poignant, a appelé le cabinet d'Emmanuel Macron le lendemain de son meeting à la Mutualité, pour demander  la copie de son discours. L'homme de l'Elysée a demandé à son interlocutrice si elle connaissait le nom du président de la République qui a été élu Président de la République au suffrage universel à l'âge du Ministre de l'Economie,(40 ans )?L'intéressée ne connaissant pas la réponse, Bernard Poignant lui a rappelé le nom du Président en question : Louis Napoléon Bonaparte; c'était  en 1848 ,et il a précisé "Et ça ne s'est pas bien terminé"...(ndlr. Devenu Napoléon III  en 1852, il a dû fuir après la bataille de Sedan  de 1870 et est mort en exil trois ans plus tard !)

ENFIN pour ceux qui attendent le numéro annuel avec impatience... le numéro "sexe"des Inrocks est paru... Avis aux amateurs ; la bienséance nous interdit d'en détailler le contenu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
03.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
04.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
05.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
07.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 28/07/2016 - 15:12
Sauf que Napoléon III a fait entrer la France dans son époque !
Et nous lui devons certainement plus que son homonyme qui a ruiné la France par ses guerres, ses morts et ses erreurs d' appréciation !