En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

07.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 7 heures 38 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 9 heures 20 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 12 heures 18 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 13 heures 20 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 14 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 16 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 18 heures 4 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 19 heures 42 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 8 heures 38 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 10 heures 40 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 12 heures 51 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 13 heures 56 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 16 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 17 heures 35 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 22 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 19 heures 55 min
Rhétorico-laser Brexit Remain
Rhétorico-laser Brexit Remain
Rhétorico-laser

"Brexit" Britannia dixit ou le naufrage rhétorique du camp du "Maintien" dans l’Europe

Publié le 28 juin 2016
Depuis le 23 juin, les commentaires sur le Brexit inondent le monde entier, à la recherche d’un « explication ». Cet événement historique a aussi une cause rhétorique : le discours désastreux des partisans du Remain.
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le 23 juin, les commentaires sur le Brexit inondent le monde entier, à la recherche d’un « explication ». Cet événement historique a aussi une cause rhétorique : le discours désastreux des partisans du Remain.

On ne sait pas toujours en France que les Britanniques sont des champions d’éloquence. Leurs élites, éduquées à Oxbridge mais aussi dans bien d’autres universités, ont droit, à la différence des nôtres, à des enseignements poussés en la matière, sans compter les innombrables clubs et concours que les meilleurs élèves fréquentent là-bas dès le secondaire. Il suffit de comparer un débat aux Communes et à l’Assemblée nationale pour mesurer la différence de qualité oratoire entre les deux rives du Channel. Chez nous, les grands tribuns se comptent sur les doigts d’une main (ce ne fut pas toujours le cas). On sera charitable en n’établissant pas de liste comparative, mais l’on se contentera de renvoyer le lecteur aux deux discours post-Brexit de nos responsables suprêmes : celui de David Cameron et celui de François Hollande. 

Mais voilà : pourquoi justement un aussi bon orateur que David Cameron a-t-il été si mauvais durant la campagne du référendum ? Un référendum qu’il a lui-même décidé dans le timing qu’il a lui-même déterminé ? Et pourquoi, plus généralement, le camp du Remain a-t-il été aussi inefficace ? Certes, le défi n’avait rien de facile, compte-tenu de l’euroscepticisme congénital du Royaume Uni (ou du moins de l’Angleterre) et de la véritable europhobie qui s’est emparée d’une partie du pays depuis quelques années. Mais il y avait en face de non moins solides partisans du maintien dans l’Europe, depuis les classes aisées londoniennes jusqu'à l’Ecosse europhile, en passant par une jeunesse acquise en grande majorité à la cause européenne (ce qui n’est pas le cas partout). Or, c’est justement quand les deux camps s’équilibrent que les maîtres de la parole l’emportent. 

De fait, la campagne du référendum a été une superbe démonstration de la validité des lois de la rhétorique, établies par Aristote il y a un peu plus de 2300 ans. Avis aux gourous de la « communication politique » !

Tout d’abord la « probité » de l’orateur est décisive. Il faut être convaincu pour convaincre. En l’occurrence le passé eurosceptique et le double langage de David Cameron sur l’Europe en faisaient un très mauvais chef de son camp, comme Jacques Chirac le fut du sien en 2005. Bien sûr, la probité n’est pas ce qui caractérise les leaders de l’autre camp et l’on commence à en mesurer les colossaux mensonges : mais leur conviction nationaliste, elle, ne fait aucun doute. Inversement, le référendum français de 1992 a dû le succès (ric-rac) du « oui » au talent oratoire de François Mitterrand, décuplé par une vraie foi européenne. Il faut rappeler ici, fait peu connu, qu’à la veille de son débat historique avec Philippe Seguin, des sondages confidentiels annonçaient le « non » victorieux.

Deuxièmement, les partisans du Remain ont oublié la leçon d‘Aristote sur les registres du discours : le caractère et les valeurs de l’orateur (ethos) ; la raison (logos) et les émotions du public (pathos). Tout bon discours doit mêler les trois. Or deux erreurs ont été commises par le camp du Remain : l’insistance sur la rationalité (voir tous ces « argumentaires » économiques fournis en masse par le FMI, la Banque d’Angleterre ou la Commission européenne), rationalité qui pèse toujours peu face à la puissance des émotions collectives. 

Mais il faut aller plus loin : le camp du Remain (comme le camp du « Oui » français en 2005) a bel et bien, quoiqu'on en dise, joué sur les émotions : en l’occurrence, la peur. Peur de la fuite des cerveaux, de la perte de pouvoir d’achat, de la fin de la City et des voyages en douce France et au soleil d’Espagne ! Mais voilà : cette peur ne pesait guère face à une peur bien plus grande, agitée sans réserve et sans scrupule par le camp du Brexit : celle de perdre sa souveraineté et son identité. Surtout chez un peuple aussi fier et insulaire que les Anglais. 

Face à cela, comme dans la France de 2005, le camp du Remain n’a pas su opposer le seul remède efficace contre la peur : ouvrir une perspective et susciter un espoir. F. Mitterrand avait ainsi « mis le paquet » en 1992 sur les chances que donnait l’Europe à la jeunesse, d'Erasmus aux voyages bon marché. Car l’homme - et c’est tant mieux- préfère toujours désirer que craindre.

Leçon à méditer par nos propres candidats, aux primaires comme à la présidentielle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

07.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pragman
- 12/07/2016 - 21:48
Cher Leucate
Vous avez omis la fou-thèse
Liberdom
- 29/06/2016 - 21:45
La momie
Les pontes de Science Pot on trouvé ou plutôt retrouvé Tonton. Sincère, Mitterrand ? L'oxymore de trop. Mais voilà devant la pourriture des élites, la nécrose politicarde de ce début de siècle , pourquoi ne pas déterrer l'homme de la Francisque, l'homme de l'Observatoire, l'ami du flic Bousquet bref le père de Mazarine ? Dans la pestilence ambiante ce cadavre sentirait presque bon.
Gastoch
- 29/06/2016 - 07:21
bravo Cameron
pour son concession speech -- discours de défaite -- très réussi; je pense aussi que s'il n'a pas convaincu c'est qu'il ne l'était pas assez lui-même: trop de peur et pas assez de rêve comme le pointe Voogd; aux yeux de beaucoup l'UE n'est plus depuis longtemps un lendemain qui chante crédible... Le couple Merkel Hollande ne fait envie à PER-SO-NNE et encore moins Donald Tusk, Junker et Moscovici; aucun orateur n'aurait pu faire rêver avec ça