En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 7 heures 30 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 11 heures 23 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 12 heures 5 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 13 heures 37 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 16 heures 31 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 17 heures 51 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 18 heures 14 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 18 heures 51 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 19 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 20 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 11 heures 3 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 11 heures 38 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 12 heures 34 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 14 heures 50 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 17 heures 6 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 19 heures 15 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 19 heures 45 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 20 heures 53 min
Atlantic-tac

Quand les horlogers suisses n’y comprennent rien, quand l’éternité dialogue avec la fatalité et quand le bonheur mesure 19 mm : c’est l’actualité des montres (en temps de crise)…

Publié le 13 mai 2016
Mais aussi l’équipement de l’été pour ceux qui sentiront bon le sable chaud, le coussin qui nous rejoue les grands airs des années 1970 et le phénomène qui nous change de la rengaine néo-classique…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi l’équipement de l’été pour ceux qui sentiront bon le sable chaud, le coussin qui nous rejoue les grands airs des années 1970 et le phénomène qui nous change de la rengaine néo-classique…

TAG HEUER : Les légendes ne meurent jamais…

Tout en s’affirmant « Swiss Avant-Garde since 1860 », la manufacture TAG Heuer surfe allègrement sur la vague de rétro-nostalgie qui restructure les catalogues horlogers de l’année. C’est à qui rééditera plus vite que son ombre. Le tout, c’est d’être toujours à l’avant-garde, même quarante ans après : c’est l’âge de la « nouvelle » Heuer Monza, lancée en 1976 et relancée quasiment à l’identique. C’est vrai qu’elle elle ne fait pas ses quarante printemps, avec son boîtier « coussin » noir, comme à l’origine[les premiers boîtiers coussins remontent chez Heuer à 1925], tout juste légèrement agrandi et passé de 39 mm à 42 mm. Les aiguilles noires et blanches sont conformes à celles de la montre originale. Le mouvement chronographe reprend les deux compteurs de 1976, ainsi que l’échelle « pulsométrique » originelle (pour la mesure du pouls), mais la couronne, qui était placée à gauche, est revenue à droite. On notera que le cadran a repris le nom « Heuer », comme autrefois, avant le TAG (« Techniques d’avant-garde ») ajouté dans les années 1980. Le nom de la montre rend hommage au fameux circuit automobile italien de Monza (ci-dessus), où se déroulaient les Grand Prix d’Italie : ce modèle avait été baptisé ainsi en l’honneur du champion Niki Lauda, pour son premier titre de champion du monde (1976) sous les couleurs de Ferrari dont Heuer était le « chronométreur officiel ». Un vrai concentré de style vintage, au meilleur niveau…

BRISTON : En mission avec ceux qui veulent sentir bon le sable chaud…

Comme tous les ans, à l’approche de l’été, on se cherche la petite montre des vacances, celle qui sera à la fois chic et antichocs, portable en maillot comme en polo et, surtout, pas trop chère pour pouvoir s’offrir quelques suppléments de chantilly avec sa glace. Forcément, on retombe sur… Briston, la jeune marque française qui nous propose cette année une Clubmaster Desert, style baroudeur de charme, pour 180 euros qui ne fâcheront personne – et surtout pas les banquiers. La taille est classique (40 mm), le boîtier en « écaille de tortue » (acétate de cellulose, le matériau de nos lunettes), le mouvement électronique (histoire de s’éviter tout remontage et toute mise à l’heure avant l’année prochaine) et l’étanchéité garantie à 100 m (de profondeur, pas 100 m de la plage !). Les teintes de l’écaille de tortue sont vaguement paramilitaires, le cadran sable chaud fleure bon l’instrumentation militaire et le bracelet kaki interchangeable est lui aussi d’inspiration guerrière, façon Afrika Korps. Ne cherchez plus la montre de l’été : vous venez de la trouver !

SOLOSCOPE : Le demi-million de dollars qui fait la différence…

C’est désormais sur le site de financement collaboratif Kickstarter que se déroulent les meilleurs lancements de montres. Dernier succès (toujours en cours de souscription) : la montre Soloscope, dont les créateurs attendaient un engagement de fonds à hauteur de 50 000 dollars, mais ils ont déjà dépassé le demi-million de dollars de contributions, alors qu’il reste deux semaines pour boucler l’opération. Plus de dix fois la mise ! Il faut dire que, pour 250 dollars (version quartz) ou 350 dollars (version automatique), la tentation est forte : cette Soloscope a tout pour plaire dans ce genre « créatif et accessible » dont Atlantic-tac fait la clé de tout contre-offensive stratégique des montres européennes face aux montres connectées. On aime son affichage insolite de l’heure, déporté à droite du cadran, avec un disque intérieur pour les heures et une aiguille « loupe » pour les minutes, ainsi que le mini-disque des secondes, au centre. On apprécie aussi son double balancier (visible à gauche du cadran) et son boîtier façon Apple Watch, avec une couronne de remontage à 6 h. Une très intéressante montre mécanique, qui n’a rien de suisse, mais qui pourrait en remontrer à beaucoup de marques suisses : quand on s’apprête à flirter avec le million de dollars de souscription, c’est qu’on répond parfaitement à une demande dont les horlogers suisses – qui prennent encore tous leurs clients pour des nouveaux riches asiatiques – n’ont même pas conscience…

 

DIOR : Le bonheur en 19 mm…

Après des années de « grands » formats, qui prouvaient que les femmes avaient assez de caractère pour se permettre des montres d’hommes, les « petites montres » sont de retour, mais en mode précieux, serti et ornementé. La nouvelle D de Dior Satine nous surprend par l’élégance de ses proportions (en 19 mm, on fait vite chichiteux) et par l’intelligence créative de son bracelet en maille milanaise satinée – c’est une innovation Dior pour créer, au poignet, l’illusion d’un ruban de satin qui serait « tricoté » dans un métal précieux. Cette maille martelée et façonnée à la main conserve une souplesse de tissu tout en captant la lumière comme un bracelet métallique traditionnel. Il existe différentes versions de cette D de Dior Satine (19 mm et 25 mm), en plusieurs nuances de cadrans, dans différents ors et avec de multiples sertissages de diamants, mais la plus mignonne et la plus féminine reste la série des 19 mm. Le D de cette Dior, c’est aussi le De de délicatesse…

ULYSSE NARDIN : L’éternel retour des phénomènes mécaniques…

Un peu décalé dans les collections de la vénérable manufacture Ulysse Nardin, la série des Freak (« phénomène » en anglais) n’a pas fini de nous épater. Aucun rapport entre cette montre FreakWing et les bateaux de l’équipe suédoise Artemis Racing dont elle porte théoriquement les couleurs dans l’America’s Cup : encore un de ces mystérieux parrainages sportifs dont les horlogers suisses ont le secret ! Ce qui compte ici, c’est la capacité disruptive d’une montre qui indique l’heure selon les codes classiques (précision : 02:55 ou 14:55 sur cette image), mais dont l’approche mécanique n’a rien de classique. Pas d’aiguilles, mais un disque pour les heures (ainsi que pour la date, à 4 h). Une flèche qui abrite tout le train de rouages pour les minutes (avec un « tourbillon » qui fait donc le tour du cadran toutes les heures). Des roues et des composants en silicium pour réduire les frottements (sept jours de réserve de marche !), mais aussi du titane pour le boîtier (45 mm) et de la fibre de carbone en prime. Pas de couronne pour le remontage du mouvement, mais un système très astucieux d’ajustement (date, minutes, heures) et de remontage manuel grâce aux doubles « lunettes » débrayables autour du cadran et sur le fond de la montre. Effectivement, on tient là une montre-phénomène, comme on les a tant aimées dans les années 2000 : on l’appréciera d’autant plus que les horlogers commencent à nous bassiner avec leurs montres néo-classiques qui se ressemblent toutes. La FreakWing, c’est du lourd !

SPEAKE-MARIN : Crânement et mécaniquement précieux…

Ancré dans la grande tradition des Memento Mori (« vanités » philosophiques), l’horloger britannique – réfugié en Suisse – Peter Speake-Marin adore jouer avec les crânes. C’est tout juste s’il ne fredonne pas, sur son établi, la chanson médiévale du poète catalan Vermell de Montserrat : « La vie est courte et bientôt prendra fin ;/La mort vient rapidement et ne respecte personne./La mort détruit tout et n’a pitié de personne ». Ses cadrans sont souvent pleins de crânes, mais il associe à ce questionnement sur la brièveté de la vie une riposte grâce la pérennité de l’art et l’éternité du diamant. L’art, c’est ici les crânes gravés sur le cadran, mais aussi l’art mécanique d’un « tourbillon » mécanique de toute beauté (sa rotation toutes les minutes est, en soi, un fascinant mantra pour méditer sur le temps qui fuit, surtout avec la spirale labyrinthique qui lui sert d’arrière-plan). L’éternité, ce sont les 36 diamants remontés à la surface par les feux obscurs de la terre et taillés en baguettes pour chanter la lumière. Cette montre Skull Face to Face Tourbillon est un chef-d’œuvre de finesse horlo-philosophique…

 

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Lien : https://businessmontres.com/

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires