En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Revue de presse people

Vanessa Paradis accueille à bras ouverts le père de famille que s'est choisi Lily-Rose comme amant ; Kate Middleton KO ? La Reine arrache le prince George à sa mère ; Jenifer a 2 vies (comme les chattes ?) et 2 hommes, un dans Public et un dans Closer

Publié le 02 avril 2016
Et aussi : Sophie Marceau sautillante comme Vic dans la "Boum" grâce à Cyril Lignac.
Sandra Freeman est journaliste et productrice. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sandra Freeman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sandra Freeman est journaliste et productrice. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : Sophie Marceau sautillante comme Vic dans la "Boum" grâce à Cyril Lignac.

Un couple étendu nonchalamment sur un lit, après nuit d’ivresse. Sur la table de chevet, un manuel : « l'amour dure quelques minutes ». Au mur, ce tableau : « Just another someone ».

Elle : « J'ai fait un cauchemar. J'ai rêvé que mon mec me trompait ».

Lui : « Tu serais plus tranquille si on lui passait un coup de fil ? »

Le dessin, signé Joann Sfar et publié dans « Paris Match » cette semaine, croque joliment ce que la presse people illustre à sa façon, par ailleurs. Sauf que les histoires paraissent encore moins évidentes. Ou encore plus instantanées.

Jenifer et Thierry Neuvic « se donnent une seconde chance pour le bonheur de leur fils » selon « Public »

Pour preuve, le cas Jenifer, (la chanteuse star et coach de futures stars chanteuses). « Public » titre, photo tout sourire à l’appui, que Jenifer et Thierry Neuvic « se donnent une seconde chance pour le bonheur de leur fils » et qu’ils sont  « à nouveau ensemble » ! Ensemble ? Vous voulez dire « ensemble », « amoureux » ?… A  plonger dans l’article, l’affaire semble moins évidente : « Loin de la mauvaise ambiance qui règne entre eux depuis des mois » (NDLR : donc oui, il y a du mieux), « la chanteuse et l’acteur ont fêté Pâques en famille ». La photo le montre et sa légende le répète : « Ils se sont retrouvés en Corse pour le bonheur de Joseph ». Sauf que le magazine n’est pas bien certain du retour de flamme. Parfois interrogatif (« Et si c'était plus qu'une simple rêve ? »), parfois un peu plus romantico-pouet-pouet (« Aujourd'hui elle semble pouvoir à nouveau se reposer sur l'épaule  solide de son titi d'amour », et in fine assez sûr de rien, vide d’information, et rempli de supputations (« Après leur coup de foudre, leur relation ne peut pas s'arrêter comme ça »).

Jenifer (sans Thierry Neuvic mais) avec Ambroise : « son nouvel amour », selon « Closer ».

« A nouveau ensemble », Jenifer et Thierry Neuvic font donc au moins la couverture de « Public »… et sans doute plus pour longtemps, à lire « Voici ». Pourquoi cela ?

D’abord, parce que Thierry n’aime pas qu’on utilise son image dans les tabloïds. C’est ce qu’on comprend en lisant la publication judiciaire (le bandeau blanc écrit de noir publié en bas de couverture de « Voici ») diffusé cette semaine  : « A la demande de Thierry Neuvic (…) par ordonnance du 15 mars 2016, le tribunal de grande instance de Nanterre a condamné à en référé la société (…) pour avoir publié dans son numéro 553 un article attentatoire aux droits à la vie privée et au droit à l'image de Thierry Neuvic". Argument 1.

Mais aussi, Argument 2, parce que Jenifer est aussi en photo en couverture de « Closer » cette semaine (c’est dire l’impact d’un jugement sur la suite de traitement de l’information du tabloïd)… mais cette fois avec « Ambroise ». C’est un montage photo, mais on voit la frimousse des deux. Le titre de ce « Scoop Closer » : « Jenifer : son nouvel amour, c’est lui ! ». Et même qu’elle « s’installe en Corse avec Ambroise ! ». « Closer » semble plus affirmatif que « Public » et tranche : « Entre Jenifer et son ex, l'histoire est bien terminée. Mais la star n'a pas besoin d'attendre l'amour : elle l’a déjà retrouvé ! »

Photo de paparazzo à l’appui, on y apprend que par exemple, le 28 mars, elle était dans  « un appartement qu'elle a acheté pour s'y installer avec lui ». Et ce même jour, lui « y était d'ailleurs avec elle pour voir l'avancée du chantier ». Bref, voilà le début d'une autre vie ! Ambroise est, rappelons-le pour les distraits qui n’ont pas suivi les rumeurs passées, un restaurateur corse, « propriétaire d'un des restaurants de plage les plus courus de la côte », que la cousine de la chanteuse lui avait présenté il y a deux ans.

Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones : « leur histoire a tenu bon »… et ils vont à la plage, et au ski ! 

Ce n’est pas parce que le scoop est sorti que la messe est dite. Le cas Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones en est une parfaite illustration. « Voici » rappelle qu’après leur séparation (« pendant six mois en 2013 »), ils s’étaient remis ensemble (« réalisant que c'était mieux à deux »), et que « malgré les coups durs, leur histoire avait tenu bon ». Aujourd’hui, « c'est au soleil qu'ils ont choisi de fêter ça », de « savourer chaque instant de la vie comme si c'était le dernier ». Michael - 71 ans - et Catherine – 46 ans, sont ici photographiés « sous le soleil de Cancun », « après un jour séjour au ski dans le Colorado, là-même où l’acteur avait demandé sa belle en mariage 15 ans plus tôt ». Ici, entourés de leurs deux enfants de 15 ans et 13 ans, on vente l’harmonie familiale, et on profite de cette ambiance chaise longue et balades sur la plage. Tous ensemble, c’est pas mal…

Ben Affleck et Jennifer Garner : « la séparation, c'est le secret du bonheur conjugal »… et ils vont à la messe.

… Mais séparé, ça peut être bien aussi ! L’exemple est apporté cette semaine par Ben Affleck qui, loin de tout superhéro-man (de Superman, comme de Batman), dans la vie « il rencontre plus d'échecs que de victoires » écrit « Gala ». « Voici », qui est aussi intéressé par sa vie perso, montre une photo de Ben Affleck et Jennifer Garner (sa future ex-épouse, avec laquelle il est en instance de divorce) et deux de leurs enfants qu’ils emmènent à une messe de Pâques : « Pour rester aussi proche, une seule solution : la séparation » commente le magazine people titrant sur le « miracle de la rupture » : « On ne les a jamais autant vu ensemble que depuis qu'ils sont en instance de divorce ». Et de conclure : « la séparation, c'est le secret du bonheur conjugal ».

A « Gala », Ben Affleck déclare d’ailleurs dans un bref entretien cette semaine : « Nous sommes restés très proches. J'ai une chance folle qu'elle soit la mère de mes trois enfants. C'est une femme et une mère formidable. Malgré les problèmes de ma vie privée, je m’estime être très chanceux d'avoir des enfants aussi fantastiques et une vie passionnante ». ça sent le coaching à l’américaine à plein nez, mais c’est malgré tout touchant à lire…

Sophie Marceau : « Bouillonnante, joueuse, exaltée » avec Cyril Lignac

Faisons une petite pause : quelles sont les stars que les magazines chérissent en couvertures ? Jenifer (c’est fait), Charlotte de Monaco (traité et retraité ces dernières semaines). Manquent Sophie Marceau et Vanessa Paradis… et bien, n’ayez crainte, cette semaine encore, on les retrouve !

« Voici » choisit donc Sophie Marceau cette semaine. Pourquoi ? Parce que « Cyril l’a transformée ! ». Pourtant, à lire l’article, elle ne l’avait pas vu depuis leur périple au ski il y a deux semaines… c’est égal. « Avec son top chef, l’actrice s'est découvert un nouvel appétit pour la vie »… Pour illustrer cette révélation, le magazine est parvenu à attraper des photos de Sophie en train de faire ses courses dans une boutique d’accessoires de cuisine. « Deux mois d'amour, une farandole de plaisir »… Grâce à l’Aveyronnais, Cyril Lignac, « Sophie a retrouvé sa saveur des jours heureux », et « pourrait presque rejouer Vic dans la « Boum » ; « Bouillonnante, joueuse, exaltée, elle est désarmante d'insouciance et d'espièglerie ». Quelques clichés la montrent, sautillant, jouant à une réplique de saute-mouton dans la rue. Tout joyeusement.

Sophie Marceau qui s'est d'ailleurs amusée à arroser ses arroseurs en filmant les paparazzi qui la harcèlent avec son smartphone. Elle a diffusé ses petits films sur son compte Twitter. Hilarant.

Vanessa Paradis a accueilli à bras ouvert Ash Stymest, l’amoureux de se fille Lily-Rose

« Gala », de son côté, mise donc sur l’image de Vanessa Paradis pour attirer le lecteur. Sauf, que – pirouette - il y est surtout question de sa cacahuète ! « La star surveille de près Lily-Rose, 16 ans », et cela parce que sa fille est « amoureuse d'un père de famille ! ». Le jeune homme, Ash Stymest, est un acteur et mannequin britannique de presque 25 ans. « Gala » en profite pour faire un parallèle entre les photos et les visages de la fille et de la mère au même âge. « Même visage de poupée, même allure de Lolita. Entre Vanessa et sa fille, la ressemblance est frappante » commente le magazine. « Voici », dans ses pages, rappelle d’ailleurs à ce sujet, que « la coïncidence est touchante » et que l’histoire est « exactement comme celle de sa mère qui, au même âge, était tombée folle amoureuse de Florent Pagny, un vieux de 27 ans ».  Et à « Voici » de conclure que « l'avantage pour Lily Rose, c'est que Vanessa Paradis la comprend et a donc accueilli à bras ouverts le bel anglais ».

Kate Middleton, fini la campagne : La Reine a décidé que Georges recevrait « une éducation résolument élitiste », à Londres

« Alerte enlèvement ! » écrit « Public », « depuis quelques jours le joli sourire de Kate Middleton est porté disparu. La duchesse de Cambridge n'est plus que l'ombre d'elle-même ». Elle en aurait ras la couronne de « jouer les gentilles princesses » ! D’ailleurs, rappelle-t-on, « la semaine dernière, en pleine déprime, elle a brisé une tradition vieille de 115 ans, en laissant William se rendre seul à la  parade des gardes irlandais de la Saint-Patrick pour aller retrouver ses enfants ». Mais, cet élan maternel a fait du grabuge : « Depuis Buckingham voit rouge « c'est une honte de laisser tomber les soldats qui sont en mission pendant des mois loin de leurs familles pour être avec ses enfants qu’elle voit tous les jours » ».

Où est la poule ? Où est l’œuf ? Quoi qu’il en soit « Voici » complète : « A 91 ans, la reine ce ne veut rien laisser au hasard quant à cette succession » et « la couronne a décidé que Georges fera sa prochaine rentrée scolaire à Londres (…) pour que le futur roi intègre une école digne de son rang ». Ainsi, la famille va retourner à Londres, sous-entendu, « la campagne, c'est fini ! » ce qui n’est « pas vraiment du goût de Kate », qui était libre, loin de Londres, « d'aller faire ses courses elle-même » et d’emmener « ses enfants à la ferme à côté de chez eux » explique « Public ». Bref, « elle avait misé tout sur une éducation sereine et sans prise de tête », il ira à la « Wetherby School de Londres, l'école fréquentée jadis par son père, William et son oncle Haris. Une école à 8300 € le trimestre, où il recevra une éducation résolument élitiste ». Elle voulait vivre à l’abri avec son mari pour elle toute seule, et là, « il s'est rendu au mariage de son ex, seul. » En se moment, tout lui échappe.

Les attentats en Belgique, vus au travers des « peoples »

Et puis, face aux attentats qui ont frappé la Belgique la semaine passée, la presse people ne fait pas l’impasse mais le traite en biais, à sa façon.

Ainsi, on retrouve dans « Gala », « Mathilde et Philippe de Belgique : le chagrin du couple royal (…) le roi et la reine se sont mobilisés, pour soutenir leurs compatriotes, en plein désarroi ». « Voici » a préféré montrer une people belge (à la plage) : « Virginie Efira : elle s’inquiète pour ses proches », étant « loin de Bruxelles pendant les attentats ».

« Paris Match » offre sa Une à Johnny Hallyday et « son message d'amour à Bruxelles après les attentats » qui est « Rester vivant ».

Enfin, Gérard Depardieu est en Une de « VSD ». On a tant parlé, il y a trois ans de son arrivée à Néchin en Belgique et de ses projets dans ce pays. Sauf qu’ici, la fibre belge de Depardieu n’est pas évoquée, et que cette Une, intitulée « La rage de vivre » est juste un moyen d’attirer le chaland. « Drame, trahison, polémique, il a tout vécu. A 67 ans, plus libre que jamais il ne mâche pas ses mots. Et ça fait mal ». On imagine qu'il va parler, de la Belgique, qu’il va livrer des confidences. Que nenni. En vérité, ce papier fait échos à ses succès en librairie et sur les écrans, mais aucune interview. Juste des reprises de déclarations glanées ici ou là, dont 2-3, ici en cadeau de fin :

Le pognon ? « Je m'en fous. C'est juste un moyen d'aller au bout d’un enthousiasme. » « Je ne fais pas des affaires, je fais des rencontres ».

Sarkozy : « quand il s'offusque sur RTL qu'on puisse dire qu'il n'a pas fait tout ce qu'il avait promis, il fait de la provocation puisqu'il a une liste longue comme le bras de promesses non tenues. »

La confiance : « À partir du moment où tu peux croire, je ne parle pas de religion, simplement de croire en toi, tu peux te remettre de tout. » T’as qu’à croire !!!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 02/04/2016 - 22:54
Pour FREEMANN, TOUS ont un prénom SAUF ?????
SARKO !! et, pour écrire (en 2 lignes) ce qu'elle a pôndu, elle aurait mieux fait de s'abstenir et nous proposer la liste des promesses, non tenues, par BIBENDUM ........ce qui lui aurait permis de "noircir du papier"