En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Temps des cerises, le retour

Printemps républicain : la laïcité peut-elle redevenir une valeur de gauche ?

Publié le 20 mars 2016
Le "Printemps républicain" est la dernière tentative en date de repeindre la laïcité en rouge. Bel effort mais il faudra sans doute passer plusieurs couches.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le "Printemps républicain" est la dernière tentative en date de repeindre la laïcité en rouge. Bel effort mais il faudra sans doute passer plusieurs couches.

Bon, pour le drapeau tricolore, voire même pour La Marseillaise, pas de doute, c'est mort. Hollande avait bien tenté de reprendre l'usufruit du fanion national à l'extrême droite lors de l'hommage aux victimes du Bataclan, mais il serait difficile de parler de franc succès. Quant au tube révolutionnaire de Rouget de Lisle, c'est tout juste s'il n'est pas désormais dénoncé comme hymne au fascisme, avec son couplet sur le "sang impur" que les mal-comprenants traduisent volontiers par Frankreich über Alles.

 

Mais voici qu'un groupe d'intellectuels de gauche (statut généralement conféré par leur hostilité à la loi El Khomri mais c'est un raccourci facile, je suis bien placé pour le savoir), se mêle de reprendre le contrôle d'une laïcité à la dérive, nouvel avatar du racisme institutionnel et de "l'islamophobie" selon les Tartuffes censés en être les gardiens.

 

Baptisé "Printemps républicain", ce collectif animé par le politologue Laurent Bouvet et dont le lancement officiel est prévu pour aujourd'hui dimanche 20 mars (La Bellevilloise, 19 rue Boyer Paris 20e, à partir de 14h30 – venez nombreux ! ), peut-il réussir là où tant de valeureux soldats de la raison progressiste, du team de Charlie-Hebdo à Élisabeth Badinter, sont déjà tombés ?

 

Et est-il encore envisageable, quand les grands prêtres du sinistrime ultra-orthodoxe prennent le thé avec Tariq Ramadan ou débattent des vertus civilisatrices du salafisme, de remettre les pendules de la République à l'heure ? Rien n'est moins sûr, à en juger par le peu d'intérêt des médias de gauche pour une initiative résolument installée sur la voie étroite entre tenants de la "diabolisation des arabo-musulmans" et de l' "islamo-gauchisme", seuls Marianne et Causeur semblant souhaiter s'impliquer (mais ces deux-là sentent le souffre et le finkielkrautisme, comme chacun sait).

 

On ne peut pourtant que souhaiter à ces activistes printaniers de, au minimum, parvenir à réveiller les apathiques et les pusillanimes. Le drapeau, après tout, on peut vivre sans. Et même de La Marseillaise, on pourrait se passer. Mais si la laïcité devait prendre le même chemin, il ne resterait vraiment plus grand chose à défendre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

02.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

03.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

04.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

Agnès Saal, condamnée pour des frais de taxi, a été suspendue de sa Légion d'honneur

07.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
sapiensse
- 21/03/2016 - 05:30
une école de moins en moins laïque
Si on veut une autre preuve de l'islamophilie de notre gouvernement, c'est bien l'ouverture en direction des écoles musulmanes : j'ai eu l'occasion d'en voir une du côté de Trappes... avec des gamines du primaire déjà voilées. C'est sûr que notre civilisation va avancer.
sapiensse
- 21/03/2016 - 05:18
Pour l'instant
pour le moment, la gauche ne défend qu'une valeur : l'islamophilie. Il suffit effectivement de lire l'art. 6 du préambule de la nouvelle loi Kohmri pour prédire de très gros problèmes avec l'Islam en France dans les quelques années à venir. Et d'en avoir des frissons.
Votre article sur la laïcité comme valeur de gauche fait sourire. La gauche c'est tout sauf la laïcité. Même si personne n'ose y croire.
kaprate
- 20/03/2016 - 22:48
la laïcité
Ni de droite ni de gauche, la laïcité devrait être, comme la sécurité ou la propriété, un droit fondamental de chaque citoyen.