En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

03.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

04.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

05.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

07.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

ça vient d'être publié
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 7 min 6 sec
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 52 min 8 sec
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 1 heure 13 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 2 heures 4 min
pépites > Economie
Mesure d'urgence
La région Ile-de-France cesse de payer la RATP et la SNCF, en l'absence d'aide de l'Etat
il y a 19 heures 29 min
pépites > Politique
Déclarations
HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"
il y a 20 heures 25 min
décryptage > Politique
Remaniement

Les gouvernements passent, la haute administration demeure (au pouvoir)

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Politique
Adieu robe noire

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

il y a 23 heures 30 min
décryptage > Economie
Marchés financiers

Ces investisseurs de la Tech qui semblent revenus à l’euphorie pré-bulle de l’an 2000

il y a 1 jour 10 min
décryptage > Politique
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 27 min 54 sec
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un garçon sur le pas de la porte" de Anne Tyler : quand la petite vie pépère d’un quadragénaire se déglingue... un petit bijou intimiste et amusant

il y a 19 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Débuts difficiles
Eric Dupond-Moretti a été chahuté par les députés pour ses premiers pas à l’Assemblée nationale
il y a 20 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
Cap pour la fin du quiquennat
Remaniement : retrouvez l'entretien du Premier ministre Jean Castex sur RMC - BFMTV
il y a 20 heures 50 min
décryptage > Politique
Intentions de vote

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

il y a 22 heures 38 min
décryptage > France
Moyen sûr de voyager

Le camping-car, star de l’été 2020

il y a 23 heures 46 min
décryptage > Europe
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

il y a 1 jour 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Politico Scanner

Les Français, les attentats et l’islam

Publié le 20 décembre 2016
Sur le long terme, la tension à l’égard des musulmans a tendance à reprendre. En France, on observe depuis 2001 une croissance des raccourcis et associations : "musulmans-islam-islamisme-terrorisme".
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur le long terme, la tension à l’égard des musulmans a tendance à reprendre. En France, on observe depuis 2001 une croissance des raccourcis et associations : "musulmans-islam-islamisme-terrorisme".

Atlantico : Suite aux attentats de Charlie Hebdo, quelle est l'opinion des Français à l'égard des musulmans ?

Jean-Daniel Lévy : On assiste sur le court terme, en France comme ce fut le cas aux Etats-Unis après les attentats du 11 septembre à une forme d’amélioration de l’opinion à leur égard. Celle-ci s’inscrit dans une logique de différentiation plus grande entre, d’un côté, les musulmans et, de l’autre, les islamistes radicaux.

Reste que, sur le long terme, la tension à l’égard des musulmans a tendance à reprendre. Elle a existé aux Etats-Unis après le moment d’émotion. En France, on observe depuis 2001 une croissance des raccourcis et associations : « musulmans-islam-islamisme-terrorisme ». Ces logiques ont eu tendance à être réactivées à la suite des violences urbaines de 2005 dans certaines banlieues parisiennes, à la suite également des émeutes en Grande-Bretagne à l’été 2011 et plus récemment à la suite de ce qui a été dénommé le printemps arabe. Rappelons, à toutes fins utiles, que ces derniers événements n’ont pas suscité auprès des Français l’enthousiasme perceptible à la seule vision des journaux télévisés. A l’époque, à la fin de l’hiver 2011, les Français sont circonspects lorsqu’ils pensent aux conséquences : déstabilisation de pays aux portes de l’Europe, montée de l’islamisme, croissance du terrorisme, arrivée potentielle de migrants… autant de faits qui, à leurs yeux, se sont révélés avérés par la suite. Ajoutons, enfin, que les Français craignaient, récemment, que se glissent – parmi les migrants – des terroristes syriens.

La pratique de l'islam reste-t-elle trop visible en France aux yeux des Français ?

En France la laïcité est brandie comme un étendard. Et les différentes enquêtes que j’ai pu être amené à conduire montraient que la pratique de l’Islam était perçue différemment selon son type d’exposition dans l’espace public. Voire de ce qui était vu comme une « imposition ». Port du voile, du Hijab, construction de mosquées – et a fortiori des fantasmé minarets - prières dans la rue… suscitent une réprobation forte. En revanche, les cinq prières par jour, la pratique du ramadan, le fait de se rendre à la Mecque et même l’Aid el Kebir – avec là aussi son lot de représentations – ne créent pas de rejet. La différence notable est la suivante : ces pratiques s’inscrivent-elles dans une présence ou non dans l’espace public ? La laïcité constitue, en l’espèce, un parangon utile pour englober différentes attitudes. Mais, implicitement – et même si les personnes que nous interrogeons ne théorisent pas leurs jugements – la ligne de facture semble bien être déterminée par la présence dans l’espace public. 

Sur la laïcité, les banlieues, l'intégration, l'islam de France... Observe-t-on une évolution de l'opinion la réponse à apporter par les pouvoirs publics ? 

Indéniablement, en France comme dans l’ensemble de l’Europe se pose la question de l’intégration. Dans un monde donnant à voir d’une moins grande capacité du politique à pouvoir peser sur le cours des choses, où ce qui est appelé mondialisation a tendance à gommer les identités, l’aspiration à la maitrise croit. C’est pour cette raison que le débat, les débats sur l’identité nationale – qui traverse la société française comme de nombreuses sociétés en Europe – prend une place aussi importante. Pour reprendre vos termes : « laïcité, les banlieues, l'intégration, l'islam de France » autant de dimensions interrogeant ce que nous sommes, notre histoire, nos valeurs, la République, l’égalité y compris territoriale, la représentativité, l’existence d’acteurs de confiance. Autant de points sur lesquels le politique est attendu. Déjà pour nommer les choses. Qui parle aujourd’hui des banlieues, de l’égalité de territoriale, de l’accès aux services publics voire de la capacité de la République à pouvoir y étendre son action ? Peu de personnes aux yeux des Français. Alors même que l’attente de prise de parole est forte. Déjà pour dire. A défaut de proposer. Voire d’agir. L’intégration, l’islam. Ici aussi le questionnement est net. Là encore l’attente de description du réel est forte. Mais, pour le moment, ne trouve pas d’écho dans l’opinion tant le portage politique apparait, d’une manière générale faible. Sur ce sujet comme sur d’autres, les Français attendent : un bilan et une définition de la norme. Deux points apparaissant à leurs yeux laissés en jachère par la plupart des responsables politiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
L'eveillé
- 19/11/2015 - 12:33
Integration,integration,vous avez dit intégration??
A partir de la 21eme minute : Prémonitoire et jubilatoire !!!
https://www.youtube.com/watch?v=SgcEg0EsPFc
La science
- 18/11/2015 - 23:52
Le coran est clair : le carnage des infidèles est requis
Le coran est clair : le carnage des infidèles est requis à presque chaque page du texte.
Alain Proviste
- 18/11/2015 - 19:08
QUESTION MAL POSEE...
Plutôt que de demander si les Français font des "raccourcis" "musulmans-islam-islamisme-terrorisme", ne faudrait-il pas se demander si ces raccourcis sont toujours infondés ? Et puis on pourrait aussi demander si nos nouveaux compatriotes font tout pour se faire apprécier. Enfin c'est juste une idée comme ça.