En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 7 heures 3 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 8 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 10 heures 55 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 12 heures 1 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 13 heures 12 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 14 heures 3 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 16 heures 12 min
décryptage > France
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

il y a 16 heures 44 min
décryptage > Santé
Méthode efficace

Radioscopie des armes rhétoriques des discours anti-establishment à la Raoult

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Science
Crew Dragon

Premier vol de SpaceX: le lancement qui risque de révolutionner le voyage spatial

il y a 17 heures 59 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 10 heures 36 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 11 heures 28 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 12 heures 29 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 13 heures 39 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 15 heures 2 min
décryptage > Politique
État gadget

Inciter à faire du vélo plutôt que d’empêcher qu’on les vole : SOS fonctions régaliennes disparues

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Media
Internet Protocol Television

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

il y a 17 heures 10 min
décryptage > France
Roman national ?

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

il y a 17 heures 47 min
décryptage > France
Table des négociations

Démocratie sociale: monde d’après ou pas, le gouvernement conserve les mêmes travers

il y a 18 heures 24 min
Atlantic-tac

Quand le diable ouvre le mauvais œil, quand bronzent les têtes de mort et quand les vierges préraphaélites sont de retour : c’est l’actualité des montres…

Publié le 09 octobre 2015
Mais la nouvelle mode métallurgique, la montre d’aéronef aux parfums rétro-nostalgiques et le jeune créateur français qui a tout compris de l’horlogerie générationnelle…
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais la nouvelle mode métallurgique, la montre d’aéronef aux parfums rétro-nostalgiques et le jeune créateur français qui a tout compris de l’horlogerie générationnelle…

BELL & ROSS : La mort tombée du ciel…

Depuis les âges préhistoriques, la tête de mort est une compagne symbolique des guerriers qui en faisaient à la fois un talisman pour conjurer le mauvais sort et un signal d’effroi pour les ennemis. La marque française Bell & Ross en reprend la tradition avec sa BR 01 Skull (« crâne »), réinventée dans un boîtier en bronze qui reprend les ossements en croix associés au pavillon traditionnel des pirates – le fameux « Jolly Rogers » – et aux insignes de parachutistes américains de la Seconde Guerre mondiale – ceux qui ont sauté sur la Normandie le jour J, avec l’inscription « Death from above » brodée sur leur écusson (ci-dessus). Notez aussi les aiguilles en forme de poignard et de sabre : c’est plus viril, surtout dans une version monochrome ton sur ton (boîtier, aiguilles, cadran). Le dessin de la tête de mort est luminescent dans l’obscurité. Avec le temps, le microbillage de cette Skull bronze va se patiner en fonction de la vie quotidienne de son propriétaire (température, hygrométrie, acidité de la peau, régime alimentaire, frottements au fil des saisons, etc.) et acquérir une nuance singulière, avec une oxydation plus ou moins marquée, qui fera de chaque montre une pièce unique au style parfaitement vintage. Vocation confirmée par le bracelet en cuir patiné.


ROGER DUBUIS : Au cœur des modes métallurgiques du moment…

Apparemment, le bronze est en vogue chez les horlogers. En exclusivité pour la boutique parisienne de Roger Dubuis, une Excalibur mêle harmonieusement l’or rose, le plus à la mode des métaux précieux, et un cadran en bronze, le plus précieux des métaux à la mode. 42 mm pour un boîtier très portable, un style musclé sans excès, animé par le décrochage du XII et du VI, et un mouvement « manufacture » de belle exécution : cette Excalibur s’annonce aussi bien trempée que l’épée qui l’inspire. L’idée n’est plus ici de laisser « vieillir » le bronze pour lui donner une patine toujours imprévisible, mais de jouer sur les nuances esthétiques de ce bronze pré-patiné, dans une logique d’originalité, pour séduire les amateurs de « jouets de garçon » pas comme les autres. Il n’y aura que 188 exemplaires de cette Excalibur « bronzée » – le double huit de cette limitation est un clin d’œil aux amateurs chinois, qui adorent ce chiffre.

 

GUCCI : Les vierges préraphaélites sont de retour…

Après le gros accident industriel provoqué par sa surexposition en Asie, la marque Gucci se refait une santé en revenant aux racines de son identité, jusque dans les montres, qui avaient tant bien que mal résisté à la déconfiture asiatique. En témoigne la nouvelle campagne pour la collection Diamantissimo, qui souligne bien la vocation d’élégance à l’italienne de la marque, dans une atmosphère de féminité soulignée et de séduction bien loin des dérives précédentes dans le « porno chic ». L’ambiance visuelle est plutôt préraphaélite, quoique très florentine, avec ce décor « Diamante » inventé par Gucci dans les années 1930 : les cadrans sont minimalistes et les boîtiers simplement raffinés, avec de jolis contrastes entre l’or et le noir du motif. Une montre… guccissime, qu’on attendait depuis de trop nombreuses saisons, bien servie par une campagne efficace ! C’était notre séquence « Un peu de douceur dans un impitoyable monde de bronze »…

WILLIAM L 1985 : L’horlogerie « à la française » a son mot à dire…

Regardez la montre ci-dessous et dites un prix : vous aurez certainement un ou deux zéros de trop. Son créateur, un jeune entrepreneur français frotté d’horlogerie suisse, a décidé de proposer au grand public le chronographe que ses copains (moins de trente ans : le 1985 est l’année de sa naissance, la marque était plus ou moins éponyme) lui réclamaient. Quelque chose qui ait l’air d’une vraie montre, un peu à l’ancienne, avec les coquetteries de rigueur chez les amateurs (boîtier rond de 40 mm qui ressemble à un vrai boîtier en or, cadran deux compteurs dans le goût vintage, poussoirs « champignon », bracelets interchangeables). Pour contenir le prix autour des 120 euros, il a lancé une première série à quartz, en souscription, sur Kickstarter, le site de financement collaboratif. Il espérait 39 000 euros pour se lancer : il a déjà récolté près du double et sa première série est épuisée ! Comme quoi un beau design à un prix intelligent peut ranimer les envies de belles montres : c’est exactement le genre de montre qu’on s’achète pour avoir un bel objet au poignet sans craindre de le détruire (plage, sport, week-end) ou de se faire couper le bras (pays à risques). William L, ce n’est pas la montre ultime des amateurs, mais leur recette de dignité : on s’en sert comme d’une Swatch, mais ça ressemble à une vraie montre. Les amateurs ne s’y sont pas trompés sur Kickstarter. Bonne nouvelle pour les intégristes du tic-tac : une version à mouvement mécanique est en cours de réalisation. Saluons avec plaisir cette excellente initiative française…

 

RICHARD MILLE : Une conjuration du mauvais œil…

Pour sauter de William L à Richard Mille, le plus brillant des horlogers français, il faut ajouter plusieurs zéros et quelques unités à la facture finale, mais les oligarques n’en sont pas à quelques euros de plus ou de moins. La RM 26-02 Evil Eye est un porte-bonheur fatidique autant qu’une montre de haute mécanique. Le mauvais œil est une croyance commune à la plupart des civilisations : on le conjure ici avec un trèfle à quatre feuilles, là avec le Nazar Boncuk des Turcs ou avec le fil rouge de la tradition juive, ailleurs avec l’œil d’Horus repris par les Grecs, partout avec des amulettes dont les mascarons (masques grotesques) de nos monuments classiques sont les héritiers. Pourquoi pas une montre-talisman ? Plus visionnaire que jamais, Richard Mille déchaine autour de son œil protecteur les flammes de l’enfer, attisées par les couleurs de l’émail grand feu qui les fait se tordre autour d’un mouvement mécanique aux performances superlatives. Le malin rôde, mais la RM 26-02 le mettra en déroute…

ZENITH : Le ciel nous appartient…

Et, pour terminer, une nouvelle montre en bronze, toujours avec une inspiration plus ou moins guerrière, cette fois chez Zenith, qui renoue avec sa tradition des montres de pilotes. On l’avait un peu oublié, mais la maison Zenith est associée à l’aviation depuis les premiers fous volants sur leurs drôles de machines : c’est sur un compteur de bord Zenith que Louis Blériot a surveillé sa première traversée de la Manche, en 1909. Plus tard, Zenith a équipé l’aviation militaire française et posé les codes des montres destinées à l’aéronautique : ce sera l’épopée des « Type 20 », nom administratif des modèles de montres exigés par l’armée de l’Air. La nouvelle « montre d’aéronef Type 20 » – joli nom, bien en phase avec le concept – s’annonce donc avec un boîtier en bronze de 45 mm, qui se patinera pour parachever le style vintage de son cadran (aiguilles à l’ancienne, chiffres surdimensionnés comme on les faisait il y a un siècle) et de sa couronne « boule », prévue pour être manipulée avec des gants. Même le bracelet en nubuck joue dans la catégorie « à la l’ancienne ». Le fond en titane est gravé d’un dessin de l’avion de Louis Blériot. La grande aventure est au bout du poignet…

 

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Plus sur businessmontres

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires