En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 10 heures 32 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 11 heures 3 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 11 heures 56 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 12 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 16 heures 55 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 17 heures 16 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 18 heures 42 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 18 heures 44 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 10 heures 45 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 11 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 12 heures 23 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 12 heures 53 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 13 heures 49 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 18 heures 45 min
Chronique du pot aux roses

Crise des migrants : l’Europe est-elle gouvernée par des schizophrènes ?

Publié le 23 septembre 2015
Tour à tour, Allemagne, Autriche, Croatie, Slovénie et Serbie ont proclamé qu’ils laissaient passer et accueillaient les migrants puis qu’il fallait rétablir des frontières et filtrer les entrées. Et cela nous promet des "super-Calais" un peu partout.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tour à tour, Allemagne, Autriche, Croatie, Slovénie et Serbie ont proclamé qu’ils laissaient passer et accueillaient les migrants puis qu’il fallait rétablir des frontières et filtrer les entrées. Et cela nous promet des "super-Calais" un peu partout.

1 – Quand Mosco mange le morceau

L’aveu, qui ressortit du cynisme le plus pur qu’un apparatchik socialiste peut produire, est passé subrepticement : Moscovici, commissaire européen, suggère que la crise dite des "migrants" pourrait justifier qu’on renonce aux efforts de restauration des équilibres budgétaires. Il a en effet indiqué mardi dernier que la Commission étudiait la possibilité de considérer comme une "circonstance exceptionnelle" ladite crise, ce qui permettrait d'assouplir les règles européennes.

L'Autriche et l'Italie "notamment" demanderaient à Bruxelles d'appliquer une clause du Pacte de stabilité qui permet au déficit public en cas "d'événements exceptionnels" de dépasser le plafond de 3 % du PIB sans risquer de procédure de sanctions. "Il est exact" que les textes du Pacte de stabilité et de croissance "prévoient l'existence de circonstances exceptionnelles", a déclaré Pierre Moscovici sur France 2.

On voit immédiatement où tous ces gens veulent en venir : les migrants seront le parfait prétexte pour différer une fois de plus le respect des vertueuses promesses de rétablissement. Restera à la Banque centrale européenne à accepter comme contrepartie de ses prêts de monnaie de singe les dettes émises pour financer l’accueil desdits migrants. On voit comment la nouvelle trahison des clercs se met en place : nos prétendues élites se servent d’une invasion qui ne dit pas son nom pour conserver leur pouvoir virtuel et surtout leurs prébendes. Ils ont d’abord renoncé à l’exercice de la souveraineté contre l’émission d’une dette perpétuelle, ils complètent cette abdication par l’acceptation d’une ouverture des frontières à une main d’œuvre dont on ne connaît en réalité ni l’origine ni les qualifications.

Car, de plus en plus, il apparaît que la crise syrienne a bon dos et qu’entre fraudes à l’identité et provenance réelle derrière le vocable "autres nationalités" les réfugiés politiques et même ceux qui fuient un conflit militaire forment une minorité des entrants. Du reste, ces derniers peuvent être considérés comme réfugiés quand ils quittent la Syrie et s’établissent en Turquie, Liban ou Jordanie. Lorsqu’ils viennent ensuite en Europe occidentale, ce sont des clandestins mus par l’espoir de meilleures conditions de vie pour des raisons financières.

2 - Schizeuropa

C’est en tout cas une belle séquence de schizophrénie que les soi-disant dirigeants européens offrent en spectacle depuis un mois. Tour à tour, Allemagne, Autriche, Croatie, Slovénie et Serbie ont proclamé qu’ils laissaient passer et accueillaient les migrants puis qu’il fallait rétablir des frontières et filtrer les entrées. Orban, en Hongrie, a été plus cohérent avec ses clôtures de sécurité mais les Pères-la-morale lui sont tombés dessus, le traitant de raciste et de fasciste, tout en réclamant qu’il respecte seul les accords de Dublin.

Conséquence : comme nous le prévoyions dans ces colonnes il y a déjà un mois, les Hongrois finissent par en avoir assez et organisent eux-mêmes le passage vers l’Autriche qui va bientôt prendre en charge elle-même l’acheminement en Allemagne, laquelle changera d’avis et rétablira le contrôle de sa frontière avec son cousin. Avec un million d’entrants par an, elle n’aura pas le choix. Le prétexte sera facile à trouver : l’office allemand en charge du renseignement s’émeut déjà des risques d’infiltration djihadiste. Les migrants c’est l’Anschluss à l’envers !

Si ces pauvres hères sont repoussés d’un endroit à l’autre et ballotés sans plus pouvoir compter sur un soutien chancelant des idiots inutiles d’organisations droits-de-l’hommistes, où iront-ils ? Cela nous promet des "super-Calais" un peu partout. Le risible quota de 120 000 migrants dont Mou-Président prétend qu’il exonère désormais l’Europe de ses obligations est un cautère sur une jambe de fer.

Bref, Mosco et ses semblables tentent de tirer parti de cette crise pour sauver un édifice européen vermoulu mais ils font entrer les termites dans une charpente déjà branlante.

3 – Tsipras la casquette

Le sirtaki des hypocrites continue d’être dansé à Athènes. Tsipras, fort d’une mainmise accentuée sur la Vouli, va pouvoir justifier auprès des eurocrates le remboursement de l’énorme dette grecque grâce aux prêts nouveaux qu’on lui consentira. Le serpent monétaire continue de se mordre la queue.

On peut compter sur Moscovici et ses bonnes vieilles méthodes pour dire que tout cela est normal et sur Draghi pour émettre un petit coup de monnaie simiesque supplémentaire. Tous ont compris, lors de la dernière crise, que les Grecs pouvaient menacer la survie de l’euro à court terme en émettant une monnaie parallèle.

Tsipras gagne donc du temps, permet à sa population de continuer à gonfler ses bas de laine et gouverne selon le vieux principe "qui vivra verra", contrepartie de l’évidence keynésienne qu’à long terme nous serons tous morts.

Comme on disait autrefois au seuil de l’Académie de Platon : "c’est au crépuscule que l’oiseau de Minerve (c’est-à-dire la raison) prend son envol".

4 – La France est à nouveau dégradée mais qu’importe !

Plus forte que l’omerta médiatique : la mithridatisation aux mauvaises nouvelles. Moody’s a de nouveau baissé la note de la dette publique française et c’est à peine si l’on en a parlé dans les gazettes, sur les étranges lucarnes et les écrans bizarres.

Sapin, le ministre chargé de la préparation de sa nomination au Conseil constitutionnel, a battu ses propres records de cynisme cocasse en déclarant que ce n’était pas grave puisqu’ainsi cette agence était désormais en cohérence avec les évaluations des autres organismes du même type ! Si tous les médecins sont d’avis que vous allez mourir sous peu, il n’y a plus de quoi s’inquiéter …

De tous ces faits, gestes et déclarations ou l’incongru le dispute à la drôlerie, on peut retenir une chose : nos gouvernants ne maîtrisent plus rien. L’Europe de la déraison, construite sur des subterfuges pour éviter que les peuples ne s’emparent des vrais sujets, n’en a plus pour très longtemps et fait de plus en plus penser à l’Union soviétique de la fin des années 1980.

A lire, du même auteur : "La marche des lemmings… ou la 2e mort de Charlie - Le pouvoir de la manipulation et la manipulation au pouvoir", publié chez Ixelles Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 27/09/2015 - 12:19
Bizarre ces migrations.
Des guerres étrangement déclenchées et peu justifiées provoquent des migrations soudaines vers l'Europe qu'acceptent sans discussion et avec complaisance les pays de l'Otan, tandis que les pays de l'ex-Pacte de Varsovie y sont très réticents. Que se passe t'il donc? L'Amérique veut-elle noyer l'Europe alors que la Russie s'oppose à cette invasion? Très étrange tout cela... La "Cinquième Colonne" en 1939 avait elle aussi un côté humanitaire très émouvant mais qui fut très efficace pour les succès fulgurants de la Wehrmacht
Frangipanier123Tours
- 26/09/2015 - 14:14
RAPPEL LINGUISTIQUE IMPORTANT

Depuis deux mois environ, les grands merdias occidentaux - et spécifiquement européens - tendance bobo-gaucho s'obstinent à affubler d'un nouveau sobriquet les personnes qui débarquent en Europe sans y être invitées:
- "réfugiés" en français et "migrants" en anglais
C'est effectivement plus "doux" (soft), plus "pc" (pc), plus "gentil" (nice) que leur vrai qualificatif qui demeure:
- "clandestins étrangers illégaux et sans papiers" (illegal immigrants)

Faites passer (spread the word) et imposez le vocable adapté sinon, vous allez voir, dans deux ans, ces "réfugiés" occuperont vos propres maisons et vous, vous serez SDF (homeless) ...
Texas
- 24/09/2015 - 08:01
@ Ganesha
Il est indéniable qu' entre les bras tendus de Tsipras et le dos de Marine Le Pen , pour les " réfugiés " , il y a une vision commune de la question !.