En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Mondial 2018 de foot : deux affaires de corruption présumées

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 2 heures 13 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 4 heures 4 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 5 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 7 heures 21 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 7 heures 48 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 9 heures 12 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 10 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 10 heures 49 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 11 heures 24 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 3 heures 18 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 4 heures 35 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 6 heures 38 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 7 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 7 heures 30 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 8 heures 8 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 11 heures 19 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 11 heures 54 min
Atlantic-tac

Quand les dragons ethniques défient la sobriété nordique et quand le poids des mots prend de nouvelles tonalités érotiques : c’est l’actualité des montres…

Publié le 28 août 2015
Mais aussi les nouveaux standards horlogers de la nouvelle génération, la tabou du transgenre à la force du poignet ou la danse magnétique des ferroparticules qu’on excite au bon endroit…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi les nouveaux standards horlogers de la nouvelle génération, la tabou du transgenre à la force du poignet ou la danse magnétique des ferroparticules qu’on excite au bon endroit…

DANIEL WELLINGTON : Deux intuitions suédoises qui font craquer…

Filip Tysander, le créateur (suédois) de la marque Daniel Wellington, a eu deux intuitions qui n’avaient rien d’absolument génial, mais qui lui ont permis d’écrire la plus belle success story horlogère de ces trois dernières années. Après la crise bancaire de 2008-2009, il a compris que les paradigmes du luxe avaient changé l’idée qu’on se fait d’une montre : le chic n’était plus dans le prix, ni dans les boursouflures stylistiques, mais dans la discrétion presque janséniste et comme furtive de ce design nordique (boîtier rond, deux ou trois aiguilles, index effilés). Seconde intuition : pour l’amateur non aficionado, le bracelet est aussi important que le cadran. Il devient donc stratégique de lui permettre de varier les plaisirs et les couleurs, avec un très large choix de bracelets colorés faciles à changer. Cadran chic + bracelet choc : facile, mais il fallait y penser ! À un prix accessible, c’était l’arme fatale contre les marques (suisses ou péri-suisses) qui verrouillaient l’entrée de gamme. La marque Daniel Wellington – excellente qualité chinoise de fabrication – s’est vite imposée comme le nouveau standard horloger des nouvelles générations, avec une production annuelle de plusieurs millions de montres et des revenus fabuleux du fait de la fabrication en Chine : de quoi faire rêver bien des manufactures suisses, dépassées par un phénomène qu’elles n’avaient pas anticipé et qu’elles ne comprennent pas. L’effet de cette disruption subversive a été brutal au moment où les exportations horlogères suisses commençaient à faiblir. Daniel Wellington : retenez bien le nom, c’est peut-être la nouvelle Swatch du XXIe siècle. La preuve : elle tend maintenant à s’institutionnaliser, comme le prouve sa nouvelle Dapper, avec chiffres romains et bracelet en cuir à l’italienne. Presque du néo-classique…

SKAGEN : La quintessence d’une sobriété générationnelle…

Le dégonflement de la « bulle » horlogère démode rapidement les über-montres, hérissées d’angles, de reliefs et de volumes bizarres, pour ramener sur nos poignets des modèles beaucoup plus apaisés. Le minimalisme est de rigueur, avec un net retour vers l’esthétique du design scandinave, qui fait plébisciter la marque Skagen – marque d’origine danoise, qui a repris le nom d’une ville au nord du nord du Jutland – auprès des nouvelles générations. Difficile d’en faire moins, même quand la marque se pique de vouloir créer des « complications », comme cette montre Ancher Mono à heures sautantes qui exprime assez idéalement la conception que Skagen se fait du design, du style et de la complexité horlogère. Une allure de compteur de vitesse pour ce cadran d’une sobriété nordique, un seule aiguille (jaune) plutôt que deux, un guichet des heures qui semble avoir peur d’en dire trop et un boîtier simplissime (quoique très étudié) taillé dans le titane gris brossé en 40 mm – pour servir aux messieurs aussi bien qu’aux dames. Le choix des couleurs est simple : c’est noir ou noir. Le tout pour à peine plus de trois billets de 100 euros, d’autant plus justifiés que la pièce est en édition limitée (500 exemplaires). Plus léger, à l’œil comme en poids ou en prix, tu meurs ! C’est probablement cette volonté substantielle de refuser toute facilité stylistique, pour aller d’emblée à l’essentiel, qui fait de Skagen une marque ultra-générationnelle, dans le registre « luxe pour soi » et « luxe subtil entre initiés de la tribu »…


RICHARD MILLE : Pour commencer, dites-le avec des mots…

Qu’une montre érotique contemporaine s’attache au chiffre 69 comme cette RM 69, pas un Gaulois ne s’en étonnera. Ce qui est plus révélateur, c’est l’importance que cette talking piece contemporaine accorde aux mots. Sans doute un effet induit de la pratique des réseaux sociaux, où il est désormais permis de tout dire alors que Facebook censure impitoyablement la moindre pointe de sein, même si elle est signée par les plus grands artistes du passé. Hier, ces talking pieces animaient des automates aux gesticulations très suggestives (les lecteurs d’Atlantic-tac se souviendront des émois mécaniques d’un couple sur le Grand canal de Venise). Richard Mille, qui n’est jamais en panne d’un clin d’œil, nous propose un nouveau mode de communication libertine : c’est la première messagerie érotique de haute horlogerie, avec des messages que ses clients oligarques de toutes les nationalités s’empresseront de personnaliser en fonction de leurs « spécialités ». Montés sur des rouleaux en titane et déclenchés par un poussoir à 8 h, les segments de phrases composent des énoncés aléatoires et fortuits, dans l’esprit des « cadavres exquis » chers aux surréalistes. Histoire de justifier le prix (très) élevé de cette mécanique à tendance coquine, Richard Mille lui ajoute un tourbillon qui va pousser l’addition vers les centaines de milliers d’euros – mais, c’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas ! Surtout qu’il n’y aura que 30 super-ploutocrates globalisés à pouvoir s’offrir cette petite galanterie contemporaine…

Plus sur Atlantic-tac

FERROLIC : Les nanoparticules qui poussent à la méditation temporelle…

Les ferrofluides sont des solutions de nanoparticules ferromagnétiques qui permettent de créer des liquides magnétiques, capables de générer des figures en fonction de la création de champs magnétiques. Il était tentant de coupler ces propriétés à un système horaire : l’horloge murale Ferrolic (vidéo de démonstration ci-dessous) va donc permettre d’« écrire » l’heure, en toutes lettres, tout en créant des scènes de transition qui semblent chorégraphier les oxydes de fer du fluide magnétique de l’horloge. Le ballet est fascinant, tellement les formes semblent vivantes et organiques : le temps semble s’écouler, en silence, dans un perpétuel foisonnement formel, qui pourrait former des chiffres aussi bien que des messages. À défaut d’être un support de méditation comparable aux mandalas tibétains, c’est presque un test de Rorschach permanent. Conçue aux Pays-Bas, l’horloge Ferrolic devrait être rapidement proposée dans souscription sur Kickstarter…

Plus sur Ferrolic

CHANEL : Le sentiment délicieux d’enfreindre quelque obscur tabou…

Ça y est, elle arrive enfin en boutique, cette Chanel Boy.Friend dont Atlantic-tac vous avait déjà signalé tout l’intérêt et toute l’ambigüité en juin. Les femmes vont avoir le frisson en songeant qu’ils auraient pu la piquer à leurs hommes et ces hommes auront le sentiment délicieux d’enfreindre quelque obscur tabou en portant cette Chanel « féminine » qui a cependant tout de l’arbitre des élégances masculines. Pour ne pas se couper trop vite de sa clientèle énamourée de fashionistas inconditionnelle, Chanel met à présent l’accent sur les versions féminines, serties à point, mais elles ne font que souligner la réussite formelle d’une montre rigoureusement « transgenre » comme l’offre horlogère n’en connaissait plus depuis les fameuses Tank de Cartier. Notez bien le minimalisme esthétique du cadran (le faux cercle dans le rectangle, l’absence de chiffres ou d’index, la fausse modestie des aiguilles : même le Chanel est symboliquement gravé en creux !) et décodez-y la nouvelle prégnance du luxe post-moderne qui défie les apparences statutaires et les routines mentales pour imposer sa vision épurée d’une nouvelle esthétique de référence. Vade retro Satanas ostentatoire !

Plus sur Atlantic-tac

SPEAKE-MARIN : La haute époque du bas-relief…

Au vu du décodage précédent, n’allez cependant pas croire que la baroque horloger n’a pas des beaux jours devant lui. Il n’a pas fallu moins de deux graveurs et d’un « sculpteur de cuir » – en plus d’un horloger (Peter Speake-Marin) – pour réaliser cette pièce unique dont la gravure reprend l’entrelacement symbolique de dragons qu’on peut admirer au temple Kennin-Ji, le plus ancien chef-d’œuvre bouddhiste zen de Kyoto et du Japon (1202). Kees Engelbarts et Eddy Jaquet (les graveurs, le premier attaché au bas-relief figuratif, le second spécialiste de la décoration du mouvement) ont accordé leurs talents à celui de Christophe Seewer (le sculpteur de cuir) pour déchaîner ces deux dragons dont le relief passe du cadran au boîtier et à l’écrin de cuir étampé et repoussé. Pas un millimètre carré qui ne soit dédié à la décoration et à l’ornementation de cette mécanique unique et très… ethnique, en rupture totale avec le style scandinave dont nous avons parlé, mais c’est la traditionnelle exception qui confirme la règle !

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Plus sur businessmontres

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires