En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

07.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 5 heures 32 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 13 heures 14 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 16 heures 21 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 17 heures 3 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 8 heures
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 jour 10 heures
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 1 jour 12 heures
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 12 heures 44 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 16 heures 51 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 17 heures 18 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 1 jour 9 heures
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 1 jour 11 heures
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 12 heures
Atlantic-tac

Quand les Danois nagent dans l’ombre, quand un crâne déclenche une tempête et quand le soleil a rendez-vous avec la Lune : c’est l’actualité des montres…

Publié le 07 août 2015
Mais aussi le macho qui rend un hommage horloger aux femmes, la montre qui se prend pour une règle à calcul et la plus mauvaise idée qui nous arrive des Etats-Unis…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi le macho qui rend un hommage horloger aux femmes, la montre qui se prend pour une règle à calcul et la plus mauvaise idée qui nous arrive des Etats-Unis…

LINDE WERDELIN : Une nouvelle arme fatale pour les nageurs de combat…

Pour les jeunes marques indépendantes à vocation aventureuse, rien ne vaut le banc d’essai d’une adoption par des unités d’élite : il n’y a pas de meilleure preuve qu’une montre a vraiment… l’étoffe des héros ! Les nageurs de combat de la Marine militaire danoise – aujourd’hui déployés sur des théâtres d’opérations comme le Golfe persique ou l’Afghanistan – auront donc droit à leur montre de plongée Oktopus, une création de Linde Werdelin, une marque indépendante danoise lancée au début des années 2000 sur un concept de design rigoureux et contemporain. Reconnaissable aux lignes anguleuses de son boîtier ultra-résistant en titane, mais pas tout-à-fait conforme au modèle de série, l’Oktopus des hommes-grenouilles danois a subi un an de tests en situation de combat et d’entraînement avant de se qualifier ainsi : sa lisibilité dans la pénombre a été améliorée (procédé exclusif de SuperLumiNova en 3D). Atout supplémentaire : cette Oktopus dispose d’un module électronique de plongée, qu’on peut adapter sur le boîtier pour profiter de ses multiples fonctionnalités avancées. Cette série de montres est réservée aux membres de l’unité des nageurs de combat danois, ainsi qu’à leurs anciens, mais on parviendra tout de même à en trouver quelques-unes sur le second marché…

KLOKERS : La bonne idée horlogère de la rentrée…

Un axe vertical rouge (fixe) devant lequel défilent trois disques rotatifs (mobiles) : grâce à une lentille grossissante, la lisibilité des heures est excellente, tout comme celle des minutes et des secondes. Pour une fois, l’« aiguille » de la montre ne bouge pas, mais les indications du temps qui passe tournent autour du cadran. Ce système de disques concentriques nous rappelle les vénérables règles à calcul d’avant l’informatique miniaturisée, mais il s’agit là d’une vraie montre, au mouvement électronique Swiss Made, superbement dessinée, dont le boîtier de 44 mm propose une astuce supplémentaire : un bouton poussoir (à 8 h) pour changer très facilement de bracelet, dont il existe six versions dans différentes couleurs. On passe ainsi très aisément de la montre de poignet à la montre de gousset. La KLOK-01 de Klokers – retenez bien le nom de la marque, ce sera l’événement de la rentrée – a donc tout pour plaire, jusqu’à son prix très câlin : 199 euros au lieu de 349 euros (futur prix public) si vous faites partie des premiers souscripteurs sur le site de financement collaboratif Kickstarter, où la montre fera son apparition au mois de septembre. Et si c’était la meilleur bonne surprise horlogère de la rentrée ?

NICO GERARD : La fausse bonne idée horlogère de la rentrée…

En changeant les règles, voire en renversant la table de jeu, les montres connectées ont libéré l’imagination des créateurs de montres. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire, comme le prouve le concept Pinnacle de la marque américaine (à prétention suisse) Nico Gerard : plutôt que de choisir entre porter au poignet une montre connectée, de type Apple Watch, ou une montre suisse classique, il nous est proposé d’en porter… deux – l’une d’un côté du poignet, l’autre à l’opposé – avec un seul bracelet (voir la vidéo de présentation). Le résultat est très laid, pas pratique du tout (c’est encore le meilleur moyen de rayer ou de choquer un des deux montres) et, surtout, démentiellement coûteux pour une simple montre suisse (automatique) couplée à une smartwatch : 9 300 dollars ! Sachant que la montre, même Swiss Made, ne vaudrait guère plus qu’un millier de dollars et qu’une Apple Watch ne dépasse guère les 400 dollars, calculez le prix du bracelet qui les relie sans valeur ajoutée. Ou bien c’est un gag (qui ne fera rire personne), ou bien c’est une prodigieuse arnaque – si ce n’est pas le plantage marketing de l’année…

Voir la vidéo ici

RICHARD MILLE : Tempête autour d’un crâne…

Est-ce qu’une montre à 560 000 euros peut déstabiliser le président Poutine ? Ce n’est pas l’autocrate russe qui se promène avec une Richard Mille RM 52-01, mais un de ses plus proches conseillers, Dmitri Peskov, dont les revenus officiels ne permettent pas une telle dépense somptuaire. Un opposant local a noté cette montre – très reconnaissable à sa tête de mort (vidéo ci-dessous) – au poignet de ce conseiller très spécial lors de son récent mariage avec la championne olympique de patinage Tatiana Navka. La défense de Dmitri Peskov à propos de cette montre, éditée à 30 exemplaires pour le monde entier, n’a pas été très habile : il en a fait un cadeau de mariage de sa femme, que ses revenus officiels n’autorisent pas non plus à de telles dépenses somptuaires, surtout chez l’horloger franco-suisse préféré des milliardaires de cette planète. La campagne d’opinion autour de cette montre a, bien entendu, été largement relayée par les médias américains, jamais avares de « Putin bashing »…

FRANC VILA : À qui profite la frime ?

Pourquoi offrir aux dames autre chose que des montres d’homme jivarisées (réduction à la façon des têtes par les Jivaros d’Amazonie), avec de la couleur pour la cool attitude et des diamants pour bien marquer qu’il s’agit d’un hommage à une horlogerie féminine qu’on ne saurait concevoir qu’avec un mouvement à quartz ? Le designer horloger Franc Vila ne s’encombre pas de complexes pour cette vision légèrement machiste de l’éternel féminin : au lieu des 55 mm de ces messieurs, le boîtier de sa « Tribute to Ladies » est ramené à 38 mm, avec six couleurs pour un style de vie chic et mode, quoique sportif, quelques alignements de « cailloux » pour souligner les lignes non-conformistes de la montre, un cadran texturé pour débanaliser l’offre et un mouvement électronique pour ne plus avoir de soucis mécaniques. C’est sûr : la querelle du genre ne passera pas par Franc Vila !

VICENTERRA : La Terre en rendez-vous avec le Soleil et avec la Lune…

Si vous devez craquer un jour prochain pour une de ces complications mécaniques suisses qui vous font rêver, sans pour autant vous fâcher à mort avec votre banquier (non suisse), un bon conseil : regardez du côté de Vicenterra, une de ces jeunes maisons indépendantes suisses qui ont décidé de ne plus pratiquer l’extorsion de fonds à la mode dans les grandes maisons de tradition. Vincent Plomb, le créateur, avait réinventé la « montre de souscription », pratique oubliée par les Suisses depuis Abraham Louis Breguet, à la fin du XVIIIe siècle. Les 100 premiers souscripteurs de sa première montre n’ont pas eu à le regretter : pour le prix d’une Rolex de base, ils ont pu s’offrir une mécanique d’exception qui valait quatre ou cinq fois plus chez les concurrents plus huppés. C’est parti pour une seconde série de « souscriptions », un peu plus coûteuse, mais aussi un peu plus complexe et mécaniquement plus raffinée, puisque la nouvelle Luna propose à la fois une Lune et une Terre sphérique, sous le regard du Soleil qui couronne la montre. La Lune tourne dans son angle au même rythme que l’astre dans notre ciel. Comme la Terre, elle est éclairée par un hublot percé dans le boîtier. La Terre est en rotation autour de son axe, l’index qui la surplombe indiquant l’endroit où le soleil est au zénith. Pour une précision vraiment horlogère, on peut lire sur un petit compteur les vingt-quatre heures d’un second fuseau horaire. Le Soleil se lève et se couche, pour être remplacé par le champ d’étoiles de sa nuit, avec une comète qui se permet de remplacer le soleil en haut du ciel. Ce complexe astronomique de poignet est magique et les souscripteurs peuvent choisir entre quatre types de décoration, dans les tons argentés, bleus ou noirs. Le tout, évidemment, à des prix qui défient l’entendement des maisons qui disposent de confortables budgets de communication : la marque vantée par les affiches ou l’atelier promu par le respect de la tradition, les amateurs de belle horlogerie ont le choix. Leur banquier appréciera d’autant plus que les Vicenterra de la première souscription sont déjà très recherchées : combien de collectionneurs se mordent les doigts de n’avoir pas osé souscrire à la première série ! Vincent Plomb, en bon Jurassien (suisse) habile et matois, se réjouit de les mettre en défi une seconde fois, en leur proposant à présent une souscription pour quatre séries de cette Luna comptant 99 pièces chacune…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Plus sur Businessmontres

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires