En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 8 heures 59 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 9 heures 55 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 10 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 12 heures 20 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 15 heures 25 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 15 heures 43 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 15 heures 57 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 16 heures 2 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 1 jour 5 heures
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 9 heures 17 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 10 heures 23 min
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 11 heures 51 min
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 15 heures 18 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 15 heures 31 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 15 heures 48 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 16 heures 50 sec
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 16 heures 2 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 6 heures
© Reuters
© Reuters
Politico scanner

Les Français et le conflit israélo-palestinien, un an après l’opération "Bordure protectrice"

Publié le 29 juillet 2015
Selon un sondage exclusif de l'Ifop pour Atlantico, les Français ont une opinion équilibrée sur le conflit israélo-palestinien. Même à l’issue de l’opération "Bordure protectrice", qui avait été abondamment couverte médiatiquement, une très large majorité de nos citoyens refusent de se positionner pour l’un ou pour l’autre camp et le déficit de soutien d’Israël dans l’opinion est limité (9% contre 17% aux Palestiniens).
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage exclusif de l'Ifop pour Atlantico, les Français ont une opinion équilibrée sur le conflit israélo-palestinien. Même à l’issue de l’opération "Bordure protectrice", qui avait été abondamment couverte médiatiquement, une très large majorité de nos citoyens refusent de se positionner pour l’un ou pour l’autre camp et le déficit de soutien d’Israël dans l’opinion est limité (9% contre 17% aux Palestiniens).

Atlantico : Quelle est la position des Français sondés ces dernières années concernant le conflit israélo-palestinien ?

Jérôme Fourquet : Les enquêtes de l’Ifop démontrent que face au conflit israelo-palestinien, les Français adoptent très clairement une posture équilibrée. Comme le montre le tableau suivant, quand ils sont amenés à indiquer à qui vont leurs sympathies, les trois quarts des interviewés répondent ni aux Palestiniens, ni à Israël et parmi ceux qui prennent position Israël recueille quasiment le même score que les Palestiniens (12% contre 14%). Ce rapport de force était légèrement plus favorable aux Palestiniens en août 2014 mais même à l’issue de l’opération "Bordure protectrice", qui avait été abondamment couverte médiatiquement, une très large majorité de Français refusaient de se positionner pour l’un ou pour l’autre camp et le déficit de soutien d’Israël dans l’opinion était limité (9% contre 17% aux Palestiniens).

 

 

Comment expliquer l'attitude des Français ?

Ce refus de prendre parti pour l’un ou l’autre camp traduit à la fois l’idée que "les torts sont partagés" mais aussi une lassitude face à un conflit sans cesse réactivé comme si cette région était vouée à la violence et à l’instabilité depuis des décennies sans qu’aucune solution ne se dessine. Dans ce contexte, l’idée d’un Etat palestinien apparaît comme la condition préalable à une paix durable même si ce scénario est aujourd’hui en perte de vitesse face à la montée en puissance des organisations djihadistes dans la région. Si les Français ne sont pas opposés à cette création (seuls 7% pensent que "le temps n’est pas venu"), une part de plus en plus importante refuse de se positionner comme si cette option suscitait interrogations, doutes et inquiétudes.

Que pensent les Français interrogés quant à la création d'un Etat palestinien ?

L’attitude qui prévaut majoritairement aujourd’hui consiste donc à renvoyer dos-à-dos les protagonistes d’un conflit qui s’éternise. Et même si 50% de Français sont favorables à la création d’un Etat palestinien, cette position ne doit pas être interprétée comme pro-palestienne contrairement à ce que ressentent de nombreux juifs. Une évolution s’est néanmoins produite par rapport à l’époque où le petit Etat juif bénéficiait d’un très large soutien en France. Elle est intervenue non pas récemment mais à la suite de la Guerre des Six Jours. Comme on peut le voir sur le tableau suivant, le climat d’opinion en France était très majoritairement pro-israëlien jusqu’à l’issue du conflit mais l’occupation des territoires palestiniens, du Sinaï et du Golan ont rapidement fait changer la donne et le regard sur Israël.

 

Au regard de ces chiffres, l’opinion publique française n’a pas basculé d’un sentiment pro-Israël à une attitude pro-palestinienne comme on l’entend parfois dans certains milieux juifs. En revanche, Israël a bien perdu la position privilégiée qui était la sienne, l’opinion ayant basculé dans une posture plus détachée et résignée en refusant de soutenir l’un ou l’autre des camps. Ce mouvement d’opinion est profond et loin d’être anodin. Il a contribué à modifier le climat sur ces questions et à nourrir le sentiment d’abandon, d’isolement ou d’incompréhension que ressentent de nombreux juifs.

 

Méthodologie 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Amouyal
- 29/07/2015 - 16:28
Les pseudo palestiniens
Mais en fait , habitants arabes de cette region sont instrumentalises depuis le debut par les dictatures arabes , donc le conflit est israelo arabe : il concerne l ensemble des dictatures qui justifient leurs echecs dans tous les domaines par la haine du juif
Mike Desmots
- 29/07/2015 - 11:47
C'est de la désinfo épaisse ! d'abord le titre est bizarre..
Ca ne serait pas une première de l'Iflop ...ok, c'était il me semble , un conflit ente les terroristes du Hamas( et comparses locaux et iraniens) et Israël ...les palestiniens dans leurs ensemble n'était que les victimes de cette prise d'otages à Gaza ...car dans la majorité des territoires, il n'y a pas eut d'affrontement israélo/palestiniens comme le titre l'indique .......Mal nommer les choses ajoute au malheur du monde ...(Albert Camus).