En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 11 heures 5 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 13 heures 36 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 15 heures 39 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 17 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 17 heures 45 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 18 heures 2 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 18 heures 4 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 18 heures 10 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 11 heures 33 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 15 heures 23 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 16 heures 58 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 17 heures 19 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 17 heures 30 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 18 heures 3 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 18 heures 10 min
Atlantic-tac

Quand le temps prend le volant, quand les aristos ont des nostalgies impériales et quand l’affinitaire démonétise le statutaire : c’est l’actualité des montres...

Publié le 24 juillet 2015
Mais aussi une montre pour les riches footballeurs, une montre pour les pauvres qui admirent les riches footballeurs et une montre pour les pauvres Européens qui viennent envier les riches Suisses…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi une montre pour les riches footballeurs, une montre pour les pauvres qui admirent les riches footballeurs et une montre pour les pauvres Européens qui viennent envier les riches Suisses…

HUBLOT : La montre des champions de France de football…

Partenaire horloger et « chronométreur officiel » du PSG (le club qui porte les couleurs de Paris dans le championnat d’Europe), Hublot leur propose une Big Bang bi-rétrograde dédiée au football : on peut y lire l’heure sur un compteur secondaire déporté à 6 h (les secondes sont à 9 h), mais les aiguilles centrales sont doublement rétrogrades (minutes et secondes) pour chronométrer chaque mi-temps de 45 minutes d’un match, prolongations comprises. C’est un mécanisme unique dans l’offre horlogère contemporaine : Hublot devait bien ça au monde du ballon rond, puisque la marque était partenaire du dernier Mondial de football au Brésil (2014) et de la Coupe du monde féminine au Canada (2015), avant d’être également partenaire du prochain Euro de football en 2016. Sur fond de titane poli et satiné (45,5 mm pour le boîtier), les couleurs bleu et rouge de ce chronographe automatique Big Bang sont les couleurs officielles du PSG, dont on retrouve le logo sur le fond saphir du boîtier…

RALPH LAUREN : La tradition d’élégance de l’âge d’or automobile…

Cinq nouveaux modèles pour la collection Automotive, inspirée par le coupé Bugatti Type 57SC de 1938, un chef-d’œuvre de l’art automobile qui appartient à la collection personnelle de Ralph Lauren (en haut de la page). On retrouve sur ces montres les marqueurs du style automobile de l’âge d’or des belles mécaniques : une lunette en loupe d’amboine, avec six vis pour marquer l’inspiration mécanique, des chiffres qui rappellent ceux des compteurs du tableau de bord, des aiguilles dans le même esprit, l’alligator des bracelets pour faire écho aux luxueuses selleries de la Bugatti. Le boîtier (44 mm) en acier noirci et microbillé consonne parfaitement avec l’esprit quasiment furtif des lignes de la voiture. Sous le cadran, une impeccable mécanique suisse, conçue par la manufacture IWC (mouvement à remontage manuel). Le nouveau logo RL sur le cadran annonce une évolution sensible des collections horlogères de la marque, qui cesse de rêver de « haute horlogerie » [un club trop fermé pour les marques venues de l’univers de la mode] pour revenir à des propositions à la fois plus simples et plus accessibles, donc plus intelligentes et finalement plus élégantes…


TAG Heuer : La formule magique d’un footballeur aux pieds magiques…

CR7 pour Cristiano Ronaldo n°7, l’attaquant-fétiche du Real Madrid, triple Ballon d’or et meilleur buteur de tous les temps, dont c’est le chiffre fétiche. TAG Heuer s’offre avec lui une jolie campagne de publicité (« Don’t Crack Under pressure » : il y déchire un ballon de football), doublée d’une édition CR7 de la Formula One, qui permettra aux aficionados d’avoir la même montre que leur champion. Les couleurs sont vertes comme la pelouse où évolue le footballeur. L’habillage noir parce que c’est la mode, avec un peu de fibre de carbone pour souligner qu’il s’agit d’un chronographe « technique » à mouvement électronique. Le positionnement marketing est habile : il vise ici le football-fan de base (autour d’un millier d’euros, ce sera pour lui une belle dépense), et non le nouveau riche attiré par les paillettes du football et de ses stars (voir, ci-dessus, la montre Hublot pour les millionnaires du PSG). La montre est suisse, le footballeur portugais (de Madère), le club espagnol, la Ligue des champions européenne, les revenus annuels calculés en dollars américains (environ 70 millions pour 2015, mais une fortune évaluée à 230 millions de dollars, ce qui en fait le footballeur le plus riche du monde) et le fan-club mondial. Ça vaut bien une montre, non ?

SWATCH : Grüezi All ! – « Salut tout le monde »…

Pour le Premier-Août, fête nationale suisse, offrez-vous une Swatch plus suisse que suisse, et même plus Swatch que Swatch. Rien n’y manque : les broderie des costumes traditionnels, les edelweiss dans les alpages, les vaches en papier découpé du Haut-Pays (motif du cadran) et même la cloche qui tinte au cou de ces vaches. C’est la nouvelle Swatch Grüezi All, expression qu’on pourrait traduire par « Salut tout le monde » – indispensable pour se faire bien voir en arrivant dans une « cabane » d’altitude pour y déguster une de ces fondues « moit-moit » qui font l’orgueil de l’imprenable réduit alpin. Évidemment, à Saint-Tropez, ça fera un peu bizarre à l’heure de la piscine de rosé…

DEWITT : Le péché mignon des aristocrates du poignet…

Fondée par le comte Jérôme De Witt, authentique descendant en ligne directe d’un frère de Napoléon, la manufacture DeWitt est le clin d’œil des aristocrates européens, ses cousins, qui savourent entre initiés une architecture horlogère très élaborée dans sa complexité : boîtier à cannelures, magnifique cadran tridimensionnel aux détails de finition très soignés, couleurs soigneusement étalonnées (entre l’or rose du cadran, le bleu des indications chronographiques, le blanc cassé du cadran et le noir des colonnes « impériales » du boîtier). C’est une démonstration de néo-classicisme teinté de nostalgie. L’esprit des anciennes montres de poche renaît dans ce chronographe Academia Chronostream II, avec une indéniable touche de modernité dans la façon d’accrocher la lumière par la multiplication des surfaces satinées, ponctuées, facettées et polies. Ne dites à personne que cette montre est une « sportive » : tout le monde la prend pour un trésor de la haute horlogerie contemporaine [ce qu’elle est cependant, mais pas que]

SHORE PROJECTS : Les fétiches d’un nouveau luxe horloger générationnel…

Ne cherchez pas à comprendre comment, ni pourquoi la jeune marque anglaise Shore Projects est en train de s’imposer comme le nouveau parangon du luxe horloger générationnel, mais le fait est là : Richard Branson (le fondateur de Virgin) ne s’y est pas trompé en décernant un de ses prix entrepreneuriaux annuels aux deux fondateurs, qui n’avaient jamais vendu la moindre montre avant de se lancer. Leur idée était simplissime : des montres pour leur génération (18-35 ans), avec une réelle qualité de fabrication et des boîtiers ronds au design très sobre (quoique élégant) qu’il est recommandé d’enrichir de nombreux bracelets interchangeables, de toutes les couleurs et dans toutes les matières. Ce sont les bracelets qui donnent le tempo, la « tête » de la montre n’étant plus que la portée musicale des notes de ce tempo. Le plus épatant, c’est que le concept fonctionne parfaitement : à moins de 200 euros, pourquoi se priver ? Le marketing privilégie sans fashion les images « art de vivre » (le plus souvent sur fond de paysage côtier anglais). Le bouche-à-oreilles affinitaire pallie l’absence de coûteuses pages de publicité dans les journaux de mode. Évidemment, à ce prix, il ne faut pas compter sur le label Swiss Made, mais la génération concernée – habituée aux griffes de mode qui s’approvisionnent en Asie – s’en fiche éperdument dès lors que les montres sont au standard de qualité suisse, surtout avec des mouvements japonais parfaitement au niveau de leurs concurrents suisses. L’ostentation n’est plus dans la marque, ni dans le symbole statutaire surplombant, mais dans l’exécution personnalisée (bracelet, couleur du cadran, style de porter) des canons stylistiques qui s’imposent spontanément entre pairs…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Lien : http://www.businessmontres.com

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires