En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 30 min 39 sec
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 1 heure 8 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 2 heures 52 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 15 heures 14 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 17 heures 56 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 20 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 20 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 21 heures 23 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 54 min 49 sec
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 2 heures 26 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 3 heures 3 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 17 heures 36 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 18 heures 42 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 20 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 21 heures 13 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 21 heures 35 min
Revue de Presse des Hebdos

Salman Rushdie s'attaque au glamour du radicalisme religieux et au manque de courage des démocraties; Lei Jun, le Steve Jobs chinois inquiète Apple; La Fontaine ou la sagesse transgressive

Publié le 23 juillet 2015
L’été a plongé bon nombre de lecteurs et de magazines dans un temps parallèle. Désormais, l’actualité est moins "chaude". Les sujets existent mais ils sont traités avec plus de recul, plus de distance et parfois même de réflexion.
Sandra Freeman est journaliste et productrice. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sandra Freeman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sandra Freeman est journaliste et productrice. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’été a plongé bon nombre de lecteurs et de magazines dans un temps parallèle. Désormais, l’actualité est moins "chaude". Les sujets existent mais ils sont traités avec plus de recul, plus de distance et parfois même de réflexion.

Salman Rushdie : le radicalisme religieux, une sorte de « Glamour » 

« L’Express » revient sur les événements terroristes qui secouent l'Occident ces derniers mois et se tournent pour cela vers Salman Rushdie. « Sans le savoir, cet homme nous a fait entrer dans le XXIème siècle », avance le magazine.  A l’époque, on est en 1989 : le mur de Berlin vient de tomber, l’empire soviétique se fracture et la Chine écrase dans le sang l’espoir né de Tienanmen. A cette même époque, donc, « seul contre tous, Salman Rushdie expérimente une violence inédite en Occident : être l’objet d’une fatwa lancée à l’époque par l’ayatollah Khomeini, pour avoir publié un livre « irrévérencieux » envers le prophète Mahomet  : « Les Versets sataniques ».

Cette fatwa «  a ouvert la voie au massacre perpétré à Charlie Hebdo » décrypte « L’Express » qui interroge ainsi Salman Rushdie sur son analyse. Il tire d’abord une leçon de « l’affaire Rushdie » et charge l’occident d’une vraie responsabilité face à la situation aujourd’hui : « le courage n’est pas la vertu la plus partagée au sein des démocraties ». Il poursuit plus loin : « ceux là qui veulent la tranquillité au prix du déshonneur recevront en récompense Al-Qaeda et l’Etat islamique, le 11 septembre 2001 et le 7 janvier 2015 ».

Et au sujet de Daech, la lecture de Salman Rushdie est à la fois réaliste « j’observe que ce mouvement n’est plus vraiment arabe », et à la fois littéraire quand il constate que du « radicalisme religieux irradie une sorte de « Glamour » : « Offrez une Kalachnikov et un uniforme noir à un jeune sans sous (… ), soudain vous conférez  un pouvoir à celui qui sent vulnérable et défavorisé (…). Beaucoup de ces volontaires ne vont là-bas que pour le plaisir de tuer »… Comprendre,  pas forcément par croyance religieuse.

La Fontaine : pour faire parler la bête qui est en nous et pour être heureux !

En proposant en couverture son dossier spécial sur « La Fontaine, le plus moderne des philosophes », « Le Point » cherche aussi à nous apporter un peu de « sagesse » tout en restant « transgressif ». Le fabuliste était-il un penseur indispensable ?  Ce qui est certain, c’est qu’il a su ouvrir une voie différente. « La fontaine est un centriste, l’homme du juste milieu qui prône le repos, la sagesse en toute chose » pose dès le début le magasine avant de donner la voix à Fabrice Luchini qui en fait un auteur plus qu’essentiel :

« Ce n’est pas du beau langage du 17ème ! Non il restitue la langue parlée. C’est le naturel même de la vie qu’on entend, le souffle de la liberté au milieu de la contrainte. C’est extrêmement rare dans la littérature »… et à Luchini de rajouter (à la Luchini) : « ses morales je m’en fous. D’ailleurs lui aussi. La morale il s’en tape, elle change tout le temps ! Ce qui m’intéresse plus c’est la dialectique qui est en œuvre dans chaque fable ».

L’académicien Marc Fumaroli est aussi interrogé et, variant le ton, semble aussi vibrer grâce à La Fontaine. Il re-contextualise : « dans un régime qui n’accordait pas à ses sujets l’exercice de la liberté politique, La Fontaine fait de cette privation une chance : celle de réussir sa vie privée en choisissant librement la discipline, la grâce et le naturel d’un art de vivre heureux et de rendre heureux ». De rendre heureux ? Oui, Marc Fumaroli insiste et explique : « La fontaine est de ceux qui savent rendre heureux parce qu’ils traitent les autres dans leur conduite comme dans leurs œuvres, en amis et non en objets qu’on manipule » !

Et quid de La Fontaine aujourd’hui ? Selon l’académicien, il enseignerait la modération avec son « sens de la mesure  qui passe pour un manque de punch » . « On a en horreur aujourd’hui » ! Sage et transgressif à la fois, ce n’est plus trop dans nos cordes en effet…

Nietsche ou la joie par dessus tout 

D’auteur en auteur, de guide en guide, dans « l’Obs », on fait plutôt le choix de placer « Nietsche ou la joie par dessus tout » et on l’aborde avec le philosophe Clément Rosset qui revient sur cette façon qu’a eu l’auteur du « Gai savoir » d’aborder « l’indissolubilité de la joie et du tragique dans la condition humaine ».

Le sexe : la nouvelle révolution 2.0 et ses « applis »

Et puisqu’on est dans le magasin du « bonheur », profitons de faire un détour par la couverture de « l’Obs » qui se pose probablement dans son antichambre, cette semaine, tout particulièrement. Puisque c’est l’été, le sujet est d’autant mieux venu sans doute, de se poser cette question : « La sexualité 2.0, ça donne quoi ? ».

Ainsi le magazine a enquêté (sérieux) et ses reporters ont « testés » (coquins) les « nouveaux joujoux connectés » pour faire l’amour à distance.

Car en effet, sont en cause nos nouveaux modes de vies mais aussi ce que produit le progrès et la technologie pour s’y adapter : in fine « grâce à la géolocalisation sur les applis de rencontre », le « rapprochement des corps à vitesse supersonique. C’est rapide direct pour qui cherche le coup d’un soir ». Et semble-t-il efficace !

Airbnb : économie sociale et solidaire 2.0 ou capitalisme 2.0 ?

« Les Inrockuptibles » planchent (en cette semaine de vacances pour beaucoup d’entre nous lecteurs) sur la face cachée d’airbnb. « Airbnb, c’est un plan à trois entre un locataire aventurier, un hôte businessman et un intermédiaire – Airbnb – à la fois psy, shérif, banque et préleveur de dîme. Une sorte d’Etat dans l’Etat ». Rappelons que ce système qui permet de louer un petit bout de chez soi à un étranger a totalement révolutionné l’économie du voyage et en 7 ans, ce « rouleau compresseur » s’est imposé et compte aujourd’hui 40 millions d’utilisateurs dans le monde. Mais « les Inrocks » mettent en cause l’image solidaire du système : « en transformant chacun de ses abonnés en micro entrepreneur de la location à court terme », ce système est « tout sauf solidaire et engendre de multiples effets pervers, loin du storytelling de la boîte californienne. »

Quelques phrases bien tournées, quelques exemples de marie-Eve dans les Pouilles, de Romain à Liverpool, et quelques mauvaises expériences plus tard, l’hebdo fait quelques calculs : « aujourd’hui, l’entreprise est valorisée à 24 milliards de dollars, juste derrière le groupe Hilton et vient de lever 1,5 milliard de dollars. Prochaines étapes ambitieuses ? Dégager 5 milliards de bénéfice dans 5 ans ».

Alors oui, de fait, comme le décrypte Damien Demailly (spécialiste de l’économie collaborative) : « dans l’économie collaborative dont on parle aujourd’hui, on a aussi bien du capitalisme 2.0 que de l’économie sociale et solidaire 2.0, et même de l’associatif 2.0 ».

Et alors oui, de fait, aujourd’hui, cette « micro-multinationale concurrence les plus grands groupes hôteliers traditionnels et ambitionne de rejoindre le club très fermé des GAFAT (Google, Amazon, Facebook, Apple, Twitter) ». Sans doute plus proche des plus grands que des plus petits…

Lei Jun, « le Steve Jobs chinois » numéro un, en Chine, devant la pomme !

En Chine, il se paie le luxe d’être « numéro un » devant la pomme ! « Le Point » accorde plusieurs pages à Lei Jun, « le Steve Jobs chinois » qui est le fondateur et président de Xiaomi. Ce « Quadra au physique de gendre idéal » ne semble plus faire rire « à Cupertino, au siège d’Apple, ou à Séoul le fief de Samsung… il rime déjà avec menace » !

Son nom en mandarin se traduit par « le petit grain de riz »… un grain de riz qui a su bouleverser le marché mondial du téléphone, raconte « Le Point » : « sa start up de Pékin est devenue en 2014 le troisième vendeur de téléphones connectés de la planète écoulant 69 millions d’unités et coiffant au poteau des mastodontes comme Lenovo ou Huawei ». et autant que nous le sachions, puisque ça ne semble être que le début pour « petit grain de riz » ! La croissance annuelle de ses ventes est de 227% et il vise la barre des 100 millions d’euros pour 2015. On sera prévenu !

Le sport : miroir des maladies du capitalisme !

Pour « Télérama », l’été permet de se bouger les fesses et de sans doute essayer de reposer ses méninges. D’ailleurs, ils l’écrivent noir sur blanc dès le départ : « le sport, l’été. Deux mots qui vont si bien ensemble… le sport qu’on pratique des plages aux alpages et celui qu’on regarde enfoncé dans son canapé »… c’est beau comme de la poésie, de La Fontaine, ou du Nietsche, non ? Pas vraiment, rappelle l’hebdo : « vingt ans de dopage sur le Tour de France, dix ans de surenchères indécentes sur le marché des footballeurs, un printemps pourri à la FIFA, des joueurs de handballs qui parient sur leurs propres matches »… le sport ne garantit pas une si belle santé, dirait-on : un « Beau miroir des maladies du capitalisme ! » (Encore lui !?)

Guy Novés : donner au joueur une certaine liberté pour qu’il soit au mieux de lui même

On a beau parler de maladies et douter de ses vertus, « Télérama » offre quand même ses colonnes à Guy Novès, qui deviendra sélectionneur de l’équipe de France de rugby, en novembre. Cet « ex-champion de demi-fond et professeur d’éducation physique, lui, croit à la solidarité et au partage » ! (enfin un…).

Mais il explique que « la nouveauté c’est que cette exigence de spectacle – un fait de société qui dépasse le seul cas sportif – porte aujourd’hui sur quarante à cinquante minutes de jeu effectif par match ; il y a trente ans elle ne dépassait pas les 15 minutes ! »… Alors forcément, il y a a priori bien besoin de retour sur investissement, mais Guy Novès croit aux valeurs et en l’individu. Il explique : « Le bon coach est celui qui donne au joueur une certaine liberté pour exprimer au bon moment toutes ses qualités physiques, intellectuelles et mentales. Sinon, l’entraîneur ne sert à rien ».

Migrants et Sans papiers : « Circulaire y a rien à voir » !

Mais, avant la rentrée prochaine, en ces temps de chants de cigale, certains s’affairent toujours aux affaires. Par exemple, le projet de loi sur le « droit des étrangers » est examiné à l’Assemblée depuis le 20 juillet, rappelle « L’Express » qui revient sur « la circulaire Valls de novembre 2012 » et sur le fait que la droite la brandit comme le symbole du laxisme du gouvernement en matière d’immigration ».

Que dit donc cette circulaire ? Elle définit des critères de régularisation des sans-papiers. L’hebdo profite pour en redonner les contours, soit « 4 catégories pouvant prétendre à ces régularisations :

1.     « Les parents présents en France depuis plus de 5 ans et dont les enfants sont scolarisés depuis au moins 3 ans » ;

2.     « Les conjoints d’étrangers en situation régulière », sous réserve de 5 ans de présence et dix huit mois de vie commune ;

3.     « Les jeunes majeurs » à condition d’être venus en France avant 16 ans et de vivre avec un parent ;

4.     « Les travailleurs » qui justifient d’un certain nombre de fiches de paie ».

« L’Express » explique que cette procédure d’admission exceptionnelle au séjour «  n’a « pas vocation à accroître le nombre de régularisations », qu’ « en réalité, seuls quelques milliers d’étrangers en ont bénéficié depuis 2012 », et que malgré cela « la droite a fait de cette circulaire de Manuel Valls l’une de ses cibles favorites ». 

Ainsi aujourd’hui, les postures politiques s’affirment. D’un côté, « ne pas réveiller la polémique, tel semble être le choix du gouvernement sur fond de pression migratoire forte en Méditerranée et d’examen sous haute tension du texte sur le « droit des étrangers » à l’Assemblée en cette fin de juillet, et au Sénat en septembre » De l’autre, « les Républicains qui organisent à la mi-septembre un séminaire sur l’immigration sont déterminés à faire c de ce thème l’un de leurs angles d’attaque dans la campagne 2017 ».

Un sujet de rentrée…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 23/07/2015 - 18:20
Le monde agricole est en crise/en rebellion mais, BIZARREMENT
"C dans l'air" depuis lundi préfère parler : "des Immigrés"......."d'un éventuel retour de DSK" et ce soir du "cas Lambert" mais RIEN sur la crise agricole !!!! TOUT EST VERROUILLE car il ne faut pas les critiquer, puisque RIEN n'est de leur faute.......même au bout de plus de TROIS ANS. Elle est belle leur transparence/ leur indépendance dont ce "Gvt de nazes" dixit Aubry, nous saoule
Vincennes
- 23/07/2015 - 11:18
Pour moi ce sera l'OPINION qui développe :
"le désamour dans le pré" + "La GRECE......personne n'y croit plus SAUF Hollande" second sujet "quand Hollande oublie la bombe israélienne !!!!!!!
Tout va très bien Mme la Marquise......tout va TB !!!! mais, pour S.Freemann , "l'actualité est moins chaude" alors que VALEURS ACTUELLES titre : "l'EUROPE à la dérive" !!! "ARRETEZ d'EMMERDER LES FRANCAIS" quant aux normes, interdits, contraintes, obligations !!!! on voit les résultats aujourd'hui encore avec le monde agricole sans oublier les conséquences de la canicule et les feux d'été qui ont éclaté le weekend dernier mais aussi la pétition et la rébellion des Français contre la transformation de nos églises etc mais à part ça "l'actualité est moins chaude" !!!
Vincennes
- 23/07/2015 - 11:03
Pour FREEMAN : "l'actualité est moins chaude " !!! UN SCOOP!!!!
elle aurait pu préciser : surtout lorsque cette actualité est traitée par les copains d'Hollande genre l'EXPRESS avec un BARBIER.... le barbant qui officie pour porter la bonne parole sur i TV mais aussi sur la 5 (clique à Calvi) + l'OBS dont le dirlo diffuse sa Sarkophobie, également sur la 5 dans la même clique à Calvi mais aussi sur LCP avec la nelle directrice A.E MALOUINE (pas mieux) sans oublier le POINT( avec un Giesbert, ex dirlo) langue de vipère et Sarkophobe, comme les précédents et auquel Hollande téléphonait tous les dimanches soir pour tacler la droite et en remerciement de quoi il peut continuer à se pavaner de plateau en plateau en déverser son venin!! Voilà les journaux pour lesquels Freemann vaut nous faire de la pub !!!