En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 5 heures 32 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 9 heures 24 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 10 heures 30 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 11 heures 41 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 12 heures 31 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 14 heures 40 min
décryptage > France
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

il y a 15 heures 13 min
décryptage > Santé
Méthode efficace

Radioscopie des armes rhétoriques des discours anti-establishment à la Raoult

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Science
Crew Dragon

Premier vol de SpaceX: le lancement qui risque de révolutionner le voyage spatial

il y a 16 heures 27 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 6 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 9 heures 4 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 9 heures 57 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 10 heures 58 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 12 heures 8 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 13 heures 30 min
décryptage > Politique
État gadget

Inciter à faire du vélo plutôt que d’empêcher qu’on les vole : SOS fonctions régaliennes disparues

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Media
Internet Protocol Television

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

il y a 15 heures 39 min
décryptage > France
Roman national ?

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

il y a 16 heures 16 min
décryptage > France
Table des négociations

Démocratie sociale: monde d’après ou pas, le gouvernement conserve les mêmes travers

il y a 16 heures 53 min
La minute tech

Les "organes sur une puce", prochaine révolution de l'industrie pharmaceutique qui mettra fin aux essais cliniques

Publié le 15 juin 2015
Des scientifiques ont développé une puce qui imite le fonctionnement d’organes complets et permet ainsi de prédire plus efficacement les effets de médicaments sur le corps humain. Ce projet, baptisé "Body on a chip" (BOC), a été financé à hauteur de 1,4 million d'euros par l'Union européenne.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des scientifiques ont développé une puce qui imite le fonctionnement d’organes complets et permet ainsi de prédire plus efficacement les effets de médicaments sur le corps humain. Ce projet, baptisé "Body on a chip" (BOC), a été financé à hauteur de 1,4 million d'euros par l'Union européenne.

La scène se passe dans un laboratoire du nord de Londres, raconte The Economist. Des scientifiques cherchent à y découvrir comment un foie réagi à l'injection d'un nouveau médicament. Habituellement, ces tests se font d'abord sur des cultures de cellules, puis – lorsqu'un test clinique a été approuvé – sur des animaux, comme des rats ou des chiens.

Mais ici, on ne trouve ni rangées de boites de Petri, ni animalerie. A la place, un appareil pas plus gros d'une pièce d'un euro, moitié artificiel – moitié biologique. Cette puce révolutionnaire est composée de cellules de différents organes (estomac, rein, foie) mis en relation par de minuscules canaux qui font office de vaisseaux sanguins. "Chaque puce est constituée d’une ou plusieurs membranes poreuses de silicone sur lesquelles adhèrent des cellules épithéliales sur une face et endothéliales sur l’autre. Les interactions entre les tissus sont mimées par un réseau de micro-canaux", explique Biofutur.

Développée par les chercheurs de quatre pays européens, ce projet baptisé "Body on a chip" (BOC), ce qui signifie "un corps sur une puce", a été financé à hauteur de 1,4 millions d'euros par l'Union européenne, indique le Service communautaire d'information sur la recherche et le développement (Cordis Europa).

Le BOC pourrait avoir un impact important dans la recherche sur les médicaments. "L'industrie pharmaceutique perd beaucoup d'argent en laissant les potentiels médicaments trop longtemps en phase de développement, avant de découvrir qu'ils ne fonctionnent pas", explique le coordinateur du projet, le Dr Jan Lichtenberg de la start-up suisse Insphero. "L'industrie veut connaître au plus tôt le risque de toxicité du médicament, pour éliminer les ratages et donc économiser des millions, et parfois des milliards, en coûts de développement".

Au-delà de l'aspect économique, le BOC a aussi une dimension éthique, puisqu'il permettrait d'éviter les tests sur les animaux. D'autant que "les animaux ne sont pas forcément de bons amalgames aux humains, à cause de différences fondamentales de biologie", écrit The Economist. Quant aux tests dans des cultures de cellules, ils sont loin d'être fiables.

Les Européens ne sont pas les seuls à s'intéresser au domaine. La DARPA, agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire, veut produire dix systèmes organiques différents sur des puces. Son objectif est de pouvoir tester des traitements contre les conséquences d'incidents nucléaires ou biologiques. Des tests difficiles à effectuer chez les humains.

Spécialement créée pour ce projet, la start-up américaine Emulate -qui a remporté en mai le prix du design, rapporte BusinessWire- a bénéficié d'un premier financement de 12 millions de dollars par la société américaine de capital-risque NanoDimension et la participation du Centre médical Cedars-Sinai et du Wyss Institute.

La course à celui qui industrialisera en premier son produit est lancée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 15/06/2015 - 11:50
Body chip
Un espoir d'accélérer la première phase d'essais cliniques. Mais il faudra probablement en valider les résultats par ces essais cliniques conventionnels.