En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 8 min 7 sec
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 28 min 6 sec
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 38 min 57 sec
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 48 min 58 sec
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 3 heures 3 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 5 heures 54 sec
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 5 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 21 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 22 heures 24 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 19 min 46 sec
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 33 min 31 sec
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 42 min 49 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 5 heures 18 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 19 heures 23 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 21 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 22 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 22 heures 39 min
Revue d'analyse financière

Pourquoi la politique de taux zéro fera bien plus de dégâts que le libéralisme

Publié le 05 mai 2015
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.

Dans un pays où le mot "Libéralisme" est presque un gros mot, il est curieux d’entendre pratiquement tous les jours des économistes pontifiants nous expliquer que tout ce qui va mal dans le monde et surtout en France est de la faute du libéralisme, voire du néolibéralisme.

Dans une économie libérale, rappelons-le, la fixation des prix est la conséquence de deux paramètres. Le premier est celui des taux de change, qui m’indique si moi entrepreneur, j’ai plus intérêt à produire et à vendre dans mon pays ou à l’étranger. Le deuxième est celui des taux d’intérêt, qui me permet de juger si l’investissement que je vais réaliser pour produire peut être rentable, compte tenu du taux où j’emprunte de l’argent à mon banquier.

 

Dans une économie manipulée, ces deux taux sont fixés par les banques centrales avec la complicité du personnel politique. Ces deux milieux sont de connivence pour fixer à la place du marché le niveau des prix. C’est ce qui se passe aux Etats-Unis, au Japon et maintenant en Europe.

 

Toute cette manipulation planétaire est inefficace pour faire repartir les économies de façon durable. En revanche, elle nourrit la spéculation sur les actions. Dans des pays comme l’Allemagne ou la Suisse, le taux de rendement des obligations à 10 ans est actuellement négatif jusqu’à six ans de durée de vie. L’investisseur doit donc payer celui qui lui emprunte de l’argent. C’est le monde à l’envers. Le résultat est que les institutions comme les caisses de retraite, qui ont des engagements vis-à-vis de ceux qui ont cotisé toute leur vie, doivent prendre de plus en plus de risques pour générer du rendement.

 

Cet environnement de taux zéro ou négatif ne permet plus aux investisseurs de réaliser convenablement une allocation de leurs investissements. Il suffit de regarder les rapports cours/bénéfices de certaines introductions en bourse pour constater à quel point on est en train de sortir des clous. Etsy a été introduit au Nasdaq sur la base de 217X, les bénéfices escomptés pour les douze prochains mois ; Shanghai Kingstar Winning Software à la bourse de Shenzhen sur la base de 214X ; Shenzhen Kingdom Technology à la bourse de Shanghai sur la base de 176X….

 

C’est pourquoi la détention de liquidités non rémunérées est en train de devenir la classe d’actif préférée des stratégistes prudents.

 

En France, l’Etat asphyxie les entrepreneurs

Le pays qui a le moins de raisons de se plaindre du libéralisme, c’est bien évidemment la France. Aux manipulations de taux de change et de taux d’intérêt, elle ajoute une dépense publique qui représente 57% de notre richesse nationale, contre 43% dans les pays de l’OCDE. Nos impôts sont parmi les plus élevés d’Europe, avec des résultats économiques extraordinairement médiocres.

 

Le chômage dépasse la barre des 3,5M, qui s’explique pour l’essentiel par une véritable préférence nationale pour le chômage et se traduit en permanence par des micromesures ponctuelles inefficaces. La "prime d’activité" étant la dernière invention qui vient de sortir. Dans un autre domaine, on a appris cette semaine que l’armée française ne payait plus ses fournisseurs depuis octobre 2014 !

 

Comme le montre le premier graphique ci dessous, les dépenses de l’Etat (courbe rouge) asphyxient le secteur marchand (courbe bleue), c’est-à-dire celui des entrepreneurs.

 

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

 

Le deuxième graphique montre bien que le PIB du secteur public (courbe rouge) connaît une croissance forte et régulière, alors que cela n’est pas le cas du tout pour le PIB du secteur marchand (courbe bleue). Et comme le secteur privé formé par les entrepreneurs est le seul à pouvoir proposer de vrais emplois à ceux qui cherchent un travail, nos hommes politiques seraient bien avisés d’en tenir compte…

 

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Christ
- 07/05/2015 - 21:57
Règle de 3
On nous dit que la croissance du PIB est légèrement positive.... Ah oui?

Les chiffres 2013 par exemple sont stupéfiants :
Coissance du PIB : +0,5%
Croissance des dépenses publiques 2013 : +2,5%
Taux de dépenses publiques / PIB : 57% => PIB public = 57%
Taux du PIB privé = 43%

Question : quelle fut la croissance du PIB privé?


Réponse : - 2,15% !!!!!

Nous sommes donc en récession sévère, et ce, depuis certainement longtemps....

CONCLUSION 1 : acheter de la dette française à 10 ans à 0,89% est totalement inepte même si on a l'obligation de placer ses liquidités.

CONCLUSION 2 : la France va certainement devoir affronter un choc obligataire majeure dans un futur proche car sa structure de financement est intenable! L'implosion du socialisme devient donc une certitude mathématique...
C1iD
- 05/05/2015 - 15:58
Oui
Je pense que nos "responsables" politiques sont au courant de tout ça. Mais ils ne font rien. Les français s'accommodent bien de cette mauvaise gestion on dirait.
john mac lane
- 05/05/2015 - 15:58
Et encore le PIB du secteur public est un agrégat...
En fait le PIB du secteur marchand correspond à une réalité. Il suffit de lire un bilan. Chaque entreprise ne réalisant pas le même productivité, les chiffres en tiennent compte.

Par contre le PIB du secteur public est un gloubiboulga calculé sur la valeur du salaire d'un agent de l'état. Quid de la différence de valeur ajoutée d'un agent public branleur et celle d'un dévoué?