En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 9 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 11 heures 5 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 15 heures 39 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 15 heures 58 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 16 heures 24 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 4 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 15 heures 22 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 15 heures 49 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 16 heures 20 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 16 heures 35 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 6 heures
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

Le président qui rendait des hommages plus vite que son ombre : François Hollande, le croque-mort de la République

Publié le 11 mars 2015
Attentats à Paris et au Mali, accidents d'hélicoptères en Argentine, à chaque mort d'un Français, François y va de son hommage.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Attentats à Paris et au Mali, accidents d'hélicoptères en Argentine, à chaque mort d'un Français, François y va de son hommage.

1 - Progrès fulgurants de la dhimmicratie

Les députés socialistes ont tranché : la proposition de loi dite «Baby Loup», interdisant le port du voile dans les crèches et établissements d’enseignement privés financés par de l’argent public, qui devait être examinée demain, est renvoyée au mois de mai. Le climat politique et communautaire n’est pas assez serein, semble-t-il. En mai, devinez quoi, ils feront ce qui leur plaît.

Décidément, la peur créée par les meurtres des 7 et 9 janvier 2015 stimule l’auto-censure. Ils sont Charlie mais pas trop. L’Observatoire de la laïcité, présidé par Jean-Louis Bianco, va être content, lui qui voit de l’islamophobie partout. Il est grand temps que cet organisme félon, au sens de traître à sa mission, soit dissous. Cela serait un pas, modeste mais utile, sur le long chemin des économies budgétaires que Bruxelles attend de notre gouvernement.

2 -  Je suis TF1

Lors d’une équipée sud-américaine aux fins de remplissage par TF1 du temps de cervelle populaire disponible, de malheureux sportifs ont trouvé la mort dans un accident d’hélicoptère. C’est très triste pour eux et pour leurs proches. Médias et politiciens font beaucoup moins de cas des cinq personnes d'une même famille, quatre enfants et leur mère, décédées le même jour dans l’incendie de leur maison à Saint-Jans-Cappel (Nord). Selon la gendarmerie, les jeunes victimes étaient nées entre 2002 et 2006. C’est l’inégalité devant la mort, sans doute.

Aussitôt survenu le drame argentin, on se rendit compte que tous les députés et ministres ou presque connaissaient les victimes personnellement. François Hollande est allé de son énième hommage républicain. C’est devenu une sorte de spécialité chez Mou-Président. Son registre est cadré. S’il s’agit d’attentats comme au Mali récemment, ce sont des meurtres «lâches et abjects» ; s’il s’agit d’accidents, nous sommes tous frappés. La promptitude récupératrice s’améliore sans cesse mais pas la forme des allocutions qui accumulent les lieux communs : «elle défiait les éléments mais aussi les autres compétiteurs», «elle voulait vivre pleinement et elle est morte tragiquement», etc.

Souvenons-nous : c’est dès le 8 janvier, avant même que les frères Kouachi soient localisés et avant la tuerie de l’hypermarché cacher de la porte de Vincennes commise par Coulibaly que le gouvernement s’est mis à l’organisation de la «grande manifestation» du 11 janvier suivant. Le drame terroriste ou accidentel devient la substance même de l’actualité, le pouvoir n’agit qu’en réagissant et les foules sont mues par une émotivité que les conseillers en com’ scrutent à la loupe pour la transformer en points de popularité.

A quand «Elysée Lantah», ou «comment survivre dans la jungle politico-médiatique» avec Aquilino Morelle et Valérie Trierweiler en animateurs éprouvés ?

3 - Valls sur le chemin de Damas : exercice de politique affliction

Que ceux qui ne l’ont jamais retournée lui jette leur première veste ! Tous les chemins mènent à Damas : on le sait depuis Saint Paul, les pires ennemis d’une foi nouvelle deviennent souvent ses plus zélés propagandistes. Voilà donc, avec deux ans d’avance, en exclusivité pour les lecteurs d’Atlantico, le discours de Manuel Valls sollicitant la confiance de l'Assemblée nationale le 17 juillet 2017 après sa nomination comme Premier ministre par Marine Le Pen, présidente de la République française fraîchement élue (extraits).

«Mes ch(è)er(e)s député(e)s,

Je vous l'avais bien dit !  Je ne m'étais pas trompé ce jour de mars 2015 où je prédisais la victoire de Madame la présidente Le Pen. J'avais crié à la louve. Elle est arrivée. Et je me suis alors rendu compte qu'elle ne mordait pas.

Lors des élections législatives du mois dernier, les Français, dans leur immense sagesse, n’ont pas offert de majorité monolithique à un parti. Ils ont eu raison des querelles et des rivalités stériles en nous forçant, nous hommes et femmes politiques, uni(e)s pour le meilleur et face au pire, à transcender nos chicaneries au bénéfice de la France éternelle et si présente pourtant.

(...) Non, votre Assemblée n'est pas ingouvernable comme des oiseaux du pire augure le croassent dangereusement ! Car ce qui nous unit est plus important, bien plus important, bien, bien, bien plus important que ce qui nous a séparés dans un passé si proche et déjà si lointain.

Les mauvais génies qui ont fourvoyé la patrie sociale, la communauté nationale doivent être boutés hors de notre hémicycle avant de l'être hors de notre pays. Oui, je le dis, je le redis et je le re-répète solennellement, ici et maintenant, avec Madame la Présidente nous sommes d'accord sur l'essentiel et même plus. Il faut que l'Europe fasse avec nous, nos services publics, nos frontières, notre identité nationale, solidaire et sociale, notre passé gage de notre avenir. Unis nous sommes inébranlables et nous obtiendrons gain de cause.

(...) Face au risque de blocage institutionnel que nous devons transcender en une force plus grande encore, celle de la France, j'ai décidé de faire don de ma personne au gouvernement et Madame la Présidente a choisi de faire fi des idéologies abstraites qui ne correspondent pas à l'âme de notre pays.

Je suis enraciné dans le concret, comme vous. Et c'est ensemble que nous travaillerons à mettre le concret au service des Français. Quand Jeanne voyait l'Anglois partout et quand Philippe voyait le Teuton aux mêmes endroits, écoutèrent-ils un seul instant les mauvais conseilleurs qui ne sauraient du reste être bons payeurs si l'on en juge par l'état de nos finances, que vous connaissez tous ? Non, non, non ! Nous rembourserons, parce que nous sommes les plus forts !

Oui, ch(è)r(e)s ami(e)s, je compte sur vous comme vous pouvez compter sur moi et que nous compterons tous ensemble pour que la voix de la France compte à nouveau. Je ne vous ai jamais menti. Je continuerai à vous dire les vérités que les Français espèrent entendre. Et c'est solennellement que je mets en garde tout de suite ceux qui se mettront au ban de la Nation réconciliée en refusant cet élan nouveau. Avec Madame la Présidente Le Pen, qui je sais en ce moment nous regarde sur une chaîne du service public, nous serons à vos côtés pour redresser ce qui peut et doit l'être. Vive l'élan national nouveau ! Vive la République sociale et indivisible ! Vive l'Union ressoudée et allez la France !»

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
antidote
- 12/03/2015 - 10:48
Le croque-mitaine de la république !
Il se serait précipité dans les escaliers de l'Elysée en compagnie de son staff médiatique lors des événements tragique des 7 et 9 janvier selon la presse et il en a pris gout puisque son passe temps favoris sont les commémorations . Que ne ferait il pas pour remonter dans les sondages!Quant à Mr Valls il pique sa crise en vociférant tel un Fidel Castro les lèvres crispées et le faciès haineux prêt à en découdre à tous ceux qui ne seraient pas de son avis! Drôle de démocrate ce 1er sinistre touche à tout sans allé au bout des problèmes gravissimes que le pays cumule sous ce quinquennat socialiste .Vont ils tenir encore longtemps ?...
winnie
- 12/03/2015 - 07:47
deja que cet IMPOSTEUR,
Est bon a rien, mais la dans la commemoration et le pathos il excelle.
Mais la, il va falloir que ses conseillers lui disent de se calmer.
le Gône
- 11/03/2015 - 23:04
Ah Nom de Dieu...
y'a que là qu'il excelle le petit gros teinté..