En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 3 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 4 heures 2 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 5 heures 42 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 9 heures 27 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 9 heures 47 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 10 heures 28 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 11 heures 37 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 3 heures 46 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 4 heures 53 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 6 heures 17 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 8 heures 50 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 9 heures 40 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 10 heures 38 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 10 heures 53 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 11 heures 51 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 12 heures 35 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 13 heures 12 min
Atlantic-tac

Quand les écureuils s'habillent en micro-mosaïque, quand les panthères filent en platine et quand les milliardaires font des caprices en couleur

Publié le 26 décembre 2014
Dernière chronique horlogère de l'année, avec une montre qui tient sa promesse, une HMS qui tient parole (heures, minutes, secondes) et une année 2015 qui nous tiendra en haleine…
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dernière chronique horlogère de l'année, avec une montre qui tient sa promesse, une HMS qui tient parole (heures, minutes, secondes) et une année 2015 qui nous tiendra en haleine…

CARTIER : Dentelles sans arsenic et panthères cousues de fil d’or…

Délicieux prédateurs avec leur regard d’émeraude et leur fourrure tachetée de laque noire, dans un magnifique entrelacs de fils d’or et de platine. Il faut saluer le clin d’œil de cette fourrure qui vient décorer la « lunette » de la montre (cerclage supérieur du boîtier) en complétant le travail de sertissage des diamants, qui se prolonge lui-même dans les lignes qui structurent le cadran. C’est le grand retour du filigrane joaillier dans une approche à la fois figurative et stylisée, harmonieusement mise en valeur par le ciel étoilé sur lequel se détachent les deux panthères, animal fétiche de la marque…



SICIS : Sous les écureuils en micro-mosaïque de verre, une montre-noisette qui donne l’heure…

On trouve de sympathiques petits écureuils dans les grands jardins de Londres (Hyde Park), de New York (Central Park) et de Paris (le Luxembourg). La maison italienne Sicis, spécialiste des techniques ancestrales de micro-mosaïque de verre, a dédié trois petits écureuils à trois montres qui ont tout pour se faire remarquer au poignet. À gauche : l’aventurier de Hyde Park sur fond de fourrure bleu électrique (il ne s’agit évidemment pas d’un manchette de vair, nom ancestral de la fourrure de petit-gris, l’autre nom de l’écureuil). Au centre : plein de caractère et logé dans sa fourrure noire, l’hôte rougissant de Central Park. À droite : avec des touches de bleu et de chalcédoine, un des résidents du Luxembourg. Vous aurez noté la petite montre qui sert de noisette au pied de ces malicieux écureuils, qui jouent sans trop de mièvrerie dans un registre précieux.



ROMAIN GAUTHIER: L’extravagante perfection d’une haute horlogerie de tradition…

Jeune horloger indépendant (dix ans d’atelier sous sa signature), Romain Gauthier est né dans cette vallée de Joux dont les enfants n’ont pas vraiment d’autre choix que d’entrer en religion horlogère : 6 500 habitants dans cette étroite tranchée de 25 km de long, mais 6 700 emplois dans quelques-unes des plus célèbres manufactures suisses, comme Jaeger-LeCoultre, Breguet ou Audemars Piguet. Né dans le chaudron de potion magique, Romain Gauthier a tenu à en relever les traditions deux fois séculaires, comme en témoigne sa dernière HMS en platine. HMS pour Heures Minutes Secondes : du grand art côté conception (admirez la subtilité des courbes qui structurent le cadran ou l’absence de couronne de remontage, reléguée au dos de la montre), mais aussi côté finitions – chaque pièce est longuement polie et repolie à la main, avec des anglages très soignées et un mouvement entièrement développé et réalisé à la main par l’équipe du maître-horloger. Les collectionneurs sont sur les dents, puisqu’il n’y aura qu’une dizaine d’exemplaires en platine de cette HMS d’anthologie. On est évidemment très loin du tapage de la montre surdistribuée et surpromue à grand renfort de publicités…



BAUME & MERCIER: À nous, les belles petites montres françaises…

Que réclament les jeunes femmes d’aujourd’hui, du moins celles qui n’ont pas d’amants richissimes dont l’égo passe par le poignet de leur compagne ? De jolies petites montres, simples, classiques, inspirées par la tradition de la belle horlogerie suisse, avec une discrète touche de modernité. Des montres à vivre, capables de passer en toute complicité du bureau à la piscine et de la soirée chic au week-end entre copains. Le tout avec une bonne marque et à un prix accessible, même si quelques diamants peuvent faire monter l’addition dans des proportions très raisonnables. C’est l’équation de la nouvelle Promesse lancée par Baume & Mercier pour la fin de l’année : vous risquez d’avoir du mal à la trouver tellement elle a tout de suite trouvé son public. Des rondeurs qui rassurent pour une marque qui assure, un bracelet tout-terrain, ce qu’il faut de joaillerie parce que les femmes aiment se dire « qu’elles le valent bien », un peu de nacre qui ondule sur le cadran et des chiffres romains pour affirmer une forte personnalité (comptez trois ou quatre billets de 500 euros, un peu plus avec les diamants). Il y a suffisamment de références dans cette nouvelle collection pour ne pas retrouver cette future icône au poignet de toutes les copines du bureau ou de la salle de gym…



FRANCK MULLER : À ce niveau d’exclusivité, ça devient de la très haute voltige…

Si vous croisez cette montre, dans cette couleur, au poignet d’un monsieur, vous pourrez en déduire deux choses : son propriétaire est plus riche que tout ce que vous pourrez imaginer et sa voiture est de couleur bleue. Signée par Franck Muller, la célèbre manufacture de Genève, cette montre Lykan est réservée aux propriétaires de la voiture Lykan, qui est actuellement l’automobile la plus chère du monde (3,4 millions de dollars, avec 15 carats de diamants dans les phares !), même si ce n’est pas la plus chère de toute l’histoire des supercars. Chaque propriétaire pourra assortir la couleur de sa montre à celle de la carosserie de sa Lykan, première voiture produite au Proche-Orient (Dubai), capable de rouler (où ?) à 400 km/h. Il n’y aura que sept exemplaires de cette Lykan – et donc de cette montre. Au-delà de cette frénésie ostentatoire et statutaire, culturellement endémique dans la région de production, une idée intéressante dans ce partenariat avec le groupe Franck Muller : les ateliers de Genève produiront certains composants de la voiture, dont la mise au point réclament des technologies d’usinage de haut niveau telles qu’on les pratique dans les manufactures de montres suisses… 



CAFÉ DU COMMERCE & DES MONTRES : On en parle devant le comptoir…

L’année 2015 s’annonce chahutée pour l’industrie horlogère suisse. Ce sera l’année où les montres connectées (smartwatches) vont déferler sur le marché, avec une bataille de chiffonniers qui s’annonce entre Apple, Samsung et les outsiders de l’électronique : d’une part, les Suisses n’y croient pas tellement ils sont convaincus de la supériorité ontologique de leurs montres ; d’autre part, à deux ou trois exceptions près, ils n’ont rien préparé pour endiguer ce « tsunami » qui va balayer les poignets de centaines de millions d’amateurs. L’histoire de la carpo-révolution (la bataille du poignet) reste à écrire, mais celle de l’horlogerie suisse arrive sans doute à la fin d’un glorieux chapitre… ••• Un peu partout dans le monde, les ventes de montres suisses s’érodent quand elles ne s’effondrent pas, comme en France où le reflux des touristes asiatiques a laissé les marques nues sur la plage, face à des amateurs qui n’ont plus les moyens de s’offrir des belles montres à des prix décents. Les Chinois et les Russes boudent. Même les riches Américains ont des états d’âme. Entrerions-nous dans des années de « vaches maigres » après des trois quinquennats de « vaches grasses » ? Le signal d’alarme est tiré, mais qui croit vraiment, en Suisse, au dégonflement de la bulle horlogère ? ••• Dans les économies occidentales, le rapport au luxe des amateurs a définitivement changé de paradigme : moins d’ostentation sociale, davantage de gratification intime, une solide exigence de qualité à un prix justifié par l’intelligence du produit plus que par le prestige de la marque. La mutation est profonde, sinon périlleuse en période de récession économique, mais les marques suisses s’accrochent à leur modèle économique dépassé et à la valeur statutaire et patrimoniale de leurs montres « intemporelles » : qui se souvient du nom des derniers grands fabricants de calèches, qui excellaient dans les beaux-arts du cheval et dans un somptueux « art de vivre », alors que les premières automobiles hoquetaient leur puanteur et leur inconfort sur les chemins ? L’histoire a tranché… ••• Le prix des montres suisses a été multiplié par 2,5 depuis l’an 2000 : quels amateurs – hormis les spéculateurs-fraudeurs, les narco-trafiquants et les ripoux des marchés émergents – ont vu leurs revenus croître dans ces proportions ? Le grand défi pour cette industrie des montres est aujourd’hui non seulement de répondre de façon créative au défi des smartwatches, mais surtout de le faire à des prix qui ne relèvent pas du grand banditisme en col blanc. Question de survie… ••• Tout ceci alors que 2015 pourrait bien être l’année de la grande offensive internationale des marques horlogères chinoises, qui se contentaient jusqu’ici de leur marché captif : leurs montres sont aux standards européens, mais avec des prix qu’on pratiquait ici à la fin du XXe siècle. Vous avez aimé le TGV, l’Airbus ou les téléphones chinois ? Vous allez adorer l’horlogerie mécanique à la mode Xi Jinping…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004... Lien : http://www.businessmontres.com

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
montres
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires