En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Mondial 2018 de foot : deux affaires de corruption présumées

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 10 heures 44 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 11 heures 22 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 14 heures 5 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 15 heures 28 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 18 heures 51 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 19 heures 2 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 19 heures 23 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 20 heures 1 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 20 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 11 heures 4 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 13 heures 6 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 14 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 16 heures 41 sec
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 18 heures 43 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 18 heures 59 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 19 heures 13 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 19 heures 27 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 20 heures 5 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 20 heures 9 min
© Reuters
© Reuters
Revue de blogs

Interdiction de l'appli UberPop : ce qu'en pense la Toile

Publié le 16 décembre 2014
Le vieux monde, celui des taxis bougons, ne se laisse pas faire et a réussi à faire interdire l'appli UberPop, à coup de grèves et d'embouteillages.
Claire Ulrich
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le vieux monde, celui des taxis bougons, ne se laisse pas faire et a réussi à faire interdire l'appli UberPop, à coup de grèves et d'embouteillages.

Presque 60 000 personnes ont signé la pétition pour sauver Uber, les taxis amateurs. Et il y aurait 500 000 utilisateurs en France, selon le blog de tech Techcrunch, ce qui semble vastement exagéré, et correspond vraisemblablement au nombre de personnes ayant téléchargé l'application pour héler virtuellement une voiture. Le profil démographique et connecté des utilisateurs de Twitter fait qu'ils sont outrés, naturellement. Exemples :

Docteur masqué : "Désolé les #taxis, on n'a pas indemnisé les fabricants de bougie quand on a inventé l'électricité... #TaxiParis #Uber #UberPOP"

Maitre Eolas : Les monopoles des professions réglementées, c'est mal. Sauf celui des taxis. #UberPop 

@Marty_SGL 1 : Merci les taxis pour #UberPOP, en attendant peut être qu'on vous choisiras quand vous vivrez au 21eme siècle.

Muriel de Vericourt, sur Industrie-techno, voit un nouveau modèle d'innovation, toujours dans la surenchère, avec Uber : "Loin de la transformation progressive d’un secteur à coup d’améliorations successives du service proposé, Uber a plutôt joué la stratégie de l’éléphant dans un magasin de porcelaine. Disruptive, son offre a brutalement ringardisé celle des taxis, et mis en évidence les pesanteurs lié au système de réglementation de la profession via un système de licence".

La start-up ne s’avoue pas vaincue. Elle a même déjà préparé la prochaine étape, UberPool, qui permet cette fois de prendre plusieurs passagers en covoiturage payant. Et la cellule R&D du groupe, Uber Garage, a aussi testé d’autres activités, comme un service de coursier à New York ou de livraisons à Washington.

Ce qui semble vraiment irriter tous les réseaux sociaux est le double discours de réformes pour désengonçer la France qui battent aussitôt en retraite devant les vieilles habitudes et monopoles.

A ce propos, Mathieu Fontaine sur Contrepoints dépiaute les forces en présence. Pour lui, les taxis sont un vulgaire monopole, pas si aux abois que ça, et se livre à une analyse du modèle d'un monopole très français : "Ils sont 50 000 en France et 18 000 en région parisienne. Ils bénéficient d’un puissant syndicat et lorsqu’ils sont mécontents, tout le pays se retrouve paralysé par des autoroutes mises au ralenti. L’été dernier, la France a subi des manifestations de taxis grognants contre le déploiement des VTC, insistant pour que l’État réglemente davantage cette nouvelle concurrence et débouchant in fine sur le vote de la loi Thévenoud. Cette concurrence qualifiée de « déloyale » mettrait en péril une profession protégée. Chefs de file de cette farandole de véhicules en colère, les Taxis G7 crient à la menace. Et pour qu’on y croie, n’hésitent pas à sortir des discours alarmistes pourtant bien loin de la réalité. Depuis toujours, le Groupe G7 dirigé aujourd’hui par Nicolas Rousselet et propriétaire des taxis du même nom, jouit d’une situation de monopole incontestée à Paris et en région parisienne. On compte en effet 7 500 taxis G7 sur le territoire francilien, auquel on peut ajouter 2 500 Taxis bleus, une autre filiale du Groupe. Une force de frappe qui devance de loin celle des VTC, dont le nombre pointe à 4 000 à Paris, contre 60 000 à New York pour 20 000 taxis en circulation. La différence de ratio entre les deux villes se traduit par une hégémonie traditionnelle des taxis en France qui savent tirer là où il faut pour traverser le temps en conservant leur monopole." Mathieu Fontaine cite aussi Jacques Attali : "C’est à la façon dont un pays gère le problème de ses taxis que l’on peut mesurer sa capacité à se réformer en profondeur" (2008).

Nicolas Ashton, qui dirige une autre compagnie de VTC concurrent de Uber, Snapcar, s'est fendu d'une lettre ouverte (en anglais) à André Rousselet, PDG de G7. On y apprend que les banques refusent désormais les prêts aux taxis (jusqu'à 250 000 euros) pour l'achat d'une licence de taxi. La preuve d'un monopole en danger. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennec
- 16/12/2014 - 21:09
@plongeur
Le problème de l'assurance est un faux problème facilement surmontable au niveau de la réglementation. Un monopole n'est pas un minimum de règles c'est une grosse règle bien baveuse dont la principale fonction est de protéger ceux qui en bénéficient de la concurrence et leur permet de surfacturer un service plus que médiocre sans qu'ils aient la moindre incitation a s'améliorer. Quant aux coiffeurs je ne vois pas qu'un alignement sur la règlementation des autres commerces par exemple les épiceries (et oui on voit parfois de marchands de légumes nomade, par exemple sur les marchés) aboutirait a des tentes sur le trottoir. Je veux bien qu'on argumente mais pour cela il faut un minimum de bonne foi.
Plongeur
- 16/12/2014 - 18:30
Interdiction
Vous semblez tous ignorer la réalité des choses.
La vérité est que c'est la DGCCRF qui a fait interdire UBER Pop en vertu du fait que l'activité de transport de personnes rémunérée est interdite aux particuliers principalement pour des raisons de sécurité (assurance) et de fiscalité.
Vous devez savoir aussi que UBER Pop est interdit dans beaucoup d'autres endroits Belgique, Allemagne, etc.
Marre du Taxi bashing de la part de gens incultes donneurs de leçons
Le libéralisme n'est pas l'anarchie, nous ne pouvons vivre ensemble qu'en respectant un minimum de règles.
Que diraient par exemple les coiffeurs si demain n'importe qui s'installait devant leurs boutiques dans une tente et coiffait en facturant beaucoup moins cher ?
zouk
- 16/12/2014 - 11:22
UBER
Interdiction simplement stupide, complètement opposée à l'idée que chacun fait son futur, volens nolens.