En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

05.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 5 min 56 sec
pépites > Politique
Immigration
L'ex-ministre de la Justice souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 29 min 1 sec
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 50 min 42 sec
décryptage > Politique
Maison Blanche

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

il y a 1 heure 19 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 16 heures 41 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 18 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 19 heures 23 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 21 heures 40 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 22 heures 21 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 27 min 33 sec
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 42 min 10 sec
décryptage > Economie
Diversions budgétaires

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

il y a 1 heure 2 min
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 15 heures 2 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 16 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 17 heures 3 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 18 heures 35 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 19 heures 59 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 22 heures 32 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Lettres

Le fond de l’affaire Halimi

Publié le 22 octobre 2014
Le doc de l’avocat Gilles Antonowicz fait œuvre de salubrité publique. Une critique du journal "Service Littéraire".
juge Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Écrivain et magistrat, vient de publier “De combien d’injustices suis-je coupable ?” au Cherche Midi.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le doc de l’avocat Gilles Antonowicz fait œuvre de salubrité publique. Une critique du journal "Service Littéraire".

"Le gang des barbares" : l’expression est désormais inscrite dans l’inconscient collectif pour désigner les auteurs d’un atroce fait divers, les tortures infligées à un jeune homme juif, Ilan Halimi, par une bande de voyous antisémites, dirigée par un fanatique abject, Youssouf Fofana, le seul dont le nom est resté gravé dans les mémoires.

Dans l’automne, le film de Richard Berry : “Tout, tout de suite” constituera une piqûre de rappel pour dénoncer une nouvelle fois l’épisode le plus tragique à ce jour du communautarisme qui gangrène désormais le pays, débordant parfois sur des flambées de violence à l’encontre de la population juive. Il n’y a qu’un problème, comme disait Maitre Floriot : cette version des faits ne correspond nullement à la réalité. Ce n’est pas moi qui le dis, mais Gilles Antonowicz, l’avocat d’une des accusées, surnommée "l’appât", utilisée par Fofana pour piéger Ilan Halimi. Un dossier qu’il connait parfaitement, et qui lui permet de rétablir la vérité.

Ilan Halimi a été en réalité victime d’un assassinat crapuleux commis par un individu manipulateur qui s’est inventé un mobile religieux quand il a mesuré l’aura que cette dimension lui confèrerait. Un personnage sans envergure entouré d’une équipe de « guignols » (le mot est de l’auteur, et il en démontre la véracité), se fichant du tiers comme du quart des questions religieuses pour leur préférer les espèces sonnantes et trébuchantes. Le pire est que tout le monde est tombé dans le panneau : les médias bien entendu, nombre d’intellectuels (dont l’incontournable BHL) et le plus triste de tout : la justice. A commencer par le garde des Sceaux de l’époque : Michèle Alliot-Marie, qui a donné l’ordre au parquet général d’interjeter appel de condamnations pourtant peu ou prou conformes aux réquisitions de l’avocat général Philippe Bilger (bien connu des lecteurs de Service Littéraire), la ministre cédant aux pressions de la famille d’Ilan Halimi et de diverses associations juives.

Une soumission pitoyable qui ne sert pas la cause de la justice. Un document qui fait œuvre de salubrité publique, à lire ou relire à la lumière des sottises que le film de Berry ne manquera pas de réactiver.   

L’Affaire Halimi, histoire d’une dérive, de Gilles Antonowicz, Nicolas Eybalin éditeur, 204 p., 17 €.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Éric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc . Pour vous y abonner, cliquez sur ce lien.

Service Littéraire. Le mensuel de l'activité romanesque

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 25/10/2014 - 11:40
Lamentable
parce que le fait d'avoir choisi un juif, et d'autres avant, ce n'est pas être antisémite, juste crapuleux ???
Ah bon....
ISABLEUE
- 25/10/2014 - 11:40
Lamentable
parce que le fait d'avoir choisi un juif, et d'autres avant, ce n'est pas être antisémite, juste crapuleux ???
Ah bon....
vangog
- 23/10/2014 - 01:17
Pour des égorgeurs, le fait d'être antisémites constitue-t-il
un fait aggravant? Selon moi, non! Le seul fait d'être des tortionnaires en bande organisée suffit à l'horreur. Afin que la Justice française cesse d'être dévoyée, il faut cesser de mettre à sa tête des personnages suffisamment faibles pour se laisser manipuler aussi honteusement qu'Alliot-Marie ou Taubirat...par des associations ou autres minorités de pression!