En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

05.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

06.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

07.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Education
Education nationale

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

il y a 44 sec
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 10 heures 28 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 11 heures 55 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 16 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 18 heures 37 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 20 heures 49 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 21 heures 6 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 21 heures 40 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 22 heures 2 min
pépites > Justice
Terrorisme
Sept personnes mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty
il y a 45 min 34 sec
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 11 heures 12 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 15 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 18 heures 14 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 20 heures 39 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 21 heures 1 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 21 heures 17 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 21 heures 48 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 22 heures 6 min
Atlantico Grand Large

L’Azerbaïdjan, trésor perdu au cœur de l’Eurasie

Publié le 27 septembre 2014
Carrefour entre Europe et Asie, et entre histoire et modernité, l’Azerbaïdjan jouit d’une exceptionnelle richesse historique et culturelle. Une destination de choix pour un superbe voyage sur mesure.
Quentin Desurmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Carrefour entre Europe et Asie, et entre histoire et modernité, l’Azerbaïdjan jouit d’une exceptionnelle richesse historique et culturelle. Une destination de choix pour un superbe voyage sur mesure.

Pour en savoir plus sur l’Azerbaïdjan, rendez-vous sur le site de Peplum

Elle n’est pas une destination réputée pour les vacances, à tort. Enclavé entre l’Arménie et la Turquie à l’ouest, la Géorgie et la Russie au nord et l’Iran au sud, l’Azerbaïdjan est l’un des carrefours historiques entre l’Europe et l’Asie. De fait, cette ancienne république soviétique recèle de nombreux trésors historiques, religieux et, par ricochet, culturels. En faisant de Bakou le centre de tout, on s'assure un séjour à la fois riche et équilibré. De la capitale en question (2 millions d'habitants environ), on part à la découverte du site archéologique d'Absheron, de Gobustan avec ses mausolées surplombant un canyon, de Shemakha et de Sheki, enfin, carrefours commerciaux peuplés d'églises et de palais incontournables de beauté. Plongée exceptionnelle au cœur de l'Eurasie.

À peine arrivé de l'aéroport, que l'on s'immerge déjà dans la Vieille Ville de Bakou. Habitée depuis le IIe siècle, la capitale de l'Azerbaïdjan repose au creux d'une immense baie fortifiée. Si la ville regorge d’une nouvelle architecture moderne et un peu folle, ses plus beaux monuments sont séculaires. Derrière ses murailles, un dédale de ruelles sinueuses mène immanquablement au palais des Shahs de Chirvan, monument médiéval ponctué de mosquées et de caravansérails (bâtiments accueillant jadis marchands et pèlerins en transit). Au milieu de l'ancienne cité persane se tient la mystérieuse Tour de la Vierge, source de légendes incroyables. À l'intérieur, une étroite spirale conduit à une espèce d'entre-sol où il fait bon apprécier la hauteur de ce donjon pouvant abriter une centaine d'hommes. De minces ouvertures laissent passer la lumière. Au huitième et dernier étage un panorama somptueux sur Bakou et ses fortifications ratisse le champ de vision. 


Redescendu sur la terre ferme, on prend la direction de la presqu’île d’Absheron. Rien à l'horizon. Du sable, quelques buissons dégarnis, sans plus. Si l'on ne se savait pas en Azerbaïdjan, on pourrait se croire dans le Far West américain. Hormis le Temple des Adorateurs du Feu, dit Atechgah, les infrastructures sont quasiment absentes du paysage. Et encore ce dernier monument à ciel ouvert se fond presque dans la nature. Pourquoi cet aspect désert ? L'histoire de la région est étroitement liée au pétrole. La ruée vers l’or noir, c'est ici qu'elle débute, en 1949. C'est également ici que se multiplient, durant la Seconde Guerre Mondiale, les forages off-shore destinés à l'exploitation de gisements pétrolifères dans la mer Caspienne... Qui dit pétrole, dit combustion, et feu. Passé un, puis deux, puis trois feux follets, on apprend que les autochtones vouent depuis des siècles un culte du feu. On situe le phénomène avant la naissance de Zarathoustra, en 660 avant J.C.

Zarathoustra ? Comme le personnage-référent de la pensée nietzschéenne ? Sur le chemin de Bakou, on pense à cet « éternel retour » que théorise le philosophe allemand dans sa « Naissance de la Tragédie ». Pourtant, si l'on revient constamment à la capitale, c'est pour mieux la quitter. Cap sur Gobustan, un site archéologique comptant plus de 6000 pétroglyphes (de petros, la pierre ; glyphein, graver), ensemble d'inscriptions datant d'il y a environ 12 000 ans. Un bon moyen - quand on sait les déchiffrer- de comprendre la vie, les us et coutumes des ancêtres locaux. On a juste le temps d'examiner quelques volcans de boue, avant de revenir à son point de départ.

Bakou se veut cette fois-ci le tremplin vers Shemakha, ancienne scène privilégiée de danseurs traditionnels, les « Bayaderki ». On ne dirait pas, mais la ville s'est vue reconstruite à la suite de divers séismes. Cette lutte incessante contre les ruines est notamment due à son rôle d'étape sur la Route de la Soie. Seule rescapée des derniers tremblements de terre : la Mosquée de Djouma (1789), constituée d’une vaste pièce toiturée. Passage-éclair à Lahij, bourg médiéval, fondé par le roi sassanide Kaikhosro et parsemé de nombreux ateliers d’artisans. Leur spécialité ? Le cuivre. On continue vers Gabala, ancienne capitale de l'Albanie caucasienne, érigée il y 1 800 ans.

Dernière arrêt : Sheki. Carrefour commercial entre la mer Noire et la mer Caspienne, entre l’Iran et le Daghestan, il s'agit de l’un des plus vieux centres culturels du pays, réputé pour ses boutiques de halva, une sorte de pâte à base de semoule ressemblant étrangement à du nougat. À voir absolument sur place : le magnifique palais des Khans, orné de poutres et de vitraux. Les fresques et peintures murales réalisées avec force minutie font écho aux motifs de ces fenêtres colorées relatant l'histoire de quelques seigneurs caucasiens. Visite du village de Kish et de son église albane, construite au Ier siècle de notre ère, avant de retourner à Bakou contempler un apaisant coucher du soleil. Sur le port les bateaux ronronnent à l'approche de la nuit. Les lumières s'allument au fur et à mesure que le ciel s'obscurcit. Plus question de bouger. La soirée citadine peut commencer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires