En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Atlantico Lettres
Deux snipers de la littérature
Publié le 27 août 2014
Un double régal pour dandys balnéaires et consommateurs d’humour noir. Une critique du journal "Service Littéraire".
Écrivain et journaliste, dernier ouvrage paru : “Éloge de la trahison” au Rocher.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Aboucaya
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Écrivain et journaliste, dernier ouvrage paru : “Éloge de la trahison” au Rocher.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un double régal pour dandys balnéaires et consommateurs d’humour noir. Une critique du journal "Service Littéraire".

Ce n’est pas parce qu’il parle de suicide, enfin pas seulement, que je vous enjoins de lire Bruno Lafourcade, un écrivain peu connu, né paraît-il en 1966 dans le Sud-Ouest et très imprégné par Benarnos. Lafourcade, je n’ai pas vu dans la presse littéraire qu’il soit souvent mentionné – à vrai dire jamais. Et pourtant, il le mériterait cent fois plus que la plupart des essayistes en vue : il est d’une cruauté incroyable et d’une drôlerie face à tous les travers de nos sociétés qui vaut bien celles des grands pamphlétaires du siècle précédent. Il se demande, par exemple, pourquoi les cinéastes français se suicident si peu, contrairement aux écrivains. Est-ce une différence de clairvoyance ? La conscience de leur nullité pousserait-elle les uns à vivre et les autres à mourir ? C’est bien mystérieux. Évidemment, Lafourcade est un adepte de Schopenhauer : l’amour, la procréation, la famille, les ruses de la Nature pour perpétuer l’Espèce, il les épingle avec un sadisme consommé. Et il vous donne ce conseil : laissez ces cochonneries aux classes inférieures ! Montherlant voulait écrire un opuscule sur le suicide qu’il aurait intitulé : “Vite et bien – ou l’art de ne pas se rater en cinq leçons”. Vite et bien : ce pourrait être le mot d’ordre de Lafourcade, ce sniper de la littérature, qui ne rate jamais sa cible et pour lequel suicide, lucidité et élégance sont synonymes.

Horace Engdhal, lui, est une sorte de Cioran suédois, traduit pour la première fois en français, qui cultive la forme aphoristique avec une nonchalance distinguée. "Qui se souvient d’un critique, une fois qu’il n’est plus de ce monde ?" La réponse est dans la question… et je me garderai bien de faire de la critique sauf sous la seule forme qui me touche : raconter les aventures de mon âme à travers les livres que je lis. Certains livres vous inspirent et c’est le cas de celui d’Horace Engdhal. D’autant qu’avec le temps, les raisons de soutenir telle ou telle opinion finissent toujours par tomber dans le ridicule. Les opinions, à la rigueur, peuvent demeurer sensées : leurs raisons jamais. Soyons attentifs au style : la seule chose qui exaspère les gens sans qu’ils puissent dire pourquoi.... en nous gardant d’oublier que la postérité est un employeur bien avare. Si Lafourcade suit la règle de Montherlant : Vite et bien, Horace Enghdhal, lui, suit la règle de Stendhal : ne pas appuyer la tête contre l’épaule du lecteur. Comment faut-il écrire ? Peut-être, comme le disait un auditeur à la radio : "En y mettant de l’élan, mais sans que ça devienne barbant." Lafourcade et Engdhal ne le sont jamais, barbants !

A lire : Sur le suicide, de Bruno Lafourcade, François Bourin, 223 p., 16 €. La Cigarette et le néant, d’Horace Engdahl, traduit du suédois. Ed Serge Safran, 157 p., 17 €.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Éric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc . Pour vous y abonner, cliquez sur ce lien.

Service Littéraire. Le mensuel de l'activité romanesque

v

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
L'homme qui ne voulait pas être le deuxième flic de France…
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
07.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires