En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

04.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

05.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'habit ne fait pas le moine
Elle simule un voyage à Bali depuis Ikea
il y a 2 heures 54 min
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 3 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 41 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 13 heures 3 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 1 jour 4 heures
pépites > International
Le Camp des saints
La population grecque redoute l'invasion migratoire
il y a 3 heures 16 min
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 3 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 6 heures 33 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 1 jour 3 heures
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 jour 4 heures
Grand Large

Florence, la fleur de l'art

Publié le 02 août 2014
Envie d’un weekend entre art et découverte ? Direction Florence, au cœur de la Toscane, entre soleil et musées.
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quentin Desurmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Envie d’un weekend entre art et découverte ? Direction Florence, au cœur de la Toscane, entre soleil et musées.

Pour en savoir plus sur l’Italie, rendez-vous sur le site de Peplum

On dit souvent que l'italien ressemble au français, et vice versa. Ne pas toujours se fier aux traductions. Dans le reste de l'Europe, le mot gallery semble ainsi désigner une réalité autre que le terme français. La National Gallery de Londres, par exemple, n'a rien d'un loft animé par des vernissages d'œuvres contemporaines. Elle renferme une collection digne du Louvre, à Paris. De même, Florence compte une poignée de musées dont le simple nom de « galerie » paraît dénoncer l'ampleur. À croire que l'on voit tout en plus grand lorsque l'on voyage. A plus forte raison en Italie qui demeure, au vue de l'histoire de l'art, le berceau de la peinture religieuse au XVIe siècle. Parmi les institutions à ne pas manquer l'Accademia Gallery, l'Uffizi Gallery et la section d'art moderne du Palais de Pittti, trois étapes indispensables en vue d'un séjour inoubliable en Toscane.

On longe la rue Ricasoli, entre le Duomo et la Pizza San Marco. Le regard se pose immanquablement sur l'interminable queue arrimée à la façade d'un bâtiment noirci par le temps. C'est là que se cache la fameuse Accademia Gallery ! Le monument ressemble pourtant moins à une galerie qu'à un musée classique. Il est neuf heures du matin et le vigile annonce une heure d'attente. Logique. Il s'agit de la deuxième « galerie » la plus populaire de Florence. S’il est difficile d’éviter la foule, on peut toutefois profiter des services d’un guide privé, spécialiste de la peinture italienne.

D’après le guide, il est d'autant plus difficile de garder le meilleur pour la fin que l'Accademia Galleria recèle exclusivement de trésors. La visite commence au rez-de-chaussée, au milieu de tableaux-phare de la Renaissance italienne et, à plus grande échelle, européenne. On croise les noms de Paolo Uccello, Botticelli, Le Pérugin, Filippino Lippi... Même si on ne les connaît pas tous, leur talent ne se dément pas. À quoi tient le transport que l'on ressent en pénétrant chaque salle ? À l'enveloppe-même de ce temple de l'art florentin. Il ne faut pas oublier que l'Accademia Galleria dépend à l'origine de l'Académie de dessin de Florence, un lieu non seulement d'exposition mais aussi et surtout de création. D'où le prestige qui l'auréole.

Un prestige qu'entretiennent les maîtres et chefs-d'œuvre exposés, parmi lesquels Michel-Ange et son célèbre marbre, David. Dissimulée derrière un rideau de visiteurs, la statue se dresse au fond de la Galleria dei Prigioni (galerie des captifs). Parce que les ailes d'un musée dit « galerie » peuvent également porter le nom de galeries ! Pas toutes. La Gipsoteca Bartolini, par exemple, dernier espace exploré, s'entend parfois qualifié de salon, de « salon XIXe » (Salone dell'Ottocento). On y trouve notamment des épreuves en plâtre d'artistes ayant étudié à l'Académie, sans compter quelques toiles slaves et instruments de musique venant compléter et élargir la collection de cette imposante institution.

Dans la famille « galerie-italienne-qui-s'avère-un-musée », on se dirige vers l'Uffizi Gallery, littéralement la galerie des offices. Pour y entrer, mieux vaut se réveiller aux aurores. À 9h, le bâtiment est déjà pris d'assaut par les plus matinaux. L’art appartient à ceux qui se lèvent tôt. Ouvert au public depuis 1765, cette pseudo-galerie couvre une surface de non moins 8000m². Elle est connue pour abriter la plus belle collection de peintures italiennes au monde. Comme souvent dans les musées, certains murs arborent un carré de poussière. Preuve qu'à cet emplacement se trouvait un tableau. Un tableau dont l'absence se justifie par un prêt ou des travaux de rénovation. Question sensible à l'Uffizi Gallery : l'attentat mafieux de mai 1993 reste douloureux à relater. Aux dires du guide, l'épisode tragique aurait fait une dizaine de morts et 29 blessés, outre d'importants dommages au sein des collections du musée. Si L'Adoration des pasteurs de Gerrit van Honthorst a retrouvé sa place dans le parcours d'exposition permanente, quelques sculptures demeurent en restauration. D'autres œuvres se sont vues redistribuées aux quatre coins de la ville. La chasse est ouverte.

On passe à la Galerie d'art moderne de Florence (Galleria d'arte moderna). Quoique tout soit relatif : par moderneon entend la fin du XVIIIe siècle jusqu'aux premières décennies du XXe siècle. Le musée se loge qui plus est dans l'aile nord du Palais Pitti. Après tout, pourquoi pas ? La modernité n'est-elle pas fille du passé ? C'est donc dans un écrin on ne peut plus classique que se découvrent les œuvres-clefs du patrimoine toscan, des sculptures d'Antonio Canova aux toiles néoclassiques de Napoleone di Pietro Benvenuti ou Francesco Hayez. On ressort de ce vaste monument en pierre caractérisé par trois séries de sept ouvertures en arche. Une architecture d'inspiration romaine qui confère un irrésistible sentiment de puissance. Pas question de s'arrêter en si bon chemin. À nous deux, Florence !  

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

04.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

05.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires