En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 29 min 3 sec
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 2 heures 2 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 3 heures 31 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 3 heures 46 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 4 heures 31 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 5 heures 4 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 5 heures 27 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 5 heures 56 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 6 heures 50 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 59 min 8 sec
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 3 heures 21 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 3 heures 42 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 4 heures 5 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 4 heures 29 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 4 heures 46 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 5 heures 7 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 5 heures 53 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 6 heures 33 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 6 heures 56 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Lettres

Le coup de fourchette : entre Genève et Lyon

Publié le 30 juillet 2014
Retrouvez cette semaine, comme chaque dernier mercredi du mois, la chronique culinaire du journal mensuel Service Littéraire. Les restaurants "Hôtel d’Angleterre" et "La Mère Brazier" sont passés au grill.
Jules Magret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jules Magret écrit pour Servicelitteraire.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Retrouvez cette semaine, comme chaque dernier mercredi du mois, la chronique culinaire du journal mensuel Service Littéraire. Les restaurants "Hôtel d’Angleterre" et "La Mère Brazier" sont passés au grill.

Un petit viron stendhalien, teinté de Dumas, avec son “Voyage dans les Alpes”, pour débouler dans un estanco helvétique au blaze cup of tea : le Windows, à l’hôtel d’Angleterre. Déco rococo, légèrement proustien, avec vue sur le lac, et sur le claque, attendu que ça emballe sec dans le bar du restau, le Leopard (groâ !), le tout avec les recommandations d’un louftingue de l’hôtel voisin : « C’est l’une des meilleures ta-a-a-bles de Genève ». Accent qui godille entre les bosses, « douceméent, c’est tout béon ». Eh bien non, ce n’est pas béon, le zorglub n’avait pas les rustis en face des trous, la bectance ne vaut pas une broque. Entre l’amuse bouche microscopique (c’était quoi, au juste ?), le foie gras dé à coudre planqué sous des feuilles à limaces (indigne de ce nom), les deux lichettes de calamar à la tomate, caoutchouteux et mal assaisonnés, tout cela pour la modique somme de quatre vingt dix euros (!), sans compter le rasteau à 150 € (le moins cher des vins de côtes du Rhône !), on se creuse la penseuse, à l’instar du prétentieux Montebourg, et on se demande si les Suisses ne nous prennent pas pour des agates. Pour les ceusses qui ont le morlingue Cahuzac et le caldéStrauss-Khan, direction le Léopard et les reines de l’asperge, d’Argenteuil ou de Perthuis, histoire de dédier un souvenir ému au créateur de l’Académie de Genève, le calviniste Théodore de Bèze (le bien nommé), afin de prouver que Genève et son jet séminal ne sont pas qu’un vaste luna-park à l’ombre du Mont Blanc, revu et corrigé par la banque, la finance, les tocantes, la grande Lulu et les recettes du père Zobi.

Hôtel d’Angleterre, Windows, Quai du Mont Blanc, 1201 Genève, Suisse, 41 22 906 55 14. Carte : 120  €.

 

Directo Lugdunum, sans passer par le Blanc de volaille de Vonas, afin de plonger dans une ville éclairée par son Rhône, sa Saône, ses rives florentines, son magnifique Musée des Beaux-Arts, ses femmes nues dignes de Véronèse, ses affreux Soulages, ses Jordaens qui jouent de l’estompe et de l’estampe, son Saint-Just qui meurt d’envie d’envoyer Hollande sur la bascule à charlot. Et là, après avoir englouti une ventrée de Rubens et de Tintoret, on oblique rue Royale, à l’assaut d’une légende gastronomique : la Mère Brazier. Attention les avortons, c’est bas de plafond, on se bigorne la terrine à tous les coins de poutre. Justement, en parlant terrine, le pâté en croûte est un délice, digne du sieur Pacaud (l’Ambroisie à Paris), élève de la Brazier par le passé, exécuté par Mathieu Vianey, un chef comme on les aime, qui, rien que pour ce subtil équilibre veau, canard, truffe et foie gras, mérite ses deux macarons. La suite est impériale. Ris de veau et homard, quenelle de brochet au lissé de cul de jeune fille. Intutile de se décarcasser la boîte à ragoût, c’est fin, goûteux, copieux, onctueux à souhait, digne du grand Ducloux du restaurant Greuze à Tournus. On prend son taf, on tartine des bijoux. Contraste évident avec ce Windows de Genève, emblématique de cette génération de chefs à la noix qui découpe au laser cent petits étrons de ceci et de cela, mêlés d’épices inconnues et de légumes mystérieux, de rhétorique à se mordiller les agobilles, pour nous faire croire que c’est créatif. La cuisine doit avoir le goût de l’opulence et l’opulence du goût. Le produit  (!) serinait Loiseau. On aboule du tournevis. L’esthétique de tous ces Braque de la mini portion nous encrasse le thermostat.

La Mère Brazier, 12 rue Royale, 69001 Lyon, 04 78 23 17 20. Menu : 35 €. Carte : 120 €.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Éric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc . Pour vous y abonner, cliquez sur ce lien.

Service Littéraire. Le mensuel de l'activité romanesque

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires