En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

07.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 44 min 1 sec
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 2 heures 13 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 2 heures 28 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 3 heures 12 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 3 heures 45 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 4 heures 38 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 5 heures 32 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 5 heures 49 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 2 heures 3 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 2 heures 24 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 2 heures 47 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 3 heures 11 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 3 heures 27 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 3 heures 48 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 4 heures 35 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 5 heures 15 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 5 heures 38 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 5 heures 55 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Lettres

Le coup de fourchette : les desserts du Tatard

Publié le 28 mai 2014
Retrouvez cette semaine, comme chaque dernier mercredi du mois, la chronique culinaire du journal mensuel Service Littéraire. Les restaurants "La Bourse ou la vie" et "Market" sont passés au grill.
Jules Magret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jules Magret écrit pour Servicelitteraire.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Retrouvez cette semaine, comme chaque dernier mercredi du mois, la chronique culinaire du journal mensuel Service Littéraire. Les restaurants "La Bourse ou la vie" et "Market" sont passés au grill.

Le Boulba porte son blaze quelque chose de schbeb. Imaginez Chéri-Bibi avec les carreaux de Jean-Pierre Coffe, bide Fichet, crâne peau de miche, costard archi, verbe haut, taille de cuirassier, et voilà le micheton qui radine, Patrice Tatard, prêt à vous souffler dans la chaudière, la pogne expressive et le magnum à portée de saladier. Si on dit magnum, il ne s’agit pas de celui de l’inspecteur Harry et encore moins du père Frappart de Pantagruel, mais d’un flacon de deux fois soixante-quinze centilitres propre à vous emplafonner le sorbet citron, servi d’autor par le cadum d’un quintal, Nuits Saint George, Château Carignan ou Côte Rôtie, comme ti veux ti choises ! La valse commence alors, par ici chipolatas, impossible de bavoter dans le cornichon, l’ogre Patrice vous les brise à la vitesse d’un météore, armé d’un foie gras au top, de ses gros escargots, de l’oeuf mayo, du boudin noir au piment, de ses sardines griffées Rodel. Cinq sur cinq, c’est la fête à la bonnetière, une chiée de barbaque vous dévisse la seringue à pois chiches, Jésus Marie ! La chichite à sa mémère, ce n’est pas pour vozigues, voilà les rognons, le paveton, le parmentier, le darrac spirituel, le flageolet philosophique, l’asperge métaphysique ! Fichtre ! L’anguille, ici, n’est pas dans le bénouze, mais sur l’assiette, roborative, solide, à vous enchanter la crédence et les zozores. Les bourses ou le vit ? Niet. La bourse ou la vie, style coquillard ! Et si vous dîtes à Tatard qu’il vous met le plafonnard comme un ballon d’eau chaude, be careful à vos agobilles, le dab allume la radio plein pot et vous recharge le tasseau genre ravalo. Allez, Tatard, on a tout pigé, t’as un grand coeur, ton white spirit façon belliqueux, tu peux te le carrer dans l’Arthur ! Ceci dit, bande de branques, l’adresse est précieuse, rabelaisienne et prisée par les commissaires-priseurs de Drouot.

La Bourse ou la vie, 12 rue Vivienne, 75002 Paris. 01 42 60 08 83. Carte : 40 €.

Dans un autre style, le Market, estanco à la mords-moi-le-nem où s’entassent les lavedus du Huitième arrondissement, nostalgiques de Jean-Georges, de Jean Jeudi, de Popaul, de New York et de Los Angeles, est le vrai truc à la chnoque qui vous enfume le Grand Marnier, histoire de vous expédier la pistache dans le compotier. Chic, stylé, moderne, contemporain, modeux, africain et asia, mais fransquillon pour the bill, le Market est exactement le genre de restau où l’on n’a pas envie d’installer ses rutabagas. Ce n’est pas si mauvais, plutôt acrobatique dans les saveurs, in the mood for love, mais betterave et sans âme. On imagine très bien un gros producteur de SF venir ici se remplir la navette spatiale avec un cheese-cake au curcuma et féliciter Jean-Georges Vongemichten (à tes souhaits !) avec du lait de coco et du galanga en guise de mitraille. La question inévitable, obligado, tombe : t’as les crocs, trou du Luc ? Non, ça va, merci, j’ai déjà rempli le cinquième élément, j’ai du wasabi sur l’artichaut, du combawa sur les valseuses, le radia au max, les bourrelets aux épaules qui trottent, c’est douceur. Vous l’avez saisi, pertinents lecteurs, nous frayons ici avec une tortore qui frétille des noix, pas vraiment nourrissante, intergalactique, avec viande argentine, saumon label rouge, desserts martiens, et service ectoplasmique, vu que les louftingues du Market ont le melon de Cavaillon, la morgue Borniol et la suffisance Gallimard. Maugrebleu !

Market, 15 avenue Matignon, 75008 Paris. 01 56 43 40 90. Menu : 38 €. Carte : 80 €.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Éric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc . Pour vous y abonner, cliquez sur ce lien.

Service Littéraire. Le mensuel de l'activité romanesque

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires