En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

06.

Et si Trump avait raison sur la Chine

07.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

ça vient d'être publié
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Coronavirus : on pourrait être infecté plusieurs fois; La Chine noyaute les institutions internationales; Les médecins cubains au secours des Antilles françaises; L’éducation nationale moins bonne en informatique que les sites porno
il y a 31 min 54 sec
décryptage > High-tech
Données personnelles

Stop-COVID : voilà toutes les données qu’une application peut collecter sur vous

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Société
Problème de langage

Pourquoi les libéraux parlent-ils si mal du libéralisme ? Parce qu’ils utilisent les mots de ses adversaires !

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Economie
Nouveau symptôme du coronavirus

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

il y a 4 heures 1 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Société
Du grand soir au petit matin

Et si la seule chose que nous ayons vraiment besoin de réapprendre à gérer post-Coronavirus était le temps

il y a 5 heures 25 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 14 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 16 heures 13 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 16 heures 58 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 19 heures 41 min
décryptage > France
Solidarité

Opération #connexion d’urgence : 10.000 ordinateurs pour les élèves défavorisés

il y a 1 heure 37 min
décryptage > France
Défis à relever

Covid-19 : le jour d’Après

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Politique
Présidentielle américaine

Retrait de Bernie Sanders : les failles idéologiques de l’idole des jeunes n’auront pas résisté au coronavirus

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Société
Contrepoids

Pourquoi les fantasmes de nouveau monde de Frédéric Lordon et des anti-capitalistes ne sont que les mêmes et (vieilles) lunes dangereuses

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Santé
Restrictions

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

il y a 5 heures 8 min
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 14 heures 19 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 15 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 16 heures 38 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 17 heures 28 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 20 heures 6 min
« Politico Scanner »

Les nouveaux enjeux des primaires du Parti socialiste

Publié le 08 juin 2011
Quelques semaines après l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New-York, quelles sont les forces et faiblesses en termes d’image des deux candidats les plus solides aux primaires du PS, François Hollande et Martine Aubry ? Et le rapport de force électoral au sein de la gauche a-t-il évolué ?
Guillaume Peltier est député de Loir-et-Cher et vice-président délégué des Républicains. Il a été professeur d'histoire-géographie, chef d'entreprise et porte-parole de Nicolas Sarkozy.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Peltier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Peltier est député de Loir-et-Cher et vice-président délégué des Républicains. Il a été professeur d'histoire-géographie, chef d'entreprise et porte-parole de Nicolas Sarkozy.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quelques semaines après l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New-York, quelles sont les forces et faiblesses en termes d’image des deux candidats les plus solides aux primaires du PS, François Hollande et Martine Aubry ? Et le rapport de force électoral au sein de la gauche a-t-il évolué ?

Selon le dernier sondage SOFRES/La Matinale de Canal +, publié le 1er juin dernier, Martine Aubry et François Hollande partagent globalement les mêmes qualités et les mêmes faiblesses, avec toutefois une intensité différente. Ces qualités concernent avant tout des attributs personnels, que sont la détermination, la capacité à prendre des décisions, l'honnêteté et la proximité.

« Néanmoins, note l’institut, certains traits d'images sont plus notablement associés à l'une ou l'autre de ces personnalités. Martine Aubry se distingue en effet de François Hollande par une perception plus marquée de son image volontaire (75% qui l'y associent, contre 65% pour le député de Corrèze), de sa capacité à prendre des décisions (62%, contre 57%), de sa compréhension des problèmes des Français (56% contre 51%) ».

En revanche, l'ancien Premier secrétaire est relativement mieux perçu que la Maire de Lille sur une dimension de proximité plus spécifiquement humaine : 63% le voient sympathique et chaleureux (54% pour Martine Aubry).

Et la SOFRES d’ajouter : « Sur des traits d'images qui sont plus directement liés à des qualités politiques en vue de l'élection présidentielle, les Français s'interrogent plus : en effet, les deux personnalités sont nettement moins associées à la capacité de rassembler au-delà de leur camp (43% pour Martine Aubry, 39% pour François Hollande), à avoir de nouvelles idées pour résoudre les problèmes de la France (40% vs. 35%) ou encore à être bien préparé pour la Présidence (40% et 41%) ».

Quel rapport de force interne à la gauche ?

Si François Hollande devance Martine Aubry de quelques points dans les cumuls des intentions de vote présidentielles des quinze derniers jours (27% en moyenne au premier tour de l’élection présidentielle pour le premier, 25,5% pour la seconde), ces atouts et ces failles d’image entre les deux prétendants ont-ils des conséquences sur le rapport de force interne à la gauche ?

François Hollande confirme aujourd’hui qu’il est, à quatre mois de la primaire, le candidat préféré des sympathisants de gauche dans la course à la présidentielle de 2012 selon le dernier sondage IFOP/France-Soir. Cité par 39% d’entre eux, et bien qu’en baisse de deux points par rapport à la précédente mesure (réalisée du 17 au 19 mai), l’ancien Premier secrétaire du PS devance toujours Martine Aubry (33%) et plus nettement encore Ségolène Royal (12%).

Toutefois, les potentiels électeurs à la primaire socialiste semblent aujourd’hui plus indécis qu’il y a dix jours, Martine Aubry (+5 points) rattrapant une partie de son retard sur François Hollande. Dans le même temps, Ségolène Royal progresse légèrement (+2) ; elle devance Arnaud Montebourg (5%, -2) et Manuel Valls (4%), dont les candidatures ne suscitent aujourd’hui qu’une adhésion marginale.

François Hollande reste le candidat préféré des sympathisants du PS

Par ailleurs, s’il perd 4 points auprès de cette cible, François Hollande reste le candidat préféré des sympathisants du Parti Socialiste (46%). Néanmoins, Martine Aubry progresse de 8 points auprès d’eux (35%) et devance nettement Ségolène Royal (9%), Manuel Valls (4%) et Arnaud Montebourg (3%).

Dans le détail, François Hollande s’avère le candidat préféré des hommes (45%), des personnes âgées de 65 ans et plus (50%) et des professions libérales et cadres supérieurs (41%). Martine Aubry le devance auprès des femmes (37%) et des employés (33%). Ségolène Royal fait quant à elle ses meilleurs scores auprès des jeunes de 18 à 24 ans (22%) et des ouvriers (26%).

 

Question : Quelle personnalité, parmi les suivantes, souhaiteriez-vous voir désignée comme candidat à l’élection présidentielle de 2012, à l’issue de la Primaire organisée par le Parti Socialiste ?

- Base : Sympathisants de gauche -

 

Rappel

Ensemble des sympathisants de gauche

13 au 21 janvier 2011

 

Rappel 

Ensemble des sympathisants de gauche

24 au 25 février 2011

 

Rappel

Ensemble des sympathisants de gauche

17 au 19 mai 2011

Ensemble des sympathisants de gauche

19 au 27 mai 2011

Base : 1018 personnes interrogées


(%)

(%)

(%)

(%)

• François Hollande       

20

30

41

39

• Martine Aubry   

37

30

28

33

• Ségolène Royal  

22

21

10

12

• Arnaud Montebourg           

10

9

7

5

• Manuel Valls     

7

8

4

4

- Un autre candidat (réponse non suggérée)      

-

-

10

2

-  Aucun de ces candidats  

(réponse non suggérée)               

3

2

-

4

- Ne se prononcent pas        

1

-

-

1

 TOTAL    

100

100

100

100

 

 

Enfin, dans l’hypothèse d’un second tour, François Hollande l’emporterait face à Martine Aubry (53% contre 47%, et même 56% contre 44% auprès des sympathisants du PS), confortant ainsi la hiérarchie établie par cette dixième vague du baromètre de la primaire socialiste.

 

Question : et en pensant au second tour de la primaire organisée par le Parti Socialiste, quelle personnalité, parmi les deux suivantes, souhaiteriez-vous voir désignée comme candidat à l'élection présidentielle de 2012 ?


Sympathisants de gauche

 

Sympathisants du Parti Socialiste


(%)

(%)

• François Hollande       

53

56

• Martine Aubry             

47

44

TOTAL  

100

100

 

Dans le détail, François Hollande l’emporterait auprès des hommes (60%), des 18-24 ans (53%), des plus de 65 ans (61%), des classes moyennes (54%), des Franciliens (52%), des habitants du Sud-ouest (61%) et des citadins de province (55%).

A l’inverse, l’actuelle première secrétaire du PS dominerait le président du Conseil général de la Corrèze auprès des femmes (54%), des 25-34 ans (53%), des employés (53%), des ouvriers (51%), des habitants du Nord-est (51%) et ferait jeu égal chez les ruraux (50%) et les 35-49 ans.

Un duel serré en perspective dont le vainqueur pourrait, paradoxalement, sortir affaibli six mois avant l’élection présidentielle…

 

Guillaume Peltier pour La Lettre de l'opinion

Jérôme Fourquet pour l'IFOP

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

06.

Et si Trump avait raison sur la Chine

07.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
antitruf
- 09/06/2011 - 09:37
je rêve!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
les socialos revent encore pour sauver notre pays plus qu'une solution la révolution pour metre fin a toute cette corruption et pervertion de ces politiques pourris autant a droite qu'a gauche tous menteurs.
12Emma3
- 08/06/2011 - 21:56
Marge de manoeuvre tres reduite
quelque soit le prochain president a cause de la dette de la France et tous les problemes economiques. Les differences seront a la marge.
Nico Pedia
- 08/06/2011 - 17:51
Ça flippe par ici...
qui va perdre en 2012?