En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

03.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

07.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 24 min 21 sec
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 57 min 46 sec
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 1 heure 17 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 1 heure 33 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 2 heures 11 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 3 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 18 heures 3 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 19 heures 52 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 21 heures 38 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 22 heures 14 min
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 42 min 37 sec
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 1 heure 6 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 2 heures 58 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 17 heures 16 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 19 heures 20 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 20 heures 17 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 22 heures 55 sec
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 23 heures 17 min
« Politico Scanner »

L’impact de l’affaire DSK sur les primaires du PS

Publié le 25 mai 2011
Depuis l'arrestation et l'inculpation de Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis, hier encore favori des sondages, les candidats socialistes montent au créneau. A cinq mois des primaires du parti, François Hollande mène la course devant Martine Aubry et Ségolène Royal.
Guillaume Peltier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Peltier est député de Loir-et-Cher et vice-président délégué des Républicains. Il a été professeur d'histoire-géographie, chef d'entreprise et porte-parole de Nicolas Sarkozy.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis l'arrestation et l'inculpation de Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis, hier encore favori des sondages, les candidats socialistes montent au créneau. A cinq mois des primaires du parti, François Hollande mène la course devant Martine Aubry et Ségolène Royal.

Pour le Parti socialiste, tout a changé. Les cartes du jeu politique sont entièrement rebattues. La chute de l’ancien patron du FMI, hier encore favori des sondages, bouleverse la donne pour la rue de Solférino et semble casser la dynamique de victoire enclenchée par les succès des municipales 2008, des régionales de 2010 et des cantonales de 2011 : ainsi, selon le dernier sondage Sofres/Canal+ du 19 mai dernier, 47 % des Français, parmi lesquels 50 % des sympathisants PS estiment que l’affaire DSK affaiblit les chances du PS pour 2012…

Pour autant, les sympathisants de gauche ne souhaitent pas bouder les primaires portées par Martine Aubry : ainsi, 88 % privilégient le maintien des primaires à la date prévue (dont 86 % des proches du PS) et seulement 11 % auraient aimé qu’elles soient reportées. Plus largement, un sympathisant de gauche sur cinq compte toujours se rendre aux urnes socialistes en octobre prochain (20 %, +2 par rapport à avril 2011).

Mais la donne a changé et plus que jamais le critère déterminant du vote interne sera celui de la capacité des candidats à battre Nicolas Sarkozy militants, sans doute la qualité de DSK dont, aujourd’hui, les militants à la rose sont les plus orphelins (44 %, +4, des sympathisants de gauche en feront leur premier critère de choix, devant les propositions du candidat (37 %) et sa personnalité, 19 %).

François Hollande en favori

François Hollande devient le favori avec trois atouts : non seulement il gagne en crédibilité comme en popularité (56 % des Français considèrent qu’il peut gagner l’élection présidentielle selon Sofres, 57 %, +9, souhaitent qu’il soit candidat selon Ipsos et 44 %, +13, souhaitent qu’il soit élu selon ViaVoice), mais aussi il atteint des scores d’intentions de vote présidentielles relativement élevé (+ 3 points selon Ifop et Ipsos à 27,5 % en moyenne) et il se place en première position dans la course aux primaires (33 %, +11, au premier tour des primaires selon CSA ; 49 %, +12, selon Opinion Way et 37 % selon Harris Interactive, soit une moyenne de près de 40 %).

Martine Aubry en embuscade

Martine Aubry, qui ne s’est toujours pas déclarée, semble, quoique distancée par François Hollande, en embuscade (23 % au 1er tour des primaires selon CSA, 27 % selon Opinion Way et 22 % selon Harris Interactive, soit une moyenne de près de 24 %) et peut d’appuyer sur de solides cotes de popularité : 44 % des Français selon Sofres la considèrent comme la mieux placée ; 50 % (+6) souhaitent qu’elle soit candidate selon Ipsos et 37 %, +7, souhaitent qu’elle soit élue. Même si elle devra gommer l’idée d’être un simple plan B au retrait de DSK (33 % des Français le pensent selon ViaVoice/Libération du 22 mai 2011) et restaurer certains traits d’image : si 23 % des Français l’estiment « courageuse » et 19% « rassembleuse », ils ne sont que 12 % à penser qu’elle « a des idées pour la France », 7 % qu’elle est « moderne » et 5 % qu’elle a la « stature d’un chef d’Etat »…

Ségolène Royal en arbitre

Quant à Ségolène Royal, elle se tient en arbitre et le soutien qu’elle apportera pourrait s’avérer décisif, elle qui « pèse » en moyenne, selon les instituts, 15 % au 1er tour des primaires... Tout comme, mais dans une moindre mesure, les autres ténors perdus de la « Strauss-Kahnie » : Bertrand Delanoë (8/9 % des intentions de vote aux primaires PS) Arnaud Montebourg (7/8 %), Manuel Valls (4/5 %), Pierre Moscovici (3/4 %), Laurent Fabius (3/4 %),…



* sondage CSA/20 Minutes réalisé le 16 mai 2011 auprès de 1007 Français ; sondage Ipsos/Le Monde réalisé le 18 mai 2011 auprès de 1014 Français ; sondage Sofres/Canal + réalisé les 17 et 18 mai auprès de 962 Français ; sondage OpinionWay/le Figaro réalisé les 17 et 18 mai auprès de 974 Français ; sondage Ifop/la Lettre de l’opinion réalisé les 18 et 19 mai auprès de 2025 Français ; sondage ViaVoice/Libération réalisé les 20 et 21 mai auprès de 1005 Français ; Sondage ViaVoice/Libération du 22 mai 2011

 

Guillaume Peltier pour La Lettre de l'opinion


Jérôme Fourquet pour l'IFOP

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gegeclermont
- 25/05/2011 - 16:30
matin et soir, la télé c'est
Tout socialiste. Le matin, depuis la semaine dernière, sur LCI,I>télé et BFM c'est tous les socialistes qui se relaient et le soir sur France2 et TF1, c'est pareil. Le CSA ne bouge pas. Pourquoi ???? On est à un an de l'élection, il devrait garder des forces car quand d'autres vont attaquer ils seront à genoux. Ne dit-on pas que le vainqueur un an avant est souvent le perdant ! ! ! ! non ?????