En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 11 heures 33 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 15 heures 10 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 15 heures 22 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 16 heures 22 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 17 heures 28 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 19 heures 14 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 19 heures 14 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 12 heures 5 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 13 heures 8 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 15 heures 14 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 51 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 17 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 18 heures 18 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 19 heures 12 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 19 heures 14 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 19 heures 14 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Lettres

Le coup de fourchette : de Caillebote au Mur d’Argent

Publié le 30 avril 2014
Retrouvez cette semaine, comme chaque dernier mercredi du mois, la chronique culinaire du journal mensuel Service Littéraire. Les restaurants "Le Caillebote" et "Le Mur d’Argent" sont passés au grill.
Jules Magret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jules Magret écrit pour Servicelitteraire.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Retrouvez cette semaine, comme chaque dernier mercredi du mois, la chronique culinaire du journal mensuel Service Littéraire. Les restaurants "Le Caillebote" et "Le Mur d’Argent" sont passés au grill.

Caillebote est un mécène, un peintre sensible à la vie populaire de la fin du xixesiècle qui a signé “Les raboteurs de parquet”, ce qui fait une moyenne avec Caillebote, un restau tout neuf, à l’usage des daims huppés, qui sont des radoteurs de magret. Plutôt michto, la vape. On veut dire par là que cet estanco tout ce qu’il y a de choucard, à vous faire pioupiouter du cigare à moustaches, basé dans le quartier du vice, à Pigalle, déco tape-au-gland et serveuses qui chaloupent des noix, est vraiment conçu pour jardiner le lavedu, style petits machins aux petits trucs, trois bouts de seiche qui se battent en duel dans une salade, une barbaque plutôt honnête, certes, mais grosse comme un steack de musaraigne, et des rouquinos à décoiffer des boules de billard, autrement dit à dévaster le crapaud, comme ce Scamandre à 47 €, slalomant entre le scolopendre et Samarcande. On dit ça parce que le menu à 35 €, honnête, tout ce qu’il y a de transpoil, à bien y borgnoter, est farci de suppléments, pour un peu qu’on aspire au supérieur, au produit de luxe ou au chiadé. On l’a pigé, dans ce birlingue impressionniste où les repasseuses de Degas déjeuneraient volontiers sur l’herbe de Manet, voire le gazon maudit, c’est le look avant tout, la poudre aux quinquets, la bectance minceur de rigueur, le requiem des burlingues et le Te Deum des gros buffets. Franchement, pas le nirvana.

Le Caillebote, 8 rue Hyppolite Lebas, 75009 Paris. 01 53 20 88 70. Menu : 35 €.

Dans l’univers saignant de la bidoche sur pattes, on veut parler de Saint-Christophe-en-Brionnais, deuxième marché aux bestiaux en France, royaume du Charolais, il n’y a pas un estaminet digne de ce nom à cent lieues à la ronde, avec cuistot de l’aloyau, élève de Troisgros ou étoilé en devenir. Le vide monstrueux. L’attaque au cinoquet tout ce qu’il y a de plus vertigineux. On ne déniche que du tout-venant. De l’ordinaire. Grattons, têtes de veau, entrecôtes, filets qui filent bessif. Bref, la grosse cavalerie. Faut voir les sous-tasses qui s’arsouillent. Graduc qui trinque avec Baduc, couperosés, soiffards, avec kil meurtrier, demi-kilo dans l’écuelle qui se prépare à descendre illico dans le placard pour jouer à qui perd gagne avec de vieux copains lipidiques. Cela dit, sur la place du champ de foire, on se lève tous pour le Mur d’Argent ! Pourquoi le Mur d’Argent ? Parce que jadis un mur séparait les acheteurs des vendeurs au-dessus duquel on traitait. Ça maquignonnait dans le flanchet, il y avait la parole donnée, on la topait. Et au-dessus du mur, on envoyait la soudure. Et tous s’écriaient à l’instar de nos politiques pourris et corrompus : « Il n’y a que la maille qui m’aille ! » Quoi qu’il en soit, mes rougeauds, billez au Mur d’Argent, vous vous taperez votre lolo, buffet à volonté et maxi faux-filet à la sauce coco, longue vie à la morille, le mohican se barre en vrille ! Obligado, c’est de l’authentique, r qui roulent, servante jeune et gentille, pas de menu qui enfume, Madelon de la jonquille, pisseuses de côtelettes aux miches qui fument. La viande, c’est le mouvant bien ferme, l’araignée dans le plafonnard, la bavette qui se taille, l’onglet qui débarque. Un flan du diable, bon Diou de bon Diou !

Le Mur d’Argent, place du Champ de foire, 71800 Saint-Christophe-en-Brionnais. 03 85 25 81 31. Carte : 20 €.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Éric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc . Pour vous y abonner, cliquez sur ce lien.

 


 


 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires