En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

06.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

07.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 5 heures 52 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 8 heures 17 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 9 heures 30 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 11 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 12 heures 7 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 13 heures 6 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 13 heures 50 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 14 heures 21 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 14 heures 45 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 15 heures 20 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 7 heures 54 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 8 heures 42 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 10 heures 42 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 13 heures 45 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 14 heures 7 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 14 heures 51 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 15 heures 21 min
© wikipédia
© wikipédia
Revue de blogs

Exit tampons et serviettes hygiéniques, place au bio : la coupe menstruelle fait son come back sur le marché de la protection féminine

Publié le 02 avril 2014
Au rayon du grand retour au naturel, de l'anti consommation, de la lutte contre la pollution, il y avait les couches pour bébés lavables. Aujourd'hui, c'est la coupe menstruelle qui envahit les blogs féminins, pour les femmes qui veulent se protéger de leurs règles naturellement. Etrange, mais très tendance.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au rayon du grand retour au naturel, de l'anti consommation, de la lutte contre la pollution, il y avait les couches pour bébés lavables. Aujourd'hui, c'est la coupe menstruelle qui envahit les blogs féminins, pour les femmes qui veulent se protéger de leurs règles naturellement. Etrange, mais très tendance.

Ceci n'est pas un poisson d'avril. Bon, comment en parler ? Actuellement, dans certains foyers bio ou pas bio, les filles n'ont plus de tampax sur l'étagère. Non, elles ont choisi la "coupe menstruelle", ou "la cup" et en parlent, beaucoup et très à l'aise, sur leurs blogs. La coupe quoi ? Oui, la coupe menstruelle. Mais c'est quoi ? Bon, allons-y. Comme l'explique cliniquement le site Coupe menstruelle :

"D'une taille de 40 à 60 mm selon la marque, la taille choisie et la longueur de tige que l'on a conservée, elle s'utilise comme un tampon et s'introduit donc dans le vagin de la même façon. Sa flexibilité lui permet alors d'adhérer parfaitement aux parois vaginales. Elle récupère le flux menstruel sans fuite et sans odeur. Apparue dans les années 30, c'est seulement maintenant que l'utilisation de la coupe menstruelle commence à se reprendre et se démocratiser.'' La voici en photo. 

 

 

Photo Wikipédia, domaine public

La particularité de cette vieille dame tirée de son tiroir est aussi de provoquer des flots de posts de militantes d'une nouvelle ère de l'hygiène intime sur les blogs féminins en ce moment. La blogueuse de Poils et Capitons, par exemple, a testé et est fan : "En gros, c’est l’accessoire de la femme moderne et menstruée, forte d’une conscience écologique et désireuse d’économiser sur son budget protections périodiques."

Le blog Sur mon coeur fait du prosélytisme : "Certains diront Beurk !, à cela je veux dire En quoi est-ce que nos moyens d'hygiène intime classiques sont-ils moins beurk ?"... (#méditation#). J'en ai converti plus d'une qui disait Beurk ;)"

Elles sont jeunes, écolo, bio, elles ont des enfants et déroulent toutes avantages et conseils de leur cup. Träumerin revendique son choix pour la commodité (plus besoin de courir au supermarché), le prix (une coupe peut durer dix ans, pour un coût d'une trentaine d'euros) et bien sûr, son aspect non polluant. La particularité des posts sur la "cup" est d'être toujours très Madame Conseil avec une décontraction et qui laisse pantois. La vie de bureau doit être rocambolesque, ces jours-là, non ? Non non, assurent les Cup ladies sur leurs blogs. "La coupe peut ne se vider que deux fois par jour, toutes les douze heures. Il n’y a aucune crainte de fuite, à moins d’avoir un flux extrêmement abondant. À chaque vidange, idéalement, il s’agit de pouvoir rincer sa coupe et la laver au savon (certes, dans les toilettes publiques, ce n’est pas facile), du moins de la rincer (prenez une bouteille d’eau) voire juste de l’essuyer avec du papier toilette.'' On ne coupe pas aux conseils d'hygiène qui ont un petit quelque chose des années 50 et des lessiveuses qui fument sur les gazières des familles. "La stérilisation se fait en immergeant la coupe pendant cinq à dix minutes dans de l’eau bouillante. Pour la blanchir, certaines utilisent du percabonate de soude."

Vous êtes encore là ? Alors, il est utile de connaître l'existence d'une communauté en ligne d'entraide pour les utilisatrices, Easycup, la bible des utilisatrices de la coupe. Et quoi que prêchent nos fans, en adopter une n'a pas l'air simple (Voir ici les questions très pratiques que se posent les nouvelles utilisatrices ). 

Dans "Le jour où j'ai enfin réussi à dompter ma coupe menstruelle" , la blogueuse Selon Glacerine démolit la ferveur générale : "Au départ je n'ai même pas réussi à l'insérer, ça m'a fallu plusieurs heures de contorsions (oui j'ai bien dit des heures !), quelques suées... et ça m'a fait un mal de chien, autant à l'insertion qu'au retrait ! (...) C'est simple à mettre ? C'est une question de point de vue... J'ai sacrément galéré avant de trouver la technique, et à mon avis, beaucoup doivent laisser tomber avant d'y arriver. Il faut tester les différents pliages, suivre les conseils, prendre la bonne taille. Mais une fois qu'on a trouvé le truc, ça roule."

Cette coupe émergente fait aussi beaucoup réfléchir, enfin, certaines. Laiosterpsichore, blog féministe à quatre mains, résume le stade de ses réflexions : "Au fil de ces mois, j’ai développé un fort sentiment d’amitié pour ma cup. Elle améliore tellement ma qualité de vie pendant mes jours de règles que je me suis demandé : La cup est-elle féministe ?". Sa réponse est oui. 

Ce n'est pas fini. Dans la tendance "Retour au primal" que provoque le nouvel OVNI en caoutchouc (garanti sans phtalates, bien sûr), une blogueuse confie offrir sa coupe menstruelle à la nature (photos à l'appui....) : "Pour moi, vider ma coupe est un vrai petit rituel, en toute simplicité, une manière d’être en contact avec son vagin. La reconnexion à son féminin passe par des actes très concrets, dont celui-là."

Mais là, la coupe est vraiment pleine. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
marlala
- 03/04/2014 - 08:34
Pas sûr
Je ne suis pas sûr que ce soit une blague de premier avril. J'ai d'ailleurs lu plusieurs articles à ce sujet. Je pense que je vais m'y mettre. Je vous laisse l'adresse de l'article si ça peut vous intéresser http://www.lesanglaisontdebarque.com/18-raisons-pour-lesquelles-vous-devriez-passer-la-coupelle-menstruelle/
Bisous
jemima
- 01/04/2014 - 20:50
à la tienne ! ..
"Pour moi, vider ma coupe est un vrai petit rituel, en toute simplicité, une manière d’être en contact avec son vagin...."
.
nan mais ... il en a une à la ramasse c'est elle ou c'est moi ? ..
LIBERAL44
- 01/04/2014 - 12:48
Quel jour sommes-nous ?
Il me semble que plus personne ne s'occupe du calendrier