En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Accusé de plagiat

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 36 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 8 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 10 heures 1 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 11 heures 49 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 13 heures 49 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 14 heures 36 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 15 heures 11 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 15 heures 41 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 15 heures 53 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 8 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 10 heures 6 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 12 heures 38 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 15 heures 28 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 15 heures 48 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 6 heures
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

Un 21 avril permanent : le PS est-il menacé d'élimination de la vie politique française ?

Publié le 26 mars 2014
Les socialistes rêvent que l'UMP soit prise dans les filets marinistes au second tour des élections municipales. Mais le chœur des pleureuses sur air de front républicain n'émeut plus et ils sont en passe d’être relégués en troisième force politique du pays, après la droite et l'extrême droite. Ce 21 avril permanent augure de leur marginalisation...
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les socialistes rêvent que l'UMP soit prise dans les filets marinistes au second tour des élections municipales. Mais le chœur des pleureuses sur air de front républicain n'émeut plus et ils sont en passe d’être relégués en troisième force politique du pays, après la droite et l'extrême droite. Ce 21 avril permanent augure de leur marginalisation...

1 - Cartographie de la débâcle

Pour comprendre les résultats du PS, interrogez-vous sur la capacité gouvernementale à protéger les clientèles socialistes. Dans les zones les plus sinistrées économiquement, là où les bonnes paroles ne servent plus à rien, soit la droite "traditionnelle" est encore solide et ses barons parviennent à tirer parti du discrédit du pouvoir, soit elle ne l'est pas ou plus et le Front national rafle la mise.

Résistent un peu mieux les métropoles et les centre villes peuplés de fonctionnaires et autres catégories socioprofessionnelles aux revenus protégés directement ou indirectement par la chose publique, c'est-à-dire le gonflement de la dette. Le cas le plus typique est celui du boboland parisien où la perpétuation du régime des intermittents du spectacle et des aides en tout genre au secteur de la culture et de la communication, appuyé sur un système d'attribution de logements sociaux éprouvé, aide le PS à limiter la casse. Bientôt Arte sera réduite à tourner des téléfilms historiques autour du canal Saint Martin pour rappeler à son public le bon vieux temps de l'humain d'abord et des succès de librairie de Stéphane Hessel.

Même le chœur des pleureuses sur air de front républicain n'émeut plus. Car l'hypocrisie est trop visible. Le PS essaie de tirer le plus possible parti de la présence du Front national pour sauver ses mairies, hormis quelques cas montés en épingle pour faire oublier ce cynique calcul post-mitterrandien. Reims, Rouen, Saint Etienne, Valence, Thionville, Strasbourg, Metz, etc : les socialistes rêvent que l'UMP soit prise dans les filets marinistes. Mais la réalité se venge et ils sont en passe d’être relégués en troisième force politique du pays, après la droite et l'extrême droite. Ce 21 avril permanent augure de leur marginalisation.

Il ne faut pas accabler Mou-Président et encore moins son ectoplasmique Premier ministre à ce sujet. C'est l'idéologie et la pratique mêmes du pouvoir par le PS français qui sont en cause. Ces élections municipales ne sont donc qu'un début. Suffiront-elles à faire patienter l'opinion jusqu'en 2017 ou, au contraire, le discrédit qu'elles jetteront rendra-t-il le gouvernement de la France impossible ? En cas de nouvelle déroute aux européennes et aux régionales, la paralysie menacera Hollande, dans l'impossibilité matérielle d'imposer la moindre décision à partir de 2015. Chaud devant !

Tel est le destin des baudruches : dilaté à outrance et disposant de quasiment tous les pouvoirs depuis 2012, le parti socialiste menace aujourd'hui d'explosion.

2 - Avignon ouf

L'ultra subventionné Olivier Py s'interroge sur la possibilité morale de maintenir le festival d'Avignon entre ses murailles crénelées si l'énarcho-fronto-humoriste Philippe Lottiaux s'empare de la mairie.

L'étrange parcours de ce dernier, fonctionnaire et chansonnier, le prédispose pourtant à participer à quelques performances de stand up devant le palais des papes. Les époques de confusion idéologique sont excellentes pour les auteurs de comédies. Py, connu pour se travestir en une certaine Miss Knife sur scène, devrait parfaitement s'entendre avec Lottiaux dont le pseudonyme de spectacle est Philippe Bacart.

Nous attendons avec impatience qu’ils co-signent une future comédie et leur offrons un fameux nom de plume : Aristofn.

3 - Touche moi tu me salis pas !

Outré qu’un pompier en colère refuse de lui serrer la main, Valls lui a fait publiquement la leçon. L’affaire était il est vrai gravissime et le ministre de l’Intérieur s’emploiera à ce que cela ne se reproduise plus.

Après les 17 homicides pour des motifs politico-crapuleux dénombrés l’an dernier sur l’île de beauté, Jean Leccia, 53 ans, qui était directeur des services du département de la Haute-Corse, a été tué au volant de sa voiture par deux hommes circulant en moto près d’Aleria. «Tous les moyens seront mis en oeuvre afin de permettre l'identification et l'interpellation des auteurs de ce lâche assassinat» a déclaré Valls, décidément mobilisé avec une égale efficacité sur tous les fronts du maintien de l’ordre.

A lire de l'auteur de cet article :  "L'enfumeur", de Serge Federbusch, (Ixelles éditions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Accusé de plagiat

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (58)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Imragen
- 28/03/2014 - 15:14
@boblecler
Je vous félicite de tout coeur : enfin vous avez admis qu'il y a une crise.
.
je suis cependant un peu inquiet car vous avez mis presque 2 ans pour vous en apercevoir...
.
Peut être que dans 3 ans vous aurez compris que le cap erratique de votre idole est catastrophique, j'ai bon espoir.
.
Donc vous aurez mis 5 ans pour comprendre que Pépère et le PS sont nuls en économie....
.
Et dans 5 ans nous serons tous les deux lessivés par les impôts de vos amis, gestionnaires amateurs sans talent.
Comme vous vous l'avez voulu, c'est justice pour vous.
.
Moi j'aurais préféré autre chose...
MauvaiseFoi
- 28/03/2014 - 09:30
@Salauddepatron
Pour info, la petite pisseuse connue sous le nom de Najat etc., s'appelle en réalité Claudine Dupond !
C'est fou comme ces gens-là on aime mentir même sur sa véritable identité ou utiliser des pseudos : Désir, Touraine, Aubry, etc.
Auraient-ils (elles) des choses à cacher aux électeurs ?
Pourquoi les merdiacrates qui le savent bien ne leur posent-ils pas la question ? N'est-ce pas Bourdin, Penel ,Apathie, Krief, Drucker (oncle et nièce), Pujadas, Maïtena et tous les autres.
smiti
- 27/03/2014 - 20:13
une menace sans doute pour le PS
Mais une chance pour la France. Ce parti est à l'origine de tous les blocages qui minent notre pays et qui finiront, si rien n'est fait, par l'anéantir.