En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Peplum.com
Grand large
Les plus beaux golfs de Méditerranée
Publié le 22 mars 2014
De Spérone en Corse à Pevero en Sardaigne. Un parcours unique entre quelques-uns des plus beaux parcours de golf du monde.
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quentin Desurmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De Spérone en Corse à Pevero en Sardaigne. Un parcours unique entre quelques-uns des plus beaux parcours de golf du monde.

Pour en savoir plus sur la Corse, rendez-vous sur le site de Peplum

Proximité, soleil et dépaysement. Il n’en faut pas beaucoup plus pour aller en Corse. Quoique, certains viennent y parfaire leur technique de drive. À ceux-là on ne présente plus le domaine de Spérone, un des parcours les plus prisés d'Europe. Avis aux golfeurs, donc : le domaine de Murtoli ouvre son propre terrain de jeu en ce mois de mars. Un six, neuf ou dix-huit trous ? Il faudra  aller le voir pour le savoir.

Au XVIe siècle, on y croisait bergers et agriculteurs. Aujourd'hui, vaches et brebis y paissent de nouveau, loin des dangers provenant de la mer. Entre les deux, une période d'inactivité prolongée. C'est à Paul Canarelli que l'on doit d'avoir ressuscité le domaine de Murtoli, il y a vingt ans environ. Son ambition : conjuguer le travail du berger à celui de l'hôtelier. Ainsi, des ruines d'antan sont nés des refuges de luxe. Dix-sept bergeries exactement, séparées par des forêts de chênes, ainsi que des champs d'oliviers. Un patrimoine tant préservé qu'enrichi où se cristallisent diverses facettes de la Corse.

Le matin, au réveil, on rejoint Pierrot dans son potager, pour cueillir tomates et basilic. L'après-midi, on accompagne Fabrice à la pêche, l'occasion de contempler le domaine depuis la mer. Puis retour à la plage. De ce point de vue-là, Murtoli détient le monopole face aux îles reculées : sept kilomètres de littoral parsemés de criques et de sable blanc. Le soir, après quelques brasses dans l'eau turquoise, dîner aux chandelles à La Grotte, un restaurant aménagé dans une cavité naturelle. On se dirait tempi fà, expression corse désignant un état à la fois hors du et dans le temps. Ainsi se mêlent travail de la terre et divertissement, nature et culture, passé et modernité. Un équilibre fragile qu'accuse la construction récente d'un parcours de golf. Un défi pour l'architecte, chargé de respecter le relief des lieux.

De Murtoli on descend vers Sperone, estampillé l'un des plus beaux parcours de golf au monde. Un titre qu'il doit en partie à son sixième trou, invitation à driver au-dessus d'une mer turquoise. Un spot époustouflant qui attire plus de 20 000 joueurs par an. Sa genèse remonte à 1987, lorsque Robert Trent Jones Senior foule la pointe de Sperun. Connu pour avoir créé le Centre Nautique de Bonifacio, chapeauté les travaux de l'Aéroport International de Figari, du barrage de l'Ospedale, l'architecte s'associe à son frère Guy Dewez, et à un certain Jean Kerguen pour fonder le Domaine de Spérone. Un projet qui s'accompagne d'un désir d'apprendre le golf, sport qu'il débute à l'âge de 60 ans.


Guy de Maupassant en Corse ? Tout à fait, l'auteur d' « Une vie » ou de « Boule de Suif » vouait un grand intérêt au cap de Spérone. « Je voulais voir ce sauvage et dangereux détroit de Bonifacio qui sépare la Corse de la Sardaigne et la ville singulière qui donne le nom à ce passage redouté surtout depuis le naufrage de la Sémillante », écrivait-il en 1882. Que l'on joue ou non, on ne se lasse pas de contempler les eaux translucides du sud au-delà des plaines mi-verdoyantes, mi-rocheuses, qui s'étirent en un long bras que l'on dirait nu, s'il n'était pas perclus de trous et de piquets de golf. Tout au bout, un abri en pierre. Un poste d'observation jadis destiné aux femmes de marins guettant le retour des pêcheurs ? Une cabane à outils ? Une réserve où puiser son matériel de golf ? Ou bien un abri où se réfugier par temps de pluie ? Rien ne le laisse présager, mais c'est le mystère qui contribue au charme du site.


On quitte ce rivage vert de pierre pour rejoindre la Sardaigne, puis l'Italie. Installé à la proue de son yacht privé, on reçoit autant d'images dans les yeux que de vent dans les cheveux. Des pics enneigés se découpent dans le ciel bleu méditerranéen. On accoste sur le terrain du golf de Pevero. Changement de décor radical. Les tons y sont plus chauds qu'en Corse. Des rochers légèrement orangés  balisent le parcours, de même que des flaques de sables blanc-rose. Le gazon, lui, sans être asséché, luit davantage sous les reflets du soleil. On se croirait dans une toile de Cézanne. Quant à l'architecture alentour, elle délaisse pierre naturelle et ardoise pour un granit brique assorti aux tuiles de la région. Comme quoi de la Corse à la Sardaigne, il n'est pas de couleur que l'on dédaigne. On s'en plaint ou on le respecte : le dress code de l'établissement. Le personnel du Pevero se veut intransigeant à ce propos : hors de question de se pavaner en t-shirt, jean, maillot de bain ou short. Le port de tout vêtement coupé au-dessus du genou est strictement interdit. À l'inverse, les chaussures à crampons sont incontournables.

On remet ses sandales en direction de l'Italie. Toujours à bord de son yacht de luxe. Le soleil se réverbère sur la coque blanche immaculée. Practice sur le bateau ! À l'arrière de l'embarcation, un tapis en feutre vert, de même qu'un sac de clubs attendent les joueurs les plus assidus. Ainsi se poursuit ce périple éblouissant aux parfums de Méditerranée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
05.
Ne l’appelez plus Shinzo Abe mais Abe Shinzo
06.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
07.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ravidelacreche
- 22/03/2014 - 10:51
Des balles de golf et pas que... :o))
En mars 1994, trois ans après l'ouverture du golf et un plan d'occupation largement revu à la baisse (hôtel de luxe et thalassothérapie sont abandonnés), un commando de quatorze hommes du FLNC est surpris alors qu'il s'apprête à en dynamiter les installations. L'affaire « Sperone I », jugée en 2000, à Paris, s'ouvre sur la lecture d'un communiqué du FLNC dénonçant Sperone comme une « inacceptable enclave » et un « symbole de la spéculation ».
En 1996, une égérie du mouvement nationaliste et ancienne compagne du chef François Santoni, l'avocate Marie-Hélène Mattei, est l'intermédiaire d'une tentative de racket de 4 millions de francs. Elle sera incarcérée pour cela en juillet 1996 à la maison d'arrêt de Borgo.