En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

05.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

07.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 7 heures 44 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 9 heures 44 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 11 heures 32 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 1 jour 28 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 1 jour 7 heures
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 6 heures 55 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 7 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 11 heures 3 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 1 jour 1 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 1 jour 52 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 1 jour 7 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 jour 8 heures
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

Microcosme parisien : pourquoi la presse soutient-elle autant Anne Hidalgo ?

Publié le 19 mars 2014
Près d'un mois après les révélations sur les 10 années passées par Anne Hidalgo à l’Inspection du travail, qui lui ont valu le droit de prendre une retraite mal méritée à l’âge de 51 ans, le scandale qui frappe Yamina Benguigui devrait faire les gros titres des journaux. Mais mis à part dans Marianne, qu’il faut saluer, rien. Un vide médiatique sidéral et sidérant.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Près d'un mois après les révélations sur les 10 années passées par Anne Hidalgo à l’Inspection du travail, qui lui ont valu le droit de prendre une retraite mal méritée à l’âge de 51 ans, le scandale qui frappe Yamina Benguigui devrait faire les gros titres des journaux. Mais mis à part dans Marianne, qu’il faut saluer, rien. Un vide médiatique sidéral et sidérant.

1 - La politique du paire

L’épisode de la circulation alternée en Île-de-France fut le bien bel enfant de la démagogie politicienne et de l’impéritie bureaucratique.

Alors que la pollution aux particules fines est en réalité vingt fois moindre aujourd’hui qu’il y a 40 ans et que les alertes résultent pour beaucoup de l’abaissement administratif des seuils de déclenchement, il a fallu donner des gages aux Verts avant les municipales.

Comme on n’arrête pas le progrès, on innova planétairement en étendant l’interdiction de circulation aux deux roues motorisées qui avaient le malheur d’arborer une immatriculation paire. Las ! Les conditions climatiques avait changé dans la nuit où la circulation alternée prenait effet : elle ne servait strictement plus à rien mais la logique communicationnelle et l’élan administratif étaient plus forts que tout. Il y eut donc 4 000 PV inutiles et une perte sèche de plusieurs millions d'euros de recettes pour le syndicat des transports d’Île-de-France.

Paris fut littéralement envahi par des escouades de gardiens de la paix verbalisant tant et plus. Un ami du dixième arrondissement me signala qu’il fut aisé de trouver 750 fonctionnaires pour contrôler les plaques mais qu’il est impossible d’en dégoter 10 pour assurer la sécurité autour des gares du Nord et de l’Est. Il n'a rien compris : que reprocher à un Etat policier s’il agit pour une bonne et verte cause ?

 2 - Être socialiste à Paris : l’assurance contre le scandale médiatique

Restons dans notre capitale où, soit dit en passant, les journalistes furent exemptés du respect de la circulation alternée imposée à la quasi totalité des autres citoyens. Cette sollicitude est partagée car, on a beau être habitué au parti pris médiatique, le traitement de faveur dont bénéficie la mairie socialiste de Paris a quelque chose d’extravagant.

Près d’un mois après nos révélations sur les 10 années ectoplasmiques passées par Anne Hidalgo à l’Inspection du travail, qui lui ont valu le droit de prendre une retraite mal méritée à l’âge de 51 ans, le scandale qui frappe Yamina Benguigui devrait faire les gros titres des journaux.

Mis à part Marianne, qu’il faut saluer, rien ... un vide sidéral et sidérant.

Ainsi, Rémi Féraud, premier secrétaire de la fédération de Paris du PS, maire du 10ème arrondissement et directeur de la campagne d’Hidalgo ira-t-il dimanche prochain au devant des électeurs avec en quatrième de liste une candidate, par ailleurs membre du gouvernement, dont les explications alambiquées sur les 430 000 euros omis de sa déclaration de patrimoine et se baladant en Belgique sont tout sauf convaincantes. Mais cela ne choque personne, le silence médiatique est assourdissant. On attendra après le scrutin pour poser, peut-être, les questions qui fâchent. Il sera évidemment trop tard et, si les socialistes conservent cette mairie d'arrondissement, il leur suffira alors de faire « monter » le suivant de liste en lieu et place de Benguigui plutôt que d'avoir à rendre des comptes immédiats aux électeurs en retirant leur candidature collective.

A ce compte là, le PS aurait pu proposer une mairie d’arrondissement à Cahuzac, il ne risquait pas grand chose.

La dépendance de la presse vis-à-vis de l’Etat explique, cela a été souvent décrit, une bienveillance générale à l’égard du pouvoir, en particulier quand il est de « gauche ». Le livre de Benjamin Dormann : « Ils ont acheté la presse », victime d’omerta médiatique naturellement, est à recommander pour comprendre ces mécanismes. Il y a comme un terreau socio-économique qui fait que cette profession, souvent précarisée, a un besoin vital de l’aide de l’Etat et de ses pseudopodes pour survivre.

Cela étant, et bien qu’elle pourrait être nettement plus sévère avec lui au regard de ses piètres résultats, Hollande est parfois égratigné. En revanche, Delanoë, Hidalgo et la mairie de Paris ne sont pratiquement jamais remis en cause.

Mutatis mutandis, il serait intéressant d’enquêter sur les conditions de vie des journalistes travaillant à Paris. La mairie a su créer, largement grâce à l'argent des entreprises et à la hausse des prix de l'immobilier qui a dopé un temps les droits de mutation, un micro-climat arrosant un clientélisme systématique. L'octroi de HLM à un prix inférieur de 50 à 60 % à celui du marché, condition vitale pour pouvoir se maintenir intra muros, est un moyen très efficace pour se rendre sympathique. Ajoutez à cela les différentes allocations municipales, Vélib’ et l'usage quasiment gratuit de nombreux équipements publics et vous pouvez résider agréablement tout en étant payé au lance-pierre. La vie est belle dans cet environnement protégé.

Dans ces conditions, on comprend pourquoi la conservation de la mairie de Paris par la gauche est devenue plus importante pour la médiacratie que celle d’un Etat en voie de faillite qui ne peut plus se montrer généreux avec grand monde aujourd’hui.

3 - Dernières nouvelles de l’arbitrarocratie

Numéricable déplaît ? Et toc ! Montebourg le menace d’un contrôle fiscal. Miguet s’en prend à Hidalgo (tiens, tiens, encore elle ...) et chtac ! Il écope d’une amende de l’Autorité des marchés financiers. Quant au pauvre Van Hemelryck, inventeur de la banderole Hollande démission, il va bientôt être titulaire du record de France des arrestations arbitraires.

Mais tout cela est le fait du hasard, nécessairement.

A lire de l'auteur de cet article :  "L'enfumeur", de Serge Federbusch, (Ixelles éditions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (78)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
laïcité
- 23/03/2014 - 10:42
Tout le monde sait qu'environ 90% des journalistes
sont de gauche!.....C'est un secret de polichinelle !....il suffit de voir comment "BFM-WC" est partial dans son traitement de l'information politique française....100% favorable à la gauche bien sûr !!!
Jean-Pierre
- 23/03/2014 - 02:52
Quand je pense à tous ces frontistes...
.
... qui ont fait élire François Hollande à la présidence de la république, je me demande bien combien de triangulaires ils vont faire dans quelques jours histoire d'envenimer la situation en favorisant la gauche ?
.
A Paris, c'est sûr, ils ne sont pas légion, mais leur pouvoir de nuisance contre NKM va s'afficher dès dimanche soir, j'en prends les paris !
.
C'est la politique du pire, une sorte d'idéal pour populistes aboyeurs...
.
Ensuite, ils reprendront leurs habituelles fatwas contre "l'umps" pour masquer leur collusion socialaude...
.
Jean-Pierre
- 23/03/2014 - 02:44
BENGUIGUI INOUBLIABLE !
.
Yamina Benguigui machouille tranquillement un chewing-gum lors de l'hommage aux militaires - 14 juin 2012
(aux Invalides, gouvernement au grand complet endimanché et grave...)
Notez que l'on ne voit pas sa tenue classieuse, un style vestimentaire talons aiguilles que l'on rencontre souvent sur les trottoirs parisiens. C'est peut être là qu'elle a gagné tout le pactole belge ?
.
https://www.youtube.com/watch?v=-aMNQhH3ujc
.
En regardant cette scène d'anthologie, vous apercevrez aussi Valss se curant le nez, Peillon qui se gratte la tête, et Fabiuuuuuuu qui en a vu d'autres et s'em..........................