© Aubercy
Atlantico chic

Bienvenue chez les Aubercy

Publié le 14 mars 2014
Loin de l'agitation médiatique et des grands magazines de luxe, la petite maison parisienne Aubercy continue de produire des souliers masculins parmi les plus beaux au monde. Et cela en famille, depuis quatre générations.
Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugo Jacomet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loin de l'agitation médiatique et des grands magazines de luxe, la petite maison parisienne Aubercy continue de produire des souliers masculins parmi les plus beaux au monde. Et cela en famille, depuis quatre générations.

Dire qu’Aubercy est une maison à part relève du doux euphémisme, car dans la famille Aubercy on ne fait jamais rien tout à fait comme les autres, surtout quand il s’agit de la passion, voire de l’obsession familiale : la fabrication de souliers haut de gamme pour les hommes.

Fondée en 1935 (et occupant toujours le même point de vente rue Vivienne), Aubercy produit des souliers artisanaux d’une élégance indéniable et d’une qualité technique réelle. Ces derniers sont fabriqués depuis de nombreuses années dans le même atelier familial Italien (avec Aubercy, c’est toujours une histoire de famille…) dans lequel Aubercy possède sa propre ligne de production, ses propres formes, ses propres matières et ses propres méthodes.

Ainsi la maison a développé dans son atelier Italien différentes techniques de montage utilisées en fonction des modèles (Blake, Good-Year, Cousu Norvégien et Cousu Trépointe à la main) et a même mis au point un intéressant montage « hybride », mixant Good-Year sur l’avant et Blake sur l’arrière de certains modèles, afin d’affiner la silhouette du soulier au niveau de la cambrure.

Il en résulte une gamme de souliers mixant des modèles d’un classicisme époustouflant (dont le modèle James ci-dessus, un Richelieu à bout rapporté d’une fulgurante simplicité) et d’autres résolument audacieux avec des patronnages asymétriques (dont certains sont assez déstabilisants, y compris pour votre serviteur, assez amateur de symétrie en matière de souliers).

Une maison étonnante, attachante et même, à certains égards, émouvante, pour qui aura eu la chance de voir la famille réunie au grand complet, avec Odette, la mère, Xavier, le fils, passionné et très à l’écoute des clients et avec Philippe, le père, toujours aussi vert lorsqu’il s’agit de parler de souliers….

Une belle maison parisienne dirigée par une famille vraiment amoureuse des beaux souliers et qui mérite une audience bien plus large que celle dont elle jouit actuellement.

Voir les collections sur le site maison : http://www.aubercy.com

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
engerau
- 18/03/2014 - 12:39
D'un confortable inouï
J'ai eu l'occasion, il y a une vigtaine d'années, de passer rue Vivienne et d'admirer les modèles exposés en vitrine. J'ai franchi le pas et n'ai jamais regretté d'avoir payé très cher mes souliers chez AUBERCY. Non seulement elle sont élégantes mais en plus d'un confortable que je n'ai retrouvé nul part même chez les modèles du chausseur italien TESTONI.
Bravo à AUBERCY. Je suis vraiment heureux que ce chausseur n'ait pas sombré avec la crise.
MichelCollin
- 17/03/2014 - 14:57
Superbes souliers !
Néanmoins, "classicisme époustouflant" est un bel oxymore… Il n'y a rien de moins époustouflant que le classicisme, même s'il est très abouti…
Inconnu
- 16/03/2014 - 09:28
Eh bien !
Il y a donc des hommes avec des pieds aussi étroits et pointus, pour pouvoir se dandyniser avec ces chausses ! ? Pas dans ma cambrousse, j'espère. Comment feraient-ils pour bêcher ?